Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Philippe-19 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Cycle des Partenaires, tome 2 : Le vaisseau cyborg Cycle des Partenaires, tome 2 : Le vaisseau cyborg
Margaret Ball    Anne McCaffrey   
On voyage literalement dans le monde SF de McC, un peu comme l'a fait Asimov dans la 2nde moitie de Fondation

par barzoi
Oméga Oméga
Jack McDevitt   
Oméga est le quatrième roman qui met en scène Priscilla Hutchins, “Hutch” pour les intimes, pilote spatiale au service de l’Académie d’archéologie extraterrestre au 23e siècle.
Déjà parus :
• Les Machines de Dieu,
• Deepsix,
• Chindi.

Vingt ans après Les Machines de Dieu et la découverte des nuages Oméga, ces formations interstellaires d’origine inconnue qui balayent à intervalles récurrents la proche galaxie et détruisent systématiquement toute trace de civilisation, la Terre hésite encore à s’investir dans la lutte contre cette menace: il faut dire que neuf cents années la séparent du passage calculé d’un nuage destructeur.

Mais voici qu’un Oméga sous observation dévie de sa trajectoire et se dirige vers un système planétaire encore inexploré. On découvre avec horreur qu’une espèce intelligente ignorée jusque-là, qui a édifié une civilisation pré-technologique fascinante, est condamnée à disparaître dans les semaines à venir. Comment venir à son secours? Y a-t-il moyen de contrer le cataclysme aveugle qui vient l’anéantir? Soudain la menace lointaine devient d’une actualité brûlante. Et le compte à rebours est engagé.

par Aude
Alex Benedict, Tome 3 : Seeker Alex Benedict, Tome 3 : Seeker
Jack McDevitt   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/01/alex-benedict-tome-3-seeker-de-jack.html

Ce troisième tome est toujours dans la même veine que les précédent et donc aussi sympa à lire et distrayant. Il a beau être le troisième tome, c'est le seul de la série qui a été traduit et il peut très bien être lu indépendamment des autres.

Le Seeker était l'un des deux vaisseaux qui ont amené les Margoliens vers leur colonie. A l'époque le monde n'était pas un bon endroit pour y vivre et toutes les autres tentatives de colonie précédentes avaient échoué. Mais ceux ci ont quand même tenté le coup parce qu'ils ne pouvaient plus vivre dans la terre dystopique de l'époque. Ils avaient sous disant trouvé la première planète parfaite, celle qui accueillerait les humains sans les rejeter.
Mais les Margoliens ont disparu, en fait personne ne sait ou ils sont partis. Et au fil des 9000 années suivantes et malgré la colonisation de centaines de planètes dans la zone, ils n'ont jamais été retrouvés, morts ou vifs.

Du coup quand Chase et Alex se trouvent en possession d'un bol aux armes du Seeker il ne peuvent pas résister, même si il y a des chances que ce bol n'ai jamais vu l'intérieur du vaisseaux lui même ...

Nous sommes toujours dans une enquête archéologique dans le futur, nos héros qui sont vendeurs d'antiquités traquent les restes des civilisations perdues et tentent de résoudre les mystères de certaines.

Cette histoire fait tout de suite penser à l'Atlantis bien sur, une civilisation en avance sur son temps, qui a totalement disparu depuis 9000 ans ... Mais encore une fois finalement ce qui amène Chase et Alex sur la voie ce n'est pas les restes d'il y a 9000 ans, non. Car évidemment ils ne sont pas les seuls à les avoir recherchés dans les milliers d'années qui se sont écoulées depuis leur disparition.
En fait ils font plus une enquête actuelle, pour savoir d’où provient le vase en question, quels ont été ses précédents propriétaire et en remontant le temps ainsi pour essayer de voir qui a bien pu trouver le Seeker et ne jamais en parler parce que si ça avait été le cas, ça aurait été la découverte du siècle ...

Pour s'aider ils utiliser des avatars. En fait un avatar est une personnalité recréée par une AI avec l'aide de toutes les informations qui existent sur la personne en question dans le réseau. Et du coup Chase et Alex font le voyage avec Harry Williams, le fondateur de la colonie perdue. L'avatar ne sait bien entendu pas les secrets qui n'existent pas dans les informations mais ils sont quand même capable de recréer une personnalité réelle de la personne et donc de voir si les informations qu'ils trouvent sont improbable ou peuvent vraiment s'être passé en fonction des réaction de l'avatar.

J'ai bien aimé aussi le fait que ça soit le premier tome de la série qui s'approche de notre temps. En effet, la colonie en question est censé avoir quitté la terre durant le troisième millénaire en 2600 environ, ce qui donne l'occasion de passer en revu ce qu'il c'est passé dans le monde avant et donc d'avoir de petits clin d’œils à notre époque.
On nous raconte aussi que malgré toute la technologie, toute l'histoire humaine même après le départ vers les étoiles n'est qu'une succession de temps noirs ou l'humanité se renferme sur elle même et revient en arrière niveau mœurs et de temps d'évolution et d'exploration ou la liberté redevient primordiale. Comme quoi l'homme n'évolue jamais vraiment et retombe toujours dans ses vieux travers.

Et du coup c'était intéressant de voir Chase s’insurger sur le manque de liberté de l'époque ou sont partis les colons, Le monde ou vivent nos héros est en effet proche d'un utopie car tout semble être idéal, sans crime, sans manquement à la liberté ... Le contraste entre les deux est énorme.

Au final j'ai vraiment bien apprécié ma lecture. Je n'ai pas repéré de répétition par rapport aux tomes précédents, l'auteur n'a pas renouvelé l'erreur du tome précédent, ouf. Le rythme est bon, il n'y a pas de lenteur. C'est vrai que la série reste importante en infodump mais c'est logique vu le sujet, il y a plein de choses à expliquer et finalement l'auteur s'en sors bien en ne nous écrasant pas sous les informations.
Du coup je n'ai pas trouvé de défaut à ce livre en particulier. Je sais que les gens n'ayant pas lu les tomes précédents trouvent que les personnages principaux manquent un peu de développement mais c'est logique vu que tout le premier tome est centré sur leur rencontre et leur background, et donc ici en effet on n'en parle pas du tout.
Mais en dehors de ça ce tome peut très bien se lire indépendamment des autres. Il n'y a quasiment pas de référence aux tomes précédents, et même les personnages secondaire sont différents ce qui fait que rien ne gène sa lecture.

Une bonne lecture donc, l'auteur a su se renouvelle sans réitérer les erreurs des tomes précédents. Une histoire distrayante et fun qui a su me divertir.

16.5/20

par lianne80
Chindi Chindi
Jack McDevitt   
Un roman qui n'est pas sans rappeler "Rendez-vous avec Rama" de Arthur C. Clarke avec un petit côté 2001 de ... Arthur Clarke aussi. Et de toute évidence, les auteurs Stargate Universe ont lu ce livre avant de créer leur série. Et toujours, en arrière plan, l'archéologie.

Bref, une fois de plus, une histoire interessante avec du mystère, des rebondissement et du suspense.

par Fenkys
Deepsix Deepsix
Jack McDevitt   
Un bon thriller de Science-Fiction, prenant et bien mené.

La planète Deepsix va disparaitre dans une collision cosmique extraordinaire que bien sur aucun scientifique ne peux ignorer. Cette planète n'a jamais été explorée car la première expédition menée sur place il y a une 20ènes d'années c'est transformée en boucherie à cause des très nombreux prédateurs présents à sa surface, bien trop dangereux pour un groupe de scientifique. N'ayant pas les moyens de se payer des soldats pour protéger les expéditions on a juste laissé tombé et personne n'y est retourné.
Quelques semaines avant la collision, Deepsix devient le centre de l'attention. Et quelle n'est pas la surprise des visiteurs qui attendent le moment fatidique en observant de prés la planète vue de l'espace de découvrir dessus des ruines que personne n'avait remarqué avant.
Une nouvelle expédition est tout de suite organisée, dans la panique vu le peu de temps qu'il reste avant que tout disparaisse.

C'est la pilote Priscilla Hutchins qui en prend la tête avec à ses cotés un petit groupe de personnes dont aucune n'est archéologue mais qui ont été volontaires pour l'aider. Leur but étant juste d'aller voir sur place et de ramener le maximum d'artefacts possible en quelques jours, dans une espèce de contre la montre.
Mais, peu de temps après leur arrivée, l'équipe perd son module de transport et se retrouve bloquée à la surface car aucun autre module n'est disponible et ne sera capable d'arriver dans la zone à temps. S'engage alors une des plus extraordinaire mission de sauvetage jamais organisée ...

Un point que j'ai bien apprécié dans ce tome c'est qu'on change drastiquement de ton comparé au tome précédent et même à tout ceux de l'auteur que j'ai lu jusqu'ici (qui se ressemblaient tous sur ce point). On n'oublie pas totalement l'archéologie, bien sur, mais elle n'est pas du tout faite dans les règles de l'art ici, bien sur, vu le sujet.

La partie que j'ai préféré est celle technique, qui met en place tout ce qui est possible pour essayer de sauver les personnages bloqués. Que ça soit de la part des personnages eux même qui ne font pas que reste sur place à attendre, ou ce qui est proposé par ceux qui sont en attente au dessus de la zone. J'ai trouvé ce rassemblement de scientifiques, tous avec un but unique et mettant leurs capacités ensemble pour essayer de trouver une solution, vraiment très intéressant.

Les personnages du petit groupe se dévoilent petit à petit. Certains en bien, d'autres en mal bien sur. Aucun n'est oublié au fur et à mesure que la date limite approche. Évidemment la tension monte et monte tout au long du tome, la situation est de plus en plus désespérée.

J'avoue que je n'avais pas une sympathie excessive pour certains, notamment McAllister. Certes il rend l'intrigue intéressante, c'est un bon personnage sur ce point, mais ça ne m’a pas empêché de le détester dés la toute première fois ou il apparait. Et la encore tout le monde fini par se dévoiler en temps difficile, on peut même dire que les personnes changent.

Néanmoins je dirais tout de même que c'est le point le moins réussi de ce tome, en dehors de Hutch (la pilote) et de quelques uns, tous les autres personnages m'ont un peu laissé de marbre, même si je comprenait leur utilité scénaristiquement parlant.

Bon après vu l’intérêt du reste ça n'est pas non plus vraiment important dans l'ensemble, on peut dire que c'est compensé par le coté thriller et la tension qu'on ressent tout du long.
On est dans un tome qui est un bon page turner. Le rythme était bien dosé et je n'ai pas trouvé le temps long car il se passait toujours quelque chose pour retenir mon attention.

Au final j'ai bien aimé ce tome un peu différent des autres livres que l'auteur que j'ai déjà lu. On est plus dans la tension générée par l'intrigue et moins dans le coté découverte, même si il reste présent tout de même.

16/20

http://delivreenlivres.blogspot.com/2018/09/les-machines-de-dieu-tome-2-deepsix-de_11.html

par lianne80
Les Machines de Dieu Les Machines de Dieu
Jack McDevitt   
Ce livre, qui est un mélange entre un Space-Opera et de l'archéologie extraterrestre, est certes un peu lent à certains moment mais a vraiment su capter mon attention de par un mystère bien mené, une excellente lecture.

La vie devient de plus en plus difficile sur Terre, le changement climatique c'est beaucoup accéléré et il n'y a plus beaucoup d'espoirs. L'avenir de l'humanité passe donc par la terraformation de planètes. Mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, les candidats sont très rares. En fait l'humanité n'en a rencontré que deux. La premiere est habitée par une espèce intelligente mais n'ayant pas encore découvert l'espace et la seconde était celle d'une autre espèce qui c'est éteinte lors de notre 18ième siècle. Cette seconde planète est donc le meilleur candidat malgré le fait qu'elle regorge de trésors archéologiques.

Mais ces peuples extraterrestres ne sont pas les seuls que l'humanité ai "rencontre". Au dessus de tout les autres se trouve un mystérieux peuple qu'on a appelé "Les Bâtisseurs de monuments". On retrouve leurs constructions/artefacts un peu partout dans la partie explorée de l'univers même si on n'a jamais compris leur utilité ni rencontré en chair et en os le peuple en question.

Mais alors qu'il ne reste plus que 6 mois avant de devoir évacuer la planète avant le début de la terraformation, les archéologues présent font une découverte énorme : pour la première fois, sur un bas relief, on a la preuve que le peuple qui c'est éteint et les Bâtisseurs étaient en contact. Mais pourquoi? Comment? on n'en sait rien car tout est écrit dans une langue qu'on n'a pas encore déchiffré.
C'est dans les ruines d'un temple très prometteur que les archéologues espèrent trouver leur pierre de rosette qui leur permettraient d'enfin lire le langage en question et comprendre cette énigme. Mais le temps presse, ils vont devoir fouiller jusque dans les toutes dernières minutes et mettre leur vie en jeu pour essayer de récupérer le maximum de données avant qu'elles ne soient détruites à jamais ...

Évidemment pour moi qui ai lu l'autre série de l'auteur (les Alex Benedict, dont seul un tome est traduit : Seeker), il est impossible de lire celle ci après sans faire des comparaisons tellement les sujets sont proche. En fait les ressemblances sont surtout dans un des personnages principaux de ce livre qui est très proche de celui des Alex Benedict (même boulot, même rôle dans les enquêtes, même type de caractère curieux et passionné), et bien sur dans le fait que les deux parlent d'archéologie.
Les différentes sont le fait qu'on est ici sur de l'archéologie extraterrestre alors que les Alex Benedict ne parlent que du peuple humain, et le fait que ces derniers sont bien plus basé sur l'aventure et l'enquête et moins sur l'archéologie telle qu'on l'a connait actuellement (ce qui est le cas ici).

Une grosse partie de ce roman suis donc des archéologues identiques à ceux de notre présent. Leur boulot est donc de fouiller des ruines, dans l'eau et la poussière, de cataloguer les découvertes, de les nettoyer et les analyser. Le fait de suivre le chef de fouille et la pilote de l'opération nous permet d'avoir une vue d'ensemble sur les différents autres scientifiques qui nous donnent au fur et à mesure des découvertes (ou pas) leur avis sur la situation et nous expliquent les avancées.

Le sujet de fond est vraiment passionnant, on a envie de savoir qui étaient les Bâtisseurs, leur rôle ou pas dans l'extinction de l'autre peuple, pourquoi ils ont construit une ville en pierre sur leur lune ... Plein de mystères fascinants qui nous poussent à avancer ce livre à vitesse grand V. Vous l'aurez compris ce livre m'a vraiment plu sur ce point. J'adore les énigmes de ce genre, voir les choses avancer et ici c'est totalement le cas. J'avoue qu'à certains moment il était difficile de s'arrêter et que j'ai pas mal lu sur mes heures de sommeil pour l'avancer.

Bien sur la contrepartie c'est que suivant des scientifiques on est loin des personnages jeunes et héroïques qu'on trouve souvent dans les livres de Science-fiction. Mais d'un autre coté ça les rend humains ce qui n'est pas pour me déplaire. Et aussi le fait qu'en archéologie les découvertes ne sont pas rapide, du coup le rythme du livre est à leur image, assez lent.
En fait l’enquête du livre s’étale sur des années et il y a souvent des ellipses temporelles lors des passages ou on ne fait qu'attendre des résultats ou une avancée quelconque.

Après c'est un livre qui reste dans le champ du plausible (sauf peut être la toute fin pour laquelle j’émets quelques doutes, mais n'étant pas scientifique ça reste une réaction instinctive, pas calculée, je ne peux pas dire si ça respecte bien les lois de la physique ou pas), donc ne vous attendez pas à trouver des grandes découvertes qui changent tout à l'humanité ou autre, non. La on reste sur ce qu'il c'est passé lors de la rencontre de ces deux peuples et les conséquences. A la fin il reste d'ailleurs pas mal de découvertes à faire car si on ouvre tout un pan de nouveauté il faudra surement pas mal de temps avant de toutes les explorer pour voir ce qu'elles peuvent nous apporter.

Au final malgré quelques longueurs du au sujet du livre, j'ai vraiment bien apprécié le coté mystère et découvertes de ce livre. Une lecture vraiment passionnante à certains moment qui m'a bien plu.

16.5/20
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/05/les-machines-de-dieu-tome-1-de-jack.html

par lianne80
Le Dernier Souffle, Tome 2 : Le Sang Le Dernier Souffle, Tome 2 : Le Sang
Fiona McIntosh   
Ah, moi qui pensait que c'était la fin du monde quand j'avais une pièce à changer sur ma voiture, j'aurais dû lire ce livre plus tôt j'aurais relativisé... Parce que moi je dis: Wyl, "respect mec!"
Ahaha le pauvre.
Excellent bouquin, avec l'un des meilleurs scénarios, des rebondissements à la pelle, et des personnages parfaitement détaillés et attachants.
A lire sans modération.
Le Dernier Souffle, Tome 1 : Le Don Le Dernier Souffle, Tome 1 : Le Don
Fiona McIntosh   
Ce livre était dans ma Pal depuis pas mal de temps déjà. Et c'est ma soeur qui; l'ayant lu juste avant moi, m'a fortement recommandé de le lire. Et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt !
Ce livre c'est un concentré d'action et de rebondissements pour le moins inattendus ! C'est le genre de livre qui nous tient en haleine du début à la fin. Le genre de livre où l'on se dit "Allez, plus qu'un chapitre !!".
Ce même genre qui fait que l'on veut à tout prix savoir la fin et en même temps, on ne peut s'empêcher de l'appréhender. Et refermer le livre n'est que source d'angoisses et d'interrogations, si bien que, malgré nos craintes, on réouvre le livre et poursuit notre lecture, jusqu'à finalement avoir le fin mot de l'histoire.
A notre plus grand malheur, car, tout au long du livre, l'auteur se joue de notre patience, maitrisant à la perfection l'art du suspens !
Dès lors que l'on se dit que le personnage principal va enfin pouvoir souffler, que ses plans se dérouleront sans accrocs, et bien l'auteur en à décidé autrement ! Elle renverse les situations avec une telle adresse, qu'on ne la voit pas venir ! Et ça ne manque jamais ! A chaque fois, on se fait avoir de la façon la plus inattendue qui soit !
Petit point négatif cependant, les premiers chapitres ne sont qu'une succession d'élipses temporaires. Elles servent à mettre l'histoire en place, certes, mais c'est tout de même un peu dommage.
Toutefois, ce livre reste une magnifique découverte et je le recommande grandement aux fans de fantasy qui cherchent un souffle nouveau (aux autres aussi d'ailleurs !) !!

par Fantasyae
Le Dernier Souffle, Tome 3 : L'Âme Le Dernier Souffle, Tome 3 : L'Âme
Fiona McIntosh   
Ce dernier tome termine l'histoire incroyable de Wyl.
Du début jusqu'à la fin nous sommes tenus en haleine, à espérer que les personnages de l'histoire s'en sortent, à découvrir de nouveaux secrets, et à suivre la fin du voyage hors du commun de notre cher général Thirsk.
J'ai vraiment adoré cette fin. Elle se termine bien, et heureusement pour les personnages, après tout ce qu'ils ont vécu.
Dans mon cas, je n'ai pas réussi à décrocher du livre, mais je me suis sentie toute drôle lorsqu'il s'est terminé. Je ne regrette pas d'avoir lu cette superbe trilogie que je conseille fortement à tout le monde.

par Eclypse
Heris Serrano, tome 2 : Double jeu Heris Serrano, tome 2 : Double jeu
Elizabeth Moon   
La dernière fois qu’on avait entendu parler d’Heris Serrano, elle était capitaine du yacht de luxe de la richissime lady Cecelia, et elle venait tout juste de triompher d’une ignoble cabale : un « club de chasse » se servant de proies humaines. À sa grande horreur, l’un des chasseurs n’était autre que le prince Gerel, héritier du trône en ligne directe.
On ne lui avait avoué la nature de sa proie qu’au dernier moment, en lui assurant de plus qu’il s’agissait de criminels volontaires qui obtiendraient un sursis s’ils arrivaient à échapper aux chasseurs. Ainsi le prince s’était-il laissé convaincre de la légitimité des activités du « club ».
Comment avait-il pu être aussi stupide ?
Ayant offert les services de son yacht spatial pour ramener le prince chez lui afin d’éviter tout scandale, c’est bel et bien la question que se pose lady Cecelia – elle-même de sang royal. Et elle entend obtenir une réponse. Mais Cecelia se souvenait de son neveu, l’héritier, comme d’un jeune garçon brillant. Or, à mesure que se déroule le voyage, celui-ci semble se révéler de plus en plus idiot. Il est vite évident qu’un complot se trame et que le prince a été empoisonné.
Et ce que ni Cecelia ni Heris Serrano n’avaient prévu, c’est que quelqu’un jouait un double jeu !

par Caly