Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Perock : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Noob : Les Fantômes du passé Noob : Les Fantômes du passé
Fabien Fournier   
Honnêtement j'ai eu du mal à rentrer dans ce tome. La première partie relate des événements qui se sont déjà produis dans la web-série même s'il y a beaucoup d'éléments et de points de vu ajoutés, j'ai eu un sentiment de redite.

En revanche la deuxième partie m'a complétement entraînée. Le background est encore plus fouillé, on découvre de nouveaux lieux et de nouveaux personnages hyper intéressants. Le dénouement permet de redistribuer les cartes de l'intrigue globale de l'univers d'Horizon 2.1.

Les personnages sont toujours égaux à eux mêmes, remplis de défauts mais terriblement attachants. La toute fin est à ce propos vraiment émouvante.
Noob - La pierre des âges Noob - La pierre des âges
Fabien Fournier   
trop cool, les personnages aussi vrai que nature, une aventure sous forme de quêtes à résoudre, bien que dans cette guilde tout ne soit en réalité l fruit du hasard et de la chance.
En lisant ce livre, on passe un bon moment pleins de rire et d'anecdotes spéciales pour chacun des personnages clés de notre guilde préférée du jeu horizon 1.0, ainsi qu'un peu d'histoire sur ce monde virtuelle.
j'ai hâte de lire le tome 2.5

par cle2coeur
Noob - Le continent sans retour Noob - Le continent sans retour
Fabien Fournier   
C'est toujours un plaisir de plonger dans l'univers de Noob. J'adore en savoir plus sur le background, toujours très fouillé et bien construit.
Les personnages sont toujours aussi drôles et totalement barrés. On a en plus la rencontre d'Ivy avec la guilde, un personnage que j'adore dans la web-série. J'ai aussi beaucoup aimé suivre dans quelques chapitres la guilde Justice, dans une certaine mesure on peut voir que nos Noob peuvent tenir la comparaison.

Il ne me reste plus qu'à re-regarder la saison 3 de la web-série qui fait suite au livre.
Noob, Tome 4,5 : La Faction du chaos Noob, Tome 4,5 : La Faction du chaos
Fabien Fournier   
C'est toujours un grand plaisir de plonger dans dans l'univers de Noob. Les personnages sont toujours aussi attachants et l'intrigue permet de compléter celle de la web-série. Ça se lit très facilement, l'écriture demeure correcte malgré quelques phrases maladroites.
Indispensable pour tout fan de la franchise.
Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'Épée de l'été Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 1 : L'Épée de l'été
Rick Riordan   
Fini hier soir!
J'ai lu les 150 dernières pages d'une traite tellement c'était entraînant et plein de suspense.
Si jamais certains hésitent à se lancer dans la VO, je vous conseille de céder à la tentation car l'écriture de R. Riordan est fluide et pas très compliquée. Franchement, avec de la détermination, un petit traducteur à côté de vous et avec l'idée que nous ne lirez pas ce livre aussi vite que les autres et qu'il faudra être patient, ce roman est accessible aux personnes ayant un anglais moyen. Il y a toujours quelques verbes qui ne sont pas fréquents et des noms communs bizarres mais un traducteur quelconque vous sauvera!

Bon, la seule difficulté dans ce livre, ce sont tous les termes liés à la mythologie nordique! Il y a un lexique (comme dans PJ, HDO...) à la fin qui nous rappelle telle ou telle chose mais ayant lu le livre sur liseuse, le lien du mot qui renvoyait au lexique ne restait que les 2-3 premières apparitions du mot puis disparaissait donc j'avais plutôt intérêt à le mémoriser! Donc, c'est peut-être le seul point un peu frustrant de ce livre. La plongée dans la mythologie nordique m'a semblé la plus compliquée entre tous les univers de R. Riordan qui impliquent des mythologies. Et, surtout, ne pensez pas les films sur Thor vous aideront, ah ah!

Comme les autres personnes ayant fait des commentaires, je vais essayer de commenter sans dévoiler l'intrigue (car certains curieux seraient susceptibles de cliquer sur les "spoiler" x) bien que je pense qu'on puisse trouver des infos sur Internet... Mais c'est toujours plus agréable de découvrir soi-même).

Avant d'engager le vrai commentaire, j'aimerais signaler de l'édition en France ne gère pas forcément super pour la traduction des livres. Je sais que la plupart des versions européennes sont déjà (ou presque) disponibles... Et nous pauvres petits lecteurs devront attendre je ne sais pas moi.. un an? avant d'avoir la version française... Bon, je me plains mais je connais rien en acquisition de droit pour les séries, la traduction, etc donc désolée si je parle de choses qui, ça se trouve, sont très compliquées à gérer.


Bref! Bon, je commence avec le début du roman car... car c'est assez spécial.
Préparez-vous à être paumés au début. Le résumé n'aide pas du tout à la compréhension, au contraire il complique les choses... Et je trouve que si, certes, il donne envie de lire le livre, il spoile aussi pas mal...
On quitte New York de PJ et des Chroniques de Kane pour Boston, un peu plus au Nord, en plein hiver.
J'étais un peu larguée au début (bon, c'est peut-être moi après... se remettre dans un livre en VO est pas toujours facile...) avec tous les éléments nouveaux et parfois liés à la mythologie nordique auxquels je ne comprenais pas tout...
Mais rassurez-vous, une fois qu'on est dans le bain et que Magnus est un peu moins paumé (oui, il l'est lui aussi, au début ah ah), c'est plus facile!

Bon, concernant les péripéties, rien à redire. C'est du R. Riordan tout craché! Il a toujours de bonnes idées pour combler ce qui se passe entre le début et la fin. Il m'étonne d'ailleurs, avec tous les livres qu'il a déjà écris! Bravo à lui. En gros, attendez-vous à de l'action, à des situations complètement loufoques, à de l'émotion, à de l'absurde, à de l'humour (beaucoup d'humour, à la sauce de l'auteur) et à plein de choses encore!
Il y a de temps en temps des passages moins entraînants et je pense que s'ils n'y étaient pas, il y aurait bien trop d'action et l'histoire ne serait pas digérable.

La fin m'a agréablement surprise. Cela change des autres histoires de l'auteur, qui avait ce côté guerre totale "On va tous y passer - BOOM - Oh, y'a un monstre là-bas! - BOOM" Vous voyez le genre?
Il y a évidemment une "guerre" car nos protagonistes ont des antagonistes donc un côté épique et... des sacrifices.

Maintenant, les personnages.
Si je le pouvais, j'embrasserais R. Riordan pour ses personnages! Ce qu'ils sont vivants, drôles, différents les uns des autres! Les personnages qui interviennent dans l'histoire sont différents de ceux de ses autres univers (OK, Annabeth, tu es une exception!) bien que Magnus et Percy aient des points communs. Je féliciterais aussi l'auteur pour le mélange de toutes ces ethnies... il est formidable à ce niveau.

A la fin du livre, vous serez déjà plutôt biens calés niveau Dieux, Mondes (9!) et espèces nordiques. J'aime cet aspect pédagogique des livres de R. Riordan. Il y a cette espèce de "Apprendre en s'amusant" que j'apprécie beaucoup. Il est sérieux sur (et passionné par) les mythologies tout en mettant plein d'humour.

Je finis ce commentaire en comparant Magnus Chase aux autres séries de R. Riordan (il faut bien!). Avant tout, il s'agit de ma propre opinion et mon commentaire est parfaitement subjectif donc si vous n'êtes pas d'accord avec moi, pas besoin de me cracher dessus! ^.^
Première chose : Percy et Magnus. On va le dire : ils aiment l'humour, leurs amis et ils sont carrément casse-cous! Mais je dirai que la ressemblance s'arrête là. Magnus est moins... guerrier. Plus pacifiste. On comprend pourquoi en lisant le livre et j'ai beaucoup aimé Magnus pour ce côté-là. Après Percy, on l'a suivi depuis notre enfance donc difficile de lui faire de l'ombre x3 Cependant, Magnus est vraiment génial. Je pense que R. Riordan a suivi la croissance de ses lecteurs en écrivant Magnus Chase. Certains aspects font moins enfantin et l'humour de Magnus est plus "adulte" que celui de Percy. Il est plus calé sarcasmes et humour noir (pas trop pour ce dernier mais c'est arrivé). De plus, je ne dirai pas son âge exact mais Magnus est plus âgé que Percy dans leurs tomes 1 respectifs.
En parlant de tome 1, si je devais faire un classement, ce serait celui-là : PJ, Magnus Chase, HDO, Chroniques de Kane. Après, j'ai préféré le tome 2 de HDO à celui de PJ donc il faut voir ce que donne le deuxième livre de Magnus Chase (qui sort à l'automne 2016 apparemment... dur dur d'attendre!).

Voilà, voilà, un commentaire un peu long mais il faut dire que c'est un livre super et que j'ai pris plaisir à donner mon avis aux autres le concernant! ^^

par louji
Magnus Chase et les dieux d'Asgard, Tome 3 : Le Vaisseau des damnés Magnus Chase et les dieux d'Asgard, Tome 3 : Le Vaisseau des damnés
Rick Riordan   
Argh. Fini.
Bon, c'est officiel, il faudra un jour ériger une statue à Riordan pour la grandiosité de ses séries. Ce tome est un petit bijou. Lu en VO, pour moi, et à peine passée la première page, j'étais déjà en train de me tordre de rire. (En même temps, vous me direz, on commence avec le combo Chase-Chase-Jackson-Fierro, donc…)
J'aime beaucoup le début. Calme, tranquille. Une trentaine de pages de relative tranquillité – sur l'échelle Chase-Jackson des catastrophes, évidemment – jusqu'à l'annonce de l'embarquement imminent. Et, évidemment, qui dit quête grandiose pour stopper le Ragnarök dit équipe de choc. On laisse tomber Percy et Annabeth – même si, comme le dit Alex, un peu plus mignons, et ils causeraient une explosion nucléaire d'adorabilité – pour le groupe de choc, a.k.a. les résidents de l'étage 19, plus Blitz, Heart, et Sam.
Combo de choc, moi je disais quand j'ai vu qu'ils allaient partir tous ensemble, et je n'ai absolument pas été déçue. Dès le début de leur épopée, c'est le bordel. On se balade sur un vaisseau flashy, on se noie, on combat des géants… bref, le grand classique, et le grand bordel. Plus d'une fois, nos héros vont faire deux, voire trois, équipes.
Je suis particulièrement fan de ce principe. Parce que ça permet de découvrir les personnages. Vraiment, de plonger au cœur de ce qui les a façonnés. J'ai adoré chacun de ces héros nordiques, qui a chacun sa faille, chacun son petit moment de gloire. Ils sont tous géniaux. (Quelle surprise. ^^)

En termes de qualité, on est loin, il me semble, des premiers PJ. On sent que RR a mûri dans son écriture, dans son humour – croyez-moi, j'étais pliée toutes les dix pages plus ou moins – mais aussi dans les sujets abordés. Dès le début de la série, on sentait qu'ils risquaient d'être un peu plus sérieux que dans PJ, mais RR amène la réflexion, très subtilement, à un tout autre niveau. Religion – ils forment un magnifique patchwork, ces héros – Ramadan, terrorisme, esclavage, parents absents, maltraitance, notions de bien et de mal… on a de tout. Et c'est très agréable de tout aborder du point de vue de Magnus, sans jugement, sans critique. Beaucoup de finesse, beaucoup de délicatesse.

Je vais juste déplorer quelques petites facilités scénaristiques, notamment dans certains combats, et parfois un peu trop d'humour tordu avec les dieux. C'est vraiment minime, mais vu la qualité générale… je me sens obligée de le relever. Ce qui ne veut rien dire, en soi.
Juste, à ce sujet. Je suis allée lire la Lokasenna, la querelle de Loki. La version "originale" (entendez par là, traduite en anglais, même si une version française existe probablement quelque part). Un conseil. Lisez la version de MC, puis lisez l'original. Vous remarquerez sans doute que Loki est nettement plus violent dans l'original. Peut-être parce qu'il n'affrontait "que" Magnus… au point de faire des critiques sur son style vestimentaire et sa coupe de cheveux ? Mais on pardonnera ça à RR, il a sorti le meilleur – et le plus drôle – du meilleur vilain de toutes les mythologies confondues.

Et un dernier petit hommage à Alex, qui reste sans conteste l'un des meilleurs personnages de la série. Adorable des pieds à la tête, et j'aime aussi le fait qu'il/elle prenne le temps de réfléchir quand il s'agit de Magnus. Oui, parce que… chuuuut… :)

En résumé, un pavé qui se dévore d'une traite, excellent, fluide, très agréable à lire… bref, un bouquin bourré de qualités, qui aura probablement sa place dans mes meilleures lectures de cette année.
Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 2 : Le Marteau de Thor Magnus Chase et les dieux d'Asgard, tome 2 : Le Marteau de Thor
Rick Riordan   
Je viens juste de finir le tome 2 de Magnus Chase et les Dieux d'Asgard... et j'ai une envie folle de tenir le troisième entre mes mains ! Quelle idée de le lire si vite ! Impossible de décrocher ! Les aventures de Magnus et compagnie m'ont fait tour à tour frémir, sautiller de joie et mourir de rire. Je me languis déjà de ces personnages hauts en couleur...

Nos héros se lancent donc, une fois n'est pas coutume, dans une quête périlleuse : retrouver Mjöllnir alias Mimi, le marteau de cet idiot de Thor. Autant dire que cela ne sera pas de tout repos pour eux ! Il y a tellement de péripéties compilées en un seul tome que je ne sais par où commencer !

Les personnages (autres que Magnus) sont beaucoup plus développés dans ce deuxième tome : Hearth et son sombre passé ; Samirah, Walkyrie et jeune fille amoureuse à plein temps ; même Amir prend de l'importance, certes en tant que petit ami de Sam. Et surtout, il y a Alex Fierro. Ô Alex ! Je l'aime à la folie ! Je pourrais lui écrire une ode ! J'ai adoré l'introduction d'un personnage sourd-muet dans le premier tome (Hearth), mais alors là, je suis combée.

[spoiler]Alex est un personnage transgenre, ou un argr, pour reprendre les termes de la mythologie nordique, en plus d'être un change-forme, à l'instar de Samirah, du fait de sa parenté avec Loki.[/spoiler]

Piquante, acerbe, la langue bien pendue et combative, Alex met toujours les pieds dans le plat, sans se soucier des conventions et de ce qu'il est bien de dire / de faire en société. Elle est elle-même, tout simplement, et elle vit à fond. Même si ses penchants meurtriers sont un peu plus prononcés que la moyenne, sa personnalité agressive révèle en fait une jeune femme blessée, abandonnée par sa famille. J'ai hâte d'en apprendre plus sur son passé et j'aimerais voir sa relation avec Magnus se développer davantage.

Bref, en lisant "Le marteau de Thor", j'ai ris aux éclats, tourné les pages à la vitesse de l'éclair, jusqu'à me rendre compte (trop tard) que ce deuxième tome était déjà fini. Loki n'a pas fini de semer la pagaille dans les neuf mondes, ce qui ne laisse rien présager de bon pour nos héros préférés. D'ailleurs, j'ai adoré le parallèle fait avec "Les Travaux d'Apollon" dans le tout dernier chapitre. Magnus rencontrera-t-il ce cher Percy Jackson dans le prochain tome ? Je trépigne d'impatience à cette idée ! L'attente va être longue mais elle en vaudra la peine, j'en suis sûre !

Comme toujours, un grand MERCI au fabuleux Rick Riordan pour ses histoires aussi drôles qu'épiques.

par Calypso-x
Prince captif, Tome 1 : L'Esclave Prince captif, Tome 1 : L'Esclave
C. S. Pacat   
Bon, bon, bon. Par où commencer ?

Tout d'abord, je vais commencer par dire que j'ai adoré. En fait, je me suis carrément délectée de ma lecture. C'était super.

J'ai beaucoup entendu parler du PRINCE CAPTIF avant de me décider à m'y plonger à mon tour.
Et une fois qu'il s'est retrouvé dans mes mains, avant même que je l'ai commencé, il était clair dès le départ que ce livre terminerait dans ma liste de diamant et se révèlerait être un coup de cœur. Pour cause, L'ESCLAVE avait tout ce dont j'avais besoin qu'il ait pour pouvoir le définir en tant que tel.

Dans ce premier tome d'une trilogie qui promet d'être tout bonnement épique, C.S. Pacat nous fait découvrir un univers aussi fascinant qu'impitoyable, avec des intrigues de cour, des complots et des manœuvres politiques parfaitement bien réfléchies. Et avec des personnages forts de caractère qu'on se plait à aimer parce qu'ils sont tout simplement parfaits dans le rôle qu'ils jouent dans cette histoire.

C'est un mélange drôlement bien fait d'esclavage, de trahisons, plein de suspens et où les personnages sont loin d'être des imbéciles. Et attention aux apparences car certains cachent très bien leur jeu.

On se laisse très facilement emporté par la vague de questions et d'émotions qu'apporte le PRINCE CAPTIF. Chaque mot qu'écrit l'auteure est un nouveau sentiment, une nouvelle émotion, qui s'emparait à coup sûr de tout mon être. Et pour être tout à fait honnête, c'est une lecture qui m'a plu comme peu réussissent à le faire.

Déjà, la plume de C.S. Pacat est tout simplement captivante. Elle est riche, fluide, descriptive et tout bêtement entraînante.

Ensuite, l'histoire, tout comme les personnages, est d'une crédibilité sans faute ! On y croit du début à la fin. À aucun moment on ne va se dire que telle ou telle chose fait tache dans le décor et que ça ne marche pas. Loin de là ! Tout concorde à la perfection !

Pour faire un court résumé de l'histoire, c'est celle de Damen, prince héritier du trône d'Akielos, qui se retrouve suite à une trahison qu'il n'attendait pas de la part de son demi-frère, Kastor, au cœur du royaume ennemi à servir pour le prince héritier de Vère en tant que son esclave personnel. Prince héritier, Laurent, qui ne porte déjà pas les akieloniens dans son cœur mais encore moins le prince héritier de ce fameux royaume... Du coup, on peut deviner sans problème que si Damen tient à garder sa tête, il va devoir faire profil-bas et tout mettre en œuvre pour que sa véritable identité ne soit pas découverte.

Alors tout au long de ces 312 pages, nous suivons principalement Damen dans ses aventures à la cour de Vère qui est loin d'être un doux paradis... surtout pour lui qui est l'esclave personnel de Laurent !

Pour parler des personnages, ils sont tous parfaits dans leur rôle ! On ne peut pas ne pas les aimer, même si ce ne sont ni des tendres ni des anges.

Mais plus particulièrement, je voudrais parler de Laurent.
Comment vous expliquer que je voue un culte à ce personnage ? Ce n'est pas un être parfait, bien loin de là. C'est même un jeune homme cruel, sournois et froid. Il a tout de l'anti-héros dans toute sa splendeur ! Et c'est ce qui fait que je l'aime tant. Il n'est pas spécialement gentil et il ne s'en cache pas. Il est même plutôt hypocrite, manipulateur et égoïste. Il est fier, arrogant mais par dessus tout il est crédible de la tête aux pieds.
Et malgré le fait qu'il soit tout ce que j'ai pu citer plus haut et plus encore, on ne peut pas vraiment mépriser ce personnage. Pour ma part en tout cas. Il fait certes des trucs qui lui vaudraient bien des claques dans la tronche et pire encore mais il n'en reste pas moins fascinant, captivant et passionnant. Mais par dessus tout, je l'avoue, je me suis attachée à lui.
Je crois même que sans ce personnage et tout ce qu'il représente, l'histoire n'aurait aucun intérêt et serait bien fade.
Ok, je l'avoue, c'est mon personnage préféré ! Eh oui !
Aussi, je crois qu'au-delà des apparences se trouve un jeune homme dont la haine causée par la mort de son frère des années auparavant cache quelqu'un de bien et de digne de confiance.
Je pense, après ça reste à prouver... scientifiquement parlant, c'est une ordure de première. ^^

Ensuite, quant à Damen c'est le héro par excellence quand on y pense bien. Mais c'est loin d'être gênant. Et puis il n'est pas parfait non plus, n'allez pas croire. Néanmoins, il est moins tout ce qu'est Laurent. J'irais même jusqu'à penser qu'ils sont aux antipodes l'un de l'autre.
Damen, malgré le fait qu'il soit dans un merdier total et traité comme un esclave alors qu'en réalité il est un prince, ne se laisse pas démonter par tout ça. Il reste fort, il encaisse les coups (aussi bien au sens propre qu'au sens figuré) et malgré le fait qu'il soit tout en bas de l'échelle alimentaire dans ce royaume, il ne perds jamais une occasion de dire ce qu'il pense.
Tout comme Laurent, il est intelligent mais contrairement à ce dernier, il ne se sert pas de cette intelligence pour manipuler les autres.
Alors bon, certes Damen n'est pas parfait mais il l'est quand même plus que Laurent. C'est peut-être la raison pour laquelle je l'ai aimé -ah ça oui !- mais pas autant que ce dernier. Mais bien-sûr, je me suis attachée à lui comme je m'attacherais au dernier carré de chocolat de la planète. ^^

Quant à la relation entre ces deux personnages, c'est un pur régal ! Chaque fois qu'ils se retrouvent au même endroit, ça sent la tension à plein nez !
Si je devais décrire leur relation en quelques mots, je serais obligée de dire : tendue (comme une chaine sur le point de se briser), fascinante (à en donner des frissons), addictive (parce qu'on veut toujours un peu plus de Laurent/Damen), brutale (suffit de lire un certain passage par rapport à une croix pour le savoir ^^), sensuelle (à vous en faire baver et étouffer) et enfin, étrangement touchante (eh oui, aussi incroyable que ça puisse paraître et pour des raisons que je ne m'explique pas, je l'ai trouvé touchante...).

En gros, PRINCE CAPTIF c'est le genre de lecture qui ne vous laisse pas indemne. Vous refermez votre livre en vous disant que vous avez couru un marathon et vécu une expérience de dingue.

Finalement, j'ai eu l'impression de découvrir une histoire poétiquement brûlante. J'explique mon expression peu claire.
Enfin, je vais essayer.

La plume de l'auteure, que j'ai décrite plus haut, rend tout (personnages, histoire, univers, situation) poétique sans que ça ne le soit pour autant. Et tout ça rend la lecture brûlante. Parce que tout du long on sent notre cœur s'embraser à un regard croisé, à un acte fait, à une parole dite. Tout, quoi.
Poétiquement brûlant. Un peu comme si en lisant ce bouquin, on prenait feu. Comme si le livre était la boite d'allumette et moi, je suis l'allumette. Et que la dureté de l'univers le rendait presque beau.

Toujours pas clair ? J'avoue que j'abandonne pour le coup. Je n'arrive pas à expliquer mais c'est ce que ça m'a fait ressentir.
Et puis, au final, personne n'a dit que ce qu'on ressentait était toujours clair ! ;)

Et parce que mon commentaire va dans tous les sens, je voudrais rapidement revenir sur Laurent.
N'oublions pas que c'est un prince qui n'avait pas prévu de se préparer un jour à être roi puisqu'il est cadet et que c'est donc son frère qui aurait dû monter sur le trône et diriger Vère.
Aussi, tout le monde passe son temps à comparer Laurent à ce fameux frère (Auguste).
Je pense donc qu'il est probable qu'il soit devenu si froid et tout ça un peu à cause de ça. Bien entendu, je me trompe sûrement mais voilà.
Ensuite, je me suis souvent dit qu'il cachait le fait qu'il soit intelligent. Quand on pense Laurent on pense : manipulateur, arrogant, nonchalant, malin, tout ce qu'on veut. Mais pas vraiment intelligent alors qu'en réalité, le petit est loin d'être bête !
Et pour terminer, à mes yeux, Laurent est un véritable mystère que j'espère pouvoir élucider lors des deux prochains tomes.

De plus, la petite histoire qu'il y a à la fin à propos d'Erasmus,m'a énormément plu ! C'était court mais vraiment bon ! Un excellent bonus.

Tout simplement, C.S. Pacat m'a offert un voyage au cœur d'une œuvre à couper le souffle, qui donne des frissons et à la fin, on ne peut qu'en redemander ! :)

par Sheo
Prince captif, Tome 2 : Le Guerrier Prince captif, Tome 2 : Le Guerrier
C. S. Pacat   
Sublime.
Le premier tome avait été une bourrasque tiède, m’enveloppant délicieusement : un décor voluptueux, des mœurs presque indécents, des coups majestueux et des personnages subjuguants. Une atmosphère non sans rappeler celle de Jacqueline Carey.
Et ce deuxième tome aura été comme une tempête. Violente, électrisante. Des frissons à n'en plus finir, une histoire haletante. Nous évoluons sur un fil tendu à l'extrême, au moindre faux pas, c'est un fossé sans fond qui nous attend. Cette tension ressentie tout le long des pages était exquise. Je me délectais de l'univers de C.S. Pacat. Sombre, sensuel, addictif. Une écriture subtile mais saisissante, les accents des voix prenaient échos dans mon esprit et les scènes se déroulaient sous mes yeux, quasiment tangibles. Je me souviens m'être retrouvée, sans en être consciente, le souffle saccadé, la mâchoire crispée, ressentant la douleur jusque dans mes entrailles. Et je relisais, relisais chaque mot rempli de finesse, de délicatesse. J'avais les nerfs à vif, les émotions à fleur de peau. On se régale de cette douleur délicieuse. On ferme les yeux de plaisir face à tant d'ingéniosité.
Et on savoure Prince Captif, aussi doux que tranchant.
Je suis éblouie.

par Tiato
Prince captif, Tome 3 : Le Roi Prince captif, Tome 3 : Le Roi
C. S. Pacat   
Que dire? Bon tout d'abord, il faut que je précise que mon avis ne sera absolument pas objectif parce qu'il s'agit d'une de mes séries favorites!

Cette trilogie est tout simplement remarquable! Et je ne pensais pas qu'il était humainement possible d'aimer davantage cet univers et bien j'avais tort! C.S. Pacat s'est surpassée et ce dernier opus m'a littéralement coupé le souffle. Ce tome a parfaitement répondu à mes attentes.

Petit bémol: la fin est un peu trop précipitée!

Mais bon l'auteure a annoncé la publication de trois nouvelles qui se dérouleront dans l'univers de Prince Captif!

La première nouvelle sera centrée sur la relation entre Jord et Aimeric. La seconde sera l'épilogue tant attendu par tous les fans frustrés par la fin! Et CS Pacat ne peut pas annoncer le contenu de la troisième sans spoiler.

Je suis tellement impatiente! Vivement la sortie de l'épilogue!

par lilliana