Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Philippe-19 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
L'arche de la rédemption L'arche de la rédemption
Alastair Reynolds   
Un space opera de toute beauté, avec moult détails, l'auteur nous envoie dans un monde où notre imagination est comblée.
Nous suivons des personnes découvert dans les tomes précédents.

La Cité du gouffre La Cité du gouffre
Alastair Reynolds   
Le personnage principal, Tanner Mirabel de Sky's Edge, ex-soldat pas très net reconverti dans la sécurité d'un type qui l'était encore moins, se réveille avec de "petits" problèmes de mémoire après le voyage en cryosomnie de 15 ans qui l'amène à Yellowstone sur les traces de l'homme dont il s'est juré d'avoir la peau, responsable de la mort de son employeur et de la femme qu'il aimait.
Une peste biotech survenue pendant leur voyage a métamorphosé la Cité du Gouffre, privant une bonne part de la ville et de ses habitants des technologies les plus avancées qui en faisaient une des merveilles de l'espace interstellaire connu. Régression technologique et changements sociétaux au programme, Tanner fait vite figure de proie peu commode puis de trouble-fête dans le jeu de chasse à l'homme clandestin et mortel organisé par une certaine frange blasée de l'élite, tandis que ses rêves étranges et ses crises mémorielles éveillé tracent en parallèle l'histoire assez cynique et noire de la fin du voyage spatial de la flotte colonisatrice de son propre monde natal de Sky's Edge... le sien, vraiment ?

Peut-être pas un chef-d'œuvre immortel mais j'ai trouvé ça enlevé et bien mené.

Et honte aux saucissonneurs, un poche de 960 pages c'est parfaitement faisable, maniable et lisible.

par Aude
Chroniques des Vampires, Tome 8 : Le Sang et l'Or Chroniques des Vampires, Tome 8 : Le Sang et l'Or
Anne Rice   
Nous retrouvons Marius avec plaisir et dans ce tome des chroniques nous découvrons enfin sa vie d'humain et comment il est devenu un vampire, ce qui frappe chez Marius malgré son grand âge ce n'est certes pas le plus vieux, mais il n'a pas mal de km au compteur (si vous me permettez l'expression!) c'est cette soif d'apprendre encore et toujours, son appétit de vivre me fascine toujours, il se fixe des objectifs comme de protéger Ceux qu'Il Faut garder, et de ce fait on a moins l'impression de ras le bol comme on pratiquement tous les vieux vampires,un personnage passionnant qu'Anne Rice nous décrit si bien et qui s'ajuste parfaitement dans l'univers qu'elle nous a concocté, on s'y croirait ! un vrai bonheur.

par cathardy7
Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire Chroniques des Vampires, Tome 6 : Armand le Vampire
Anne Rice   
Je n'avais pas apprécié "Memnoch". Comme dans ce dernier, le thème de la religion est très présent, il "passe" cependant beaucoup mieux ici à mon avis étant donné les origines et le caractère d'Armand.
[spoiler]Qui a quand même failli, si tout cela ne lui était pas arrivé, finir ses jours moine et littéralement enterré vivant dans les tréfonds d'un obscur monastère.[/spoiler]
On pourra apprécier la description lyrique et idéalisée d'une certaine vie citadine italienne de la Renaissance, mais aussi l'évocation d'une société vampirique encore très "médiévale", beaucoup plus sombre et finalement assez crédible dans son interprétation de sa propre raison d'être dans le monde, et des codes qui en découlent.

Comme la plupart des romans d'Anne Rice ces temps ci, sauf coup de chance il est effectivement beaucoup plus facile et bon marché de se le procurer en VO qu'en français.

par Aude
Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire
Anne Rice   
un livre à dévorer tout cru!! le premier que j'ai lu sur les vampires! je le conseille vivement.

par Bella57
Chroniques des vampires, Tome 3 : La Reine des damnés Chroniques des vampires, Tome 3 : La Reine des damnés
Anne Rice   
A mes yeux le meilleur des chroniques des vampires, tous les personnages y sont regroupés, dans une histoire des plus prenante, et enfin un auteur qui s'engage sur l'origine des vampires (à ma connaissance il ne sont que 2 ou 3 en comptant Anne Rice) lisez tous de même les précedents pour bien profiter de ce livre mais je le conseil aux amateurs de frissons fantastique et vampire.

par Volusian
Saga des sorcières, Tome 1 : Le Lien maléfique Saga des sorcières, Tome 1 : Le Lien maléfique
Anne Rice   
Mon premier roman d'Anne Rice,j ai bien aimé dans l ensemble,l idée est bonne et je trouve les personnages attachants.Le long récit au milieu du livre sur la famille Mayfair ne m'a pas dérangée,au contraire j'ai trouvé ça passionnant!Pour moi le seul hic est des descriptions qui,je trouve,ne sont pas necessaires.

par carolee
Chroniques des Vampires, Tome 7 : Merrick Chroniques des Vampires, Tome 7 : Merrick
Anne Rice   
Et oui si on connait un peu Anne Rice, il fallait s'attendre à retrouver les vampires chez les Mayfair et puis il y a la Nouvelle Orléans forcément cela rapproche . L'originalité, c'est de nous faire découvrir, pour le besoin des vampires la branche cadette des Mayfair les parents pauvres ceux qui vivent dans le Bayou. Une histoire passionnante où l'on retrouve Louis notre incorrigible romantique qui se morfond d'avoir perdue Claudia et qui se noie dans sa tristesse et la rencontre de Merrick jeune sorcière qui voit les morts. Ils étaient fait pour se rencontrer, mais où chacun va peut être se bruler les ailes. Un excellent tome qui donne ce coup de fouet nécessaire pour réveiller l’intérêt des chroniques des vampires .

par cathardy7
Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 1 Chronique du tueur de Roi - Deuxième Journée : La Peur du Sage - Partie 1
Patrick Rothfuss   
Ce découpage était certe malheureux mais nécéssaire, vu le gros pavé que nous avait pondu Rothfuss...
Et au final ce tome des Chroniques du Tueur-de-Roi (personnellement, j'appellerais toujours cette saga "le Nom du Vent" tant ce titre est accrocheur) se lit tout seul, d'un pure régal de bout en bout !
Et... ça m'a fait un bien immense ! Ce livre m'a rappelé pourquoi j'aime désespérément lire ! Pourquoi est-ce que j'aime lire ? Pour ce sentiment qui tord les tripes, pour cette écriture qui nourrit l'âme aussi bien que l’appétit vorace de la connaissance et la profonde fascination pour l'histoire qui se construit.
Ce tome était un bonheur, un enchantement hors du temps. Pendant la semaine qu'a durée ma lecture, ma vie n'avait qu'un seul sens : rentrer au plus vite chez moi, et reprendra ma lecture. Rothfuss fait parti de ces auteurs qui arrivent à me faire tellement aimer son écriture que je me surprends à reprendre ma lecture un chapitre avant celui où je m'étais arrêté, juste pour le plaisir de me replonger dans l'ambiance de son récit.
La Peur du Sage est de ces récits doux, terriblement bien menés, dont tout l'intérêt réside en l'envoutement qu'il déploie : ce tome manque un peu d'action (la faut au découpage) mais les tableaux qu'il dépeint, l'ambiance qu'il installe, tout ceci relève d'un long charme bienveillant et puissamment révélateur de son talent. La Peur du Sage n'est pas faite pour se lire vite, au contraire : elle se déguste, avec toute la patience et la délicatesse que requière ce genre de chose. Une longue étreinte, face à face avec l'écriture et ses histoires entre magie et vérités.
C'est beau, il y a là tout ce que j'aime dans l'écriture, tout ce que je voudrais un jour créer : l'harmonie presque parfaite, un récit passionnant sans jamais être racoleur, et une sensibilité profonde doté d'un sens précis de la mesure.
Ma plus belle et saisissante lecture de ce début d'année, assurément pour un bout de temps (jusqu'à ce que j'entame la seconde partie de cette Peur du Sage ? Sans doute)
Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent
Patrick Rothfuss   
Pas d'univers baroque ici, pour ce qu'on peut en lire pour le moment au moins. Il semble assez fouillé mais également très classique, ce qui évite l'exercice parfois périlleux de longues expositions.
A part quelques particularités et traits de couleur locale distillés ici et là le récit se concentre donc sur le vécu et l'environnement immédiat du personnage principal laissant le reste dans un arrière-plan qu'on peut supposer relativement générique, ou qui sera détaillé au besoin le moment venu.

Le personnage de Kvothe aurait pu être difficilement supportable (surdoué, maniant presque par hasard quoique pas sans danger à 12 ans un sortilège que la plupart mettent des années à maîtriser...). Mais il lui reste heureusement assez de défauts et traits de caractère plus ou moins louables pour le rendre plus vivant, le fourrer dans les ennuis et entretenir le suspense.

La trame générale du scénario et les péripéties traversées sont aussi classiques, mais tout cela est très bien écrit et mené, avec parfois un subtil clin d'oeil ou décalage humoristique par rapport à ce qu'aurait pu être la scène, entre ce qui s'est réellement passé et ce que la rumeur en a fait.
J'ai adoré l'épisode du dragon 8)

par Aude