Livres
523 595
Membres
541 354

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard



Description ajoutée par carohem 2019-03-06T19:48:42+01:00

Résumé

Trois générations, quatre femmes, de belles histoires d’amour, d’amitié et une multitude de secrets murmurés au clair de lune.

Les femmes de la famille Stewart ont décidé de s’échapper de leur quotidien le temps d’un été pour se ressourcer sur les plages de l’île de Martha’s Vineyard. Mais leurs valises ne sont pas les seuls bagages qu’elles transportent : chacune est venue chargée de ses préoccupations et de ses inquiétudes. Nancy, la grand-mère, aimerait expliquer à ses filles, Lauren et Jenna, les raisons qui l’ont empêchée d’être une mère parfaite mais ignore comment ; Lauren, quant à elle, doit gérer le deuil de son mari décédé d’une crise cardiaque ; Mack, la fille de Lauren, a perdu son père… et ses repères, car celui qu’elle pensait être son géniteur ne l’est pas. Jenna, elle, rêverait de fonder une famille, un rêve malheureusement inaccessible. Au gré des discussions, des fous rires et des balades sur le sable, ces quatre femmes qui se croyaient très différentes vont se redécouvrir, s’entraider et comprendre qu’ensemble elles peuvent reprendre leur vie en main.

Afficher en entier

Classement en biblio - 40 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

On suit le parcours de trois générations de Stewart : Nancy la grand-mère, Jenna et Lauren les filles et Mackenzie la petite-fille. Chacune a perdu une partie de ses repères et garde de secrets. Le décès d'Ed, le mari de Lauren est un cataclysme car en plus de la perte de son partenaire, Lauren apprend non seulement que que Mack a découvert par elle même que ce dernier n'était pas son père biologique mais aussi qu'il a laissé sa femme et sa fille dans une situation financière précaire. Ces circonstances poussent Lauren et Mack s'installer sur l'île de Martha's Vineyard. La proximité entre les femmes du clan va amener peu à peu les langues à se délier et les secrets à s'éventer.

Afficher en entier
Or

Ce mélange des générations et leurs differents points de vue sur la vie a été un plaisir à suivre, j’ai été directement embarquée par les réflexions des femmes de cette famille (que ce soit l’ado, les trentenaires, la sexagénaire) qui nous partagent leur quotidien, problèmes de consciences, inquiétudes pour les enfants, et ont bien sûr chacune leur jardin secret gardé enfouis en elle mais qui refont surface, petit à petit.

Chaque chapitre aborde une pensée différente qui fait avancer l’histoire : prémonition, loyauté, désir, secret, fête, envie, gratitude, deuil, humiliation, dilemme, remord, retrouvailles, affrontement, nostalgie, trahison, anxiété, mise à l’épreuve, confidence...

Ce roman nous parle de famille, des relations parents-enfants et des choses que l’on cache à ses proches pour essayer de concilier au mieux vie de famille avec vie personnelle et vie de couple.

De relations amoureuses aussi, de celles qui d’apparence semblent classiques et parfaites (amour+mariage+enfant =bonheur ) comme des plus passionnées et atypiques qui embrasent l’âme ...

mais surtout de l’importance d’être soi même avec l’autre et de ne pas se cacher derrière un masque de perfection à cause de la pression extérieure, à tout âge d’ailleurs.

L’amour est présent à chaque page de ce roman, sous différentes formes, mais je l’ai retrouvé à chaque moment, dans la joie comme dans la peine : famille, amant, ami, lieu...

Mention spéciale à Greg & Jenna que j’ai vraiment adorés, ils sont la continuité l’un de l’autre, passionnés et amis, mon petit couple goal de ce livre.

Une excellent histoire d’amour,sur la vie et la famille, sur les bonheurs, les espoirs, les désillusions et les secondes chances, au gré des générations.

Afficher en entier
Lu aussi

J’ai lu ce livre plus pour l’autrice que pour le quatrième de couverture qui ne me tentais pas plus que ça.

J’aurais peut être dû rester si mon premier avis et passer mon chemin.

J’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire.

Pourtant on y retrouve le style, la plume de Sarah Morgan, mais on est loin de ses belles romances tout en douceur.

Ici nous suivons une famille sur trois générations, des femmes qui faute d’avoir gardé des secrets ont du mal à communiquer.

C’est long à se mettre en place, beaucoup de longueur.

Je ne me suis attachée à aucune des protagonistes.

Déçu tit moment de lecture

Afficher en entier
Argent

Un roman très différent de ceux auxquels Sarah Morgan nous a habitués. On y retrouve cependant les ingrédients essentiels : une jolie plume, des personnages attachants, une pointe d'humour, de l'émotion…

J'avoue que si ça n'avait été Sarah Morgan, la couverture, le titre et le résumé ne m'auraient pas incitée à me plonger dans ce roman. Comme je le disais, il est assez différent de ses séries : tout d'abord, c'est avant tout une histoire de famille, une histoire de femmes, d'amour entre mère et fille, entre sœurs, plus que de romance (même s'il y a de la romance, elle n'est pas le cœur de l'histoire). Ici donc, nous suivons 4 femmes, trois générations. Et autant de secrets douloureux qui les étouffent peu à peu, jusqu'à ce qu'elles craquent. Et ces femmes qui semblaient s'éloigner et accumuler les petites rancoeurs vont se retrouver grâce à ces mêmes secrets. En mettant le passé er le présent à plat, elles vont réussir à réinventer l'avenir, ensemble.

Le roman est porté par les chapitres, chacun consacré à tour de rôle à ces quatre héroïnes somme toute ordinaires, permettant de comprendre les raisons de chacune de garder le silence et de voir le regard qu'elles portent les unes sur les autres.

Les personnages masculins, peu nombreux, se font discrets. Étrangement, j'ai eu plus de mal avec Greg, l'homme parfait, qu'avec Scott, si imparfait qu'il a pris une décision a priori impardonnable il y a 17 ans, cependant, la façon dont les choses sont expliquées font qu'on le comprend. J'ai d'autant plus apprécié le rôle qu'il occupe auprès des femmes Stewart. Comme le fait remarquer Mack, il parle peu, mais sa seule présence suffit.

Afficher en entier
Argent

Depuis que je l’ai découverte grâce à sa trilogie des frères O’Neill, Sarah Morgan c’est un peu ma lecture de vacances obligée, été comme hiver, puisqu’en général ses romans se passent soit en période estivale soit en période de Noël. Aussi quand j’ai découvert à quelques jours des grandes vacances qu’Harlequin éditait une nouvelle petite merveille de cette autrice que j’adore, j’ai sauté de joie. D’autant plus que la couverture et le résumé fleuraient bon l’été, les réunions de famille et l’amour. J’ai donc fait mes bagages direction l’île de Martha’s Vineyard.

Dans la famille Stewart on aime se compliquer la vie de mères en filles. Entre la grand-mère qui cache ses problèmes à tout le monde depuis des lustres et voudrait bien expliquer à ses filles pourquoi elle n’a pas été une mère très présente, Lauren la fille aînée qui du jour au lendemain voit sa vie parfaite s’effondrer quand son mari meurt, Jenna la fille cadette dont le désir d’enfant tarde à être assouvit et Mack la fille de Lauren qui vient de perde son père mais aussi de voir son monde voler en éclat quand elle découvre par hasard un énorme secret de famille, on peut dire que les quatre femmes ont le don pour se mettre dans des situations impossibles. Et quand elles se retrouvent toutes les quatre réunies sur l’île de leurs origines, les choses pourraient tourner à la catastrophe… ou pas.

Ce roman de Sarah Morgan est très singulier et également différent de ce qu’elle a l’habitude de nous proposer. En effet ici point de couple de personnages principaux mais bel et bien quatre voix de femmes qui prennent la parole à tour de rôle pour donner leur point de vue et leur ressenti sur les diverses situations qui peuplent cette histoire. Malgré tout, rassurez-vous, la romance est bel et bien au rendez-vous, parfois de manière inattendue cependant car l’autrice aime à nous rappeler qu’il existe autant de type d’amour et de relation qu’il n’y a de couples et que surtout l’amour n’a pas d’âge.

Si certains secrets de famille m’ont semblé assez transparents, notamment celui lie directement à Mack la fille de Lauren, d’autres en revanche m’ont paru bien plus surprenants et ont su retenir mon attention de leurs évocation jusqu’à leur dénouement. Dénouement d’ailleurs qui n’a pas été toujours celui à quoi je m’attendais. Il est intéressant de voir à travers les voix de ce roman comment parfois on s’enlise dans la dissimulation en croyant protéger l’autre ou les autres. Autres qui bien souvent sont eux-même au courant et se taisent eux aussi dans le but de nous protéger.

J’ai été très touchée par la relation de Nancy avec ses filles. Touchée par Nancy tout court en fait, que j’ai d’abord détesté pour son côté froid et hautain avec ses filles pour ensuite mieux la redécouvrir en même temps qu’elles alors que le verni se craquèle et que son vrai visage surgit. J’ai aimé voir cette femme en apparence forte et inébranlable baisser sa garde, avouer ses secrets les plus intimes à ses deux filles. La manière dont les trois femmes donnent un nouveau souffle à leur relation et renforcent leurs liens en se serrant les coudes face à l’adversité est très bien racontée et a trouvé un écho tout personnel en moi.

Et si j’ai eu énormément de compassion pour Lauren et pour les difficultés qu’elle traverse en se trouvant brusquement veuve et à la rue, obligée de se réinventer et d’affronter les fantômes de son passé ainsi que les affres de l’adolescence de sa fille tout en même temps, je dois dire que celle qui de toutes les héroïnes a ma préférence c’est Jenna. J’ai été attendrie par sa relation avec son mari, un homme formidable qu’on ne peut qu’aimer. Mais plus que tout j’ai été bouleversée par le désir d’enfant de Jenna, par ses échecs, par sa souffrance et par la manière dont Sarah Morgan nous le raconte avec beaucoup de justesse et sans jamais tomber dans le pathos.

Si je devais trouver un défaut à ce livre, parce que défaut il y a toujours quoi qu’il arrive, ce serait surement un défaut en lien avec Mack. Même si j’ai compris la souffrance de cette adolescence qui perd son père quelques semaines après avoir fait une découverte qui a bouleversé sa vie et se retrouve en plus obligée de déménager loin de tout ses repères, j’ai trouvé sa façon de parler et sa manière d’être parfois un peu trop clichées ce qui m’a en partie empêché de totalement m’attacher à elle. À moins qu’il ne s’agisse d’une volonté de l’autrice de donner à ses lecteurs l’envie subite et ponctuelle de gifler l’un de ses personnages ? Si tel et le cas alors c’est parfaitement réussi.

Petites confidences et grandes confessions à Martha’s Vineyard est un roman différent de ce que nous avons l’habitude de lire chez Sarah Morgan mais il n’en reste pas moins un excellent roman. On y retrouve d’ailleurs les ingrédients toujours présents dans l’écriture de l’autrice : une ambiance toute particulière et propice à l’amour, une bonne dose d’humour et d’émotion, des rapports familiaux compliqués mais puissants. Et surtout de l’amour, une bonne grosse dose d’amour pure sous toutes ses formes et à tous les âges.

Afficher en entier
Diamant

Quand un nouveau roman de Sarah Morgan est annoncé, ni une ni deux, il atterrit dans ma PAL. Et ce dernier livre n’a pas fait exception. J’ai adoré cette histoire mêlant secrets, famille et romance.

(...)

Si vous connaissez la plume de Sarah Morgan, vous ne manquerez certainement pas d’être surpris par ce nouveau roman. Il est très différent de ses autres écrits. A plusieurs reprises, le style m’a fait penser à celui de Kristan Higgins, une autre auteure que j’adore. Ici on s’éloigne de la simple romance à laquelle l’auteure nous a habituées et on embarque dans une histoire plus profonde qui mêle secrets de famille, reconstruction et passé troublé. La plume de l’auteure se fait également plus mystérieuse que précédemment. Les révélations arrivent au compte-goutte et du coup on se prend vite au jeu des devinettes. Notre curiosité est attisée et petit à petit on se prend d’affection pour chacune des quatre femmes de la famille Stewart.

L’alternance de point de vue entre chacune d’elles nous permet d’avoir une vue d’ensemble de leur histoire commune mais aussi de leurs histoires personnelles. On comprend mieux leurs non-dits, leurs blessures, leurs choix, leurs doutes, leurs faiblesses. Mais on découvre également quatre femmes résilientes et fortes. Si au départ, rien ne semble pouvoir les réunir mis à part les liens du sang, elles apprennent progressivement à vivre ensemble, à s’ouvrir les unes aux autres pour finalement trouver une certaine harmonie.

Découvrez le portrait de ces quatre femmes dans la suite de mon avis sur:

https://misscroqbook.wixsite.com/misscroqbook/single-post/Petites-confidences-et-grandes-confessions-a-Marthas-Vineyard--Sarah-MORGAN

Afficher en entier
Argent

Un peu déçu par ce roman, il m'a fallut arrivé au Chapitre 13 pour commencer a me prendre dans l'histoire. Je l'ai trouvé long a commencer. J'adore toujours autant cette auteure, on y retrouve très bien son style d'écriture, mais l'histoire en elle même ne m'a pas passionnée.

Afficher en entier
Diamant

-DOUBLE AVIS : https://wp.me/p6618l-fPQ

(JENNI) : Un tableau peu glorieux aux premiers abords montrant que les apparences peuvent être trompeuses et qu’il est facile de taire ses émotions pour ne rien laisser paraître... L’auteure nous plonge dans une histoire regroupant quatre femmes issues de la même famille, de trois générations différentes.

Pour commencer il y’a une mère Nancy que la vie de famille n’a pas épargnée. Puis ses deux filles, à savoir Jenna et Lauren, deux sœurs soudées l’une à l’autre comme les doigts de la main. Elles ont fait les quatre cents coups ensemble lorsqu’elles étaient plus jeunes, mais aujourd’hui elles sont confrontées à tous un lot de difficultés les affectant pour pouvoir s’y retrouver dans leur vie respective. Et pour finir, il y’a la petite fille, Mackenzie, la fille de Lauren qui voit sa vie bouleversée et totalement chamboulée alors qu'elle est en pleine crise d’adolescence.

On découvre au fil des chapitres et à travers le point de vue de chacune que leurs visions sont entrecoupées par des mensonges qui pèsent lourds sur leur conscience. Elles font leur maximum pour joindre les deux bouts en s’accrochant à ce qu’elles ont de plus précieux pour se construire. Chacune a son lot de soucis au quotidien et elles ne montrent que ce qu’elles ont envies de montrer... Pourtant, plus que jamais elles ont toutes les quatre un besoin de se ressourcer en prenant du recul pour se retrouver et lâcher prise car aucun membre de cette famille ne parvient à vraiment penser à soi...

L’histoire va évoluer à Martha’s Vineyard, ville au grand cœur et au paysage apaisant pour faire le point et le bilan de leur vie. Mais c’est aussi là que tout a commencé et où le passé bloque le présent car il les rattache à toutes leurs douleurs...

On retrouve la particularité de la plume de l’auteure pour nous véhiculer un message d’amour sur les liens forts d’une famille aimante qui se sont laissé enliser dans des secrets et dans des non-dits. L’heure des confessions est au rendez-vous.

J’aime beaucoup la tournure que prend le récit puisqu’on avance tambour battant dans des révélations, des confessions nous permettant de nous projeter dans la vie de chacune pour les comprendre en toute intimité face au désarroi et drames qu’elles rencontrent. Ces quatre nanas vont apprendre à composer avec la réalité pour panser leurs maux et se soutenir dans les épreuves. L’alliance de ces femmes va gonfler votre cœur d’amour sans fausses notes !

Le charme de cette histoire a immédiatement opéré sur moi !

Il y’a beaucoup de douceur et de sensibilité dans les mots de Sarah Morgan. Elle aborde avec tact divers sujets de la vie quotidienne auxquels on peut tous être confrontés. Il y’a des moments où il faut faire face à la situation et prendre les mesures appropriées... Et ces quatre femmes vont avoir quelques sujets de fond à aborder.

Prendre les bonnes décisions, ce n’est jamais simple. Comprendre qui on est et ce qu’on attend de la vie, ça ne se fait pas tout seul non plus... mais une chose est sure, c’est qu’en se serrant les coudes la vie devient beaucoup plus belle ! Leurs révélations mutuelles vont les rapprocher de manière spontanée et touchante. Après tout, on ne peut pas revenir en arrière, ni défaire ce qui a été fait, mais rien n’interdit d’aller de l’avant... alors découvrez leur histoire, vous aussi vous-y succomberez !!

**********************************************************************

**********************************************************************

(JULIE) : C’est le poids des secrets qui va finalement rapprocher les filles de la famille Stewart, les deux sœurs inséparables Lauren et Jenna, la mère Nancy et la petite fille, Mack.

Suite au décès brutal de son mari, Lauren rentre à Martha’s Vineyard, où elle a grandi avec sa fille de seize ans, Mack. Ces quatre femmes Stewart, la mère, les deux soeurs et la petite fille, subissent depuis trop longtemps le poids des secrets qui va leur exploser au nez ...

Quelles seront les conséquences de ces révélations ? Les rapprocheront-elles ou au contraire seront-elles un gouffre ?

La plume de Sarah est toute en douceur, on dénoue les liens petit à petit comprenant les tenants et les aboutissants des secrets cadenassés depuis tant d’années. C’est avec subtilité que chacun des personnages révèle ses peines profondes, ses pensées, et doit faire face à des déconvenues sans pour autant avoir la force de se confier ou de demander de l’aide.

Le destin de ces quatre femmes est lié par le sang mais aussi par les choix faits par le passé dont il faut faire face au présent, s’en accommoder pour affronter le futur.

C’est avec plaisir que l’on assiste au changement qui s’opère en chacune d’elles pour aboutir à une réelle osmose familiale. L’auteure met bien en évidence le poids des secrets dans ce livre, et des conséquences qu’ils peuvent avoir. Dans une petite île où tout se sait, le choix de se taire pour protéger est vital pour survivre, mais jusqu’à quel point ?

L’amour familial qui transparait au travers des pages de cette histoire est fort, à tel point que qu’il permet le pardon et la reconstruction. Car le retour de Lauren va lui permettre de panser ses plaies, trouver des réponses, de se reconstruire, de trouver un sens à sa vie, et de renouer des liens avec les siens et sa fille. Elle va se battre comme une lionne pour s’en sortir et soutenir toutes les femmes de cette famille, mais qui l’aidera, elle ?

Cette auteure nous fait traverser toutes les tourmentes des filles Stewart avec justesse, on passe un moment dans une bulle sur cette belle île, où il fait bon vivre pour les vacanciers, mais où les silences peuvent être très lourds à porter, pour les autochtones.

Une belle métamorphose que l’on suit, pas à pas, avec un but atteindre : l’apaisement et le bonheur, l’amour. Même si la romance est un peu secondaire, mais pour autant lorsque les sentiments s’en mêlent, le passionnel et le fusionnel sont bien présents. Je ne ferai aucun spoil en vous dévoilant les personnages masculins de cette histoire, avec leur profondeur, et leur bonté, ils sont tout aussi importants.

Une agréable parenthèse de lecture, grâce au style toute en finesse de Sarah Morgan, qui nous fait découvrir cette île, ses habitants ainsi que les très attachantes femmes Stewart.

Afficher en entier
Diamant

https://aliceneverland.com/2019/06/18/petites-confidences-et-grandes-confessions-a-marthas-vineya

Martha’s Vineyard est le berceau, le port d’attache des filles Stewart. C’est là que vit toujours Nancy, dans la grande maison héritée de ses ancêtres. Cette grande maison qui en a vu passer des générations, mais aussi les secrets qui allaient avec. Nancy vit aujourd’hui seule, depuis la mort de son mari cinq ans plus tôt. Sa fille, Jenna, lui rend régulièrement visite, mais leur relation à toutes les deux est tellement éteinte qu’il devient difficile pour elles de renouer. Jusqu’au retour de la seconde fille de Nancy, Lauren, qui revient avec sa fille, Mack, suite à un évènement dramatique, après plus de quinze ans passés à Londres. Quatre filles Stewart, trois générations, et des secrets qui ne demandent qu’à être révélés. Et, peut être que tout cela sera nécessaire pour qu’elles puissent toutes se détourner du passé et penser enfin à leur avenir…

Cette histoire est complètement différente des autres romans de l’auteure. Dans un premier temps, j’ai été quelque peu perturbée par ce récit choral à quatre voix. En général, je déteste ce genre de narration et, sans surprise, j’ai eu du mal au départ à rentrer dans l’histoire. Mais, très vite, un premier secret est dévoilé, et on comprend alors qu’il reste bien des choses à mettre à plat au sein de la famille Stewart.

Sarah Morgan a toujours su faire preuve de douceur dans ses romans. Mais il y a ici une tendresse tellement forte que je me suis immédiatement immergée dans les histoires des femmes Stewart. Toutes, à leur manière, possèdent une histoire à laquelle il est impossible d’être insensible. Les émotions sont à fleur de peau, fortes et délicates à la fois, et elles nous poussent toujours plus loin dans nos retranchements. Le ciel s’éclaircit tout doucement au dessus de l’horizon de Martha’s Vineyard et, pourtant, il reste encore bien des confessions à faire… et à accepter.

Plus touchant, plus émouvant, plus « vrai »… J’ai adoré ce roman qui, avec simplicité et tendresse, nous plonge dans une très belle histoire familiale. On observe les femmes de la famille Stewart qui réapprennent à se connaitre, à se parler, à se comprendre. Je ne m’attendais pas à une telle profondeur dans ce roman, un tel réalisme, que j’ai été agréablement surprise. J’ai redécouvert une auteure que j’adorais déjà, qui vient de me prouver qu’elle pouvait encore nous faire partager de très belles émotions. Une histoire à découvrir et à dévorer, sans hésitation !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard" est sorti 2020-05-27T12:24:38+02:00 en version poche
background Layer 1 27 Mai

Dates de sortie

Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard

  • France : 2019-06-05 (Français)
  • France : 2020-05-27 - Poche (Français)

Activité récente

Vivi78 le place en liste or
2020-08-31T08:03:25+02:00
Eduam le place en liste or
2020-07-24T19:56:08+02:00

Titres alternatifs

  • How to Keep a Secret - Anglais

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 40
Commentaires 10
Extraits 0
Evaluations 13
Note globale 7.85 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode