Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de petitspock : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
H2G2, tome 2 : Le Dernier Restaurant avant la Fin du Monde H2G2, tome 2 : Le Dernier Restaurant avant la Fin du Monde
Douglas Adams   
Si vous avez un priori ou faites un rejet de l’humour anglais, passez votre chemin. Fan de l’absurde ou des Monty Python, ce livre est définitivement pour vous. Situations rocambolesques, surréalistes, personnages improbables, univers encore moins possibles, histoire à peine présente, l’ensemble se lit le sourire aux lèvres d’un bout à l’autre, avec quelques soubresauts de rires francs et sonores. Je viens de terminer la lecture mais je serais difficilement capable de raconter l’histoire, loufoque et délirante. Pas transcendant, mais un bon moment de rigolade.
H2G2, tome 5 : Globalement Inoffensive H2G2, tome 5 : Globalement Inoffensive
Douglas Adams   
la Terre est une zone visiblement instable dans le multivers des probabilités : tantôt détruite par les Vogons pour laisser place à une autoroute hyperspatiale, tantôt pas, il faudrait savoir, à la fin, et tous les gens qui en sont originaires sont sujets à des phénomènes difficilement contrôlables de disparition, voire de dédoublement.
Arthur, donc, cherche désespérément sa planète natale, ou du moins un havre de tranquillité pour ses talents limités à la confection des sandwichs, tandis que Ford Escort fait face à une menace inédite qui plane sur le Guide du Routard Galactique : le rachat par un quarteron de gestionnaires en costard-cravate, qui présentent de frappantes ressemblances avec des limaces cuirassées grises. Comme ses collègues du Monty Python (cf. le début du film The Meaning of Life), Douglas Adams ne porte pas dans son cœur le thatchérisme.
Mais s'ajoute à ces deux personnages-phares Tricia McMillan, journaliste de télévision terrienne, qui est contactée par les Groboulons — leurs cerveaux effacés par un accident de l'hyper-espace font de cet équipage de vaisseau de guerre les extra-terrestres peut-être les plus bêtes de l'univers. Tricia MacMillan qui est aussi, dans une autre ligne de probabilités, la fascinante Trillian. Ne me demandez pas d'explications, je ne comprends pas non plus, nous autres humains ne sommes pas faits pour comprendre les subtilités du Mic-Mac généralisé.
H2G2, tome 4 : Salut, et encore merci pour le poisson H2G2, tome 4 : Salut, et encore merci pour le poisson
Douglas Adams   
Dans ce quatrième volet de la trilogie H2G2 (unique en son genre puisqu'elle comporte 5 volumes) !
Arthur va en profiter pour découvrir :
1/ un bocal à poisson rouge ;
2/ l'origine du message qui l'accompagne ;
3/ le triste sort d'un routier adoré par la pluie ;
4/ l'amour de sa vie.
Et après de nouveaux sévices à notre pauvre planète
5/ l'ultime parole de Dieu à sa création.
H2G2, tome 3 : La Vie, l'Univers et le Reste H2G2, tome 3 : La Vie, l'Univers et le Reste
Douglas Adams   
PAS DE PANIQUE !
Toutes les reponses dans cet ouvrage fondamental, qui vous enseignera aussi, entre autres :
* l'art de voler (il suffit de rater le sol en tombant) ;
* la bistromathique (étude de la relativité des chiffres portés sur les notes de restaurant) ;
* et mille autres subtilités qui raviront les esprits curieux.
Voici le troisième des cinq volumes composant la « trilogie » du Routard galactique. Un illogisme dans le droit fil du paradoxe temporal grâce auquel on peut les lire dans n'importe quel ordre.
Le Livre sans nom Le Livre sans nom
Anonyme   
Alors voila, je viens de le finir, et bien... Franchement, je m'attendais à mieux. Là à nouveau, le résumé n'y est pas pour rien. Encore un résumé racoleur, bien appétissant, laissant entendre des merveilles... uniquement pour appâter le lecteur potentiel. Alors soit, l'auteur aime parler de films. Mais il n'y a rien de cinéphile là-dedans, juste pas mal de box-office cités ou pris pour exemples, une fois dans le roman, pour des détails, ça ne justifie pas une remarque dans le 4e de couverture. Mais enfin bref.
Ce résumé est donc approximatif, ressemble plus à une énumération de ce pourquoi "ce livre va plaire au plus grand nombre", sans vraiment parler de l'intrigue.
.
L'intrigue est la suivante :
.
Une mystérieuse pierre précieuse a été dérobée à ses protecteurs ; un joyaux qui semble attirer les convoitises. Dans la ville de Santa Mondega, le calme cède peu à peu à une angoisse lourde et muette, à mesure que ses habitants voient se profiler à l'horizon une réitération des horreurs parvenues cinq années auparavant, lorsque le Bourbon Kid est passé. Peu à peu, les acteurs entrent en scène, ici, pas de place pour les lâches ou les pieds-tendres. Cette ville n'a jamais fait de cadeaux aux faibles, et ce qui va s'y dérouler, jusqu'à la prochaine éclipse, aura l'odeur du sang et des tripes.
.
Alors, j'ai trouvé donc, comme le laisse entendre le 4e de couverture, que c'était bien trash et violent. Mais pas dans le bon sens du terme. Rien à voir avec Robert Rodriguez, ou Tarantino. Non, la beauté de la mise en scène, ou l'illustration de la caricature, n'est pas présente. L'écriture est très médiocre, parfois vulgaire sans intérêt, à tel point qu'on a l'impression que cette façon de narrer est inhérente à l'auteur, qui parle comme ça couramment.
Alors le scénario, certes, est d'enfer. On reste accroché, et on n'est pas déçu (sauf par la fin, pour ma part, un peu...) ; le mystère est là, et il y reste jusqu'à la fin. On patauge, on se pose des questions, on réfléchis...
Mais hélas, les personnages sont trop identiques dans leur caricatures, tellement saturés par la coloration de leurs traits de caractère qu'ils en deviennent ridicules. Le réalisme est pourtant là, parfois, et on sent que le récit pourrait être bien mieux rendu. Mais cette envie de donner du sang, de la violence, et du méchant avant tout gâche un peu le plaisir.
.
En bref, rien qui ne soit vraiment exceptionnel. Original, ça oui, très. On ne voit pas un livre comme ça tous les jours, et rien que pour ça, ça vaut le détour. Mais l'intérêt n'est que là ; dans l'exagération caricaturale de tarantinoïsme, et dans le scénario polar-fantastique peu profond, mais bien caché.

(EDIT : le début est clairement pompé sur le film "Desperado")
Cainsville, Tome 1 : Mauvais Augures Cainsville, Tome 1 : Mauvais Augures
Kelley Armstrong   
Waouh !!! Un roman excellent qui m'a absolument transportée... J'ai dégusté chaque ligne de ce livre époustouflant. Les personnages sont tout ce que j'aime, aussi bien Olivia que Gabriel, avec leurs forces, mais aussi leurs faiblesses et leurs secrets. L'intrigue est passionnante, le mystère omniprésent. Et quelle fin... Je sens que l'attente du tome 2 va me rendre complètement dingue...

par Migabo
L'Age des étoiles L'Age des étoiles
Robert Heinlein   
C'est un bon livre. Mais surtout et avant tout, c'est un livre qui fait rêver, qui vous porte à travers les étoiles. Un très bon choix de réédition qui profite d'une couverture magnifique, une fois de plus signée Manchu! (le livre de poche).
La Compagnie des glaces, tome 35 : Train spécial pénitentiaire 34 La Compagnie des glaces, tome 35 : Train spécial pénitentiaire 34
Georges-Jean Arnaud   
Après les révélations du tome précédent, il est dur de faire mieux.
Ces révélations ont un impact important sur les différents protagonistes et on attends avec impatience la suite.

C'est avec tendresse que j'ai lu l'annonce du [spoiler]retour de Lien Rag[/spoiler] à Yeuse. Après plus de 15 ans (et au moins autant de tome), elle voit s'accomplir la fin de sa quête.

par pusul
La Compagnie des glaces, tome 1 : La Compagnie des glaces La Compagnie des glaces, tome 1 : La Compagnie des glaces
Georges-Jean Arnaud   
La compagnie des glaces est le premier roman d'un cycle du même nom — ce premier tome aurait d'ailleurs pu s'intituler La voie oblique...
La compagnie des glaces n'est pas sans rappeler certains romans anglais, comme Les enfants de l'hiver (Michael G. Coney), L'hiver étemel (John Christopher) ou ce splendide roman de Christopher Priest qu'est Le monde inverti.
La compagnie des glaces est un des grands romans de la SF française, après L'autoroute sauvage (Gilles Thomas) ou Le viaduc perdu (J.L Le May).

La Compagnie des glaces, tome 2 : Le Sanctuaire des Glaces La Compagnie des glaces, tome 2 : Le Sanctuaire des Glaces
Georges-Jean Arnaud   
Une suite aussi entraînante que le premier livre. Dans la recherche de Lien Rag de la vérité concernant les Hommes Roux, on finit par se prendre au jeu et par avoir vraiment envie qu'il en découvre les secrets. A suivre dans le prochain tome.

par x-Key