Livres
464 126
Membres
424 360

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-27T14:36:29+02:00

- (...) Tu verras ce sera super.

- C'est ce qu'ils ont dit aux personnes qui avaient réservé une cabine à bord du Titanic.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-27T14:33:00+02:00

- (...) Alors que veux-tu que je fasse? Que je vende des voitures à sa place?"

Beverly eut de nouveau un petit rire. "Mais non, tu es bête, même si avec les hommes tu ferais une bien meilleure vendeuse que lui. Oh ne lui dit pas que j'ai dit ça, mais tu pourrais prendre des poses sexy sur les capots des voitures pour attirer l'attention des mâles.

- Oui, je suis bien connue pour poser sur les capots de voiture.

Afficher en entier
Extrait ajouté par lamiss59283 2012-02-22T15:26:48+01:00

Prologue

Avec précaution, Chyna Greer releva le châssis de la fenêtre de sa chambre. L'air brûlant de juillet balaya son visage. Derrière elle, Zoey Simms, sa meilleure amie, dit d'une petite voix aiguë : « Je n'arrive pas à croire qu'on fait ça !

— Je crois qu'on ne devrait pas, fit Chyna. Si on me surprend à aller jusqu'au lac la nuit... »

Zoey fit un petit sourire : « Il ne t'arrivera absolument rien.

— Maman et papa ne sont pas des parents aussi tolérants que tu l'imagines, Zoey.

— Comparés aux miens, si. Les deux semaines que je passe ici chaque été sont les seuls moments où je m'amuse.

— Tu vis à Washington D.C. mais c'est le temps que tu passes à Black Willow, Virginie-Occidentale, le clou de ton année ?

— Ici, c'est le seul moment où je m'amuse parce que je suis avec toi. Après-demain je rentre à la maison, alors ne sois pas rabat-joie, Chyna. »

Chyna regarda les grands yeux d'un brun velouté de Zoey et soupira. Quelques mois seulement la séparaient de son amie - elle avait seize ans et demi, et Zoey seize - mais il lui semblait souvent que c'étaient des années. Elle regrettait parfois de n'avoir jamais eu, comme Zoey, ce côté lutin exubérant, et elle essayait d'être moins tributaire de son bon sens, mais le simple désir ne suffit pas à modifier la personnalité.

Chyna avait un mauvais pressentiment au sujet de cette virée au lac Manicora, mais il faut dire qu'elle en avait au sujet de beaucoup de choses. Son frère aîné, Ned, lui disait toujours de « se laisser un peu aller et d'arrêter de penser autant ». Elle avait beau aimer beaucoup Ned, elle ne savait absolument pas comment arrêter de penser, alors que lui, apparemment, y parvenait sans problème, s'il fallait en croire son regard vide parfois des jours durant.

Chyna repoussa ses longs cheveux bruns derrière les oreilles, essayant de gagner du temps. « Nous sommes à l'étage, Zoey. L'une de nous peut tomber et se casser la jambe. Et comment on expliquera ça ?

— Oh, tu es décourageante ! s'impatienta Zoey. Parfois tu as l'air d'être déjà vieille, d'avoir trente ans au moins. Descendre du premier étage par le treillis du rosier, tu parles d'un exploit ! »

Zoey commençait à se fâcher. Ce qui ne lui arrivait pratiquement jamais, mais huit jours plus tôt elle était tombée follement amoureuse et, depuis, elle n'était plus qu'une masse d'émotions tourbillonnantes. Zoey ne voulait pas révéler à Chyna le nom de son amoureux. Soit parce qu'elle savait que Chyna n'apprécierait pas ce garçon, soit parce qu'elle s'imaginait que le secret ajoutait du piment à l'histoire d'amour. Quoi qu'il en soit, Zoey était restée inflexible quant à cette rencontre avec son anonyme Romeo près du lac. « C'est un rendez-vous romantique, Chyna, fit-elle avec flamme, et si tu ne viens pas avec moi, j'y vais toute seule ! »

Chyna perçut l'accent de fausse bravoure dans la voix de Zoey. Elle était certaine que son amie était effrayée à l'idée d'aller seule près du lac la nuit, mais elle avait fait une promesse à son mystérieux amoureux, et avait l'intention de la tenir.

Chyna ferma les yeux et respira profondément. Elle ne pouvait pas laisser tomber Zoey. Après tout, Zoey était, depuis toujours, sa meilleure amie. Leurs mères avaient été inséparables à la fac et Zoey était même la compagne de baptême de Chyna, sœur-marraine, si une telle chose existait. Pour Chyna, c'était une sorte de devoir de veiller sur Zoey.

« On va simplement en bas de la colline, de l'autre côté de la grand-route », insista Zoey, sa voix prenant cette intonation enjôleuse à laquelle la plupart des gens ne savaient pas résister lorsqu'elle venait d'une si jolie fille.

« Mais il est déjà très tard et, de l'autre côté de la route, c'est le lac Manicora. Et il est immense, Zoey.

— À t'entendre, on croirait que c'est l'un des Grands Lacs.

— Il fait seize hectares.

— C'est bien de toi de connaître sa taille exacte, fit Zoey d'un ton mordant. Si encore c'étaient seize hectares de requins, d'anguilles électriques, d'octopus...

— Octopi.

— Oh pardon. J'oubliais que tu étais un génie.

— Je ne suis pas un génie.

— Tu as simplement un Q.I. perdu dans la stratosphère. Et là, est-ce que je m'exprime correctement ?

— Tu essaies de m'amadouer avec tes compliments.

— On dirait que ça ne marche pas », dit tristement Zoey, tordant une mèche de ses courts cheveux dorés, comme chaque fois qu'elle était nerveuse. Elle semblait prête à pleurer de frustration. « Écoute, on ne va pas se faire prendre. Ta mère est couchée avec des maux de tête, ton père travaille tard dans son bureau et de toute manière il ne te surveille jamais. Ned est dans sa chambre en train d'écouter de la musique au casque. Personne ne remarquera qu'on est sorties, alors, tu viens avec moi ou j'y vais toute seule ? » Chyna hésitait encore. « Entendu, j'y vais toute seule, déclara Zoey. C'est ce qu'il m'a dit de faire, de toute manière.

— Qui, il ?

— Je ne te le dirai pas, mais ce n'est ni un pervers ni un type bizarre. Il est romantique et merveilleux. Il ne cherche pas non plus juste à coucher avec moi. On va simplement parler, peut-être s'embrasser, c'est tout, et je vais y aller !

— D'accord, je viens, fit Chyna à contrecœur, comprenant que Zoey ne changerait pas d'avis. Tu savais que je viendrais.

— Non, je ne savais pas. Sincèrement. »

C'était l'une des choses que Chyna avait toujours aimées chez Zoey : sa sincérité. Il lui arrivait de vouloir échapper à ses parents surprotecteurs, et Chyna n'aurait pu lui en vouloir, à moins de s'en vouloir aussi à elle-même. Mais Zoey n'avait jamais menti à Chyna. Lorsqu'elles avaient cinq ans, elles avaient fait un pacte de sang. Elles s'étaient piqué le doigt avec une aiguille, horrifiées devant les minuscules gouttes de sang qui avaient jailli. Mais elles avaient enduré la douleur, leurs doigts appuyés l'un sur l'autre. Elles n'avaient jamais brisé le pacte.

« Eh bien, allons-y, soupira Chyna. Ensemble comme toujours.

— Super ! cria presque Zoey, avant de baisser la voix et de l'enlacer. Tu es la meilleure amie du monde, Chyna. » Puis elle s'écarta, ses yeux bruns brillant de joie. « Bon, à toi d'abord.

— Pourquoi moi d'abord ?

— Tu connais mieux ces treillis que moi.

— Mais oui, c'est toujours par là que je passe pour entrer et sortir ! répliqua Chyna d'un ton ironique. C'est tellement plus pratique.

— Vas-y, c'est tout, fit Zoey, impatiente. Je vais être en retard. »

Chyna lança à Zoey un regard dur. « Lorsqu'on sera vieilles, avec des cheveux gris, je veux que tu te souviennes de ce moment, Zoey. J'espère que je serai largement récompensée !

— Entendu, répondit solennellement Zoey. Lorsqu'on sera en maison de retraite, je te laisserai t'asseoir à table à côté du type le plus mignon, le seul qui aura encore toutes ses dents.

— Après cette nuit, on ne se retrouvera sûrement jamais en maison de retraite ensemble ! » Plus tard, le souvenir de cette prédiction donnerait chaque fois le frisson à Chyna.

Chyna balança sa jambe, protégée par son jean, par-dessus le châssis de la fenêtre. Le temps que sa chaussure de course trouve un échelon du treillis pour faire appui, Chyna resta comme suspendue. Si le rosier grimpant de sa mère n'avait pas été décimé par le nouveau jardinier, cette expédition via le treillis aurait été impossible.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Croquignolle 2017-01-18T22:38:30+01:00

Avec horreur, Chyna comprit qu'à l'instant même où la photo avait été prise, Zoey avait été choisie comme l'irréfléchie et confiante victime.

Afficher en entier
Extrait ajouté par LizzieB 2015-09-13T18:51:29+02:00

-[...] Vraiment, je n'arrive pas à croire que les gens puissent se conduire comme ça.

Rex leva un sourcil, jeta un coup d'oeil en direction de Ned puis de Gage, et dit d'une voix mi-amusée, mi-sévère : « Vous seriez étonnés de ce que les gens sont capables de faire, sous une façade parfaitement normale. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-28T14:48:27+02:00

- C'est trop compliqué pour moi. Je ne vais plus rien demander, fit Scott d'un ton résigné. Je vais juste obéir aux ordres comme un bon soldat. Je sais reconnaître quand je suis dépassé.

- Tu n'es pas dépassé.

- Oh si! Totalement dépassé. C'est toi qui communiques avec les Autorités constituées.

- Les Autorités constituées. Je m'en souviendrai. ça sonne beaucoup mieux que "le Monde des Esprits".

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-28T14:45:12+02:00

La pierre tombale de la famille Sternhaven. C'est un obélisque gravé, Scott, de presque trois mètres de haut. Maman pensait que c'était tellement prétentieux et elle plaisantait toujours en disant qu'il faudrait installer une lumière au-dessus pour guider les vaisseaux extra-terrestres.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-28T14:32:38+02:00

Lorsqu'ils furent assis, Scott versa deux verres de bière, chacun avec un grand col de mousse. " On dit souvent qu'il faut verser lentement pour avoir le moins de mousse possible, dit-il en parlant très fort, mais en fait avec la mousse, on se débarrasse de la plus grande partie du dioxyde de carbone. Et donc...

- Il reste moins de gaz, fit Chyna d'un air désabusé. Comme c'est romantique."

Scott fit la grimace. " D'habitude, après avoir entendu cette information, aucune femme ne peut me résister.

- Si je comprends bien, cette information, comme tu l'appelles, est l'une de tes recettes éprouvées et infaillible pour faire du baratin."

Scott fronça les sourcils. " En fait, c'est l'une de mes meilleures recettes.

- Alors je suppose que ça ne doit pas souvent marcher."

Scott fit mine de se renfrogner. "Tu préfères entendre parler de tes yeux magnifiques et de tes cheveux de soie.

- ça non plus, ça ne marcherait pas avec moi." Chyna but une gorgée de bière. "Et je t'en prie, ne dis pas que tu m'admires de vouloir aider les gens en devenant médecin.

- Je parie que tu as entendu ça souvent.

- Oui. En général par des types qui continuent en me demandant si je gagnerai beaucoup d'argent lorsque je serais oncologue dilômée.

- Alors ma tentative d'approche qui n'a rien à voir avec la beauté, le sacrifice de toi-même et l'argent, a dû être une totale nouveauté pour toi.

- Oh, elle l'a été. Je te félicite pour ton approche non conventionnelle du prétendu beau sexe.

- Merci. Je n'aime pas l'approche trop directe."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-28T14:29:43+02:00

Scott la regarda. " Donc nous sommes d'accord pour détester Noël et aussi cette expression "tourner la page". Qui l'aurait imaginé?

- On est comme deux gouttes d'eau, dit Chyna d'un ton léger. Les coïncidences sont stupéfiantes!"

Afficher en entier
Extrait ajouté par Hanayu 2013-05-28T14:26:39+02:00

" Le cimetière de Black Willow, les Saules Noirs, fit Chyna à voix basse.

- J'ai toujurs pensé que c'était un nom déprimant pour un cimetière, fit Scott.

- Tu en connais de joyeux?

- Eh bien, aucun exemple ne me vient à l'esprit. Mais beaucoup ne semblent pas d'aussi mauvais augure.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode