Livres
475 864
Membres
454 170

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pénélope Green, tome 3 : L'éventail de Madame Li



Description ajoutée par Vachekiris 2014-01-19T09:25:53+01:00

Résumé

NOM : Green

PRÉNOM : Penelope

SITUATION FAMILIALE : orpheline,unique héritière de James ALEC GREEN

SITUATION PROFESSIONNELLE : journaliste de choc au EARLY MORNING NEWS

SIGNES PARTICULIERS : une maîtrise très approximative de la langue chinoise, une étonnante capacité à désobéir à son patron et un goût prononcé pour l'aventure et le danger

A force de s'attirer des ennuis, Penelope est contrainte de quitter Londres...

Voilà qui tombe bien : c'est le prétexte idéal pour rejoindre son cher Cyprien, parti sur les traces d'un trésor enfoui à l'autre bout du monde. Cap sur la Chine et ses mystères !

Afficher en entier

Classement en biblio - 144 lecteurs

Extrait

Le Havre, une soirée de fin d'automne pluvieuse et sombre. Dans une petite rue encombrée de tonneaux et de charrettes, derrière le port, les tavernes succédaient aux cabarets et les lieux de plaisir aux gargotes. Un homme entra au Pélican Noir - envahi de pénombre, à peine éclairé par trois ou quatre quinquets - et se fit aussitôt héler par quelques buveurs rassemblés autour d'une table de bois.

- Hé ! Ici !

- On n'attendait plus que vous.

L'homme était bien mieux mis que ceux qui avaient attiré son attention, apparemment de simples matelots attendant le départ de leur bateau. Tout en se dirigeant vers eux, il ôta son manteau humide et le secoua pour en chasser un peu les gouttes d'eau qui perlaient sur le drap. Puis il écarta les verres d'un revers de main et posa sur la place ainsi dégagée son chapeau et un grand baluchon fait d'une épaisse couverture. A l'intérieur du baluchon se fit un bruit de métal et de petits objets entrechoqués.

Une humidité épaisse régnait sur les lieux, et ça sentait le café, la vinasse, le rhum et la fumée. Au Pélican Noir, les clients se répartissaient en deux catégories : ceux qui, en petits groupes, buvaient sec, parlaient fort, braillaient des chansons sans queue ni tête et ne faisaient pas attention aux autres, et ceux qui, solitaires, à demi écroulés sur les bancs face à des verres vides, semblaient dormir ou cuver et ne faisaient pas attention aux autres.

L'homme bien mis était un Anglais du nom de James Howell. Il tira une chaise de bois face à la table, l'épousseta de son mouchoir et s'assit. Les marins qui l'attendaient se penchèrent vers lui, au-dessus du gros baluchon, en un cercle tout à coup muet et attentif.

- C'est pour demain. J'aimerais pouvoir compter sur vous, messieurs, annonça Howell.

- Sûr, vous pouvez, dit un homme plus vieux que les autres, aux cheveux et à la barbe poivre et sel, et qui semblait leur porte-parole.

Les autres approuvèrent en hochant vigoureusement du chef, l'air concentré, mais sans ajouter un mot. Ils savaient qu'ils devaient bien se tenir s'ils ne voulaient pas rater l'affaire.

- Il y a cinquante caisses à monter discrètement à bord.

- Discrètement ? s'étonna un des gars, Benedict. Ça veut dire quoi ? Clandestinement ?

- Chuuuut..., firent tous les autres en jetant des regards à droite et à gauche.

- Crétin ! fit remarquer Rigaut le poivre et sel en lui lançant une beigne sur la tête.

Rigaut avait environ quarante ou quarante-cinq ans. Comme tous les gens de mer qui avaient atteint cet âge, il semblait à la fois robuste et fatigué. Robuste grâce à son métier qui forge une musculature d'acier, fatigué par une vie de besogne éreintante où l'on ne mange jamais assez bien, où l'on ne dort jamais assez, où l'on doit affronter alternativement le calme plat ou la tempête, les icebergs ou le dur soleil des tropiques, les rixes dans les bars ou l'autorité bornée du capitaine ou du bosco. Comme les autres, Rigaut aimait assez l'idée de se retirer bientôt pour se reposer enfin d'une vie de corvées. Une petite maison de pierre sur une côte bien française, et qui sait, une femme bien soucieuse de lui être agréable. Mais pour ça, il avait besoin d'argent. Heureusement, il avait trouvé cette affaire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

J'ai beaucoup aimée cette histoire mais j'avoue avoir était un peu déçu des personnages principaux

Ils ne sont pas très détective dans cette histoire et mon dieu ce que leur relation est chaste...

J'attends depuis trop longtemps que l'un des deux parle enfin !

Afficher en entier
Or

Cette série est une petite merveille ! Cyprien est plus présent dans ce tome, ce que j'ai apprécié. On a le point de vue de plusieurs personnes, comme Nuage par exemple, et cela rend l'histoire encore plus riche. L'auteure a relevé le défi anti-rascisme+ féminisme avec brio. Encore bravo pour cette série incroyable !

Afficher en entier
Lu aussi

Trigger Warning : racisme

Voilà bien des années que je n’avais pas lu un autre tome des aventures de Penelope Green et malheureusement, je suis assez mitigée. Même si cette fois l’intrigue est un peu moins sombre que les précédentes, on retrouve quand même des thèmes qui touchent à l’enfance et à la condition des femmes, ce que j’apprécie beaucoup venant d’un roman historique.

Mais c’est aussi cette différence qui m’a déplu : tout commence quand Cyprien surprend une conversation entre huit marins accompagnés d’un riche Anglais. Comprenant qu’il est question d’un trafic et d’anciens trésors, il fait appel à Penelope en lui demandant de venir le rejoindre en Chine où aura lui le débarquement des caisses de contrebandes.

Le début est assez lent pour permettre à nos deux compagnons de trouver leurs repères et surtout d’enquêter à bord du bateau. Ce n’est pas une partie que j’ai particulièrement appréciée, Penelope s’intéresse surtout à Cyprien et à ce qu’elle ressent potentiellement pour lui ; par contre le point de vue des marins était beaucoup plus intriguant et permettait de faire avancer l’intrigue. Sauf que cela résume parfaitement ce tome 3 : Penelope est très en retrait et devient presque secondaire jusqu’à la fin. Et une fois arrivée en Chine j’ai eu du mal à les supporter. Certes, le contexte est important puisque que la Chine est colonisée par les Européens ce qui créer beaucoup de tensions notamment de nombreux passages racistes et je peux comprendre leur présence mais quand ça vient de Penelope, là c’était beaucoup moins « bien » amené. Je n’ai d’ailleurs pas compris certaines de ses réactions par exemple au tout début du livre elle déduit que les noms de famille chinois sont placés avant les noms et pourtant dès la première occasion elle se trompe. Mais c’est quand même ses réactions face à la nourriture ou encore à la qualité de l’anglais des personnes qu’elle peut croiser qui finissent par devenir lourdes. Sans oublier les remarques « cachées » dans la narration comme le jeu étant le vice de tous les Chinois, et évidemment aucun n’est capable d’y résister, sans oublier la phrase « Nuage sourit, de ce mystérieux sourire asiatique qui semble parfois menaçant en dépit de son amabilité ». Qu’on vienne ensuite m’expliquer ce qu’est un sourire européen…Et j’ai trouvé ça franchement désagréable surtout vu l’époque où ça se passe parce qu’on on rajoute du racisme et on n’a pas du tout besoin de ce genre de stéréotypes. Et puis concrètement en quoi ça sert à l’histoire ? Alors que Penelope aurait très bien pu être montrée comme Cyprien qui lui ne cherche pas à comparer, ni analyser et qui d’ailleurs la reprend à plusieurs reprises pour lui dire que les coutumes ne devraient pas être considérées comme bizarres.

Il y a aussi quelques choses que je n’ai pas compris c’est pourquoi tous les noms féminins chinois étaient traduits en français mais les noms masculins restaient en chinois. Après certes ce n’est qu’un détail mais je pense que quand on cherche à représenter un peuple dont on ne fait pas partie, autant rester respectueux jusqu’au bout.

J’ai quand même aimé quelques petites choses par exemple le point de vue de Xiang Nuage qui était très touchant et permettait d’introduire des informations comme le traitement des femmes avec la coutume de bander les pieds pour qu’ils soient fins et le fait qu’il y ait un vrai décalage entre ceux qui prônent la tradition et les autres qui souhaitent le changement. On comprend que c’est aussi marqué par le passage des différentes dynasties et j’aurais bien aimé que cela soit plus développé tout comme la révolution que certains préparent.

Et un autre détail c’est le fait que Pénélope soit féministe mais que son féminisme ne soit pas blanc mais plutôt intersectionnel et qu’est-ce que ça fait du bien !

Sinon la fin reste assez ouverture surtout par rapport à Cyprien qui laisse sous-entendre qu’il cache des choses mais qu’il finira par les révéler en temps voulu. J’espère donc que cela arrivera dans le tome 4 et que, se passant en Egypte, il sera plus respectueux.

Afficher en entier
Diamant

Un troisième tome un peu plus relâché que les autres, et une enquête dans laquelle Pénélope est peu présente. Malgré tout j'ai passé un bon moment en le lisant.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce troisième tome me laisse un goût amer.

Je ne sais pas si c'est moi qui est du mal à me concentrer sur mes lectures mais ce roman est une nouvelle déception pour moi.

Dans cette suite, Pénélope Green est de retour à Londres en attente d’une nouvelle enquête, quand Cyprien surprend une étrange conversation dans une taverne.

Sentant une nouvelle enquête qui se profile ; Cyprien embarque vers la Chine - non sans envoyer avant - un mystérieux message à Pénélope, ainsi qu'un très ancien éventail.

Ni une, ni deux, Pénélope n'hésite pas une seule seconde et embarque, elle aussi, pour le pays du Soleil levant.

Après Londres et New York, nous voici donc en partance pour la Chine.

Une fois de plus, la mission de Pénélope est double, puisqu'elle doit y résoudre une enquête et témoigner de la condition des femmes dans ce pays.

J'ai plusieurs déception concernant ce troisième tome.

La première étant le manque d'action.

Comme dans le tome précédent, l'action principale se passe sur un bateau ou Cyprien y tient son rôle de marin.

Je me suis beaucoup ennuyée pendant cette partie, je l'avoue. Il ne s'y passe pas grand chose et Pénélope passe vite au second plan.

L'enquête étant surtout menée par Cyprien.

Mais ce qui me déçoit le plus, c'est l'absence de relation entre Cyprien et Pénélope.

Depuis le tome 1, j'attends un rapprochement qui ne vient jamais. Je suis frustrée et déçue.

C'est dommage car le tome 1 était intéressant.

Je ne pense pas que je lirai le dernier tome.

Afficher en entier
Pas apprécié

J'ai trouvé ce tome beaucoup moins bien que les autres avec peu d'action.Spoiler(cliquez pour révéler)Pénélope et Cyprien n'ont rien fait. Bénédicte a fait tout le travaille. Et ils sont aussi rester pendant les trois quart du livre sur un bateau se qui m'a donné le mal de mer

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai moins aimé ce troisième tome, j'ai trouvé l'intrigue moins passionnante...

Mais les personnages sont toujours aussi attachants

Afficher en entier
Diamant

Une suite merveilleuse ^^

Penelope green est un livre super attachant et qui est difficile à s’en séparer. Le tome 3 est tout aussi bien que les précédents.

Je l’adore :3

Afficher en entier
Diamant

On retrouve Pénélope, revenue en Angleterre depuis sa dernière aventure. Elle attend des nouvelles de Cyprien, embarqué pour plusieurs semaines sur un bateau.

Au moment où elle commence à déprimer de son absence et du manque d’aventure, voilà qu’elle reçoit un message de son coéquipier, accompagné d’un éventail tout à fait particulier.

Cyprien lui demande de le rejoindre pour un voyage vers la Chine. Pénélope n’hésite pas une seconde : elle prépare armes et bagages, et là voilà partie.

Une histoire bizarre de trafic a éveillé l’intérêt de Cyprien, qui sent la grosse affaire, et des articles à venir pour la jeune fille. Pénélope fera d’une pierre deux coups : elle pourra parler de ce fameux trafic, et des conditions de vie des femmes en Chine.

J’ai trouvé que ce tome était un peu plus lent que les précédents. Il n’y avait pas autant de matière a se mettre sous la dent au long du livre. J’ai eu l’impression avait été énormément brodée, pour complèter un nombre de pages.

Bon, malgré tout, le travail de recherches et d’explications est bien présent. Expliquer les traditions des pieds bandés des filles, des coutumes pour les jeunes filles, etc à un jeune public n’était pas forcément chose facile. Je trouve que l’auteur s’en est sorti à merveille.

Je continue à penser que c’est une très chouette série pour des petits lecteurs en mal d’aventures. Le vent du large, les terres inconnues, le danger et l’amitié… Tout y est pour conquérir.

Voilà de nouveaux titres à proposer à mes têtes brunes.

Afficher en entier
Argent

Pénélope doit se mettre au vert à cause de son impétuosité pour l'élaboration de ses articles. Son patron, lui impose une retraite en Ecosse. Mais Pénélope ne le voit pas ainsi. Elle brave l'autorité de son rédacteur en chef pour embarquer sur un bateau en direction de la Chine, après avoir reçu une lettre et un joli éventail de son ami Cyprien. Après quelques péripéties, ils se retrouvent, enfin, sur le même navire. La personnalité de Pénélope ne plait pas à tout le monde sur ce bâtiment. Notamment, à un certain Monsieur Howell qui semble très louche aux yeux de Pénélope et de Cyprien. Après un long voyage en mer, ils arrivent enfin, en Chine…

Ce que j'ai apprécié dans ce roman, c'est ce duo d'enquêteur, Pénélope et Cyprien forment un "couple" très complémentaire. Au fil de l'histoire, on se demande à quel moment ou qui de la fille ou du garçon avouera, enfin, à l'autre ses sentiments pour son partenaire. Dans cette histoire, Cyprien a vraiment sa place d'enquêteur par rapport aux 2 précédents romans où il était présent qu'épisodiquement. Le personnage de Bénédict est très intéressant son rôle dans l'histoire à son importance. Dans ce livre, on enrichi sa culture sur les coutumes chinoises et la condition féminine à cette époque. Les femmes sont traitées comme des marchandises, simplement bonnes à être des épouses soumises dès leur plus jeune âge et à enfanter (de préférence des garçons) de plus très mal traitées dès l'enfance. L'histoire possède un bon suspens, de l'action et des rebondissements grâce à la personnalité de Pénélope qui déroute et dérange la gente masculine de cette époque et à la combativité de Cyprien. C'est un roman, facile à lire. J'ai hâte de lire le 4ème opus. J'espère qu'il y en aura d'autre.

Afficher en entier

Date de sortie

Pénélope Green, tome 3 : L'éventail de Madame Li

  • France : 2012-09-05 (Français)

Activité récente

Maewou l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-09T11:34:46+01:00
Zaz97 l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-27T17:51:13+02:00
Jenu l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-26T14:13:16+02:00
Iorek l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-05T13:52:57+01:00

Évaluations

Quiz terminés récemment

Les chiffres

Lecteurs 144
Commentaires 25
Extraits 1
Evaluations 35
Note globale 8.15 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode