Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de petitefeerouge : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Petite Boulangerie du bout du monde La Petite Boulangerie du bout du monde
Jenny Colgan   
Quand j'ai commencé la lecture, j'avoue que je ne savais pas trop où ça allait me mener. Je n'accrochais pas vraiment... Et puis, l'histoire a débuter et j'ai été entraîné dans la vie de ce petit bout de terre, qui existe et vit au gré des marées. Je me suis prise d'attachement pour Polly, Huckle, Tarnie et tous les autres.
C'est un vrai petit bijou qui parle de la vie et de ses rebondissements qui font que notre existence n'est pas ennuyeuse, même si parfois on se passerai bien de certains.
Il y a beaucoup d'émotions et d'humour également.

par Marie-A
L'histoire épatante de M. Fikry & autres trésors L'histoire épatante de M. Fikry & autres trésors
Gabrielle Zevin   
Une très belle histoire autour de l'amour des livres et de la librairie. J'avais lu beaucoup de très bonnes critiques et cette histoire l'attirait.
J'avoue que le style est sympa, l'histoire aussi, mais je n'ai pas eu le coup de coeur. J'ai passé un bon moment, c'est le récit d'une vie mais il ne se passe pas grand chose. Mais ce roman se lit parfaitement bien et c'est un bon moment de lecture, agréable.
Les Derniers Battements du cœur Les Derniers Battements du cœur
Kelley York   
Je ne sais pas trop quoi penser de ce roman...
Je m'attendais à être émue, triste, bouleversée et au final...bah je n'ai pas ressenti grand chose. Pourtant tous les ingrédients sont réunis mais je crois que je n'ai tout simplement pas adhéré aux personnages et quand je n'apprécie pas les protagonistes, eh bien la sauce ne prend pas. Ni Luc ni Evelyn ne m'ont plu. Je les ai trouvé trop fades, sans relief. Ils n'ont pas de personnalité suffisamment forte ou de traits de caractères originaux. Du coup je n'arrivais pas vraiment à m'intéresser à leur histoire. Dommage, parce que pour une fois, je trouvais la love story plutôt jolie [spoiler](sauf le mariage, beaucoup trop too much à mon goût)[/spoiler]
La fin ne m'a pas surprise. Je m'y attendais. Je ne voyais pas d'autres manière de conclure ce roman en fait.
Depuis "Nos étoiles contraires" beaucoup de livres jeunes adultes traitent de la mort et de la maladie. Ce que j'ai trouvé original avec celui-ci, c'est qu'on y parle de l'euthanasie. Le choix de Luc est pour moi ce qu'il y a de plus intéressant dans cette histoire. J'ai beaucoup apprécié de voir son cheminement de pensée. C'est peut être ce qui m'a le plus touché.
En conclusion, je dirais que "Les derniers battements de coeur" n'a pas été une lecture déplaisante. Mais elle ne m'a pas marquée non plus.

par Saturna
Jamais deux sans toi Jamais deux sans toi
Jojo Moyes   
Ma chronique en brève

Un road trip hilarant, des émotions à fleur de peau, une histoire dont on devine la fin mais qu’on se plait à découvrir tant l’écriture est douce et les personnages touchants.

Note générale : 19/20



Mon avis sur…


L’histoire

J’ai mis un moment avant de me plonger complètement dans ce livre, mais une fois que ce fut fait, impossible de m’arrêter ! Au début, je l’ai lu entre deux Services Presses, quelques chapitres, le temps que l’histoire se mette en place, qu’on découvre les personnages. Comme il y en a plusieurs, cela prend un peu de temps, et je pense que c’est ce qui m’a légèrement bloquée au début, moi la grand fan d’action et de magie ! Puis, tout d’un coup, il y a eu le déclic, hier soir tandis que je reprenais le livre pour lire une heure (enfin, c’est ce que je croyais)… Résultat, je l’ai lu jusqu’à 3h du matin, ne pouvant plus m’en défaire !
Alors oui, je savais dès le 4e chapitre comment ça allait finir. Je connaissais déjà les intrigues et ce que ça donnerait. Car Jojo Moyes ne réinvente rien ici, et ce n’est pas le but. Il n’y en a pas besoin. Car même si l’histoire est cousue de fil blanc, on ne peut qu’adorer ce livre, si touchant, si léger.

On découvre différents personnages, chacun transportant son lot de chagrin et de misère : Il y a Jess, jeune femme qui cumule deux jobs, galère avec sa fille surdouée en mathématiques, Tanzie, et avec son beau-fils renfermé, Nicky, dont le mari (le détestable Marty) est parti deux ans plus tôt. Elle est optimiste, ne baisse jamais les bras, peu importe les épreuves qui se dressent sur son chemin. Lorsqu’elle se trompe, elle n’hésite pas à se remettre en question, et à tirer une morale de ses erreurs.

Il y a l’adorable Tanzie, qui (comme on vient de le dire) est une enfant possédant de très grandes capacités en mathématiques, ce qui lui ouvre les portes d’une prestigieuse (et très chère) école privée. Elle est particulièrement attachée à Norman (le chien de la famille) et veut plus que tout le bonheur de sa famille.

Il y a Nicky, jeune garçon androgyne et renfermé, harcelé par les petites frappes du lycée, qui le blessent sérieusement au début du livre. Son père l’a laissé à Jess lorsqu’il a quitté le domicile et depuis, ils n’ont plus aucun contact.
J’ai adoré ce personnage, qui m’a beaucoup touchée. Il est dépeint avec tant de justesse et d’émotion qu’il est vite devenu celui que je préférais. C’est un jeune homme qui cherche sa place dans le monde, ayant été rejeté par son propre père qui ne le comprend pas, et harcelé au quotidien de manière extrêmement violente par les Fishers. Sa vision de la vie n’est pas toujours rose, mais il s’ouvre peu à peu au fil du livre.

Il y a Norman, l’immense chien de la famille, qui est hilarant et qui pète à longueur de temps.

En dehors de cette petite famille, il y a Ed, un homme d’environ 35-40 ans, qui demeure éloigné de ses parents ou de sa sœur. Il n’a pas de réelle notion de l’argent, tant il en a. Mais lorsqu’il découvre au début du livre qu’il est accusé de délit d’initiés, tout son univers bascule. Dans les premiers chapitres, on a de la peine à s’attacher au personnage, mais au fil de l’histoire, on découvre à quel point il est doux, sensible, n’hésitant jamais à se remettre en question et on ne peut le comprendre et l’adorer.

Ces différents personnages vont être embarqués malgré eux dans un road trip direction l’Ecosse, où Tanzie doit tenter de gagner un concours de mathématiques afin de pouvoir obtenir suffisamment d’argent pour intégrer l’école privée de ses rêves. Durant ce voyage, ils vont tous se découvrir les uns et les autres, se dévoiler également, vivre des émotions incroyables. Cette expérience va changer beaucoup pour chacun d’entre eux, comme leur vision de la vie ou les liens entre eux. En revenant, ils ne seront plus du tout les mêmes.

Et il faut l’avouer, lorsque l’on referme ce livre, nous ne sommes plus vraiment les mêmes également.

Car ce roman est un vrai concentré d’émotions, où l’on rit autant que l’on pleure. C’est fou ce que j’ai adoré me plonger dans cette histoire, si touchante et douce. Les personnages sont bourrés de défauts et de qualités, on se sent proche d’eux, de leurs manies, de leurs habitudes ou de leur façon de voir la vie. C’est un livre puissant, où, à aucun moment nous ne tombons dans le mièvre ou le cliché. C’est naturel, simple, drôle et émouvant.
En deux mots comme en cent : j’ai adoré ! Je conseille ce livre pour tous ceux qui ont une petite baisse de morale car ils ne peuvent qu’en ressortir gonflés à bloc !

L’histoire : 16/20
Les personnages : 20/20


L’écriture

Alors comment dire… La plume de Jojo Moyes est tout simplement parfaite ! Il n’y a pas de lourdeurs, pas de tournures de phrases étranges. Le style est léger et agréable. J’ai adoré le fait que l’on change de point de vue chapitre après chapitre, car selon les personnages, le style d’écriture évolue également. Pour Tanzie par exemple, on a des phrases plus courtes, plus rythmées et enfantines, bourrées de chiffres et de statistiques.
J’ai vraiment eu l’impression que Jojo Moyes a cherché à imprégner l’écriture de la façon de penser de chaque personnage et j’ai trouvé cela grandiose.

Le style d’écriture : 19/20


La symbolique

Ce livre contient une morale sympathique et positive sur la vie où le message principal est « Si on fait le bien, le bien nous sera rendu ».
La pensée positive de Jess est certes mise à rude épreuve tout au long du livre : Elle qui répète inlassablement que « Tout s’arrangera », elle se voit s’enfoncer chaque fois un peu plus dans les épreuves et les difficultés, où tout va de travers. En lisant ce livre, en voyant parfois dans quel foutoir se met l’héroïne (problèmes de sous, de cœur, de famille), on réalise également que nous avons bien de la chance, nous qui n’avons peut-être que le quart de ses soucis.
Mais finalement, ce sont ces différentes épreuves qui vont l’amener au bonheur, un bonheur imparfait mais réel. On comprend alors que la morale de ce livre est que, malgré les problèmes qui émergent dans la vie, il est possible d’être heureux, et que chaque événement bien précis, qu’il soit bon ou mauvais a une finalité vers le bonheur, bien que cela ne soit pas évident au premier abord.
Et soudain tout change Et soudain tout change
Gilles Legardinier   
Je crois que jamais je ne me suis autant identifiée à un personnage. Je suis Camille, Camille c'est moi, et un million d'autre ados. Camille et ses interrogations, sa vision des autres et des choses qui l'entoure. Lisez ce livre. Vraiment. Si vous avez lu Nos Étoiles Contraires, dites vous que ce livre est devenu mon UIA, et qu'il est possible qu'il devienne le votre. Cette histoire m'a bouleversée, et je pense que l'on ne peut pas en sortir indemne.

par joliemara
Qui es-tu Alaska ? Qui es-tu Alaska ?
John Green   
Wow, le meilleur livre que j'Ai pu lire, il était prenant, les personnages étaient attachant et l'histoire drôle et touchante. Un mélange de réflexion, de rire et surtout de larmes (pour ma part!! :P) J'ai aimer exactement TOUT de ce livre. Une vrai quête de sens! Cette auteur est incroyable et tellement vrai!

par moonlight
L'Infini + un L'Infini + un
Amy Harmon   
http://wandering-world.skyrock.com/3264715576-L-INFINI-UN.html

Autant aller directement droit au but : L’INFINI + UN est un énorme, énorme coup de cœur. Cette histoire m’a fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Moi qui ai habituellement beaucoup de mal avec les romances, je me surprends à être complètement et irrémédiablement tombé amoureux de celle-ci. Amy Harmon nous livre ici un récit spectaculaire et bouleversant. Je crois que L’INFINI + UN est responsable des cernes que j’ai affiché ces derniers jours à la fac tant il m’était impossible de lâcher le roman une fois que j’y replongeais avant d’aller dormir. J’ai adoré Bonnie et Finn, leur aventure, l’écriture de l’auteure et toutes ces histoires de théorèmes et de paradoxes mathématiques. L’INFINI + UN est définitivement une magnifique découverte et un livre hors-du-commun.

La force de cette histoire réside évidemment dans ses deux principaux héros : Bonnie et Finn. Je peux certifier qu’en l’espace d’une soirée et de quelques chapitres, j’étais déjà inexorablement attaché à eux et dépendants de leur personnalité. Ils sont tous les deux tellement humains, tellement écorchés et tellement passionnés qu’ils m’ont tout simplement touché en plein cœur. J’ai adoré découvrir, au fil de l’histoire, leurs souvenirs, leurs fissures, leurs expériences, leurs douleurs et leurs projets. Bonnie et Finn possèdent quelque chose de rare et d’hyper saisissant en eux. A mes yeux, ils n’étaient pas que de simples personnages de papier ou des mots imprimés à l’encre noire, loin de là. Pour moi, ils étaient physiquement présents à mes côtés. J’assistais visuellement à leur aventure. Vraiment. C’est quelque chose de très compliqué à définir et à retranscrire tant c’est une expérience sensorielle et purement émotionnelle. Séparément, Bonnie et Finn sont extrêmement renversants et fascinants. Ils sont à la fois très différents et inséparables. Nous sommes liés à l’un et à l’autre mais pour des raisons variées. L’auteure possède vraiment un don pour conférer à ses personnages des traits de caractère réalistes et auxquels on croit sans hésiter une seconde. Néanmoins, s’ils sont déjà irrésistibles lorsqu’ils progressent séparément, ensemble ils deviennent tout simplement dévastateurs.

En effet, le rapprochement Bonnie/Finn sur le plan sentimental prend un peu de temps (chose que j’ai trouvé parfaite, tout ne se fait pas d’une seconde à l’autre et n’est pas mielleux ou niais). Une fois que le duo a pris ses marques, L’INFINI + UN gagne en intensité. J’ai complètement craqué pour la manière dont Finn et Bonnie se raccrochent l’un à l’autre pour garder la tête hors de l’eau. La connexion qui s’établit et s’épanouit entre eux prend littéralement vie sous nos yeux. De plus, l’aspect road-trip du roman m’a totalement pris au dépourvu et m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai adoré parcourir les différents états de l’Amérique à leurs côtés. Bonnie et Finn se livrent à nous petit à petit, on découvre vraiment les différentes facettes de leur personnalité graduellement et j’ai trouvé que cela apportait une vraie consistance au récit. L’INFINI + UN est avant tout l’histoire de deux êtres perdus et brisés qui veulent se reconstruire et, fatalement, j’ai été époustouflé et pris aux tripes par cette idée de la première à la dernière page.

Le petit plus de ce roman se cache dans toutes les réflexions qu’il recèle et dans son caractère hyper addictif. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais ce récit m’a véritablement envoûté. L’écriture d’Amy Harmon est vraiment parfaite, sans aucun défaut, juste, précise et saisissante. Par ailleurs, l’auteure a décidé – à juste titre étant donné la personnalité de Finn – d’intégrer, dans cette histoire, de nombreuses explications au sujet de certains théorèmes et paradoxes mathématiques. J’ai tellement, tellement aimé ça. Croyez-le ou non mais je me suis retrouvé à regarder des vidéos sur Youtube à propos de certains de ces paradoxes tant j’ai adoré les concepts exposés par l’auteure. On sent bien qu’il y a tout un travail de réflexion et de préparation derrière ce roman. Tout est parfaitement bien orchestré et minutieusement prévu. Les surprises s’enchaînent avec un rythme sans fausse note et, jusqu’à la fin, tout est mis en place pour nous couper le souffle. Les dernières pages, à l’instar du livre entier, m’ont complètement satisfait. L’INFINI + UN ne possède donc, à mes yeux, aucun point noir.

En conclusion, L’INFINI + UN est une lecture époustouflante et un coup de cœur que je n’avais absolument pas vu venir. Faire la rencontre de Bonnie et Finn a été un véritable honneur et je dois bien reconnaître que ce duo embrasé et embrasant me manque déjà énormément. Amy Harmon est parvenue à les rendre terriblement humains, touchants et lumineux, ce qui fait d’eux des protagonistes rares et prodigieux. Du début à la fin, ce road-trip m’a complètement renversé et m’a fait oublier comment respirer. Un récit enfiévré et foudroyant sur lequel je vous conseille de vous jeter sans plus attendre !

par Jordan
Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair Struck : Comment foudroyer sa réputation en un éclair
Chris Colfer   
Dès les premières lignes, on est mis au parfum. On est face à un personnage imbus de lui-même, ultra-confiant et qui ne doute de rien concernant ses ambitions. Il est cynique quand il parle de sa ville. Complètement désabusé, quand il nous narre son enfance. Décidément c'est un personnage haut en couleur et à multiples facettes, ça semble prometteur pour la suite de la lecture.

Ce livre est rédigé sous forme de journal intime. Cela nous permet d'être plus proche de Carson et de son ressenti.

Son cynisme est tout de même empreint d'humour. En effet, j'ai beaucoup ri lors de la description des clubs du lycée. On s'aperçoit que notre élève fétiche est tellement désabusé voire blasé, que quand il en parle c'est limite désopilant. Je suis persuadée que le sarcasme, dont il fait preuve, cache la souffrance de ne pas avoir d'amis.

Afin d'atteindre son objectif et concrétiser ses ambitions, il met en place un stratagème pour motiver les troupes. Pour lui c'est ingénieux; mais pour moi lectrice je trouve ça limite et immoral. Pourtant, ça reflète bien la société actuelle. On ne recule devant rien quand on veut réussir dans ce qu'on entreprend. Peu importe qu'on doive blesser les autres pour cela.

L'auteur restitue avec justesse les conversations virtuelles que peuvent avoir les ados de nos jours. Il n'oublie pas de faire mention du language sms. Carson sait manier, avec habileté et surtout à ses fins, internet. Cette petite manigance nous permet de découvrir des secrets surprenants!

Les pages se tournent facilement, le style est fluide et l'histoire est prenante. Il y a vraiment beaucoup beaucoup d'humour dans ce livre.

Néanmoins des sujets intéressants y sont abordés comme le chantage et ses conséquences sur celui qui en est à l'origine. La culpabilité et la compassion sont au menu. La culpabilité car au final on se dit qu'on est insensible et cruel pour agir de cette manière. La compassion car on se rend compte qu'en définitive ceux qu'on martyrise sont des êtres humains comme les autres.

C'est en arrivant au terme de ma lecture et en lisant les deux dernières pages, que j'ai compris le sens du titre. Il fallait trouver l'idée!

par gaellooo
Carry On Carry On
Rainbow Rowell   
Sans voix. Je suis sans voix. Rainbow m'a anéanti. Elle a pris mon petit cœur et l'a ruinée. Quelle expérience!
Ce livre! Ce livre ,mais mon dieu ! Quelle voyage ,je n'arrive pas a m'en remettre. Je veux plus de Simon ,plus de Baz et de Penny dans ma vie !
J'avais certaines attentes pour ce livre et je peux vous dire qu'elles ont toutes étaient dépassées! Ce bouquin si on le commence on ne pas s'arrêtais de lire avant de l'avoir fini ,et, pourtant je devais parfois m'arrêtais de lire parce que je ne voulais le finir trop vite et je que je devais remettre de l'ordre dans mes émotions .
C'est vrai qu'au début j'ai trouvée le livre très similaire à Harry Potter mais Rainbow nous apporte une histoire tout a fait différente et cependant tout autant magnifique !
Simon est juste adorable ,tout maladroit et mignon !
Penelope est le genre de fille que j'aime dans un bouquin :sur d'elle ,badass, courageuse, drôle ,bref géniale! J'ai adorée l'amitié entre Penny et Simon.
Baz est bgefbkjhg ! La dynamique entre lui est Simon était parfaite, et leur histoire d'amour est celle que je recherche dans une bonne LGBT.
Ce livre est aussi très touchant sur le point de vue maternel et m'a donner les larmes aux yeux.
On finit par un twist très surprenant que j'ai n'ai pas vu venir.
Le monde est magnifique, la fin est merveilleuse ,bref ces personnages vont me manquer...Dans le top 5 des mes favoris de 2015 !

par Forbidden
Heartless Heartless
Marissa Meyer   
J'aurais jamais cru dire ça un jour mais je préfère la couverture vf à la couverture vo. *_____*

par Sheo