Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Philla : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Felicity Atcock, Tome 1 : Les Anges Mordent Aussi Felicity Atcock, Tome 1 : Les Anges Mordent Aussi
Sophie Jomain   
RAFRAICHISSANT & AFFRIOLANT !

Un premier tome réussi sur les Anges et les vampires, livré sur un ton humoristique par l'héroïne.
Féli, la bonne copine sur laquelle on peut toujours compter et qui ne sait pas dire non, est entourée de Daphnée, sa collègue et amie; et c'est ensemble qu'elles se rendent à Londres pour rejoindre le rencard de Daphnée.
Mieux aurait valu que Féli se casse une jambe ce soir là, car c'est au cours de cette soirée que sa petite vie tranquille et monotone va prendre fin.
C'est un livre tout en légèreté qui nous est dévoilé, certains passages sont sexy à souhait, d'autres nous font sourire et d'autres encore piquent notre curiosité quant aux origines et facultés mystérieuses de Féli.
Un livre intéressant et sans prises de tête qui se lit d'une traite et qui me fait m'interroger sur la teneur du second tome.
Une lecture divertissante sans le moindre doute mais toutefois un peu chère.
Cela étant, je SAIS que je lirai la suite ;-).

par ccmars
Felicity Atcock, Tome 2 : Les Anges ont la Dent Dure Felicity Atcock, Tome 2 : Les Anges ont la Dent Dure
Sophie Jomain   
Après un premier tome époustouflant d'originalité et d'humour, voici enfin le second volume des aventures de Felicity Atcock. Notre héroïne toujours aussi végétarienne, loufoque, sujette au mauvais karma et accroc aux ennuis. Incapable de résister au chocolat et à ses amis, et c'est justement en voulant aider Greg qui fait joujou avec une femme plutôt griffue qu'elle se retrouve dans les ennuis jusqu'au bout de ses doigts de pied.

Cette fois ci ce ne sont pas des vampires qui sont pendus à ces basques mais rien de moins qu'une sorcière jalouse qui non seulement pratique la magie noire et les arts sataniques mais recommande notre chère héroïne à Satan. Entre les mauvais sorts, les poulets accrochés à sa porte, les voyages non désirés en enfer au milieu de démons libidineux et d'un prince des enfers sexy en diable mais combien dangereux, notre pauvre Felicity en perd presque sa bonne humeur et son humour dévastateur.
Ces relations tumultueuses avec Terrence l'ange le plus torride qui soit et Stan entre-deux sexy et exaspérant n'arrangeant pas vraiment ses affaires, elle se demande si une mauvaise étoile spéciale n'a pas été créée pour elle. À ceci vous ajoutez l'arrivée de Jeliel un archange amour éternel de Terrence et vous comprenez bien que cette chère mademoiselle Atcock n'est pas sortie de l'auberge pour notre plus grand plaisir à nous lectrices.

Le rythme de l'histoire est toujours aussi soutenu et déjanté, Sophie Jomain pratiquant l'humour d'une main virtuose nous concoctant par la bouche de son héroïne des répliques à mourir de rire. Je ne résiste pas à vous citer celle-ci:
" Il n'y avait pas grand chose à jeter chez Stan. Il m'avait d'ailleurs toujours fait penser à un buffet des meilleures choses à manger. Et ce là, je l'avais à portée de ma main, je n'avais qu'à me servir. Mais dans mon intérêt et quelque soit la force de mon appétit, il était indispensable que je compte les calories avant de passer à table. Stanislas était pire qu'un bloc de foie gras aux truffes noires: c'était beaucoup trop cher et ça restait sur les cuisses".

Mais l'humour caustique et des personnages hauts en couleur plein de surprises ne sont pas la seule force de ce deuxième opus, je dois dire que l'intrigue concoctée par notre auteure est elle aussi à la hauteur de mon souhait. Particulièrement complexe et bien amenée, son point culminant est grandiose et m'a prise au dépourvu, je ne l'avais pas vu venir et Felicity non plus (oui je sais c'est facile).
Ce tome c'est aussi celui des révélations, des réponses sur les questions que l'on se posait sur le passé de certains personnages, les origines de notre héroïne.

Par contre Madame Sophie Jomain j’espère bien que vous allez faire un troisième tome après l’abominable suspense que vous nous laissez sinon croyez moi il n’y a pas que vos anges qui ont la dent dure !!!


par samba
La Dernière guerre, tome 1 : 49 jours La Dernière guerre, tome 1 : 49 jours
Fabrice Colin   
Un premier tome qui a beaucoup de potentiel.
L'écriture est élégante malgré sa simplicité, ce qui la rend agréable à lire.
Et il faut dire que l'idée est plutôt pas mal. A priori une histoire qui a lieu après la mort du protagoniste, c'est pas vraiment nouveau, bien au contraire, ça se répand de plus en plus. Cela nous permet de lire la vision de l'après mort pour plusieurs auteurs, mais cela peut finir par devenir lassant, surtout quand le thème n'est pas extrêmement bien exploité.
Là il l'est.
Même si le fond ne l'est pas, l'histoire est originale. Contrairement à beaucoup qui traitent le sujet, là, le héros ne cherche pas à découvrir la vérité sur sa mort. Une mort aussi claire que rapide, y'a pas grand chose à en dire, seulement, certains auteurs se seraient sentis obligés de tourner une enquête histoire de retrouver le terroriste qui a causé la mort du personnage principal. Et qu'on ne vienne pas à ce point, même à un seul moment, j'ai trouvé ça vraiment bien. Le personnage ne se pose pas de question sur son assassin. Il est mort, donc ça sert à rien. Pourtant, l'histoire se base quand même sur le "monde réel", et c'est bien ce contraste que j'ai adoré. Un parallèle entre ce nouveau monde, où il vit sa mort, et la Terre des vivants. Le tout est très bien fait et l'intrigue très bien construite.
Tout d'abord, le monde des morts, celui-là a également sa part d'originalité. D'abord il y a cette histoire de choix, qui ne tardera pas à être délaissé puisqu'il y a plus important lorsqu'on avance dans le scénario. Mais surtout, le plus incroyable... C'est le monde en question. La façon dont il est décrit, ce qu'il s'y passe, tout, c'est vraiment prodigieux. Je m'y croyais vraiment, et j'imaginais les paysages magnifiques qui s'y trouvaient.
Petit point négatif tout de même, c'est que même après s'être habitué à cet endroit, le début était un peu long. Il y avait une bonne ambiance, mais très peu d'action à la période où [spoiler]il venait de rejoindre les Egarés. Ils lui apprenaient ce qu'ils savaient, et ça n'allait pas plus loin, ça a duré comme ça un certain moment, c'est assez dommage[/spoiler]
Après, l'auteur a réussi à mêlé à cette histoire un élément de la littérature fantastique dont j'ai été vraiment étonnée, le genre de chose qu'on ne voit pas vraiment aller de pair avec la vie après la mort [spoiler]parce que même s'ils ont des pouvoirs, voyager dans le temps, jusque là, c'était quelque chose réservé aux vivants[/spoiler]
Et à partir de là, l'histoire a pris une toute autre tournure. Une tournure qui ne m'a pas trop plu au début, parce que je sentais que ça différait trop de l'intrigue originale et j'étais sceptique du scénario avec [spoiler]Rain, et cette fascination qu'il a très vite pour elle[/spoiler]
Mais au final, ça a permis les choses de s'accélérer, et l'action de vraiment prendre place, d'autant que les premiers éléments de l'intrigue sont revenus complétés la boucle de façon formidable.
L'alternance entre [spoiler]la Terre et l'Intermonde était parfois assez trouble, et je trouve bizarre que Floryan ait réussi à s'adapter aussi bien au point d'en devenir presque vivant... Mais bon, à partir d'un moment, ce qui se passait du côté de Rain était vraiment passionnant[/spoiler]
Dans l'ensemble, le récit est plutôt bien rythmé et fluide, mais il y a quand même pas mal de longueurs qui ont rendu certains passages ennuyeux. Les explications dans le carnet, vers la fin, j'ai décroché pendant toute cette partie, par exemple.
A la fin, tout s'est accéléré, un peu trop même. Les choses n'auront plus rien à voir dans le prochain tome, et je ne suis pas sûre de vraiment vouloir savoir ce qu'il va se passer. D'autant que la chute ne m'a vraiment pas convaincue. [spoiler]La réincarnation, c'était trop facile, comme fin...[/spoiler]


par Jenna95
Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la Ville Hantée, Tome 1 : Les Ombres de la Ville
Maureen Johnson   
Alors un livre
Qui ma beaucoup plus...
Au menu :
surnaturel ...
Fantômes ...
Assassin ...
Amitié ...
Etc.
Une héroïne géniale très courageuse ...
J'adore Aurora dont son surnom Rory...
et très attachante ...
De l'action il y en a du suspense aussi pour vous dire j'ai passé un excellent moment avec se livre ...
En plus une couverture sublime j'ai tout aimé...
Sauf qu'il va falloir attendre la suite sniff...
Et bien à vous de le lire...
J’espère que vous aurez autant de plaisir à le lire que moi bonne lecture ...
Traqué, tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur Traqué, tome 1 : Cessez d'être la proie, devenez le chasseur
Andrew Fukuda   
http://wandering-world.skyrock.com/3153455596-Traque-Tome-1-Traque.html

TRAQUÉ est un roman haletant et palpitant, gorgé d'action et de suspense, qui vous en fera voir de toutes les couleur. Personnellement, j'ai complètement craqué pour cette univers noir et oppressant, loin des romans du même genre que j'ai pu lire jusqu'ici. Andrew Fukuda a mis en place un monde saisissant et monstrueux, qui nous charme et nous attire autant qu'il nous effraie. J'ai beaucoup aimé le personne de Gene, ainsi que sa relation avec Ashley. La seule chose qui m'empêche d'attribuer 5/5 à ce récit est le fait que l'auteur ne s'arrête pas assez sur certains aspects de son histoire. Par ailleurs, même si la personnalité de Gene est vraiment touchante, il y a quelques traits de caractère chez notre héros qui m'ont dérangé. A part cela, TRAQUÉ est une excellente lecture, aussi terrifiante qu'époustouflante.
En tout premier lieu, nous pénétrons dans un monde tout simplement fascinant. J'ai été trèèèès agréablement par cette histoire. En effet, on peut s'attendre, au départ, à être immédiatement plongés au cœur de la Traque et à en découvrir les désastreuses conséquences. Mais pas du tout ! L'auteur prend même totalement le contrepied, puisqu'il nous entraîne avec son héros, Gene, dans un univers quasiment banal. A un seul détail près : l'espèce humaine s'est éteinte, remplacée par des monstres avides de sang. J'ai adoré être perturbé par ce contraste étonnant : des bêtes carnivores qui vivent exactement ( enfin, presque ) comme nous. C'était tellement inattendu et tellement déroutant que j'ai été obligé de craquer !
Au départ, nous en apprenons beaucoup sur Gene et sa famille, ainsi que sur la vie qu'il doit mener depuis qu'il fait parti des derniers homiférés de la planète. Du coup, nous découvrons, dès les premières pages, un protagoniste ultra émouvant et vraiment touchant. J'ai été bouleversé par son histoire et par toutes les épreuves qu'il a subi. Surtout que, très rapidement, Gene va se retrouver piégé en tant que Traqueur, à devoir tuer lui-même, de ses propres mains, des personnes la même espèce que lui. Espèce dont il se cache depuis des années.
Le truc avec TRAQUÉ, c'est que l'action ne s'arrête absolument JA-MAIS. De la première à la dernière page, le stress, l'adrénaline et la pression ne cessent d'aller crescendo. Dès qu'on pense enfin pouvoir respirer, un nouveau coup de théâtre explose et renverse l'ordre établi. C'est fou ! L'auteur sait parfaitement où il désire nous mener et comment y aller. Les surprises et les révélations sont des faits omniprésents pendant toute notre lecture. J'ai eu le souffle coupé à de très nombreuses reprises ! Puis je ne parle pas de petits bouleversements qui nous font juste tiquer, non non. Ici, les rebondissements sont juste énormes et remettent tout en jeu. Ouaw !
Bon en même temps, avec des descriptions comme nous en offre Andrew Fukuda, notre addiction s'explique un peu... Voyez-vous, il n'hésite pas à nous livrer des instants sanglants et épouvantables, qui débordent de suspense. L'univers de l'auteur est tout simplement impitoyable et meurtrier. A ce titre, nous avons donc le droit à des dizaines de passages macabres et bestiaux. J'ai adoooooré cet aspect de l'intrigue ! Impossible de décoller le nez du livre !!! On est tellement pris par l'histoire qu'on ne voit même plus les pages défiler. Tout est tellement bien décrit, tellement bien mené, tellement oppressant et tellement passionnant qu'on rentre véritablement au cœur du récit. TRAQUÉ est une vraie perle pour les fans, comme moi, de films d'horreur.
Autre chose très surprenante : la romance. Contre toute attente, l'auteur est parvenu à placer une très belle histoire d'amour dans ce monde fait de chaos et de déchéance. Et, encore plus étonnant, j'ai complètement été subjugué par celle-ci. Gene et ses sentiments m'ont énormément plu, tant ils semblent plausibles et réels. Il y a quelque chose dans cette histoire d'amour qui m'a profondément ému, puisque que les émotions de Gene envers sa compagne sont lourdes de sens. Surtout que leur relation sonne vraiment comme une lumière au bout du tunnel, et qu'elle apaise un peu le climat chargé de tensions du roman. Seul bémol : les choses se passent, au départ, un petit peu trop vite à mon goût. Gene doute beaucoup au début, puis il se laisse aller d'un seul coup. J'ai trouvé ça dérangeant.
Pour continuer avec les défauts concernant Gene, j'aimerai aussi vous parler de son caractère. Alors que sa personnalité peut être émouvante et ensorcelante, certains traits de caractère qu'il possède m'ont troublé. En effet, il peut s'avérer être très calculateur et manipulateur, et souvent pour les mauvaises raisons ou personnes. Je n'ai pas vraiment saisi pourquoi l'auteur a autant accentué ce côté de son caractère Ok, il a vécu loin de tout être humain toute sa vie, m'enfin quand même... Certains de ses actes m'ont semblé étranges, et en totale discordance avec d'autres moments durant lesquels il redevenait un héros charmant. C'est dommage, parce que sans ces instants assez dérangeants, l'histoire aurait pu être parfaite !
En conclusion, TRAQUÉ est un très très bon roman. Même si Gene peut se comporter de manière agaçante à certaines reprises, tout le reste de l'histoire est vraiment exaltant. Nous pénétrons dans un univers juste captivant, où l'action et les rebondissements n'arrêtent jamais de nous couper le souffle. La plume de l'auteur est à la fois tranchante et dynamique, et nous permet ainsi de passer d'excellents moments perdus entre adrénaline et angoisse. Une lecture percutante et envoûtante, qui se termine sur un véritable cliffhanger qui pose des bases haletantes pour la suite, qu'il serait dommage de louper.

par Jordan
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
Flocons d'Amour Flocons d'Amour
John Green    Lauren Myracle    Maureen Johnson   
J'ai travaillé sur ce bouquin, et je peux vous assurer qu'il est génialissime ! =) Ne vous fiez pas à la couverture et au titre, qui donnent une image un peu mièvre, ce sont en vrai trois histoires d'amour très drôles et très touchantes, pleine d'énergie et d'humour !!
Je vous le conseille vivement ! à offrir pour Noël ! =)

par flo0wer
The Wicked Years, Tome 1 : Wicked : La Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest The Wicked Years, Tome 1 : Wicked : La Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest
Gregory Maguire   
Un livre qui sort de l'ordinaire.

Au premier abord, on se dit que ça ne va pas amené grand chose, mais que ce sera plaisant. Le premier chapitre se passe, puis le deuxième, etc.

Et plus ça avance, plus on est dedans. Les coups du sort de l'héroïne, son exclusion par tous à commencer par ses parents. Puis l'âge d'or, où elle se fait des amis. Chacun de ces amis d'ailleurs, elle les retrouvera bien plus tard dans l'aventure. Figures pratique de l'auteur qui montre ainsi tous les développements individuels que ceux-ci ont vécu, souvent opposé à ce qu'ils pensaient étant jeunes. Au final, seule la sorcière ne change pas, reste murée dans ses exclamations silencieuses qui lui bloque toute chance de rédemption / compréhension / intégration. Finalement ce n'est peut-être pas son handicap physique qui la maintient différente des autres?

Un récit noir donc! Pas joyeux pour un sou, même s'il est plaisant de trouver des éléments du magicien d'Oz, l'histoire est travestie pour coller au rôle de la méchante sorcière de l'Ouest et de ses amis.

Des personnages forts, passablement caricaturaux, des moments de réflexion intense et un monde sous le joug du dictateur. Un monde riche, éblouissant où l'on suit avec plaisir les pérégrinations, découvertes et chemins de croix de tout ce petit monde.

Un vrai régal que je conseille vivement, que vous ayez lu ou non le magicien d'Oz.
Stone rider Stone rider
David Hofmeyr   
J'adore les dystopies, j'ai donc persévéré, encouragée par le titre de "Pépite du roman ado 2015" donné au roman au Salon de Montreuil.

Malheureusement, même si le "décor" rappelle les plus belles scènes du dernier Mad Max, même si l'idée de gagner une Course de moto pour quitter une planète morte m'a séduite, je n'ai pas accroché à Stone Rider...

Pourquoi ? Le style aride de l'auteur est à double tranchant : d'un côté, il nous plonge dans l'ambiance pesante du désert mais de l'autre, jamais on ne s'attache aux personnages. Leur douleur physique nous indiffère et on a du mal à croire à une potentielle relation entre Sadie et lui...
Dommage car l'univers avait pourtant un grand potentiel !

par Rowena77
Nous les Menteurs Nous les Menteurs
E. Lockhart   
Quelle lecture ! J'ai lu ce livre en une fois et je suis restée un bon moment assise sur mon lit sans savoir quoi faire une fois terminé. Malheureusement pour avoir récemment vu un film assez similaire, j'avais très vite deviné la fin mais j'ai continué ma lecture en priant pour me tromper.
C'est vraiment une lecture facile et addictive qui m'a entraîné et passionné tout du long. Je ne pensais pas m'être autant attaché aux "menteurs" mais les émotions qui me sont tombés dessus à la fin m'ont fait prendre conscience de la sympathie qu'ils ont fini par m'inspirer.
Il y a tellement à dire sur ce livre, je pourrais en parler pendant des heures mais évitons les spoliés.
Disons simplement que ce livre vaut le détour et que si vous avez envie d'une bonne lecture vous devriez choisir celui ci. Bonne lecture !

par Nemesris