Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Philla : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Tous nos jours parfaits Tous nos jours parfaits
Jennifer Niven   
Je n'ai jamais autant pleuré en lisant un livre. Je ne m'attendais pas à pleurer jusqu'à ce que mes larmes coulent d'elles-mêmes. Et je dois avouer que je n'ai aucun mot pour décrire ce que je ressens pour ce livre.

Tous nos jours parfaits est simplement... parfait. Plutôt indescriptible. C'est pas un roman qui reste uniquement dans votre tête. Il emménage carrément votre cœur et il le fait battre à son rythme. C'est unique.

Je sais que ce que je vais dire va être très contradictoire mais ce bouquin a réparé mon cœur en même temps qu'il l'a brisé.

Et il est beau, ce livre. Sérieusement.
Je ne me suis pas posée une seule fois la question; je le sens au plus profond de mon être que j'aime ce livre.
Et j'aime Theodore Finch. C'est l'un de mes personnages préférés de tous les temps. Il est unique, il a une drôle de façon de voir les choses et tout ce qu'il est le rend beau. C'est le genre de personne qu'on ne croise qu'une fois dans une vie ou pas du tout. Mais qui reste à jamais dans les cœurs et les mémoires.
Il est génial à sa façon et ça le rend encore plus génial.
[spoiler]Sa mort m'a littéralement brisée. Je ne voulais pas y croire. Je m'attendais à ce qu'il émerge des eaux du Blue Hole en souriant comme un imbécile et qu'il annonce qu'il avait touché le fond. J'espérais. Et j'ai espéré jusqu'au dernier mot de ce roman. [/spoiler]

Je me suis dit qu'un tel roman ne pouvait pas avoir une telle fin. Mais avec du recule et une bonne dizaine de mouchoirs, je sais que c'était la fin parfaite. Et dès le départ il n'en existait qu'une : celle qui se trouve parmi les pages de Tous nos jours parfaits.

C'est un roman très bien écrit, complètement vrai qui nous fait réaliser des choses qu'on croyait déjà savoir. Qui nous fait vivre des choses qu'on croyait déjà avoir vécu ou qu'on espérait ne jamais avoir à vivre. D'un certain côté je crois que ça montre que les choses arrivent comme ça, sans vraiment prévenir. Mais que dès le départ elles nous pendaient déjà au bout du nez. [spoiler]Que la vie tourne autour d'un trou noir et qu'un jour ce trou noir nous aspire et nous disparaissons.[/spoiler]

Je n'ai pas vraiment de mots à mettre sur ce roman. Je crois qu'il faut le lire pour tout comprendre. Pour tout ressentir et pour tout vivre.
Il faut le lire pour s'attacher à de tels personnages si exceptionnels et à une histoire si unique. C'est le genre de livre qui vous laisse à bout de souffle comme si vous aviez couru aux côtés de Finch. C'est une superbe sensation quand on y pense bien.

J'aurais tellement de choses à dire mais "tellement" les rends impossible à sortir. Je ne trouve pas les mots.
Je pense juste que Violet, Finch, Brenda et tous ces personnages qu'on croise dans cette histoire valent le coup d'être découverts.

Tous nos jours parfaits est un roman qui devrait être obligatoirement lu.
Et aussi il nous fait comprendre que, contre toute attente, la vie vaut le coup d'être vécue, quoiqu'elle nous fasse subir. Qu'il y a toujours un petit rayon de soleil qui réussit à se faire un chemin entre les nuages.

Je le répète, c'est un très beau roman.
Vous devriez vous y plonger et voir si vous réussissez à toucher le fond ou pas.

C'est un coup de cœur. Un très très gros coup de cœur. De ceux qui au départ font mal puis semblent tout rendre plus léger.

En bref, c'est un roman qui m'a marqué et que je relirais un jour ou l'autre. Sûrement quand j'oublierais que la vie est belle de pleins de façons différentes.
[spoiler]Ah et j'allais oublier. J'ai trouvé émouvants les moments où Violet fait les dernières balades et trouve les traces de Finch qui est passé avant elle. J'ai trouvé que ça leur faisait garder un lien vraiment très fort. Et c'est beau.
Et la lettre qu'il lui a laissé à la fin. Waouh. Ce... poème tout mignon qui m'a fait versé encore quelques larmes. Une jolie lettre d'adieu.[/spoiler]

Jennifer Niven a fait un travail de génie avec Tous nos jours parfaits et je crois même que je devrais aller la remercier pour cette si jolie perle.

par Sheo
Hantée, Tome 2 : Un Mal Souterrain Hantée, Tome 2 : Un Mal Souterrain
Maureen Johnson   
http://mon-univers-lecture.skyrock.com/3162133018-Hantee-t2-Un-mal-souterrain.html


Je suis juste... en fait j'avais envie de balancer le livre à travers la pièce en criant" C'EST QUOI CE BORDEL!!" tellement la fin est triste.
Au début, je ne m'attendais pas du tout à ce qui allait arriver. J'étais heureuse de retrouver Rory et découvrir ce qui allait lui tomber dessus. Je savais qu'elle devait retourner à Londres.
Ensuite, quel bonheur de retrouver les amis du personnage principale. Il me manquait, surtout la brigade des Ombres. L'intrigue arrive mais quelle est-elle? Surprise! Non franchement, je ne m'attendais pas à un tel retournement de situation! C'est surprenant. L'auteure a vraiment un don et elle sait nous tenir en haleine.

par gotika
Eleanor & Park Eleanor & Park
Rainbow Rowell   
http://wandering-world.skyrock.com/3219430089-ELEANOR-&-PARK.html

ELEANOR & PARK est une lecture passionnante et hyper touchante. C’est un roman qui nous met à fleur de peau et nous fait traverser tout un tas d’émotions. On passe de la nostalgie à la joie, de la mélancolie à la tristesse, du plaisir à la colère en quelques pages seulement. Eleanor et Park m’ont, eux, complètement ébloui. Ils font partie de ces héros que vous ne voulez pas quitter. Genre, du tout. En refermant le livre, j’ai soudainement réalisé qu’ils allaient me manquer, et ça m’a fait mal. Malgré tout, ELEANOR & PARK n’est pas la claque que j’attendais. Si l’intrigue est ultra émouvante et que l’écriture de l’auteure est juste saisissante, j’ai mis pas mal de temps à rentrer pleinement dans le récit. De plus, si, une fois vraiment conquis par l’histoire, j’ai adoré l’évolution des protagonistes et voir jusqu’où Rainbow Rowell allait les emmener, je dois bien reconnaître que la toute fin du roman m’a carrément pris au dépourvu… Dans le mauvais sens du terme. La conclusion est tellement frustrante qu’elle me dégoûte presque de ma lecture. J’ai eu envie de balancer mon livre et de hurler à l’auteure que sa décision était illogique au possible. Je garde donc un goût un peu amer concernant la fin de ce récit. Néanmoins, rien que pour la romance entre Park et Eleanor, qui est tellement époustouflante et remarquable, il faut absolument que vous alliez vous procurer ce roman.
Comme dit précédemment, j’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’intrigue. La narration à la troisième personne pour les deux personnages ne m’a pas vraiment aidé, d’ailleurs. Je n’ai pas vraiment saisi pourquoi Rainbow Rowell avait opté pour ce genre de point de vue. Je pense que si le roman avait été écrit à la première personne, j’aurais pu encore plus m’attacher au héros ou bien, du moins, m’identifier à eux plus rapidement. Au fil des premiers chapitres, on découvre Eleanor et Park, leurs personnalités, leurs modes de vie, leurs entourages familiaux, leurs façons d’appréhender l’existence. Si, au départ, je ne me suis pas trop senti concerné par ce qu’ils éprouvaient ou expérimentaient, j’ai tout de même eu le déclic assez rapidement. Et là… BOUM. Eleanor et Park sont loin, très loin, d’être des héros normaux. Ils sont décalés, étranges, spéciaux, dans leur bulle… Et irrésistibles. Sincèrement. C’est le genre de protagonistes que j’aimerais rencontrer à chacune de mes lectures. Ils sont tellement, tellement, tellement adorables et touchants, c’est juste prodigieux. Il y a quelque chose chez eux d’irrémédiablement humain et captivant, d’irrémédiablement fragile et imparfait, d’irrémédiablement émouvant et renversant. Une fois qu’on s’attache à eux, on n’a plus aucune envie de les quitter.
Si Park et Eleanor nous paraissent aussi profonds et réels, c’est grâce à la plume de l’auteure. Sincèrement, je crois que je peux compter sur les doigts d’une seule main les écrivains qui prennent le temps d’aussi bien retranscrire leurs héros. Le cadre familial est juste décrit à la perfection. Je n’ai pas peiné une seule seconde à me représenter les personnages et leurs habitudes, leurs attentes, leurs relations avec leurs parents, leurs frères ou leurs sœurs, leurs désirs, leurs souvenirs. J’aime TELLEMENT quand tout est fluide à ce point et que ça paraît aussi naturel. Rien que pour cela, ELEANOR & PARK est fabuleux. On sent bien que l’auteure a voulu leur conférer un côté hyper réaliste, hyper clair, hyper précis. C’est juste top. Sincèrement.
Cependant, je me dois de reconnaître une chose : si j’ai adoré ELEANOR & PARK, j’ai eu un énorme souci avec leur romance (seulement au départ, merci seigneur de la lecture). Alors oui, Eleanor et Park sont des exclus. Oui, ils sont bizarres et spéciaux et étranges et mis de côté et victimes de moqueries. D’accord, c’est affreux. Mais est-ce une bonne raison pour s’attacher aussi rapidement à la seule personne qui semble leur correspondre ? Je veux dire, évidemment que c’est une bonne raison. C’est même une excellente raison mais, là, c’est trop. Trop vite. Trop d’un coup. Trop, trop, beaucoup trop. Je n’ai pas cru une seule seconde à leur amour instantané. Genre, aucun sentiment n’était présent à un moment et hop, celui d’après l’autre personne représente le monde entier. Non. Sérieusement, non. J’ai trouvé que les choses étaient bien trop précipitées, bien trop simples, bien trop irréalisables. C’est dommage car sans ce bémol, tout aurait été parfait.
Je m’explique : une fois ce défaut oublié et leur relation complètement mise en place, Eleanor et Park, qui étaient déjà magnifiques, deviennent inoubliables. Leur histoire d’amour m’a pulvérisé, m’a enchanté, m’a fait frissonner, m’a coupé le souffle, m’a donné envie de pleuré, m’a déchiré et m’a anéanti. J’ai été désintégré par la passion qui unit ces deux héros, c’est aussi simple que ça. L’histoire d’Eleanor, que nous découvrons au fil des pages et qui m’a ému aux larmes, ne fait que rendre son attachement pour Park encore plus légitime et poignant. Park, lui, est tellement amoureux et dingue d’Eleanor que même les plus belles histoires d’amour feraient mieux de se cacher tant elles manquent d’intensité à côté de celle qui voit le jour entre nos deux héros. Rainbow Rowell écrit des passages qui ont carrément fait naître des papillons aux creux de mon estomac. C’est puissant. C’est épatant. C’est incroyable. Ouaw. Juste ouaw ♥
Je m’étais pensé sauvé jusqu’à la fin et, malheureusement, je me suis trompé. Si, à partir du moment où je suis enfin rentré dans l’histoire et où j’ai oublié mon problème concernant la rapidité avec laquelle se met en place les sentiments entre Eleanor et Park, tout était juste parfait et sensationnel, j’ai vite déchanté en découvrant les ultimes pages du roman. Et quand je dis les ultimes, c’est quelque chose comme les vingt dernières pages. En effet, plus je me rapprochais de la fin du roman, plus tout devenait épatant et formidable. J’ai été anéanti, consumé, pris aux tripes et complètement dévasté. Tout était sincèrement maîtrisé à la perfection. Les émotions devenaient encore plus brutes, plus intenses, plus fortes. Sauf que l’auteure a alors décidé d’emprunter la pire des voies possibles. Alors que nous avons droit à des révélations fracassantes, Rainbow Rowell en profite pour nous délivrer une conclusion HYPER ouverte et totalement incompréhensible. Cette fin est ultra frustrante et ultra rageante. Je ne comprends pas. Je ne comprends absolument pas. Qu’est-ce qui a pu passer par la tête de l’auteure pour nous écrire ça, en vrai ? Je suis tellement en colère et tellement déçu par cette fin que j’en hurlerais, là, tout de suite. Je suis tellement désolé pour Park, tellement désolé pour Eleanor. C’est juste horrible. Après, je me dis que si je ressens cela, c’est parce que je me suis réellement attaché aux héros. Mais ça ne me console qu’en partie. Ils ne méritaient pas une telle conclusion. Nos nerfs, nos émotions, et nous, non plus.
En résumé, ELEANOR & PARK est une lecture bouleversante, éprouvante et extrêmement touchante. Nous faisons la rencontre de deux protagonistes hors du commun et tellement, tellement adorables. Si j’ai eu du mal avec eux au départ, tout s’est rapidement arrangé. Même chose concernant leur relation qui m’a semblé beaucoup trop précipitée et trop peu approfondie au début. Une fois ce problème réglé, nous vibrons avec les personnages. Leur histoire nous bouleverse, nous coupe le souffle et nous pulvérise le cœur. Néanmoins, la conclusion – beaucoup trop ouverte à mon goût – me paraît complètement à côté de la plaque et ne correspond absolument pas au récit. Je reste sur ma faim et je déteste ça. ELEANOR & PARK est un roman irrésistible et inoubliable, que je vous recommande même malgré l’horrible fin qu’il possède. Ne pas rencontrer Eleanor et Park serait extrêmement regrettable, je vous le promets. Ils sont tellement parfaits et adorables, c’est fou… Tout comme leur histoire, en fait. Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus.

par Jordan
Ça peut pas rater ! Ça peut pas rater !
Gilles Legardinier   
On dit que les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus mais d’après moi, Gilles Legardinier doit s’être égaré en chemin et venir de Venus. Sinon, comment expliquer qu’un homme comprenne si bien les femmes et décrive si bien leurs émotions.
Dans “Ca peut pas rater”, l’auteur nous fait partager la vie de Marie après sa rupture avec Hugues. Si l’héroïne nous apparait d’abord dévastée, elle est pleine de ressources. Entourée par ses ami'(e)s, sa famille, elle rebondit en multipliant les bons et mauvais plans.
Je dis partager la vie parce qu’à travers la plume de Gilles Legardinier, on a vraiment l’impression de participer à la vie de Marie.
Lire ce roman s’est aussi être envahi par les émotions, passer du rire aux larmes en quelques pages.
D’ailleurs, à ce sujet, je tiens à préciser à tous les usagers de la ligne de bus 27 que non je ne suis pas folle, non il ne faut pas m’enfermer avec Marie et Emilie, j’ai juste eu un fou rire mémorable à la lecture des aventures du lapin et de la fée.
Si vous souhaitez passer un super moment, si vous cherchez un vrai remède contre la déprime automnale, n’hésitez pas et foncer chez votre libraire et comme moi, vous globicherez “ça ne peut pas rater”
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Là où j'irai Là où j'irai
Gayle Forman   
je pense que j'ai préféré ce deuxième tome au premier que j'avais pourtant adoré !
On découvre Adam et Mia 3 ans après leur séparation. Adam a changé, il est meurtri. Mia aussi a changé. Et pourtant ce qui les avait lié n'est pas totalement mort.
Une belle histoire. je vous la conseille.

par twianneso
Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t'arrête Pas Expérience Noa Torson, tome 1 : Ne t'arrête Pas
Michelle Gagnon   
J'ai adoré ce thriller !
Un rythme palpitant, des personnages bien accrochés et qui ne se lamentent pas sur leur sort, une belle plume et des scènes de course poursuites bien imaginées : personnellement je suis fan !


Au-delà d'un nouveau côté du hacking dévoilé, Michelle Gagnon nous parle d'une vérité bien triste que peu de gens croient et qui pourtant persiste : les jeunes à la rue dont personne ne se soucie et qui sont souvent utilisés à des fins malhonnêtes... Et cela existe partout dans le monde !

Je trouve que le choix des personnages est vraiment bien pensé : deux jeunes de deux horizons totalement différents qui pourtant se retrouvent dans la même galère et à devoir se débrouiller dans un monde où la corruption est présente à chaque coin de rue.

Ils sont d'ailleurs très attachants et leur histoires également... Ce sera un plaisir pour moi de les retrouver bientôt !

À lire intensément !

par lilisyco
La prophétie du paladin, Tome 1 La prophétie du paladin, Tome 1
Mark Frost   
WOAH !!!
Un mélange d'Harry Potter et de Percy Jackson ! Quoi de mieux ?
J'ai agréablement aimé ma lecture de ce livre génial !
Il y a de l'aventure, du mystère, du fantastique, de l'action, bref, j'ai adoré !
Will est un personnage comme je les aime ! Frimeur, arrogant quelquefois beau parleur. Il est tellement cool et parfois très drôle.
Il y a eu des petits moments où que je me suis ennuyé lourdement, mais vers la fin, c'est davantage meilleur !
Si vous avez aimé Harry Potter, Percy Jackson, Night School. Croyez-moi que vous serez accro à la prophétie du paladin !
J'ai tellement hâte au tome 2.

par Aveeno
Les neuf Gardiennes des Arts Les neuf Gardiennes des Arts
Rachel Berthelot   
Davenport, ville des USA. Beth est une jeune femme de 20 ans qui a une vie tout ce qu'il y a de plus normale. Fac, amis, lecture... son père est décédé il y a pas mal d'années, elle vit donc avec sa mère Lydia. Un jour de pluie, Beth entre dans sa librairie préférée pour éviter de se faire tremper et tombe sur deux frère et sœur : Adrian et Jennifer. Entre les deux jeunes femmes, le contact s'établit facilement, ayant les mêmes goûts de lecture. Quant à Adrian, il se passe quelque chose que tout le monde voit. Oui, mais, car il y a un mais, le frère et la sœur ont un secret, qu'ils vont partager avec Beth afin de la prévenir d'un danger.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Nous rentrons rapidement dans l'intrigue avec ce mélange romance et fantastique qui est bien mené. Les humains ne voient que ce qu'ils veulent voir, enfin pas tous. Certains ont un don particulier, celui de voir au-delà de notre monde. Très peu d'ailleurs, appelées Gardiennes, car ce ne sont que des femmes. Entre le monde réel et celui fantastique crées de toutes pièces par l'auteur, nous avons l'impression que cela peut exister, pour de vrai. Le fait qu'il existe le bien et le mal dans ce monde, que tout n'est pas forcément noir ou blanc... j'ai aimé tout cela. Beaucoup de détails, que se soit au niveau descriptions, personnages et tout ce qui fait le livre donnent une vision réaliste.

Concernant les personnages, nous avons donc Beth qui est une adulte, car 20 ans ce n'est plus une adolescente en mal de quelque chose. Elle est responsable, par moment je l'accorde, mais elle se doit de réfléchir à quoi faire – comme par exemple continuer ou non la fac pour diverses raisons qui se sont imposées à ses yeux. Elle fera le mieux, pas forcément pour elle et c'est ce que j'ai retenu, elle n'est pas égoïste. J'ai beaucoup apprécié Jennifer, elle est vive, intelligente, une pile électrique dans toute sa splendeur, je dirais même dommage qu'on ne la voit pas plus – oui, pourtant elle est bien présente, je l'accorde :p. Adrian semble plus mystérieux que sa sœur, mais il a un secret que personne ne connait, pas même sa propre famille. D'ailleurs j'étais assise, car je ne l'avais pas venu venir du tout. Les mères de famille ont toutes les deux des réactions différentes. Alors que l'une fera tout pour aider ses enfants et surtout leur apprendre à contrôler ce qu'ils sont, l'autre va disparaitre totalement pour ? Surprise, ça je ne le dévoilerais pas, mais au final, j'ai trouvé que Lydia avait une manière particulière d'aider sa fille. D'autres personnages font leur apparition, comme les amies de Beth, Nick, Allan, Enora ou encore Rafael, mais je laisse découvrir leur importance.

Le seul bémol, c'est la fin, je l'ai trouvé trop rapide, sûrement parce que j'aurais voulu plus de lecture encore. Je pense en fait que je ne m'attendais pas à une fin brutale – je ne dirais pas que je ne la voyais pas venir au vu des dernières révélations, ce n'est pas ce qui m'a dérangé. Il se passe une résolution de problème et d'un coup, c'est fini, c'est l'épilogue. Je trouve dommage, surtout avec l'histoire du lien de n'avoir que l'épilogue qui nous donne une super envie d'en connaitre d'avantage. (fais les yeux de chat potté pour une petite suite *-* )

En bref ce livre est plus fantastique que romance, ce qui m'a énormément plu. L'histoire est bien ficelée, simple dans son ensemble, mais pour ma part j'ai aimé cette simplicité. Pas besoin de fioritures ou de dentelles pour broder, l'essentiel est là, bien présent. Les personnages sont intéressants, et l'intrigue est originale. Si un jour il y a une suite, je serais ravie de pouvoir la lire.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-neuf-gardiennes-des-arts-rachel-berthelot-a119240626
D.I.M.I.L.Y, Tome 1 : Did I Mention I Love You ? D.I.M.I.L.Y, Tome 1 : Did I Mention I Love You ?
Estelle Maskame   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2015/12/dimily-tome-1-did-i-mention-i-love-you.html

La première chose qui m'a attirée dans ce livre, c'est sa couverture. J'aime beaucoup le choix qu'ils ont fait, d'avoir un panorama de plusieurs photos dans une seule couverture. Et du coup, le sujet m'a intriguée et le résumé m'a plu. C'est une lecture qui m'a beaucoup plu et que j'ai dévorée en très peu de temps.

Éden, 16 ans, va passer les deux mois d'été chez son père qu'elle n'a pas revu depuis des années, depuis qu'il est parti avec une autre femme refaire sa vie loin d'elle et de sa mère. Qui dit refaire sa vie, veut dire nouvelle famille, et ici, trois nouveaux frères. Elle part avec beaucoup de préjugés et de mauvaise foi, ne voulant pas vraiment revoir son père et encore moins rencontrer sa belle-mère et ses demi-frères.

Arrivée sur place et malgré sa mauvaise foi, elle va vite se rendre compte que cette belle-famille est loin d'être aussi horrible qu'elle ne le pense. Sauf Tyler, le plus grand, qui en plus d'être souvent absent, est méchant, violent, égocentrique et séducteur. Elle le prend de suite en grippe, mais au fil des jours, décerne en lui autre chose : derrière ses airs de bad boy, se cache en fait un garçon épuisé, méfiant et une fragilité surprenante, due à un lourd passé. Et ce qui devait arriver, arriva : elle tombe sous le charme de la seule personne qui lui est interdite : son demi-frère.

Si globalement j'ai beaucoup aimé cette romance, le seul point négatif qui en ressort, c'est que la crédibilité des jeunes est une fois de plus mise en tort. Sexe, drogue, alcool, soirées, mensonges rythment le récit, ce qui donne vraiment une image des jeunes. Cela catalogue vite cette tranche d'âge et met tout le monde dans le même panier. Et même si Éden n'est pas de ce genre, elle finit vite par le devenir, étant en contact avec des gens de son âge qui ne vivent que de ça. J'ai trouvé ça assez dommage et dégradant pour les adolescents, car si c'est vrai que certains sont ainsi, la plupart ne le sont pas. Sans ce mauvais côté, cette lecture aurait sans doute été un coup de cœur. Mais passons.

Sur le fond en général, j'ai vraiment adoré ma lecture. De voir les personnages évoluer, voir leur carapace se fracturer, voir leur mentalité changer offre de nouvelles perspectives et un espoir au lecteur de voir tout ces soucis s'envoler. Éden, je me suis attachée à elle, mais sans pour autant m'identifier à elle. Je ne vis pas ce qu'elle vit, alors c'est difficile de se mettre à sa place, d'autant plus que certaines fois elle m'agaçait avec ses réactions de gamine, alors qu'à d'autres moments, je la comprenais parfaitement. Celui qui m'a le plus touchée, c'est évidemment Tyler. Je ne parle pas du moment où on sait ce qu'il a vécu, mais toute la partie mystérieuse sur lui.

Même s'il paraît désagréable au premier abord, on sent qu'il cache en réalité un lourd secret qui le rend triste à l'intérieur, mais une vraie peau de vache à l'extérieur. Il se défend par des fugues, des insultes, des propos désobligeants et des gestes déplacés. Mais en réalité, il est tout le contraire. Rongé par son secret, il cache d'une autre manière sa tristesse. Et puis sans être devin, on se doute que l'arrivée d’Éden ne va pas l'aider à s'améliorer. En sa présence, il est sans doute brusque, mais à travers ses gestes et mots, on voit qu'elle le trouble (sauf qu'elle, elle est aveugle, évidemment).

En résumé, c'est un premier tome que j'ai beaucoup aimé et qui me donne envie de poursuivre l'aventure avec les personnages. Même si le côté drogue, sexe et alcool est trop présent et donne une mauvaise image des jeunes d'aujourd'hui, je me suis plutôt concentrée sur l'intrigue qui a su me rendre addictive et le lire plus rapidement que je ne le pensais. Alors malgré son point négatif, c'est une lecture que je conseille, rien que pour découvrir Tyler et sa double facette. Une suite que je lirai donc avec plaisir !

* Je remercie Marie et PKJ pour leur confiance ! *

SORTIE LE 7 JANVIER 2015 !!

Justine P.

par just2iine