Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par petit-lips

Extraits de livres par petit-lips

Commentaires de livres appréciés par petit-lips

Extraits de livres appréciés par petit-lips

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
http://lectures-petit-lips.blogspot.fr/2017/01/pennyroyal-green-tome-3-rosalind-femme.html

J'avais beaucoup aimé le premier tome « Au risque du plaisir », mais le second opus de la saga, « Pour un simple baiser », m'avait un peu déçue. Ne voulant pas rester sur un avis mitigé, j'ai voulu tenter le coup avec le troisième tome « Rosalind, femme de passion » . Malheureusement, cela n'a pas été concluant.

Chase est envoyé à Londres par sa famille afin de vérifier si un cousin lointain peut devenir pasteur de Pennyroyal Green. C'est alors qu'un messager lui donne une note, lui donnant rendez-vous dans le Montmorency Museum. Chase s'y rend et y découvre Rosalind March, veuve du Colonel March, son ancien ami. La jeune femme lui demande de l'aide pour retrouver sa soeur qui a été accusée de vol, enfermée à la prison de Newgate, et qui a disparu depuis plusieurs jours. Chase veut d'abord refuser, mais il fini par accepter.

L'intrigue de ce roman est, au départ, très bonne. Je m'attendais à une histoire palpitante et une enquête prenante. Malheureusement, si les idées sont bonnes, le tout est vraiment mal fait. Le récit devient soporifique, je me suis vraiment ennuyée.
De plus, j'ai trouvé que les nombreux flashbacks sont assez mal gérés et arrivent comme un cheveu sur la soupe. Par conséquent, le récit est alourdit et cela rend la lecture beaucoup moins fluide. Il en va de même avec les scènes osées, qui surviennent vraiment n'importe quand entre nos deux héros. J'ai eu l'impression que l'auteur ne savait pas où les mettre dans son intrigue, et que du coup, elle les avait posées au hasard dans les chapitres.

Individuellement, les personnages sont plutôt intéressants au départ. Toutefois, comme l'histoire, ils ont fini par me lasser. Leur relation est, à mon sens, sous exploitée. J'ai également ressenti la même chose pour leur relation avec Liam, où il y avait matière à faire quelque chose de très très émouvant.
Chase est est un vétéran de la guerre, j'ai aimé son côté patriote et l'ensemble de sa personnalité. En revanche j'ai beaucoup moins accroché avec Rosalind que j'ai trouvée fade.

Pour conclure, après deux déceptions, je pense arrêter là avec cette série. « Rosalind, femme de passion » est un troisième tome qui contient de bonnes idées et une intrigue prometteuse, mais j'ai fini par terriblement m'ennuyer.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 19-01
http://lectures-petit-lips.blogspot.fr/2017/01/rouge-bonbon.html

Une fois de plus, Cathy Cassidy nous offre un roman avec une héroïne touchante, qui mûrit et trouve sa voie (même si ce n'est pas un chemin facile). Le tout est mené d'une plume accessible et agréable à lire. Les pages ont défilé très vite, à tel point que je l'ai lu d'une seule traite.

Scarlette, douze ans, vit avec sa mère à Londres depuis que son père les a quittées. Il vit désormais en Irlande avec sa nouvelle compagne. Depuis le divorce de ses parents, Scarlette enchaîne les bêtises et les renvois. Sa mère ne trouve plus de solution et décide de l'envoyer vivre chez son père en Irlande.

Au départ, j'ai eu un petit peu de mal avec le personnage de Scarlett. On découvre une jeune fille égoïste, en colère, sans cesse dans le conflit et qui, clairement, n'a pas envie de s'en sortir. Toutefois, j'ai fini par m'attacher à Scarlett. C'est une petite fille dont les rêves ont été brisés lorsque ses parents ont divorcé. Je trouve qu'au final, ils ont mal géré la chose, en lui enlevant beaucoup de choses. Ils ne s'en sont pas rendus compte et au final, je pense que c'est le cas de beaucoup de divorce. C'est un moment douloureux pour tous, pas seulement pour le couple, et il faut arriver à composer avec toutes les nouvelles variables de la vie. Malheureusement, Scarlett a très mal vécu tout cela et depuis presque deux ans c'est la descente aux enfers pour elle.

Il y a deux petits "reproches" que je peux faire. Le premier, c'est le déclic de Scarlett qui est trop soudain à mon goût. Toutefois, je pense que c'est dû au fait que je suis une lectrice adulte. Je suis certaine que les jeunes lectrices ne seront pas spécialement perturbée par ce revirement un peu trop rapide dans la psychologie du personnage principal.
Le deuxième, c'est le fait que Scarlette se conduit et réfléchit davantage comme une jeune fille de 15/16 ans, plutôt que comme une pré-adolescente de 12 ans. Parfois, cela m'a un peu dérangée.

Pour conclure, j'ai passé un bon moment avec ce nouveau roman de Cathy Cassidy. C'est un chouette livre que je conseille aux jeunes lectrices encore au collège. Je dirais aux alentours de 11/13 ans. Je pense qu'elles pourront aisément s'identifier à Scarlett, même si elles n'ont pas la même vie ni les mêmes soucis (il faut avouer que chez Scarlett, c'est assez rock'n'roll !).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Charlie et Sacha se connaissent depuis l'enfance, depuis qu'ils ont 8 ans, lorsque Charlie a emmenagé avec son père dans la ville de Sacha, où il vit avec ses parents. Lorsqu'ils ont eu 16 ans, Charlie a été contrainte de partir pendant deux ans. Aujourd'hui elle est de retour après presque un an sans donner de nouvelles. Au départ, Sacha est furieux et ne veut pas lui parler... toutefois, leur amitié est tellement forte qu'ils reviendront l'un vers l'autre, non sans difficultés.

Le récit alterne selon les deux points de vue de nos héros, et on navigue entre le présent et les flash-back. La structure du récit peut paraître frustrante, mais pourtant pas du tout ! C'est un vrai plaisir de suivre d'un côté Sacha, de l'autre Charlie, cela permet de découvrir leurs sentiments. Il en va de même pour le récit alternant entre le "présent" (en 2002) et le passé, c'est un procédé que j'adore, qui permet de mieux comprendre les héros.

J'ai adoré cette histoire ! L'amour a certes sa place (on s'en doute dès qu'on lit le résumé) mais celui-ci prend racine dans un profonde amitié. Charlie et Sacha ont une relation particulière, fusionnelle, sincère, avec ses hauts et ses bas. J'ai aimé le fait que tout ne soit pas parfait, cela leur donne une dimension encore plus réelle, encore plus crédible. Nos héros sont touchants, attachants, et j'ai adoré les suivre. D'ailleurs, la fin m'a laissée complètement sur ma faim !

En conclusion, « Même pas peur » a été une très bonne découverte. L'auteur nous offre une belle histoire pleine d'émotions, avec des personnages très touchants. Le tome 2 intitulé « Te respirer » sera disponible dès le mois de mars 2017.

http://lectures-petit-lips.blogspot.fr/2017/01/meme-pas-peur.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-08-2016
Depuis le diagnostique de son père, Taylor sent qu'elle va bientôt tout perdre, son monde s'est écroulé. La jeune fille a pris l'habitude de fuir les problèmes, d'adopter la politique de l'autruche, et c'est ce qu'elle fait en débarquant à Lake Phoenix. Toutefois, cette fois-ci, cela ne va pas fonctionner et durant ces mois d'été notre héroïne sera bien obligée d'affronter la situation familiale, et son passé.

La première moitié du récit est assez longue. On se retrouve un peu en huis-clos avec le personnage de Taylor qui broie du noir, et une famille pas du tout unie qui ne partage pas ses émotions. Chacun fait sa vie de son côté, cela m'a vraiment fait bizarre. De plus, on ne sait pas ce qui s'est passé il y a cinq ans, ni pourquoi elle a coupé les ponts avec ses deux amis Henry et Lucy. C'est frustrant !
Ensuite, dans la deuxième partie du roman, on entre dans le vif du sujet. Les flashbacks deviennent plus précis du ce qui est arrivé il y a quelques années, la famille de Taylor commence à évoluer, et notre héroïne a enfin plus d'interaction avec Henry et Lucy.

La relation compliquée entre Taylor et ses amis se met en place tout doucement, alors que tout est clair dans leurs coeurs, on le sent. On a envie de les voir se pardonner et de tourner la page. On se demande ce qui a pu arriver de si terrible. Une fois le fameux "secret" révélé, j'avoue avoir pensé que c'était tout de même une broutille qui aurait pu être réglée bien plus tôt si Taylor n'avait pas fui le problème, une fois de plus.

La relation entre Taylor et sa famille, surtout avec son père, est vraiment très touchante. Et pourtant, le récit ne se veut pas larmoyant ni plaintif. C'est bouleversant parfois (j'en ai même versé ma larmichette) mais ce n'est jamais déprimant. L'auteur a su insuffler un côté magique à cette histoire, une petite portion d'espoir et de force. J'ai beaucoup aimé cet aspect-ci du roman, qui est, je trouve, très bien traité. J'ai bien ressenti toutes les émotions que l'auteur a voulu nous transmettre.

« L'été des secondes chances » a été une très bonne surprise. C'est une belle histoire sur l'amour, l'amitié, la maladie, le deuil... Je m'attendais à une lecture légère pour l'été mais le roman est bien plus profond qu'il y paraît au premier abord.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Quand un livre a autant de succès, ça m'intrigue et ça me rebute en même temps. Je suis souvent tombée de haut, du coup, les livres plébiscités à ce point, j'évite de les lire lors de leur sortie. Je me laisse le temps de les oublier lol. Cette fois-ci j'ai fait une exception car le thème est très particulier. Ma curiosité a pris le dessus et bien m'en a pris car c'est un gros coup de coeur.

Malgré le thème pas joyeux du tout (la perte de l'être aimé et la perte d'un enfant) auquel je suis extrêmement sensible (mes enfants et mon mari sont ma meute, nous sommes très fusionnels) à aucun moment l'auteur tombe dans le dramatique/déprimant.
Le roman comporte certes des scènes très tristes, mais également des scènes hyper drôles (spoilers, pour ceux qui l'on lu :
Spoiler(cliquez pour révéler)
Hulk et sa chambre verte, ou Faye et la crotte de chien par exemple
). J'ai adoré l'humour que l'auteur a su insuffler à son roman, que ce soit grâce à des personnages (Faye est parfois trop vulgaire mais je la trouve drôle) ou grâce à des situations particulières ou des réflexions.

L'histoire m'a beaucoup touchée. Ce n'est pas seulement une histoire d'amour, c'est également un roman sur l'acceptation de la perte de l'être aimé, l'évolution du deuil, la reconstruction, l'amitié, les relations familiales...

La narration alternée permet de saisir toutes les émotions des personnages et également d'appréhender leur personnalité. J'ai tout de suite aimé Elizabeth mais cela a été plus dur avec Tristan. Heureusement qu'on a son point de vue dans le roman, car ainsi, on saisi toutes les nuances de son personnage et on arrive à excuser son comportement de connard au début du livre (oui, je suis un peu vulgaire, mais c'est vrai, lol).
Le récit est entrecoupé de flashbacks qui nous permettent également de comprendre la situation des deux personnages, de se rendre compte de l'horreur qu'ils ont vécu et du chemin qu'ils vont parcourir entre ces moments difficiles, ce qu'ils vivent actuellement et comment ils vont guérir ensemble.

En conclusion, comme je le disais plus haut, « The air he breathes » a été un véritable coup de coeur. L'auteur nous offre une histoire riche en émotions. Elle nous parle d'amour et de pardon tout en y intégrant une dose d'humour pour alléger les choses.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J.Arden nous offre un quatrième tome débordant d'action, on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer. Anya et Kyle (et compagnie) vont en voir de toutes les couleurs (même pas le temps de se poser pour boire une pinte de sang dis donc !). C'est également un tome plus "intimiste", où l'on reste beaucoup de temps en compagnie d'Anya et Kyle. Par conséquent, il y a également pas mal d'émotion dans le récit. J'ai vraiment senti cette connexion si particulière qui unit Kyle et Anya.

De nouveaux personnages font leur apparition, et j'ai complètement craqué pour eux. L'histoire personnelle de Leï est très touchante, tandis que Khépri a été une bouffée d'air frais et d'humour. Je ne veux pas en dire plus pour ne pas gâcher la surprise, mais j'espère les retrouver dans le prochain tome.
La mythologie égyptienne et fantastique mise en place par l'auteur prend encore plus d'ampleur et devient encore plus "palpable". Ils deviennent de réels personnages au sein de l'intrigue (pas seulement Seth) et j'ai trouvé ça vraiment chouette. Je suis certaine que l'auteur nous réserve de grandes surprises de ce côté là pour son prochain tome.

Les personnages "manquants" que l'on a l'habitude de voir ne m'ont pas manquée. Pourtant, je les adore, même ceux qui ont un caractère que je n'aime pas toujours. Toutefois, je pense que l'auteur a totalement réussi à nous envoûter pour nous emmener là où elle voulait, sans nous faire ressentir le manque de ces fameux personnages principaux (je ne vous en dis pas plus !).

Comme toujours, je voue un culte à Kyle. J'aime tout chez ce personnage, c'est fou ! J'aime de plus en plus Anya qui, sans perdre de son caractère, change un peu dans ce quatrième opus. Elle baisse un peu la garde, se dévoile, pour notre plus grand bonheur (et celui de Kyle j'en suis sûre). En revanche, elle ne laisse pas les dieux égyptiens l'intimider et elle est plus déterminée que jamais à mettre Seth hors d'état de nuire. Son côté battante est toujours là !

Bref, une fois de plus, c'est un coup de coeur !
(Par contre, c'est quoi cette fin sadique ? Je veux la suite !)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je vous conseille de ne pas lire mon avis à partir d'ici si vous n'avez pas lu le premier tome.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Dans le premier tome, Eve a réussi à fuir l'école, elle a rencontré Caleb et elle a pu rejoindre la communauté de Califia. Depuis quelques mois elle goûte à une certaine sécurité, même si elle n'a pas pu oublier Caleb et rêve de pouvoir le retrouver un jour.

« Le choix » nous offre une très bonne intrigue, qui prend un autre tournant. L'histoire et l'univers prennent de la consistance et de la maturité. Si dans « La fuite » on est plus dans la découverte, là on est dans la planification, la rébellion, les complots... et c'est génial ! Certes, le tout est plutôt cousu de fil blanc, sans véritable surprise, mais cela ne m'a pas réellement gênée. J'ai beaucoup aimé suivre Eve au fil des évènements.

Les personnages secondaires du premier tome sont assez "absents" de ce récit. Ils partagent quelques moments de la vie d'Eve, et sont au coeur de l'intrigue pour certains, mais ils ne portent pas le récit. D'habitude, cela me gêne, et pourtant cela n'a pas été le cas ici. Certes, j'aurais aimé voir davantage Daren par exemple, mais je trouve que l'auteur a bien sur porter son héroïne et équilibrer son récit au niveau des personnages secondaires.


Fin des spoilers éventuels.

Dans le premier tome, Eve était le genre d'héroïne qui faisait grincer des dents. Elle n'est pas parfaite dans ce deuxième tome, mais on voit très bien qu'elle a beaucoup évolué, beaucoup grandi. Eve fait enfin face à la réalité, et même si elle fait encore des erreurs (surtout quand elle se laisse guider par son coeur), je l'ai beaucoup appréciée, j'ai appris à l'aimer. Eve devient vraiment attachante et prend de l'assurance !

Du côté de l'écriture, c'est toujours aussi fluide et les pages défilent assez vite. Le seul bémol, pour moi, ce sont les dialogues intégrés à la narration. Il y a certes des guillemets, mais je suis une fan des alinéa, des retours à la ligne ou des tirets, pour savoir qui parle sans avoir à réfléchir ou à analyser qui le fait. C'est assez perturbant de devoir relire un paragraphe quand plusieurs personnages parlent, parce que l'on n'a pas saisi qui le fait et à quel moment.

Pour conclure, j'ai beaucoup aimé « La vie rêvée d'Eve, tome 2 : Le choix » même si ce deuxième tome est différent du premier (que j'avais aimé lui aussi). Le changement de décor est rafraîchissant, on découvre une héroïne grandie, et la fin laisse présager un troisième tome en apothéose.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cat est mi-humaine mi-vampire. Sa mère s'est fait violer par un vampire, et 5 mois plus tard elle donnait naissance à une petite fille. Quand sa mère lui révèle ce secret, Cat se jure de venger sa mère et de traquer et tuer tous les vampires qu'elle pourrait.
Alors qu'elle est en chasse, elle se fait capturer par un vampire, Bones, bien plus malin que les autres. Lorsqu'il découvre sa nature extraordinaire, il lui impose une association : il l'aidera pour trouver son père, mais en échange elle devra tuer les vampires qu'il choisit.

Nous allons donc suivre Cat dans cette folle aventure avec Bones. Les débuts seront difficiles, la confiance sera inexistante. L'entraînement que Bones la forcera à suivre sera des plus éprouvant.
Cat tire de sérieux avantages de sa double nature : sa force, sa résistance au pouvoir de suggestion des vampires. Sans oublier que du fait de son côté humain, elle paraît "inoffensive" pour les vampires qui ne voient en elle qu'un met appétissant.
Notre duo va s'attirer de gros ennuis en s'attaquant à un vampire puissant et qui a des ressources. Leur traque au vampire va se corser au fil des missions, au fil des pages...

Concernant les personnages, je suis totalement séduite. Cat est une jeune femme qui vit pour la vengeance de sa mère, et qui n'a pas eu une enfance des plus faciles. C'est une héroïne attachante, drôle et qui a un fort caractère. A travers ce premier tome Cat évoluera dans sa façon de voir les choses, sur le sens qu'elle veut donner à sa vie.
Bones, vampire sexy et ténébreux de son état, met du piment et de l'originalité dans toute cette histoire. Effectivement, c'est un très vieux vampire chasseur de primes... qui tue les gens de son espèce.
J'ai trouvé la relation entre Cat et Bones vraiment géniale. Entre les joutes verbales et les sarcasmes on n'a pas le temps de s'ennuyer. J'ai vraiment adoré leur "rencontre", je l'ai trouvée très drôle (malgré les circonstances).

L'écriture de Jeaniene Frost m'a conquise. Certes, ce n'est pas de la grande littérature, c'est de la bit-lit; mais moi ça ne me dérange pas de ne pas lire de mots savants à tous les paragraphes, ou de grandes réflexions philosophiques. Je lis pour me détendre, m'évader; et ce style me convient tout à fait (entre autres). J'ai apprécié de ne pas retrouver des personnages vulgaires et obsédés par le sexe (comme c'est le cas dans pas mal de livres bit-lit).

L'histoire est palpitante et intrigue très bien ficelée. On ne s'ennuie pas un seul instant. C'est un premier tome excellent, tout est réuni pour passer un très bon moment et pour avoir envie de découvrir la suite. C'est un gros coup de coeur.
Je n'ai qu'un seul regret : ne pas en savoir plus sur le "père" de Cat. Peut-être dans le prochain tome ?
Avez vous apprécié ce commentaire ? +7