Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Peleane : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Lueur de feu, Tome 2 : Sœurs rivales Lueur de feu, Tome 2 : Sœurs rivales
Sophie Jordan   
Whaouu et whaouuu !! Il est tout simplement aussi bien que le tome 1. Actions, émotions, rebondissement, un cocktail parfait signé par une écriture fluide et prenante.

Si votre cœur vacillait entre Cassian et Will dans le tome 1, accrochez vous car la c'est une torture pure et simple, Qu'elle finisse avec l'un ou l'autre, je serais perdante car je les adore tout les deux .. Quoi que après ce tome 2, mon cœur balance peut être un peu trop vers l'un des deux .. lol

Au delà de ce superbe triangle amoureux, l'intrigue se développe parfaitement ne manquant pas de beaux moments, d'actions ou de moments déchirants, rien n'est oublié y compris plusieurs révélations qui pour sur mèneront a de grandes choses dans le tome 3 ..

Un tome 3 qui est bien loin, a mon grand désespoir, car quand vous tournez la dernière page de ce tome, vous ne pouvez vous empêchez de tourner frénétiquement les pages en quête de la suite .. Ah oui mais y'a pas, faut attendre un an et c'est la que je me maudis de l'avoir dévorée en une seule journée .. En même temps soyons réaliste, il est addictif au possible alors a moins de ne pas le commencer ( Impossible ), pas moyen de ne pas le dévoré sur le champ !

A tous ceux qui ont adoraient le tome 1 foncez et priez dieu de vous donnez ensuite la patience d'attendre le tome 3. lol
Lueur de feu, Tome 3 : Prisonnière Lueur de feu, Tome 3 : Prisonnière
Sophie Jordan   
J'ai beaucoup aimé cette série, mais je dois dire que ce dernier tome est un peu décevant par rapport aux autres (le 2ème tome étant le meilleur).
Je trouve cette fin un peu rapide et bâclée et je suis restée sur ma faim. Jascinda est très agaçante : elle prend des décisions mais change d'avis 5 minutes après. Will est trop gentil (pas franchement crédible). Cassian est là, mais éteint.
[spoiler]Le triangle amoureux n'était pas très convaincant et au final les choses restent ce quelles sont depuis le début. Plein de questions restent en suspens : que devient Cassian, où vit Jascinda (Humain ou drakis ?),... ?).[/spoiler]
J'ai eu l'impression d'une immense course poursuite d'un bout à l'autre du livre car le temps passé en captivité est très restreint. C'est dommage, car il y avait là matière à approfondir la psychologie des personnages.

Bref, ce 3ème tome, bien que très bien écrit et très agréable à lire ne m'a pas transportée comme les autres.

par Clot76
La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 10 : Vers la lumière La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 10 : Vers la lumière
Ange   
Ce dixième tome nous fait découvrir un instant d’une vie de jeunes filles voulant épouser le rôle de chevalier. Mais pendant leur voyage, elles retrouvent dans un combat entre des vaisseaux de chevaliers dragons et un dragons. Leur propre vaisseau détruit, se retrouve en plein désert.
Ce tome nous fait découvrir l’amitié qui peut lier ces jeunes filles face à l’adversité mais aussi les régions envahies par le veill, avec ces tribus qui en vivent et qui l’utilisent.
Le récit me paraît assez léger sans accroche réelle, ni avec de vrai lien avec les autres tomes. Nous assistons à la bassesse humaine en suivant une tribu esclavagiste accompagnée de quelques combats violents et sanglants.
Le graphisme est assez bien réalisé. J’ai apprécié les traits anguleux des personnages mais le graphisme est trop anguleux, trop droit, presque trop propre. Les couleurs sont à l’ambiance de l’histoire, assez terne, c’est certes coloré mais nous restons toujours dans les mêmes tons.
En somme, l’un des albums les plus décevants de la saga même si dans l’ensemble, il n’est pas si mauvais.

par Skritt
La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 12 : Ellys La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 12 : Ellys
Ange   
Ce tome fait suite au premier tome qui lança la série. Nous retrouvons Ellys quelques années après. Devenue une noble après mariage, elle garde en elle la mort de son amie lors du combat contre le dragon. Mais c’est sans compter avec la politique et la famille de son mari qui le pousse à répudier sa femme.
Le récit est ici un mélange d’héroïsme, de politique et de sentiments qui permet à l’album une histoire intéressante et assez complète. Le personnage d’Ellys est complexe, fragile et forte à la fois, forçant inconsciemment le lecteur à prendre parti. Cet album remonte le niveau qui même s’il n’était pas mauvais, avait tendance à se dégrader au fil du temps.
Le graphisme est bien travaillé, même si les plans éloignés sont à mon sens un peu bâclés. Les personnages sont bien réalisés et les visages assez expressifs. Le dragon est somptueux et féroce, la scène est violente et rapide.
En somme, un bon album qui ravira les lecteurs qui veulent un suivi des personnages marquants de la série.

par Skritt
La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 8 : Le chœur des ténèbres La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 8 : Le chœur des ténèbres
Ange   
Dans cet album, un chevalier est envoyé dans une région pour retrouver un autre chevalier. L’expédition qu’elle monte pour partir à sa recherche paraît assez disproportionnée, pourtant la quête doit être menée à bien.
Cet album nous raconte une nouvelle histoire de l’ordre. Cette fois-ci nous découvrons ce qui et réservé aux chevaliers qui échouent.
L’histoire est réellement intéressante dans cet album bien que le dénouement soit assez perturbant et un peu incompréhensible, comme si l’ordre effaçait toute trace d’échec. Le personnage principal est assez naïf et ajoute un peu plus de tragédie au récit.
Le graphisme est bien réalisé mais le coup de crayon donne moins de réalisme aux personnages. Les scènes d’action sont bien rythmés mais là encore quelque chose dérange et c’est la couleur, trop adoucie, pas assez réaliste ou cruelle.
Dans l’ensemble, l’album est bon, mais un autre dessinateur aurait donné une ampleur plus dramatique et violente.

par Skritt
La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 11 : Toutes les mille et une lunes La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 11 : Toutes les mille et une lunes
Ange   
Cet album présente l’ordre de l’intérieur. Les différents ordres chevaliers se réunissent dans un fort, au milieu d’un désert pour discuter et voter sur des éléments politiques importants. Les chevaliers mènent avec eux des minimes, des jeunes filles faisant office d’écuyer. Au sein du fort se joue alors une politique féroce.
Le récit donne ici une ampleur nouvelle à l’ordre des chevaliers dragons, réparti en plusieurs ordres. La politique y est tout aussi dangereuse qu’ailleurs malgré leur souhait répété de ne pas s’immiscer dans la politique des royaumes. En suivant quelques minimes, nous découvrons une politique gangrenée par la quête de pouvoir. L’histoire est intéressante et donne à la saga un renouveau important et pour une fois laisse présager de futurs histoires épiques.
Cet album présente beaucoup d’atouts, mélangeant combats violents et héroïques, sentiments d’amour et d’amitié, et politique pourrie.
Le graphisme et vraiment réussie, et les visages marquées par les combats sont abimés, laissant ressortir la violence des précédents combats. Les décors sont bien travaillés et fournis donnant à l’ensemble une ambiance sombre, non pas glauque, mais réellement pourrie, faite de crainte et de peur.
En somme, un bon album, qui se situe dans les meilleurs albums de la série.

par Skritt
La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 13 : Salmyre La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 13 : Salmyre
Ange    Vax   
Ce treizième tome nous fait découvrir comment un chevalier prit part à un renversement de pouvoir, en menant les citoyens à une révolution inévitable.
Il faut reconnaître que la saga monte de plus en plus en puissance depuis les quelques derniers tomes grâce à des scénarios bien mieux écrits que les premiers albums. L’histoire de cette bande dessinée est complexe. Nous ne sommes pas dans un récit fantastique mais politique, avec bien entendu, des scènes épiques, sanglantes et violentes.
Le graphisme est remarquable, la couverture est superbe et les planches sont vraiment bien réalisés. Les personnages sont particulièrement bien faits, avec des visages presque parfaits.
Ce tome rehausse incontestablement la série et lui donne un souffle nouveau.

par Skritt
La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 14 : La première La Geste des Chevaliers Dragons, Tome 14 : La première
Ange    Brice Cossu    Alexis Sentenac    Christophe Palma   
Ce quatorzième tome remonte dans le temps et nous conte par l’intermédiaire d’une ancienne et de ses disciples l’histoire du premier chevalier dragon, celle qui tua pour la première fois un dragon. Une tribu s’installe au pied d’une montagne où la terre est bonne et le gibier bien gras, mais un dragon rôde sous la roche, persécuté par une vieille femme, jusqu’au jour où le veill commence à déformer les esprits et les corps.
L’histoire de cet album aurait pu être un des meilleurs albums, mais le récit est assez léger. Il n’y a pas de suspense ni beaucoup d’action. Les dialogues sont assez simplistes et agaçants, à en devenir fastidieux. Et bien sûr, le graphisme ne relève pas le niveau. C’est bien réalisé, mais la mise en scène aurait pu être mieux travaillée pour donner plus de rythme ou nous fasciner par des cases sublimes, mais non…
En somme, un bien piètre album qui décevra énormément.

par Skritt
Chroniques de la fin du monde, Tome 2 : L'exil Chroniques de la fin du monde, Tome 2 : L'exil
Susan Beth Pfeffer   
Les gens...
IL EXISTE UNE FONCTION SPOILERS !!!

par athalia
Légende, tome 6 : Le secret des Eïles Légende, tome 6 : Le secret des Eïles
Yves Swolfs   
Palsambleu ! Moi qui était toute en joie de découvrir un sixième tome de "Légende", je reste avec un léger goût amer de "me prendrait-on pour un cochon payeur ?".

J'vous explique :

Le premier cycle de la saga "Légende" (5 tomes) qui nous présentait Tristan de Halsbourg dans son combat pour regagner son trône contre le terrible Shaggan m'avait transportée et j'avais vraiment adoré l'univers et les dessins de Swolfs (qui était loin d'être un inconnu pour moi, ayant suivi "Durango" et "Le prince de la nuit").

Dessins au top et scénario très agréable, mêlant le réel et le fantastique, les légendes et les loups, le tout agrémenté de complots, de trahisons et nous contant la lutte de Tristan pour récupérer la place de Seigneur qu'un autre avait usurpé...

Mais là... j'ai l'impression d'avoir lu un tome pour rien.

Certes, ce tome 6 démarre un second cycle, malgré tout, ça ressemble furieusement à du délire de l'auteur, rien n'étant trop cohérent dans le récit, mêlant, cette fois, les rêves et les cauchemars sans que l'on sache où l'auteur va nous emmener. le voyage était fadasse.

En bref, pour un début de nouveau cycle, on ne peut pas dire que l'auteur m'ait aguiché ou mis l'eau à la bouche dans la perspective des autres tomes à venir.

Que du contraire ! Durant toute ma lecture, j'attendais, en vain, qu'il se passe quelque chose de cohérent.

Lorsque je l'eus refermée, je me suis sentie comme un loup affamé à qui on aurait proposé un morceau de bois pour calmer sa faim.

Le départ était correct, pourtant...

La bédé commençait avec notre héros qui est lassé par les occupations liées à la gestion de son royaume et par la cour qui l'entoure.

Avoir fait tout ça pour, au final, se faire chier sur son trône, et bien, elle est forte, celle là !

En plus, il cauchemarde sec, notre Tristan.

Il décide donc de retourner auprès de celui qui l'a élevé dans la nature sauvage (l'homme qui vit avec les loups) pour essayer de résoudre son problème de cauchemar.

Chaque nuit, les Eïles viennent hanter ses rêves en cherchant à capturer son âme.

J'aurais bien qualifié ce tome 6 de one-shot que l'auteur aurait fait pour se faire plaisir ou arnaquer son lectorat, mais en faisant des recherches que j'ai appris que c'était le départ d'un autre cycle. L'arnaque est là tout de même...

Scénario déstabilisant, univers onirique avec de nombreux évènements qui s'enchaînent sans liens entre eux et une grosse tendance freudienne, limite oedipienne et même pire, mais chut, je spoilierais (moi, je me suis faite spolier du prix de cette bédé !).

La seule chose qui sauve cette bédé, ce sont les dessins d'Yves Swolf qui sont toujours de qualités et qui restent fidèle à l'ensemble de la série.

Rien que les dessins, hein !