Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
727 640
Membres
1 063 666

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Phare 23



Description ajoutée par x-Key 2018-01-16T17:26:25+01:00

Résumé

Pendant des siècles, des hommes et des femmes ont été gardiens de phare et ont assuré la sécurité des bateaux. C’est un boulot solitaire et ingrat. Jusqu’à ce que quelque chose se passe. Qu’un bateau soit en détresse. Au XXIIIe siècle, on pratique toujours ce métier, mais dans l’espace. Un réseau de phares guide dans la Voie lactée des vaisseaux qui voyagent à plusieurs fois la vitesse de la lumière. Conçus pour être d’une solidité à toute épreuve, ces engins ne connaissent jamais d’avaries. En théorie du moins…

(Source : Actes Sud)

Afficher en entier

Classement en biblio - 113 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Gollum 2020-10-21T13:12:34+02:00

« C’est curieux de voir jusqu’où je peux aller pour tenir les gens à distance si l’on considère à quel point je me sens seul la plupart du temps. Je suppose que c’est là l’étrangeté de la maladie dont je souffre : je meurs d’envie d’avoir de la compagnie, quelqu’un à qui parler, mais ce n’est jamais la bonne personne qui se pointe. Et une présence importune est bien pire qu’un pitoyable silence. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par julien-1456 2023-09-19T17:38:56+02:00
Argent

Ce fut une très bonne lecture. Je l'ai lu très rapidement, et j'ai accroché du début à la fin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pictavien 2023-03-16T22:46:00+01:00
Argent

Voici un livre choisi par le plus grand des hasards dans le cadre d'une opération « Deux poches achetés, un poche offert ». La couverture m'a simplement attirée. J'étais pressé. Parfois, une rencontre, c'est aussi simple que ça.

Ce n'est qu'arrivé chez moi que j'ai tilté sur le nom de l'auteur qui m'avait réjoui avec sa trilogie Silo. Que dire de ce Phare 23, si ce n'est que j'ai beaucoup aimé ?

J'ai d'abord aimé cette manière subtile qu'a Hugh Howey de tisser son histoire à petites touches. J'ai passé une bonne partie du livre à me demander ce que je faisais là et où voulait m'amenait l'auteur. Mais à chaque fois, il y avait ce petit quelque chose, ce sursaut d'humanité ou cette éclaboussure d'absurdie, qui me faisait tourner la page. Peu d'auteur arrive à me faire connaitre ce sentiment de flottement, presque d'apesanteur pour rester dans la thématique.

Quant à l'histoire elle-même, si elle s'inscrit dans un cadre futuriste, elle demeure néanmoins intemporelle. L'homme face à lui-même, face à son égo, à sa violence et à sa fragilité. C'est une histoire de choix, de rédemption et de pardon. C'est une histoire de guerre parce que tout homme est une guerre civile. C'est écrit avec beaucoup de délicatesse, voire même de poésie.

Voici donc typiquement le genre de livre dont vous pourrez décider qu'il reste une plaisante lecture de plage ou une lecture de plus longue réflexion si vous la laisser résonner dans vos propres failles.

A vous de voir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanny421 2022-03-29T10:40:26+02:00
Or

Déjà, il est clair qu'il ne faut pas attendre un livre comme sa précédente trilogie. J'ai retrouvé l'écriture de l'auteur, mais l'ambiance est très différente. On ne suit l'histoire qu'enfermé dans ce phare, avec un seul personnage au départ pour poser le contexte. J'ai été intriguée par le monde, mais un peu frustrée par le manque d'information... En fait, le personnage principal nous raconte son histoire, comme si nous faisions partie du même monde que lui... Du coup, pas mal de choses nous échappent... J'ai eu la sensation de lire un tome 0 d'une future série.. J'aurais aimé avoir plus de détails extérieurs. Par contre, l'histoire est sympa, et j'ai pris plaisir à suivre le pensées et les coups durs de notre héros. Fin très ouverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par enareil 2022-02-27T10:45:32+01:00
Argent

Hugh Howey parvient toujours à créer des ambiances étouffantes dans le meilleur sens possible: sous terre VS l'air vicié dans Silo, les plongeons dans Outresable et ici un homme seul dans petit phare perdu en bordure de l'univers qui sert de balise aux vaisseaux de passage.

Cet homme est un ancien militaire souffrant de SSPT. On suit son cheminement dans la solitude, on découvre le rôle qu'il a endossé dans les conflits inter extra terrestres et son rôle à venir. C'est très humain, ça marque, ça parle de dépression mais avec également une grande dose d'espoir

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kkittymelo 2021-03-09T15:06:19+01:00
Or

Première lecture de l’auteur et pas déçue du voyage.

Si de prime abord, Silo est le récit qui m’attire le plus du fait de son ancrage en post-apo, il m’attend toujours bien sagement dans ma PAL et c’est Phare 23 que j’ai sorti en premier.

Pourquoi, je ne saurais le dire mais c’est ainsi.

Quoiqu’il en soit, j’ai beaucoup aimé ce livre. Je ne suis pas une franche adepte de la science-fiction (surtout le space-opera), aussi je me suis embarquée sans en attendre grand-chose.

Je fus donc agréablement surprise par mon imprégnation dans l’histoire et les tourments du personnage principal. Pas de préambule, le lecteur est envoyé direct en orbite dans une station servant de balise aux voyageurs spatiaux. Dès le début, on comprend qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans la tête dans notre gardien. Un peu loufoque ou en manque de compagnie ? Qui sait ? Moi, il m’a bien plu. Et c’est là que je comprends qu’il ne s’agit pas simplement d’un livre de SF. L’accent est mis sur la psychologie et l’analyse. Pas sur l’action mais sur le facteur humain de l’hyperespace. Du danger que cela représente pour soi mais aussi la responsabilité d’avoir des vies entre ses mains. La tâche n’est pas facile à assumer et c’est l’un des aspects que j’ai beaucoup aimés. Ce développement de la réflexion avant le passage à l’action.

Ensuite, l’histoire est agréable à lire, une véritable addiction dès lors qu’on est pris de dedans avec cet inconnu. Ne pas savoir son nom permet de s’approprié l’histoire. De se mettre à sa place, ce que l’on aurait fait dans la même situation. Il y a de petits événements qui agrémentent le récit pour aboutir à cette fin. Une fin qui et en accord avec le reste mais qui ne correspondra pas à tout le monde, je pense.

Bref, un livre que je vous recommande si vous cherchez à vous évader et passer du temps avec vous-même et un inconnu.

https://melimelobooks.blogspot.com/2021/03/phare-23-hugh-howey.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wade74 2021-03-09T10:50:25+01:00
Or

Un bon livre avec une belle histoire.

dommage que de temps en temps c'est un peu répétitif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bob1945 2021-02-07T10:43:09+01:00
Bronze

Excellente lecture pour les fans de SF. Doublé d'un aspect psychologique intéressant.

Synopsis : Pendant des siècles, des hommes et des femmes ont été gardiens de phare et ont assuré la sécurité des bateaux. C’est un boulot solitaire et ingrat. Jusqu’à ce que quelque chose se passe. Qu’un bateau soit en détresse. Au XXIIIe siècle, on pratique toujours ce métier, mais dans l’espace.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Canetto 2021-02-06T22:56:40+01:00
Argent

Fan de huis clos et de SF je me suis jeté sur ce livre, même si l'impression générale est plutôt positive je sors de cette lecture avec un avis mitigé. L'ambiance "huis clos" est parfaitement retranscrite, on se met clairement à la place du héros seul dans sa petite boite au fin fond de l'espace, à tourner en rond, a étouffer parfois, a délirer même : l'empathie se met parfaitement en place au fil des pages. Seul hic pour moi : on tourne vite en rond, cela manque cruellement de profondeur, et les deux passages ou l'action se lance enfin manquent malheureusement de crédibilité, de réalisme. On oscille donc entre longues parties où il ne se passe quasiment rien, et des séquences d'action extrèmement courtes. Pour moi le dosage n'est donc pas idéal. On notera une fin toute aussi originale que philosophique mais bien trop rapide elle aussi. En bref, un bon roman, guidé par un héros attachant et une ambiance prenante mais qui manque de dimension .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Theobroma 2020-06-18T16:57:07+02:00
Lu aussi

Comme beaucoup l'ont dit ici, le résumé est un peu trompeur car si la solitude est abordée dans les premiers chapitres du livre, elle est loin d'être un sujet important dans ce roman. Sur ce point, le livre est un peu décevant car il donne l'impression d'un auteur qui aurait voulu traiter d'un gardien de balise solitaire mais ne serait pas parvenu à raconter une histoire où il ne se passe rien (mais il est possible que ce soit seulement la promotion du livre qui soit mal réfléchie).

Suite, dans les tous premiers chapitres, à une solitude partagée (le héros rêvant de compagnie et tentant de l'éviter à la fois) et habitée des traumatismes de guerre dont souffre le héros, on a affaire à un enchaînement de péripéties qui n'étaient pas nécessaires et dont la plupart sont au mieux banales.

J'ai aussi eu du mal avec style de l'auteur (ou du traducteur ?), qui semble avoir du mal à choisir entre l'oralité et un style plus littéraire, ce qui donne le plus souvent un rythme inégal et hachuré au texte. C'est le genre d'histoire qu'on prend plus de plaisir à raconter à d'autres personnes, en appuyant sur les meilleurs éléments afin de les présenter de la bonne façon et en mettant de côté la fin ou les passages les moins pertinents. Le livre manque finalement de qualités dans la narration autant que dans l'écriture générale de l'intrigue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-10T17:38:21+01:00
Pas apprécié

Petit one-shot par l'auteur de SILO (si la pub faite autour ne vous a pas encore atteint).

En propos liminaire je tiens à rassurer le lecteur. J'ai bien aimé SILO.

Notre héros est gardien de Phare, Un émetteur d'ondes gravitationnelles pour être précis. Un phare pour voyageurs interstellaire donc. Seul, pendant que l'humanité est en prise avec une guerre extraterrestre.

Vraiment seul ? avec toutes les visites qu'il va recevoir, on se croirait devant un point info de la SNCF.

Jusqu'à la page 60 tout allait bien. Un livre fluide, souvent drôle, la solitude, les questions existentielles, on se préparait un livre dans le genre "seul sur mars".

Et puis arrive le gros truc pas crédible (même si imaginé) qui met tout par terre. La magie s'en est allée, l'humour n'accroche plus, le mariage entre sérieux et petites phrases ne se fait pas.

Notre héros censément solitaire voit plus de monde qu'un père Noël d'hyper marché un week-end de fin décembre (que la galaxie est petite). Et c'est d'ailleurs le seul à pouvoir terminer la guerre qui oppose les humains aux ET.

Une ambiance digne des pires space opera de gare. Une romance limite incongrue (mais bonne pour le moral des troupes). Une fin téléphonée et totalement irréaliste (même si complètement assumée par l'auteur dans une note de fin de roman).

Le propos : "la guerre c'est mal" me passe complètement au-dessus.

Un roman soit trop long pour l'intrigue vite expédiée, soit trop court pour les raccourcis énormes que l'auteur a pris. Je n'arrive pas à me décider.

On m'aurait donné le roman à lire sous couverture Fleuve noir des années fastes, qui pouvait produire le meilleur comme le pire, que je n'aurais pas été étonné.

Afficher en entier

Dates de sortie

Phare 23

  • France : 2016-09-07 (Français)
  • France : 2018-02-07 - Poche (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Beacon 23 - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 113
Commentaires 22
extraits 15
Evaluations 52
Note globale 7.08 / 10