Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de petitspock : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Servir froid Servir froid
Joe Abercrombie   
Waouh. Ca faisait longtemps qu'on nous avait pas sortit une perle pareille.

A tous les sceptiques, effrayes par un scenario qui parait simpliste: allez acheter ce livre. L'auteur est certainement bipolaire, avec un humour sortit tout droit d'une tombe, et c'est pour cela que l'ouvrage est un chef-d'oeuvre.
On remerciera la traductrice, qui n'a pas economise sur les gros mots: on est dans un monde de mercenaires, de prostituees et de trahison, et les dialogues nous le rappellent sans cesse.
Les personnages evoluent, et, loin d'etres simplistes, se veulent attachants, malgres leur morale inexistante et leur facheuse tendance a tourner casaque sans arret.
[spoiler]J'ai particulierement aime le cote humain de Monza, et ce que Cosca dit d'elle. Son sale caractere n'est qu'une facade, une maniere de survivre dans les Annees Sanglantes[/spoiler]
On est en plein dans la fantasy noire: ames sensibles, abstenez vous. De meme, les scenes erotiques ne sont pas ecrites pour les enfants. On ne lesine pas sur le detail, meme si Abercrombie n'as pas pu s'empecher de se moquer de ses personnages quelques fois. Un vrai maniaque ce type.

En somme, si vous n'avez toujours pas achete ce livre, debrouillez vous pour le faire, et vite! Vous n'avez jamais rien lu de semblable, malgre ce que vous pensez d'apres le resume. Et surtout, lorsque vous poserez la quatrieme de couverture sur les pages, lorsque vous vous direz "J'ai lu Servir-Froid", vous ne verrez pas le monde de la meme facon.

par Foxi1309
Les Héros Les Héros
Joe Abercrombie   
Une plongée totale en pleine bataille, un conflit qui fait s'affronter le nord contre le sud et je peux vous dire que la violence y est omniprésente mais pas que .....
Joe Abercrombie à le don de créer des personnages profonds qui paraissent réels et je peux vous dire que vous allez faire bouger vos neurones car ils sont nombreux, aussi bien sudistes que nordiques et c'est un régal de traîtrise, revirements, agrémenté d'un humour caustique bienvenu qui allége le récit et fait apprécier encore plus les persos même les plus tordus et par ci par là des petites phrases sur la guerre, les hommes et leurs chefs incompétents qui nous donne de bons moments de réflexion.
Mon préféré, Whirrun le cinglé, pas tant que ça d'ailleurs ...
J'aime vraiment l'écriture de cet auteur.
La Mer Éclatée, Tome 2 : La Moitié d'un Monde La Mer Éclatée, Tome 2 : La Moitié d'un Monde
Joe Abercrombie   
Comme dit dans les autres commentaires, ce tome-ci est meilleur que le précédent. L’histoire est mieux racontée au travers des 2 personnages principaux.

On y découvre cette fois l’histoire d’Epine Bathu, fille d’un grand combattant mort en duel face au plus grand ennemi du Gettland : le célèbre Grom-il-Gorm. Yarvi la récupère avant qu’elle ne soit lapidée et l’aventure commence ! Mais mais mais il y a aussi Brand, un jeune homme plein de rêves en tête : il veut un guerrier et servir son roi pour s’enrichir et donner une seconde vie à sa sœur. Malheureusement pour lui, Brand sera répugné par le maître d’armes après avoir défendu Epine. Il est recruté par le timonier de Yarvi, notre très cher Rulf du premier tome !

Cette moitié d’un monde porte bien son nom, l’équipage de Yarvi parcourra en un petit laps de temps de nombreux territoire pour chercher des alliés à la guerre qui se prépare. Il faut dire que le Haut-Roi et la grande mère Wexen sont prêts à mettre à feu et à sang le Gettland pour une question de pouvoir. La politique et les coups assez bas seront monnaie courante dans ce livre. Pour ma part, je préfère Yarvi dans ce deuxième tome que dans le précédent. Il est plus sûr de lui et reste tout de même important malgré que l’auteur nous relate les péripéties d’Epine et de Brand.

Ces deux personnages sont sympas à découvrir, leur aventure ne casse pas trois pattes à un canard mais le style d’Abercombie les rend charmants et attachants. Encore une fois, les personnages secondaires ne sont pas très développés du fait du style franc et direct de l’auteur. Cependant, on ne peut lâcher le livre quand on arrive aux trois quarts du livre. Le scénario s’accélère d’un coup et on prend même peur pour certains personnages du bouquin.

Mais il y a deux gros défauts au livre : des moments-clés du scénario se résolvent d’une manière très abrupte, quelques lignes et pouf ! Revirement de situation avantageant nos chers héros (j’ai compté pour ma part 4 passages de ce genre). Ensuite ce sont les répétitions. Je m’explique : c’est bien beau d’avoir des personnages malins, rusés, forts, bénis par mère guerre ou autre mais c’est pas la peine de le répéter toutes les X pages ! Je ne sais pas combien de fois il est dit dans le livre que « père Yarvi est malin ». Ces répétitions m’ont vraiment gêné dans ma lecture, c’était lassant à force et ça cassait le rythme de lecture. Ce sont les seuls défauts que j’ai trouvé. Par contre je ne trouve pas cet univers très sombre. Il parle beaucoup de guerre et d’esclavagisme mais rien d’exceptionnel.

Maintenant, je vous laisse le lire et pour ma part, il ne me reste plus qu’à découvrir le dernier tome de cette trilogie !

par fitz
H2G2, tome 1 : Le Guide du voyageur galactique H2G2, tome 1 : Le Guide du voyageur galactique
Douglas Adams   
Il est inutile de rechercher un quelconque double sens à ce roman, son objet étant uniquement le délire, l’humour décalé et le surréalisme façon Monty Python. On y apprend par exemple que l’objet essentiel pour le routard galactique est la serviette de bain, que la Terre était dirigée par les souris, et que la réponse à la question fondamentale de la Vie, de l’Univers et du Reste est quarante-deux, mais qu’il reste à déterminer la question elle-même…
Dès lors il y a deux possibilités pour tout lecteur de ce roman. Soit il est totalement hermétique à ce type d’humour et il s’ennuiera profondément, soit il y adhère complètement et passera un excellent moment.
Le Cycle des Robots, Tome 4 : Face aux feux du soleil Le Cycle des Robots, Tome 4 : Face aux feux du soleil
Isaac Asimov   
De la série "Elijah Baley", "Face aux feux" du soleil est sans doute celui auquel j'ai le moins accroché... Que l'on ne s'y trompe pas : l'intrigue est bien construite, comme d'habitude, et le lecteur a plaisir à retrouver le détective terrien et son ami robot Daneel. Non, ce qui m'a dérangée dans ce livre, c'est plutôt l'univers solarien, la distance excessive qui s'y établit entre les êtres humains : cela nuit au charme de la rencontre, me semble-t-il... Le personnage de Gladia est de ce fait beaucoup plus intéressant dans "Les Robots de l'Aube".

Mais quoi qu'il en soit, tout fan de la série se doit d'avoir lu ce livre. Une évolution particulièrement fascinante de Solaria est proposée dans "Terre et Fondation".

Un plus pour la couverture de Caza... J'ai lu les autres bouquins de la série quand j'étais ado, mais celui-ci, j'ai hésité longtemps avant de l'acheter parce que j'avais peur de ce que penseraient les vendeurs !

par kaminari
Le Cycle des Robots, Tome 3 : Les Cavernes d'acier Le Cycle des Robots, Tome 3 : Les Cavernes d'acier
Isaac Asimov   
Un combat entre homme est machine... classique ?

Oui mais dans cet oeuvre le match se joue à celui qui résoudra l'énigme de ce meurtre en premier.

Tout ceci dans un univers riches à la Asimov, les cavernes d'acier, une fourmilière géante où les humains s'entasse, qui sont d'un côté tellement attirantes pour leur modernisme, mais à la fois tellement effrayantes.

par Deniador
Le robot qui rêvait Le robot qui rêvait
Isaac Asimov   
Rien que le titre est très attirant. J'attends de me le procurer de toute urgence pour pouvoir le lire. On m'en a déjà dit beaucoup de bien.
Je n'oublierai pas de mettre mon avis ici.

par Joyce
La Fin de l'éternité La Fin de l'éternité
Isaac Asimov   
Premier roman d'Asimov que je lis et j'ai vraiment bien aimé. L'intrigue est superbe, avec un peu de mystère et d'action.
Je trouve vraiment sympa le fait que l'auteur de nous force pas à aimer son héro, il ne le montre pas sous ses plus beaux jours, il le décrit mentalement et physiquement de manière froide. Du coup pendant tout le roman je me suis toujours dit que Harlan était un idiot, il ne l'est pas, loin de là mes ses actions me paraissent très souvent stupide. Je pense que je ne l'aimerais pas trop si je le rencontrais vraiment.
[spoiler]Pour le dénouement, je le trouve un peu oubliable. Je veux dire que toute l'histoire m'a parut super intrigante, j'etais vraiment absorbée, mais la fin me laisse un peu froide. Je crois que c'est un peu parce que je me fiche pas mal du bonheur d'Harlan et Noys? Ce qui m'a vraiment attiré c'est l'Eternité et son avenir.[/spoiler]
Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes
Jean M. Auel   
Je ne m'attendais vraiment pas à être aussi entraînée par l'histoire. Jean M Auel une des rares auteures à avoir réussi un mélange préhistoire et romance.
Après avoir dévoré un livre on veut tout de suite passer à la suite !

par Ysandir
Mytale, tome 3 : Le Choix du Ksin Mytale, tome 3 : Le Choix du Ksin
Ayerdhal   
Science Fiction - Cycle : Mytale vol. 3
Illustration de Gilles FRANCESCANO
FLEUVE NOIR, coll. Anticipation n° 1832, juillet 1991