Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pern18 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur
Aya Ling   
Voilà un roman que j'avais hâte de découvrir, et ce fût une excellente lecture !
J'ai adoré ce roman, honnêtement, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman comme ça, aussi drôle, aussi léger, aussi fantastique quoi.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment: quelques soupçons de magie, un prince charmant très sympathique, une romance toute douce, des protagonistes attachants et une héroïne qui a tout pour plaire.

Kat est ce genre d'héroïne que j'adore dans les romans, drôle, courageuse, déterminée, et qui sait se mettre dans les ennuis la tête la première, une héroïne des plus attachantes qui m'a donné le sourire plus d'une fois.

Absolument tout m'a plu dans ce premier tome, je n'ai rien à y redire à cette très belle réécriture de Cendrillon si ce n'est que j'aimerais beaucoup avoir la suite entre mes mains.

par themusik
La pire mission de ma vie n'est pas finie La pire mission de ma vie n'est pas finie
Robin Benway   
J'ai était agréablement surprise qu'il y est un tome 2 et je ne ment plein pas ! Un tome 2 encore plus plaisent que le premier,je suis vraiment contente d’avoirs put le lire ! On retrouve les même personnage qui non pas changer,super livre que je conseille a tout le monde !

par fannylife
La pire mission de ma vie La pire mission de ma vie
Robin Benway   
C'est le premier roman de cet auteur que je lisais, pourtant ses autres sont pourtant connus, je pense que je les lirais un jour.

Nous suivons Maggie, espionne à seize ans et depuis toujours, car ses parents le sont également, pour la première fois de sa vie, à New-York, elle a sa première mission solo, sans que ses parents ne doivent faire quelque chose et sous couverture, mais avec son vrai nom, alors qu'elle a une douzaine de passeports différents. Elle doit se rapprocher d'un garçon de son âge et n'est pas à l'abri de l'amour....

J'ai adoré lire ce roman, qui se lit facilement, et qui lui aussi vide la tête, il ne faut pas être extrêmement concentré pour le lire et pour l'apprécier tout de même. L'écriture est simple mais bien pensée, on y croit à n'importe quel moment, même si quand on y réfléchit après certaines situations sont un peu tiré par les cheveux, mais on ne le voit pas à la lecture, ce qui primordial ! Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est qu'elle aura toujours le soutien de ses amis, et qu'elle réfléchit à sa situation, ce qui nous fait réfléchir à la notre, imaginez, si tous les 6 mois environ, on vous changez d'identité, de vie et que vous déménagiez, à l'autre bout du monde, pas de place pour l'amitié ou pour l'amour mais si en fin de compte ! Ce « retournement » de situation qui n'en est pas un à proprement parlé, puisqu'on se doute qu'il y aura du changement, il faut bien une trame à l’histoire etc...

Mais autrement, ce roman est parfait sur la plage, c'est là que je l'ai lu justement, grâce à l'amélioration du temps et je lirais le tome 2 avec plaisir.
Caraval, Tome 3 : Finale Caraval, Tome 3 : Finale
Stephanie Garber   
Quand sortira-t-il en Français ?

par ling
Caraval, Tome 2 : Legendary Caraval, Tome 2 : Legendary
Stephanie Garber   
Ma note: 4.5/5
Chronique disponible sur mon blog: https://callmeeluh.wordpress.com/2019/01/04/caraval-tome-2-legendary-de-stephanie-garber/

“Every good story needs a villain. But the best villains are the ones you secretly like.”

Ça fait maintenant environ un an et demi que j’ai lu Caraval pour la première fois, et après des mois passé dans ma PAL, il était temps que je me lance dans Legendary. Pour me préparer à ma lecture j’ai donc commencé par relire Caraval (parce que je ne me souvenais de presque plus rien), pour ensuite passer à Legendary. J’avais beaucoup aimé Caraval malgré pas mal de petits détails qui me dérangeaient, mais rien n’aurait pu me préparer à la claque qu’a été Legendary.

Quelques jours ont passé depuis la fin du Caraval gagné par Scarlett, et déjà la troupe de Legend se prépare à partir pour Valenda, capitale de l’empire, pour un nouveau jeu en l’honneur du 75e anniversaire de l’impératrice Elantine. Mais sous ses airs de jeu, ce Caraval pourrait se révéler plus réel et dangereux que jamais. Bien que réticente à y participer, Donatella va se retrouver malgré elle contrainte d’y participer afin de payer une dette qu’elle pourrait bien payer de sa vie si elle ne parvient pas à gagner.

Dans le premier tome, l’une des choses qui m’avaient le plus dérangée était le personnage principal. C’est simple : j’ai vraiment eu du mal avec Scarlett. Alors quand j’ai commencé Legendary, j’ai été agréablement surprise de voir qu’on suivait désormais Donatella. J’avais déjà préféré son personnage dans Caraval, et ça a été un pur plaisir de la découvrir plus en détails dans ce nouveau tome.
Si je la pensais insouciante et même un peu naïve aussi, le fait de découvrir son point de vue aide réellement à mieux comprendre son personnage, et surtout à l’apprécier. Je l’ai bien plus aimé que Scarlett, et ça s’est ressenti dans la suite de ma lecture. Bien qu’elle soit la plus jeune, je l’ai trouvée bien plus mature que sa sœur.

“Tella was the sister who would destroy the world if anything happened to Scarlett, but Scarlett’s world would be destroyed if anything happened to Tella.”

J’ai été agréablement surprise par le tournant qu’a pris l’histoire dans ce second tome. Après avoir fini Caraval je ne savais pas trop comment tout cela pouvait continuer sans que cela paraisse redondant, et Stephanie Garber est parvenue à me surprendre jusqu’au bout ! Certes, on retrouve la même base quand dans le tome précédent avec le Caraval, mais les enjeux sont ici bien plus réels, et j’ai eu l’impression qu’on le sentait dès le début, avec une atmosphère plus pesante que jamais.
J’ai également trouvé ça intelligent que l’on suive Tella ici puisque son expérience avec Caraval lui donne la possibilité de s’en « détacher » et de voir le vrai du faux… jusqu’à ce qu’elle se rende compte que tout n’est peut-être pas si faux.

J’ai eu un peu peur quand j’ai vu arriver le début de ce qui semblait être un triangle amoureux, et ma première pensée a été « pitié non, tout mais pas ça ».

Heureusement pour moi, ce n’est pas vraiment le cas. La dynamique de ce trio sera très différente de ce que je pensais, et je l’ai absolument adorée ! J’ai trouvé la relation entre ces personnages très intéressante, et on se rend rapidement compte au cours de notre lecture que beaucoup de points importants reposent sur les « liens » qui les unissent (avec des très grands guillemets).

L’un de mes problèmes dans le tome précédent était la présence d’éléments sur l’univers où se passe l’histoire, dans le sens où j’avais l’impression qu’on nous les envoyait sans trop de raison, juste pour donner une impression de world-building alors qu’il n’y en avait pas. Dans ce nouveau tome on comprend enfin un peu mieux cet univers, beaucoup d’éléments viennent s’ajouter à ceux que l’on connaît déjà, et surtout on peu enfin dire qu’il y a du world-building.

Ce livre est une série de retournements de situation plus surprenants les uns que les autres, même si certains plot twists m’ont laissée un peu perplexe dans leur révélation. En effet, certains détails nous sont donnés sur un plateau d’argent, et si l’auteure fait tout pour qu’on doute de nos convictions sur ces derniers, ça ne fonctionne malheureusement pas. C’est d’ailleurs mon plus gros reproche pour ce livre..

“Every story has four parts – the beginning, the middle, the almost ending, and the true ending.”

J’ai (presque) tout adoré dans ce livre. La romance m’a énormément plu, elle est certes bien présente, et l’alchimie entre les personnages est indéniable, mais je n’ai pas eu l’impression qu’elle prenait le dessus sur le reste. J’ai trouvé les personnages tous très intéressants et étonnamment bien développés, et l’intrigue est très bien ficelée et complexe sans pour autant qu’on ne se perde dedans.

Après avoir beaucoup aimé (mais sans plus) Caraval, je ne m’attendais pas à autant adorer Legendary. Outre les quelques petits détails qui m’ont un peu dérangée (et encore, il y en a vraiment pas tant que ça), j’ai adoré ma lecture, et une partie de moi regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt.
Ce tome sort en début d’année en France, et je ne peux que vous conseiller de le lire, même si Caraval ne vous avait pas convaincu.
Maintenant je n’ai qu’une seule hâte: que Finale sorte, pour que je puisse découvrir comment tout ça va se terminer. Vivement le mois de mai !

par Callmeluh
Caraval, Tome 1 : Caraval Caraval, Tome 1 : Caraval
Stephanie Garber   
Caraval est un livre qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux et son résumé très mystérieux m'a tout de suite attiré, j'ai donc été vraiment heureuse de pouvoir le recevoir grâce à Booknode que je remercie. La magie n'a pourtant pas opéré sur moi et je trouve que le bruit qu'on a fait pour ce roman n'est pas vraiment justifié.

Scarlett espère assister au spectacle de Caraval avec sa soeur depuis des années. Mais alors qu'elle perdait espoir et qu'un avenir plus radieux s'offrait à elle grâce à un mariage arrangé qui pourrait les mettre à l'abri de leur père violent, Scarlett reçoit enfin une réponse du maître du jeu de Caraval. Ils sont invités, sa soeur, son fiancé et elle, à assister au prochain spectacle. Alors que Scarlett se décide à refuser l'invitation -son mariage étant devenu plus important pour elle-, la jeune femme se retrouve malgré elle sur l'île des Songes où va se dérouler le prochain Caraval. Sa sœur a disparu et elle est obligée de jouer au jeu pour la retrouver. Car Caraval n'est pas vraiment un spectacle : complots, doutes, appât du gain, Scarlett va vivre une aventure loin d'être magique.

J'ai eu beaucoup de mal avec le début du livre. Entre Scarlett qui est un peu niaise et plutôt peureuse, sa soeur qui elle est dévergondée et égoïste, et Julian, un jeune marin qui n'y est pas pour rien à leur arrivée sur l'île, qui est un vrai pervers, je sentais que ma lecture allait être éprouvante. Et même si les personnages finissent par évoluer et devenir moins agaçants (quoi que, Julian m'a vraiment exaspéré jusqu'au bout à tout le temps se tromper sur le nom de l'héroïne), c'est ensuite l'histoire et l'univers qui m'ont posé problème.

J'ai vraiment été déçue par le spectacle. La magie n'est pas beaucoup présente, d'autant plus que, comme Scarlett, on se met beaucoup à douter de l'authenticité de ce qui nous est présenté. J'ai bien aimé l'inspiration vénitienne de son univers, mais j'aurais aimé que l'auteure s'attache plus à nous décrire Caraval et s'attarde moins sur les pensées et les questions de Scarlett. Je n'ai pas été immergée.

Le style de l'auteure, en général, m'a lui aussi posé problème. Je l'ai trouvé froid et il n'a pas réussi à m'émouvoir. Des personnages importants meurent et je n'ai absolument rien ressenti. J'ai pourtant beaucoup aimé les nombreuses comparaisons, l'auteure associe très souvent les émotions à une couleur, un aspect vraiment original et unique de son style.

L'histoire va elle aussi un peu dans tous les sens et j'ai trouvé que certaines scènes manquaient de cohérence. [spoiler]La potion qui a l'odeur de son père par exemple, son effet est complètement ridicule, surtout qu'elle la lance sur son fiancé...[/spoiler] L'histoire d'amour m'a fait ni chaud ni froid car tout est beaucoup trop confus. L'auteure essaye aussi de jouer sur l'aspect psychologique et angoissant du jeu, mais j'ai trouvé qu'elle n'allait pas jusqu'au bout. La fin lève le voile sur beaucoup de mystères, mais je l'ai trouvée un peu facile avec tous ces personnages qui ressuscitent...

Ainsi, j'ai malheureusement trouvé que Caraval était un livre vraiment trop brouillon. Son histoire est floue, ses personnages agaçants et son univers empreint de magie n'est pas assez bien décrit pour vraiment transporter le lecteur. Je ne pense pas lire la suite.
http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/caraval-tome-1-stephanie-garber.html
15 ans 15 ans
Michelle Dalton   
Je ne sais pas quoi dire... Ce livre est juste cliché, cliché, cliché. Il n'y a RIEN d'original, de nouveau. Rien que le titre... Franchement, je ne vois même pas comment critiquer car ce livre est vide.
Survivre Survivre
Jeanne Bocquenet-Carle   
Ayant découvert Jeanne Bocquenet-Carle avec Finisterrae, j’avais très envie de retrouver la plume de l’auteur, cette fois encore en territoire breton.

Une nouvelle fois, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’ai aimé les adolescents qui nous sont présentés. Si nous nous intéressons surtout à Clémence, Adam, Vic, Nina et Mickey, ceux qui les entourent ne sont pas en reste et chaque gamin que l’on rencontre vit vraiment la chose différemment. Manon et Lucas font par exemple des choix totalement opposés aux autres alors qu’ils sont partis du même point de départ.

C’est vraiment en cela que j’ai trouvé le roman intéressant. Dans un roman de fantasy, il aurait certes fallu rentrer plus loin dans les informations comme dans le passé et le caractère des personnages pour comprendre leur choix. Mais il s’agit ici d’un roman jeunesse et celui-ci nous propose des personnages travaillés sans être trop complexes à comprendre et à suivre.

Alors certes, on ne sait finalement pas le pourquoi du départ de l’intrigue mais en même temps, nous suivons des enfants qui n’en savent pas plus que nous et, si eux n’ont pas les réponses, le lecteur ne les a donc pas non plus. De plus, l’histoire est vraiment basée sur la volonté des personnages de s’en sortir ainsi que sur les choix qu’ils font et sur leurs conséquences. C’est ce côté très humain qui est finalement intéressant dans le roman puisqu’il nous permet de croiser des protagonistes qui voient la disparition des adultes de manière complètement opposée. Comme une fin du monde ou comme une libération.

En bref, un roman jeunesse qui propose des adolescents attachants et une histoire prenante que j’aurai pris beaucoup de plaisir à suivre.

par Rinne
Cet été-là Cet été-là
Sarah Ockler   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/05/20/cet-ete-la-sarah-ockler/

J’aime énormément les lectures young adult qui sortent au moment de l’été. Légères, sans prise de tête, elles sont idéales pour lire et se détendre sous les premiers rayons du soleil. En général, je n’en attends pas grand chose, et je suis vite conquise par ces romances adolescentes qui ravissent mon côté fleur bleue.

J’ai pourtant été agréablement surprise par celle-ci. Certes, j’y ai retrouvé tous les éléments que je recherchais, sans trop de surprise.. Mais j’ai été étonnée d’y découvrir une certaine profondeur que je n’attends pas toujours dans ces histoires.

Ici, nous faisons face à Anna et Frankie qui vivent, ou tout du moins survivent, après la mort de Matt, le frère de Frankie. Mais toutes deux ont une façon bien à elles de continuer leur vie. Et j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur a traité cet aspect là tout au long de ce récit.

Du coup, Cet été-là se révèle être très vite une lecture des plus émouvante. Anna va essayer de continuer à avancer malgré le fait d’avoir perdu Matt, son premier amour. Comment partir en vacances, rencontrer d’autres garçons sans avoir l’impression de trahir la mémoire du premier garçon qu’elle a aimé ?

A l’opposé, Frankie est un personnage très contradictoire et assez paradoxal. Par moment, on retrouve la jeune fille de seize ans dont la famille est complètement brisée par ce drame, et qui essaie tant bien que mal de vivre malgré l’absence de ce grand frère. Mais, à d’autres moment, on découvre une adolescente très imbue d’elle même, devenue superficielle, qui a un besoin d’attention et désire tout simplement retrouver des parents qui se préoccupent d’elle.

Pour conclure : Cet été-là se révèle être assez étonnant. Alors, oui, on y retrouve les thématiques propres à ces littératures qui durent le temps d’un été : amourette de vacances, perte de la virginité, sorties… Mais, à côté, cette histoire possède une véritable sensibilité très émouvante. Anna et Frankie doivent se trouver elles-mêmes avant de pouvoir se retrouver. Et j’ai complètement été sous le charme de ce parfait équilibre entre la légèreté que l’on attend et la profondeur que l’on y découvre.

par Kesciana
IRL IRL
Agnès Marot   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2016/04/irl-agnes-marot.html

Décidément, on peut dire que cette année, j'enchaîne les coups de cœur ! Et là, quel coup de cœur ! J'ai eu énormément de mal à lâcher ce roman, à tel point que quand je l'ai commencé, j'ai avalé la moitié du roman et j'ai lu très tard dans la nuit. Premier livre que je lis de cette auteure, et certainement pas le dernier (j'ai aussi un défi à tenir, si je ne veux pas parler en alexandrins lors des imaginales :p).

Chloé est une jeune fille qui a grandi à Life City. Un jeu entre « The Truman Show » et « Les Sims ». En fait, un peu un jeu de simulation, mais dicté par les humains, qui prennent le contrôle de leurs personnages grâce à un casque. Mais ce qu'elle ignorait, c'étai qu'elle n'était qu'un personnage parmi tant d'autres, qu'elle n'était, en somme, pas réelle. Qu'elle était, comme tous ses proches, un simple divertissement pour la population, qui la voyait vivre et évoluer. Mais lorsqu'elle apprend la vérité grâce à un inconnu qui lui montre ce qui est vrai, son monde s'écroule. Comme sa rencontre avec Hilmy, un jeune garçon dont elle est tombée amoureuse.

Autant vous dire tout de suite : j'ai été embarqué dans cette histoire atypique et imaginative dès les premières lignes. Dès les premières lignes, j'ai su que j'allais adorer, sans pour autant me rendre compte que cela allait se changer en coup de cœur très vite. Car oui, j'ai tout aimé dans ce roman : l'univers, la plume, les personnages, la persévérance de Chloé. Même s'il est vrai qu'au début j'ai trouvé que la romance arrivait trop vite, je me suis rendu compte qu'elle apportait quelque chose en plus, quelque chose de vrai, qui serait un autre moteur à notre chère Chloé, qui veut sortir de ce jeu et avoir une vraie vie, loin des caméras et de ces curieux qui la voient 24h/24, 7 jours sur 7. Car oui, elle n'a aucune intimité, et très peu de droits de décision.

J'aimerais tellement vous décortiquer tout le roman, vous dire à quel point tel passage m'a plu, telle révolution m'a fait stresser etc. Mais je ne le ferai pas. Pourquoi ? Parce qu'il y a tellement de choses à découvrir par vous-mêmes, que ce serait dommage de tout vous gâcher (parce que oui, évidemment, vous allez l'acheter, ce n'est même pas un conseil, dans ce cas-là). C'est surtout Chloé qui a su me toucher. Bien qu'elle ne soit qu'un personnage de jeu vidéo, elle ressent beaucoup de choses : de l'amour, de l'amitié, de la tristesse, de la joie, de la colère. En somme, comme nous, les humains. Alors quand elle apprend qui elle est vraiment, sa fureur et son envie d'en sortir sont décuplées, à tel point qu'elle est prête à tout pour y parvenir. Même à se mettre en danger. Surtout à se mettre en danger. Même si elle veut aussi sauver ses proches, elle les met dans des situations difficiles et sans retour en arrière possible.

Tout ça, c'est dans la première partie. Et la seule que je vais vraiment vous décrire. Parce que les autres spoileraient quand même un peu beaucoup le roman, et vous savez que je déteste spoiler. La grosse force de ce roman, c'est que, même à travers un jeu de simulation, l'auteure parvient parfaitement à inclure un panoplie de sentiments qui nous prennent aux tripes, nous fait nous rendre compte que tout ceci pourrait être réel. Nous fait voir d'une autre manière les jeux, que même si ce sont des personnages, eux aussi ressentent les choses. Et c'est ça qui m'a le plus touchée dans ce roman : de voir qu'on peut se tromper, faire des erreurs qui peuvent avoir de graves conséquences sur le futur. C'est aussi un beau message qu'elle fait passer : réfléchir avant d'agir.

L'inconnu qui montre à Chloé qui elle est vraiment, m'a intriguée dès le départ. Moi aussi je voulais savoir qui il était, mais surtout pourquoi il voulait l'aider. Puis quand on apprend à le connaître, on se rend compte de plein de choses, qui changent notre avis sur lui. Et oui, je l'avoue, il a fini par me décevoir, dans ses actes, ses paroles, ses pensées et ses choix. Il a finalement une vision des choses bien différente de ce qu'il faisait pourtant passer. Mais c'est là aussi qu'on se rend compte qu'Agnès Marot a crée des personnages avec énormément de psychologie, qu'elle a été au bout des choses, et qu'ils sont loin de rester en surface, comme dans certains romans.

Quant à l'intrigue. Mon Dieu, quelle intrigue ! À vrai dire, pour être honnête, avant de le commencer, je n'avais même pas lu le résumé, je ne savais absolument pas de quoi ça parlait, mais je m'en fichais royalement, parce que je savais que je voulais le lire, et c'était tout ce qui comptait pour moi. Eh bien, pour une fois, j'ai vraiment aimé me plonger dans le total inconnu, ne pas savoir ce qui m'attendait parce que... parce que tout simplement, ce livre est une bombe, et rentre clairement dans mes plus belles découvertes de cette année. D'autant plus que j'aime beaucoup les jeux de simulation, donc il est certain que je le relirai, juste pour le plaisir, même si maintenant je connais la fin.

Parlons un peu de cette fin... Je ne savais pas non plus ce qu'elle nous réservait, et même si elle est parfaite, et que je voulais ce genre de fin, je n'ai pas pu m'empêcher de verser ma petite larme, tant j'ai été touchée. Comme je le disais, Agnès Marot sait manier les mots avec perfection et nous amener sur des chemins très touchants. Encore une fois, les sentiments sont au rendez-vous et... m'ont rendue triste et heureuse à la fois. Contradictoire ? Lisez et vous comprendrez !

En résumé, que dire de plus, à part me répéter et redire que c'est un gros coup de cœur. Un univers totalement atypique, rempli de sentiments, de psychologie hautement menée, de personnages très attachants, d'une intrigue qui tient en haleine du début à la fin. Bref, j'ai tout aimé dans ce roman, et ce ne sera clairement pas le seul livre de l'auteure que je compte lire, ça c'est sûr ! J'ai l'impression de m'être éparpillée dans mon avis, mais je suis aussi frustrée de ne pouvoir vous en dire plus (surtout sur les deux dernières parties), mais ce serait vraiment vous gâcher la surprise, et je ne veux absolument pas que ce soit le cas. Bref, je n'ai plus qu'une chose à dire pour conclure : achetez-le, lisez-le, dévorez-le !

Justine P.

par just2iine