Livres
554 909
Membres
600 172

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Pension Vanilos



Description ajoutée par sjodocy77 2011-03-02T20:31:10+01:00

Résumé

Il s'en passe de drôles de choses à la pension Vanilos.

Quantité d'objets plutôt ... hétéroclites disparaissent. Simples " emprunts " entre pensionnaires ? Pourquoi pas ? Ce sont sans doute les filles qui se chipent bâtons de rouge, compacts de poudre et boucles d'oreilles. Mais le reste ? Comment expliquer la disparition d'un stéthoscope et de cristaux d'acide borique ? Kleptomanie ? L'hypothèse est attrayante. Pourtant elle ne rend pas compte de la totalité des " incidents ".

Et certains sont inquiétants : une écharpe de soie est retrouvée lacérée, un sac de voyage subit le même sort. Non, cette fois, rien ne va plus. Il se trame quelque chose de grave. Sinon l'illustre Hercule Poirot aurait-il condescendu à prendre l'affaire en main ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 373 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par SherCam 2019-05-25T19:27:18+02:00

Ordre et méthode, c'était depuis des années la devise du détective. Grâce à George, son parfait valet, et à Miss Lemon, sa parfaite secrétaire, l'ordre et la méthode gouvernaient son existence.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Allebei 2021-02-03T19:45:46+01:00
Or

Hercule Poirot a une secrétaire nommée Felicity Lemon. Cette quadragénaire célibataire, stricte, ordonnée, pointilleuse est le type même de l'employée efficace et dénuée d'humour, tant elle suit les règles. En un mot, pour le détective Belge, elle est parfaite. Mais un jour, elle oublie trois malheureuses fautes d'orthographe. Et pour cause ! La froide Mlle Lemon s'inquiète pour sa soeur, Mme Hubbard, femme du même genre avec une différence : veuve, elle gère une pension pour étudiants étrangers dont la propriétaire se trouve être une certaine Mme Vanilos, insupportable et tyrannique selon ses humeurs (et qui dans la version originale anglaise s'appelle Mme Nicoletis, ce qui est moins ridicule que le Vanilos "à la vanille" inventé par l'éditeur français suite à la plainte de quelqu'un portant le nom Nicoletis). Pourquoi Mlle Lemon se tourmente-t-elle ? Pour sa soeur qui craint quelque chose après une série de vols étranges et presque sans valeur à l'exception d'une bague retrouvée dans le potage d'une convive : du rouge à lèvre, un escarpin de soirée argenté, de la poudre, du bicarbonate. En outre, un sac à dos et une écharpe sont lacérés.Et les documents d'une étudiante sont vandalisés à l'encre verte... Rien de grave à priori. Seulement, Mme Hubbard s'inquiète et Mme Vanilos est au bord de l'hystérie. A la demande de Mlle Lemon, Hercule Poirot intervient et va faire une conférence improvisée parmi les étudiants. Là, le lecteur fait la connaissance de Patricia Lane, de Valérie Hobbhouse, de Célia Austin, de Elisabeth Johnston dite "Black Bess", de M. Akibombo, de Nigel Chapman, de Colin Mc Nabb, de Geneviève Maricaud et de René Halle (deux insupportables étudiants français), et de quelques autres encore. Quand la coupable de quelques-uns de ces actes se dénonce, tout semble réglé. Mais cette dernière, Célia Austin est retrouvée empoisonnée le lendemain. Alors, Hercule Poirot mène sérieusement l'enquête. Sauf que certains ne sont pas ce qu'ils prétendent être. Tout se complique avec la mort de la propriétaire et celle de Patricia Lane. Mais qui est l'assassin ? Je ne le dirais pas. Ce roman est sympathique mais à déconseiller à ceux qui sont susceptibles. Etant donné que c'est une histoire d'un autre temps, plusieurs termes risquent de les vexer. La dame Grecque alcoolique est une caricature, ses employés de maison Italiens sont pires (Maria la cuisinière et Geronimo son mari l'homme de maison qui parlent charabia pour faire accent étranger), Elisabeth la Jamaïcaine est dite "Black Bess", l'Indien et l'Oriental de service sont très énervés, les Français sont des râleurs obtus, l'Africain est dénommé le Noir (et se promène avec des fétiches et parle sorcellerie)... Bref, ce n'est pas politiquement correct, tellement il y a de mauvais clichés. Mais peu importe, si on fait abstraction de la mentalité des gens à l'époque, le livre est agréable à lire. Hercule Poirot au milieu de tous les étrangers tous plus antipathiques les uns que les autres est dans son élément à Hickory Road (qui donne le titre anglais du livre... inspiré de la comptine connue... "Hickory Dickory Dock" - the mouse ran up the clock, the clock strok on, the mouse ran down, Hickory dickory dock... Tic toc". Quel est le rapport avec une pension pour étudiants qui ont presque trente ans ? Je me demande... On n'est pas en maternelle mais les titres de roman, c'est un mystère et Hercule Poiront ne nous le révèle pas. Dommage !)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Al3x93 2020-11-13T21:46:47+01:00
Or

J’ai bien apprécié ma lecture mais ce n’est pas l’enquête que j’ai préféré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Svane 2020-09-22T21:21:03+02:00
Or

L'attention d'Hercule Pirot est attirée sur une affaire mystérieuse, mais plutôt innocente au premier abord, par sa secrétaire. De nombreux objets apparemment sans lien évident ont disparu dans une pension pour étudiants, et des actes de vandalisme étranges ont été commis.

Seulement, tout se complique lorsqu'un crime est commis.

Nous voilà plongés au milieu des étudiants, des soupçons et des a priori. Comme d'habitude Hercule Poirot démêle le vrai du fauxSpoiler(cliquez pour révéler), mais malheureusement pas à temps pour tout le monde...

J'ai adoré cette aventure du détective belge : innocente au début mais qui tourne rapidement au tragique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Na_nou 2020-06-22T14:59:58+02:00
Lu aussi

Un Agatha Christie plaisant à lire, l'intrigue est plus mince que d'habitude, mais j'ai pris plaisir à suivre Hercule Poirot dans son enquête.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clarasmoods 2020-06-10T09:23:35+02:00
Lu aussi

Lu en vo

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SeasonCanahait 2019-12-01T12:16:52+01:00
Lu aussi

Eh bien !!! C’est la première fois que la Reine du Polar me déçoit ! L’intrigue est pourtant bien ficelée, originale, mais il manquait l’essence même de ce qui fait de Christie ce qu’elle est : je crois que c’est le premier livre que je lis d’elle où j’ai le sentiment qu’elle a pondu un scénario pour « faire plaisir » au public. Ce ne sont que des suppositions et je me trompe sans doute, mais ce livre, au demeurant intéressant, est dépourvu du charme désuet et typiquement anglais (comme dirait ma tatie Danielle) des Agatha Christie. Tout ceci est bien subjectif, mais je m’attendais à une enquête minutieuse, des descriptions plus enjouées, pas à un Club des 5 plus sérieux que d’habitude. Ceci étant dit : le fond est agréable à déchiffrer, l’enquête est sympathique et sort des sentiers déjà battus par la grande romancière. Il y a beaucoup de personnages fort atypiques, donc peut-être un peu moins travaillés que d’habitude, mais l’idée générale est bonne. C’est fou, je n’arrive pas a dire que je n’ai pas aimé, mais je jai pas réussi à faire des personnages mes « compagnons de route » au cours de ma lecture. Tant pis ! Christie reste la maîtresse incontestée du genre ;-) !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VampireAcademyTeam 2019-11-07T22:53:53+01:00
Lu aussi

Ayant vu l'adaptation télévisuelle j'avais vraiment hâte de lire ce livre, aimant Agatha Christie pour la modernité qu'elle apportait déjà à son époque. J'ai plus qu'adoré le livre, je l'ai dévoré, et j'ai savouré l'usage de l'argot de Poirot, un régal pur et simple que je relirai sans doute.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gryfondor 2019-11-06T21:08:07+01:00
Lu aussi

Le point fort de l'œuvre est incontestablement son suspense, car suspecter tel ou tel personnage ne pose guère de problème, mais encore faut-il le relier à un mobile plausible.

Dans cette histoire la galerie de personnages est relativement importante, mais l'on s'habitue rapidement à tous bien les identifier car Agatha Christie reste claire tant dans le récit que dans les dialogues.

Quant à Hercule Poirot, même si c'est lui qui résout cette énigme, il n'est pas omniprésent et laisse la place à l'inspecteur Sharpe à qui l'affaire est confiée.

Malgré quelques rares hypothèses tirées par les cheveux, ce roman plutôt dynamique, et ce en grande partie grâce aux nombreux dialogues, reste bien écrit et agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par livres23 2019-08-03T19:50:30+02:00
Bronze

Je trouve intéressant de découvrir le « vrai » caractère des personnages qui ne correspondent pas forcément aux adaptations télévisées, parfois je suis déçue et parfois non.

J’ai apprécié ce livre même si j’aurais aimé que Hercule Poirot participe un peu plus à l’enquête même si c’est agréable de voir un autre personnage mener les interrogatoires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arielle-7 2019-05-18T02:48:33+02:00
Or

Très prenant, mais alambiqué ;)

Afficher en entier

Date de sortie

Pension Vanilos

  • France : 2013-03-13 - Poche (Français)

Activité récente

Steph61 l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-03T20:23:05+02:00
HoldenC l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-23T19:21:43+01:00
Allebei l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-03T19:08:38+01:00
Al3x93 le place en liste or
2020-11-13T21:45:06+01:00

Titres alternatifs

  • Hickory Dickory Death - Anglais
  • Hickory Dickory Dock - Anglais
  • Asasinato en la calle Hickory - Espagnol

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 373
Commentaires 34
extraits 8
Evaluations 87
Note globale 7.8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode