Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de pelluche : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Gardiens des cités perdues, Tome 7 : Réminiscences Gardiens des cités perdues, Tome 7 : Réminiscences
Shannon Messenger   
Après un an d'attente quel bonheur d'avoir enfin entre les mains le tome 7 de Gardiens des cités perdues !
Et quel tome !!!! Je suis définitivement tombée
encore plus amoureuse de cette série et de la plume de Shannon Messenger... Et franchement je ne pensais pas que c'était possible !!!!

Si dans la première partie du livre l'histoire est relativement longue à se mettre en place la deuxième partie du livre est totalement addictive !!!! Il m'a été impossible de lâcher ma lecture tant l'écriture est belle, pleine d'émotions et de rebondissements.

Comme toujours la fin nous laisse sans voix et impatient de lire le tome suivant !

Quand je pense qu'il faut à nouveau attendre un an... Quelle torture !!!!

UNE SERIE DEVENUE INCONTOURNABLE ! A LIRE DE TOUTE URGENCE !!!!
Gardiens des cités perdues, Tome 8 : Héritages Gardiens des cités perdues, Tome 8 : Héritages
Shannon Messenger   
http://lislysworld.fr/gardiens-des-cites-perdues-tome-8-heritages/

Merci aux éditions Lumen pour l’envoi de ce roman.

J’ai adoré, comme d’habitude. Il y a des passages que j’ai surkiffé, d’autres qui m’ont faite rire et même quelques-uns qui m’ont fait pleurer.

En tout cas c’est encore une fois un retour très positif pour cet avant-dernier tome !

« Sophie Foster ne peut pas être assortie »
Les derniers mots du tome 7 ont bien évidemment une incidence non négligeable sur ce huitième volume.

Sophie ne peut bien sûr pas être assortie car le bureau ne connaît pas l’identité de ses géniteurs, noms qu’elle tente d’obtenir auprès de Forkle. [spoiler]Qui refuse (en même temps le contraire aurait été surprenant). Et comme elle est têtue, Sophie décide finalement de se lancer seule à leur recherche. Elle est rapidement aidée par ses amis, bien que leurs plans soient parfois tirés par les cheveux.[/spoiler]

Cette partie de l’histoire est importante et bien travaillée, j’avoue que j’avais moi aussi pensé à [spoiler]Bronte[/spoiler] mais certainement pas à [spoiler]Oralie[/spoiler] ! Je n’en revenais pas, et c’est surement la découverte qui m’aura le plus marquée dans ce tome (si ce n’est dans la saga entière !). [spoiler]Maintenant j’ai tout particulièrement hâte de connaître l’identité du père biologique de Sophie, je sens qu’on aura la réponse quand bien même notre héroïne est décidée à cesser de chercher.[/spoiler]

L’héritage Scencen
ENFIN ! Au bout de plusieurs tomes, on découvre enfin la signification de ce fameux héritage Scencen dont la mère de Keefe lui rabat les oreilles. [spoiler]D’un côté, cela confirme que Keefe est bien une sorte de Némesis de Sophie. Et d’un autre cela continue à les rapprocher. Je m’étais attendu à quelque chose de plus tordu ou spectaculaire, mais il s’avère que les conséquences non négligeables du traitement à l’hydrombre et à la luménite subies par Keefe ne sont pas encore connues…
[/spoiler]
Une belle promotion
ENFIN (bis) ! Le conseil s’est décidé à [spoiler]donner des libertés à Sophie et ses amis et c’est pour le mieux. L’ajout de Stina à la petite bande est à mes yeux très positif, même si j’ai trouvé le comportement des autres très puéril à cette annonce. On aurait pu croire que ce qui s’était passé des années avant à Foxfire aurait perdu de l’importance au vu des enjeux plus actuels, mais il semblerait que tous soient plutôt rancuniers.

En tout cas j’ai aimé en apprendre plus sur le conseil et ses fonctions, et cela permet enfin de se rapprocher de ses membres. On comprend aussi mieux l’importance du décorum et les motivations des conseillers dans leurs précédentes décisions, et l’autorité n’est enfin plus perçue comme ennemie.[/spoiler]

Team Foster Keefe forever
Par définition, une chronique littéraire est subjective. Mais ici votre point de vue sur les événements dépendra sans aucun doute de votre ship favori, Fitz ou Keefe. Je crois que le titre annonce clairement ma préférence [spoiler]et je suis au regret d’annoncer aux Fitzphie que ce tome-là risque de les décevoir.

Il se trouve que la relation de Sophie avec Fitz se complique et bat de l’aile, à cause de cette histoire d’assortiment impossible. Ajoutez à cela quelques quiproquos, une bonne dose de fierté et vous comprendrez que le résultat n’est pas très heureux. Et auprès de qui Foster se réfugie à chaque fois ? Bingo, auprès de Lord Bellecoiffe. On a donc beaucoup de moments justes tous les deux, accompagnés de la très gênante et hilarante princesse Ro.

J’adore l’ogresse qui n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat et à déclencher des situations qui mettent les deux héros mal à l’aise ! Fous rires garantis en sa présence ! D’autant que Sophie n’arrête toujours pas de se voiler la face quant à ses sentiments pour l’empathe…

Keefe fait figure du prince charmant, toujours là pour Sophie sans jamais rien demander en échange, présent pour détendre l’atmosphère et soulager son amie du poids qui repose sur ses épaules. Et ceux alors que d’autres (*tousse* Fitz *tousse*) se comportent en égoïstes finis…[/spoiler]

La fin (8ème et dernière édition)
Comme toujours, j’ai râlé. Shannon Messenger nous laisse une nouvelle fois avec une fin qui appelle à une suite immédiate, et qui cette fois m’a brisé le cœur. J’ai vraiment hâte de connaître la suite de l’histoire mais d’un autre côté j’ai une petite appréhension à l’idée que cette belle aventure se terminera dans le neuvième et dernier tome.

En tout cas pour son dernier cliffanger, Gardiens des cités perdues ne nous ménage pas et l’attente va être très longue jusqu’à avoir le fin mot de l’histoire !

En conclusion
Un huitième tome au niveau des précédents, aussi génial et entraînant que Shannon Messenger sait le faire. Et si l’intrigue traîne parfois un peu en longueur, les révélations incroyables et certaines scènes à mourir de rire rendent tout de même Héritages absolument addictif. Gardiens des cités perdues est définitivement une saga à lire !

par Lisly
Gardiens des cités perdues : Les Révélations de Keefe Gardiens des cités perdues : Les Révélations de Keefe
Shannon Messenger   
J’ai adoré le lire il est vraiment super [spoiler][/spoiler]surtout le moment où il avoue aimer réellement Sophie

Je serais pour toujours une FOSTERKEEFE❤️❤️
Gardiens des cités perdues : Les Incertitudes de Fitz Gardiens des cités perdues : Les Incertitudes de Fitz
Shannon Messenger   
Après la lecture de ce bonus (très petit mais excellent, comme toutes les œuvres de Messenger), j'avoue que je ne sais plus trop quoi penser de Fitz. Si dans le sixième tome il m'a tellement soulé que je me suis rangée dans le camp Foster-Keefe, ce livret m'a vraiment fait changer d’avis à son sujet. [spoiler]Il est tellement mignon amoureux de Sophie ![/spoiler] Au final, je pense que je ne suis ni pour Sophitz, ni pour Foster-Keefe. En tout cas, j'ai passé un superbe moment en lisant ce bonus qui est juste super !

par loldomedi
Les Rourke, Tome 4 : Royal Charmer Les Rourke, Tome 4 : Royal Charmer
Kylie Gilmore   
https://bouquinebook.wordpress.com/2020/07/28/les-rourke-tome-4-royal-charmer-kylie-gilmore/

Un quatrième tome toujours aussi addictif que les autres livres de la série. Le troisième frère Rourke, Lucas, le célibataire royal le plus convoité, m’intriguait beaucoup et j’avais hâte de connaître son histoire. Et que dire, à part que je suis charmée.

L’histoire d’Alice et Lucas démarre comme un jeu mais les choses vont se compliquer et la limite entre la réalité et le jeu va devenir de plus en plus difficile à respecter. Alice est un personnage qui m’a beaucoup touché mais également beaucoup dérangé. Cette jeune femme est auteure de romance et donc une grande romantique dans l’âme, tout comme je le suis. Ce côté d’elle m’a beaucoup plus car nous avions les mêmes attentes. Mais d’un autre côté, elle se pose beaucoup trop de questions, et elle ne voit pas ce qui se trouve juste devant elle. Et cela m’a agacé au plus haut point. Par contre, j’ai adoré Lucas. Il est le prince charmant sous toutes ses formes. Il a réussi à me séduire par ces actes et à me charmer par ces mots. Cet homme ne demande qu’une chose qu’on le voit vraiment pour qui il est et non pour sa réputation d’homme à femmes. Et sachez qu’au fur et à mesure des pages, il va nous le prouver de bien des manières. J’ai adoré que l’histoire tourne autour de l’écriture d’un livre, c’était sympa et cela change.

L’auteure a une fois de plus réussi à conquérir mon cœur avec son personnage masculin. Décidément, les frères Rourke, je les veux tous. Plus sérieusement, c’est addictif, l’histoire se lit facilement et reste souple. On a des nouvelles des anciens et des futurs personnages et comme à chaque tome, mes chouchous Anna et Gabriel sont présents pour mon plus grand bonheur.

Une belle histoire d’amour qui sera vous charmer et vous faire découvrir le prince charmant. Cette série est très addictive et les personnages très attachants. Vivement la suite, plus que deux frères Rourke à découvrir. Que leur réserve l’auteure, c’est une bonne question à laquelle j’ai hâte de pouvoir répondre par la lecture du cinquième et sixième tomes !

par Yoyaure
Juste un câlin pour Noël Juste un câlin pour Noël
Chani Brooks   
Je tiens à exprimer ma gratitude à l’adorable auteure Chani Brooks et à la remercie pour sa confiance. Et pour la même occasion, j’exprime ma surprise suite à la découverte de la formidable plume de cette auteure.

Des détails plus que réalistes, des expressions naturelles, des dialogues soignés … et j’en passe. Ecrire un livre avec trois voix et pour que chaque ‘POV’ reflète une personnalité unique et différente rien que pour ça je tire chapeau à l’auteure et j’ai sincèrement hâte de découvrir d‘autres de ses œuvres JUSTE UN CALIN POUR NOEL est une histoire qui nous embarque au Canada à la rencontre de Nico.
La reine des neiges par excellence ou l’incontestable femme viking. Vous avez le choix. Pourquoi un tel surnom ? Nico est tout simplement aussi froide qu’un iceberg, indifférente et impassible. Limite une handicapée des sentiments. Elle est détachée de ses émotions au point où on a envie de la secouer pour son indifférence exagérée, des fois. Vous l’avez compris, elle ne sait pas comment exprimer ce qu’elle ressent, surtout avec Waël très souriant barista qui n’arrête pas de déclarer ses sentiments à cette dernière .

Waël ,un jeune français, diplômé mais qui n’arrive toujours pas à trouver un job à la hauteur de ses diplômes. Contrairement à notre reine des neiges, lui c’est un nounours qui ne rate pas l’occasion pour offrir un câlin. Ce dernier ne veut absolument pas passer probablement son dernier noël seul et rien de mieux que de passer noël avec sa viking pour l’aider à fixer se qu’elle à causer des années auparavant. Avec ces deux-là il faut s’attendre à des embrouilles, des tasses de café aériennes et une malédiction miaulante.et qui sait un chat Voodoo ?

Bref tout est là pour les accompagner dans leurs voyages vers le village de Chante-Neige. Pour comme mission reconquérir le cœur de Tristan, le neveu de Nico, qui l’attend là-bas depuis un peu trop longtemps. Et qui a fini par en vouloir pour ses promesses non tenues.

Réussira t-elle sa mission ?
Comment va-t-elle se débarrasser de cette malédiction qui lui pourrie la vie ?

Personnellement, J’ai bien aimé suivre leur aventure au milieu de foret et m’y prêter à l’ambiance qui y règne. J’aurais tout donné pour séjourner avec la famille déjantée de Nico. On comprend tout de suite d’où vient la nature glaciale de notre héroïne. Mais ce qui m’a le plus ému c’est la profondeur des sentiments que se partage cette famille, même si ils ne le montrent pas, ne l’exprime pas. L’amour qu’ils ont l’un pour l’autre pourrait faire fondre la glace qui les entoure.

Mes moments coups de cœur ? C’est les moments gênant entre le distributeur de câlins et la ‘ice’ famille, ça c’est à ne pas rater ! fou rires assurés.

Petit bémol, j’avoue que pour la première fois je n’ai pas trop accroché avec l’héro d’un livre … Wael, même si il est parfois drôle je l’ai trouvé lourd et pénible à plusieurs reprise. En cette période de l’année ou vous avez du froid, de la neige, du chocolat chaud, et beaucoup de guimauves, il ne vous manque que cette romance aussi tendre que drôle pour attendre noël. Alors pourquoi hésiter ?


http://lesplumesensorceleuses.wordpress.com