Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pharsath : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Halo, La Saga Forerunner, Tome 2 : Primordium Halo, La Saga Forerunner, Tome 2 : Primordium
Greg Bear   
Une aventure fascinante, passionnante et envoûtante. Un voyage fantastique qui apporte son lot de révélations et de mystères, dans la plus grande tradition de la saga.

par Mika-117
Prenez le temps d'e-penser, Tome 1 Prenez le temps d'e-penser, Tome 1
Bruce Benamran    Alexandre Astier   
Bruce reprend ici beaucoup de sujets de ses vidéos, mais en ajoutant du contenu, en précisant, en s'étendant... Le déroulement du livre est chronologique, et dessine une histoire des sciences (certaines sciences) depuis l'antiquité jusqu'à presque aujourd'hui, à travers de nombreux sujets d'astronomie et de physique basiques, vulgarisés ; car c'est avant tout cela : un livre de vulgarisation. La préface de Alexandre Astier parle très bien de l'importance de cet apport, pour les gens qui vivent hors du domaine d'études de ces sciences. Et si tout n'est pas facile à comprendre, même s'il faudra à certains comme moi relire plusieurs fois certains passages (surtout sur la fin), c'est accessible en ne possédant pas de tels niveaux de connaissance ; et ça nous permet de nous rendre compte d'un monde, d'un univers, un envers du décors qui ne nous est pas appris par l'école.
Dans la forme, Bruce garde ces références et cet humour typiquement internaute, youtubeur ; un lecteur hors de cet univers passera à côté des blagues et des délires, mais c'est un détail. Ce qui est appréciable, c'est qu'on retrouve son style, sa clarté ; cette façon de nous parler en sachant exactement comment aborder des sujets compliqués sans nous effrayer.
Allez, vivement le tome 2 :p Mais en vidéos, d'abord, et ça va pas être de la tarte, la physique quantique.
Star Wars - The Old Republic, Tome 3 : REVAN Star Wars - The Old Republic, Tome 3 : REVAN
Drew Karpyshyn   
Etant un grand fan de la Saga Star Wars, et plus particulièrement de Revan lui même, le roman est très décevant. Tout d'abord, parce qu'il n'y aura pas de suite, étant donné que le jeu vidéo Star Wars The Old Republic vient boucler son histoire pour de bon, 300 ans après les événements du roman. Ayant joué aux Knights of the Old Republic, on était en droit de s'attendre à une meilleure destiné. Revan, qui est considéré comme l'un des plus puissants personnages de cette saga, passe pour un amateur de la Force.

On aurait aimé en apprendre plus sur des personnages comme Mission, Zaalbar, Jolee ou Juhani. Sans compter que Revan partage la vedette avec un certain "Lord Scourge", il n'est donc pas le héros principal.

Il ne fait aucun doute que l'ouverture de fin sur Revan est faite pour attirer les fans sur le MMO de BioWare. Je vais même aller plus loin en disant que sa présence dans le jeu n'avait qu'un seul but : gagner de l'argent en attirant sur le jeu les fans de la première heure.

Karpyshyn a donc adapté son histoire à celle du jeu.
Quel dommage, il y avait pourtant de quoi faire quelque chose de grandiose, une fin époustouflante...



par Yeshol
Halo, La Saga Forerunner, Tome 1 : Cryptum Halo, La Saga Forerunner, Tome 1 : Cryptum
Greg Bear   
Un roman très maussade:

Pour ce qui en est du global, ce roman est un spin off plutôt quelconque de l'univers de Halo. Les personnages ne sont pas particulièrement charismatique et on arrive même à les confondre dans certains dialogue.
Certains moment du roman arrive cependant à être très bon avec des vrais idée bien sympathique.

En réalité le livre mets des lustres à commencer (250 pages sur les 380) pour nous faire vraiment entré dans un univers forerunners.

A conseiller uniquement au fan pur et dur à la fois de la série de jeu et de lecture simple.
(ayant profité de l'offre milady je lirais le tome 2)

par Gyna
La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens La Trilogie du Magicien Noir, Tome 1 : La Guilde des Magiciens
Trudi Canavan   
Un premier tome réjouissant. On découvre l'univers de la magie (réservé aux plus riches) en même temps que l'héroïne, Sonéa.
Des personnages attachants: Sonéa, mais aussi Rothen et Dannyl (2 magiciens) ainsi que Cery, voleur et ami de la jeune adolescente.
Le personnage d'Akkarin est assez peu présent mais déjà bien mystérieux.

De la fantasy accessible et bien menée.

par Eyllrië
L'Art de la guerre L'Art de la guerre
Sun Tzu   
L'art de la guerre, s'adapte merveilleusement bien au monde de la diplomatie et de la finance. le commerce mondial est un excellent domaine d'application.ce manuscrit est toujours d'actualité 2500 ans après avoir été écrit
La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero La Tour sombre, tome 1 : Le Pistolero
Stephen King   
Pour tout fan de Stephen King, Le pistolero est le début d’une grande aventure que nous sommes impatients d’entreprendre bien que cela nous effraie un peu dans le sens où on s’attaque à l’œuvre centrale du maitre. Publié sous formes de nouvelles puis sous forme de roman en 1983. Celui-ci a été révisé en 2003 par l’auteur pour fluidifier cet ouvrage qui a une réputation (non fondée pour moi) d’ouvrage non accessible et repoussante. Personnellement, je possède l’ouvrage de 1983, non révisé et je n’ai appris l’existence de la nouvelle version qu’après ma lecture, j’ai donc pu aisément combler les différences entre les deux œuvres que je recense en fin de critique*.

J’ai lu cet ouvrage une première fois en 2010, il ne m’avait pas particulièrement marqué. Depuis j’ai évolué, grandi, muri et lu d’autres livres de Stephen King (dont Hypnose, livre très lié aux Tours Sombres). Cela étant, j’ai relu ce livre en 2012 et je me suis pris une claque.

On retrouve dans ce livre, les prémices de petits fragments et d’idéologie propres aux livres de Stephen King. Ce livre est un condensé des plus grands chefs d’œuvres de King et j’imagine bien qu’en réalité, c’est toute la saga Tour Sombre qui réunit son œuvre entière et que le Pistolero ne fait qu’introduire ce schéma titanesque.

Bref, Roland est un antihéros, on le déteste ou on l’aime, mais on est tout de même un peu attaché à ce personnage qui nous raconte partiellement sa vie, laissant derrière lui de nombreux mystères. L’Homme en noir est quant à lui mystérieux, le méchant de l’épisode qui au final me parait assez sympathique et bien plus attachant que le pistolero.

Durant tout le roman, l’un poursuit l’autre et rencontre des personnages tels qu’un enfant du nom de Jake ou un frontalier du nom de Brown. Roland raconte vaguement son enfance, son passage terrifiant par la ville de Tull ou comment il est devenu le Pistolero. Au-delà de ça, on ne sait rien. Quel est ce monde du « cinquième niveau » ? Les personnages sont-ils dans un éventuel futur ou dans un monde parallèle ? Stephen King a le don ici de nous faire pondre dans la tête des millions de questions, c’est pour moi l’essence même d’une introduction de saga. On ne commence pas ce livre pour ne jamais trouver réponses aux questions qui naissent dans notre cerveau tout au long de cette lecture.

Le dernier chapitre est particulièrement réussi. Surement parce que justement, on commence à sortir du brouillard (ou de l’obscurité des grottes) où King nous avait lâché. L’Homme en noir parle et son discours nous donne un vertige incroyable. Il nous amène au plus loin du « pourquoi ? ». Il nous amène dans un monde incompréhensible, un lieu que l’on peut juste imaginer (avec difficulté) et dont on ne saura jamais rien. Au-delà de la saga, ce chapitre nous amène à un questionnement sur l’univers comme d’autres romans tels que Dôme, Insomnie ou Ca y était parvenu.

Il faut ajouter à cela qu’il y a un lien entre notre réalité actuelle, notre présent, et le monde de la Tour Sombre, ce lien est encore flou pour moi mais il ne faut pas imaginer cette saga comme une saga de Tolkien mais bien plus comme une saga de Lovecraft si celui-ci avait pu en écrire une.

Et c’est bien cela qui est incroyable dans ce livre, on a beau rêver comme dans tout bon livre de fantasy, King y mêle notre réalité et le retour sur Terre en plein monde imaginaire donne une impression que seul ce livre a pu me procurer. Je suis donc impatient de passer à la suite.

*Liste non exaustive des modifications de 2003
– Ajout d’une double préface.
– Réécriture plus fluide du livre.
– Au début, Roland se sent "Vaadash".
– Le nombre récurrent "19" est introduit !
– Dans la version originale, Roland tuait Allie de sang-froid. Dans la version revisitée Allie le lui demande car elle a été maudite par Walter. Ce détail rend Roland un peu moins cruel !
– L'un des noms alternatifs de Maerlyn devient Légion et la Bête est nommée Roi Cramoisi
– Walter est désormais la même personne que Marten

par odin062