Livres
475 340
Membres
452 973

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pennyroyal Green, Tome 5 : La Rose sauvage



Description ajoutée par everalice 2016-09-11T18:01:02+02:00

Résumé

(Traduction everalice)

Pendant des années, on en a eu peur et on l'a évité, objet de fascination... et de fantasme. Mais de toutes les infamantes rumeurs qui enténèbrent le formidable Alexandre Moncrieffe, duc de Falconbridge, la bonne société n'en a retenue qu'une et la tient pour vraie : seuls les imbéciles osent le contrarier. Lorsque Ian Eversea s'y risque, Montcrieffe élabore une parfaite vengeance : il séduira l'innocente sœur de Ian, Genevieve - la seule Eversea qui n'ait jamais été touchée par le scandale. D'abord, il capturera son cœur... Puis il le brisera.

Mais tout chez Geneviève est inattendu : la passion qui couve sous son calme contrôle, l'esprit vif tempéré par la gentillesse... Et bien que Geneviève ait connaissance des rumeurs qui entourent le sombre passé du duc, et qu'elle sache fort bien que le traiter à la légère la met en péril, un baiser enflammé la mène au bord d'un monde empreint d'une sensualité extraordinaire. Jusqu'à ce que Geneviève soit face à un choix décisif... Y-a-t-il quoi que ce soit qu'elle ne fera pas pour un duc?

Afficher en entier

Classement en biblio - 41 lecteurs

Extrait

Il souffla un rond de fumée parfait et ferma les yeux.

Un bref ricanement lui échappa. Il aurait aimé connaître toutes les langues du monde pour parvenir à décrire ce qu’il ressentait et ce qu’était Geneviève. En imagination, il revécut l’instant où il l’avait sentie voler en éclats entre ses bras, la sensation qu’il avait éprouvée quand elle l’avait accueilli en elle. Il se sentait bête, neuf et béni.

Il soupira et se dit qu’il devrait se contenter de songer que c’était beau.

Et voilà. Il avait été battu à son propre jeu. Il était assez grand pour le reconnaître. Comment était-ce arrivé ?

Comme la rougeole, l’amour est dangereux s’il survient tard dans la vie.

Lord Byron avait dit cela, et le fait que Moncrieffe puisse trouver de la sagesse dans les mots de ce maudit imbécile prouvait bien qu’il traversait une mauvaise passe. Mais il comprenait. Avant, il était trop jeune pour vraiment comprendre ; il avait aimé et s’était marié parce que c’était ce qu’on attendait d’un jeune homme. Mais à présent, il comprenait qu’on puisse écrire des choses comme : « Elle marche, pareille en beauté à la nuit. »

Parce Que la poésie était un rempart contre les émotions brutes. Elle distillait celles-ci sous la forme d’une musique supportable, permettait de les apprivoiser petit à petit.

Il avait connu le genre de perte qui vous faisait sombrer dans le néant comme si vous tombiez du ciel. Il avait senti le vent de l’abîme siffler derrière lui.

Alors oui, il avait peur. Bien sûr qu’il avait peur.

Parce qu’il risquait de connaître une nouvelle perte.

Mais cela ne faisait pas de lui un lâche pour autant.

Quand il regagna sa chambre, ce ne fut pas pour dormir. Car il savait désormais ce qu’il allait faire.

Et aucun homme n’aurait pu dormir la veille d’un tel événement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Je viens de le relire, et je dois dire que le Duc et Geneviève m'ont encore une fois beaucoup plu. J'en garde un bon souvenir et encourage d'autres à le lire. Le Duc était rusé comme un renard jusqu'à la fin.

Afficher en entier
Bronze

Petit bouquin relu avec plaisir ! Les relations entre les deux héros sont bien décrites !

Afficher en entier
Argent

Ah, voilà une romance où j'ai pleinement savouré les escarmouches entre nos héros. Pleines d'ironie mais avec aussi beaucoup de douceur de la part de Geneviève, ce qui nous change des héroïnes un peu "pestes" sur les bords dont il est de bon ton d'admirer les velléités d'indépendance. Et comme le note Jazzmen, très romantique, ce qui est finalement assez rare (un comble pour le genre...)

Bonne surprise.

Afficher en entier
Diamant

J’ai adoré.. beaucoup de tendresse pour les deux héros de cette histoire... le fait qu’il la découvre tout doucement et l’apprécie en la découvrant j’ai beaucoup aimé cette lecture

Afficher en entier
Argent

Voilà un excellent « aventures et passion » comme je les aime ! Beaucoup d’humour, beaucoup de passion et un romantisme qui m’a fait rêver. Et franchement, c’est assez rare pour que je le note. J’ai lu beaucoup de a&p et souvent, j’apprécie l’humour et la passion, c’est d’ailleurs pour ça que je les lis, parce que je suis rarement déçue de ce côté. Mais le romantisme… il n’y a pas beaucoup d’auteurs qui me font rêver de côté-là, et celles qui essayent, généralement je trouve ça trop niais. Mais là, c’était juste ce qu’il fallait, c’était merveilleux ! J’avais des étoiles dans les yeux et un sourire béat aux lèvres. Et j’ai eu très chaud aussi… le héros est tout pile à ma convenance ! Bon, c’est mon premier de Julie Anne Long, peut-être que c’est sa spécialité le romantisme ? Dans tous les cas, c’est sûr que je vais en lire d’autres d’elle, et peut-être bien la série Pennyroyal Green qui me tente drôlement.

Pour ce qui est de l’écriture en elle-même, je ne lui ai rien trouvé de remarquable en bien ou en mal, elle est donc fluide et agréable. Le seul gros hic qui m’a vraiment énervée, c’est le fait que l’auteure nous prenne pour des idiots complets. Elle nous fait des dialogues d’une subtilité et d’un second degré presque parfaitement maîtrisés, tellement agréables à lire et elle gâche tout l’effet en expliquant ensuite ce qu’avait voulu dire son personnage, au cas où on ne comprendrait pas bien… Mais bon, ça ne m’a pas vraiment gâché ma lecture. Ça m’agaçait profondément, mais j’ai quand même énormément apprécié l’histoire.

Afficher en entier
Lu aussi

Je suis perplexe sur cette romance, certains passages font preuve de finesse tandis que d'autres sont tellement ennuyants. Les 2/3 du livre sont longs.

Des redondances lassantes, sur certaines motivations des personnages à agir comme ils le font, parsèment le livre au détriment d'autres. Occultant de ce fait, les choses qui auraient dû être exploitées.

Je ne me suis pas attachée au duo, finalement sans saveurs, ne comprenant pas souvent leurs réactions. Le comportement de l'héroïne ne collant pas à l'époque, étant anachronique à mon sens.

En bref, Je n'ai ni été charmée par le scénario ni le couple. Ce tome étant pour moi: une suite de lamentations, d'auto-apitoiements récurrents, d'une romance absolument pas crédible et présentant de nombreux raccourcis confirmant la faiblesse de la trame.

Bonne lecture

Afficher en entier

date de sortie française le 1er février 2017

Afficher en entier
Diamant

http://leslecturesdeveralice.blogspot.com

Lu en VO.

Superbe !

Un incontournable, posé au milieu d'une série au long cours...

La langue de Julie Anne Long est tout simplement magistrale, de celle qui nous pousse à relire trois fois un paragraphe pour mieux s'en imprégner. Très imagée, pleine de comparaisons et de métaphores merveilleuses, elle est délectable, parfois drôle et ironique, parfois sensuelle, grave, ou touchante... Les dialogues, et les circonvolutions entre les deux personnages, qui occupent la majeure partie de l'histoire, sont un régal permanent...

-> La suite sur mon blog...

Afficher en entier

Dates de sortie

Pennyroyal Green, Tome 5 : La Rose sauvage

  • France : 2017-02-01 - Poche (Français)
  • USA : 2011-02-22 - Poche (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • What I Did for a Duke (Pennyroyal Green #5) - Anglais
  • Mio duca (Pennyroyal Green #5) - Italien

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 41
Commentaires 8
Extraits 8
Evaluations 13
Note globale 8.15 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode