Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Philla : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Théa pour l'éternité Théa pour l'éternité
Florence Hinckel   
Un excellent livre...
Que feriez -vous si on vous proposait une pilule pour garder la jeunesse éternelle à l'âge de seize comme notre chère héroïne Théa .
tentant non .
Mais est ce bien raisonnable car y a-t-il pas un retour des choses mystère...
Il vous faudra le lire .
Un livre qui ma littéralement envoûte par son histoire hors du commun...
Mais beaucoup d'émotions dans se livrent magnifiques...
J'ai adoré....
Je ne sais plus pourquoi je t'aime Je ne sais plus pourquoi je t'aime
Gabrielle Zevin   
Dès la première phrase on entre dans la vie de Naomi. L'héroïne est la narratrice et s'adresse au lecteur comme à un confident. Un livre profond, touchant et sincère. A la base, je ne suis pas attirée par le thème de la quête de soi mais ici, ce n'est pas juste son identité que l'on recherche. Comme Naomi nous le dit au début, c'est une histoire d'amour. Entre un gars et une fille, une histoire d'amour entre la fille et la mère, la fille et le père... Une histoire d'amitié. Le livre est divisé en 3 parties révélatrices : J'étais - Je suis - Je serai. Des étapes qui au delà de l'état de la mémoire de Naomi parle des étapes de l'adolescence et de l'évolution des diverses histoires d'amours. Il m'a juste manqué le petit bisous de la fin mais bon c'est clair et bien sous-entendu. Bref, une révélation.

par zara29
Tes mots sur mes lèvres Tes mots sur mes lèvres
Katja Millay   
The Sea of tranquility est un véritable diamant l'état brut...3 mots pour le décrire : émotions, émotions et émotions....Fucking hard emotions!!

Entrer dans ce the Sea of Tranquility, c'est d'abord aborder un roman mystérieux,ou on se pose des tas de questions et pourquoi et pourqoui..et on se frustre, mais de cette frustration naît une véritable de soif de révélations, donc on continue a naviguer à travers les pages jusqu’à que ce livre fasse intégralement partie de votre vie..Une intrigue crescendo comme je les aime, de personnages réels , attachants, brisés,puissant, en totale perdition..c'est au fil de la lecture, chaperonnée d'un talent fou, que Katja Millay,, insinue ses protagonistes jusqu'à qu ils ne fassent plus qu'un avec vous.

On devient Josh et on devient Nastya...et attention car il est très difficile de s'en défaire...et toutes leurs émotions, ce qu'ils peuvent penser ou dire vont imploser en vous et attention les dégâts.

Je ne parlerai pas des sujets sur lesquels repose roman car je vous enlèverai tout ce qu'il y'a découvrir, et il y'a tellement à découvrir.

Un premier roman de cette auteure..et vraiment un des plus beaux que j'ai pu lire...dans mes favoris pour l'année 2013.

par Lylie34
Heather Wells Mysteries, tome 4 : Une (irrésistible) envie de vérité Heather Wells Mysteries, tome 4 : Une (irrésistible) envie de vérité
Meg Cabot   
http://sanouplaiit.skyrock.com/3146796628-A-Heather-Wells-Mystery-4-Size-12-and-Ready-to-Rock-Meg-Cabot.html

Qui ne connait pas la saga "Une irrésistible envie de..." de Meg Cabot?
Pas moi, en tout cas!
J'avais fondu pour cette série un peu plus adulte de Meg Cabot, et quand j'ai vu que le tome 4 sortait en anglais, et que, horreur et putréfaction, pas de publication prévue en français, j'ai décidé de me lancer en anglais...
Pas de regrets, je vous assure!

J'ai retrouvé Heather Wells, cette héroïne pas comme les autres, avec plaisir. Pareil pour Cooper, hehe.
Nous retrouvons ici nos deux héros si attachants et si drôles dans une nouvelle affaire plutôt compliquée.
Encore un meurtre, oui! Non, mais je crois que notre chère Heather attire les crimes comme les fleurs attirent les abeilles.
Sauf que cette fois-ci, la personne qui est morte n'était pas la personne visée. Enfin, pas réellement. C'est la femme de l'ex-petit-ami à Heather qui est en danger. Oui, la fabuleuse Tania Trace. Elle en cache des choses! Surprising!
J'ai envie d'en dire tellement plus, mais je risque de spoiler, surtout pour ceux qui n'ont lu que les deux premiers tomes, par exemple... Donc je m'arrêterai ici. L'histoire est compliquée, j'en dirais trop ou pas assez.

Comme dit plus haut, retrouver Heather et Cooper a été un réel enchantement. Ils m'avaient manqué! Et puis Cooper... pourquoi faut-il que Meg Cabot réussisse à ne créer que des personnages pour lesquels je tombe amoureuse, hein? Cooper, Michael, John... presque pas un ne fait défaut. J'ai la bouche et les yeux en coeur, quand ils apparaissent dans les livres! (oui, je sais, c'est pathétique, que voulez-vous...)
Enfin bref, ils sont toujours aussi originaux, et ils m'ont permis au départ de vouloir continuer la lecture.

Parce que oui, au départ, ça a été compliqué... Je ne parvenais pas à trouver l'envie de continuer comme une dératée, à l'instar de mon habitude avec les livres de Meg Cabot. Je pense que c'est dû au fait que j'ai lu les trois premiers tomes en français, et de lire le 4 en anglais... je ne m'y retrouvais pas non plus des masses. Heureusement que les personnages m'avaient marquée!
Et puis, après une centaine de pages, l'intrigue a commencé à se resserrer, la tension est montée, et les révélations ont commencé et là, j'ai dévoré les deux cents dernières pages en une journée. Non, mais c'était un peu trop me demander de me freiner, là, hihi!
Néanmoins, vous pourrez noter que la première partie du livre est longue, et que seuls les personnages et leurs caractères si particuliers m'ont permis de tenir. Les choses se mettent en place doucement, contrairement aux précédents tomes où on tombe directement ou presque sur les scènes de crime.

La plume de Meg Cabot est toujours très agréable, dotée de touches d'humour qui me ravissent, même si parfois, avec l'anglais, j'ai eu un peu de mal sachant qu'il y avait un vocabulaire parfois compliqué. J'ai essayé de faire au mieux, et tant pis pour les détails!
Ensuite, je dois dire qu'une fois que l'intrigue est plantée, bien comme il faut, Meg Cabot a le don de nous dévoiler petit à petit les informations qui pourtant sont vitales pour l'avancée du schmilblik, ce qui m'a rendue en fait légèrement accro pour connaître la fin. La tension est montée sans cesse, malgré des petites pauses bienvenues et réjouissantes par moments, et je devais savoir ce qui allait se passer!

Au niveau des personnages secondaires, il n'y a pas grand-chose à dire, sinon qu'effectivement, il y a vraiment des malades mentaux dans ses bouquins, et que je ne sais pas pourquoi, mais j'arrive pas à apprécier sa nouvelle directrice, à Heather... Ca colle pas. Mais pour la plupart, je les ai trouvés tous très bien construits, un succès, quoi!

Alors pour ceux qui lisent en VO, je vous le conseille, ça vaut quand même la peine de savoir ce qui arrive à Heather et Cooper dans ce tome 4... et sachez qu'il y en a un cinquième qui est censé sortir cette année!
Même si je me rends compte que ce livre a été une petite déception (je grandis, que voulez-vous, je ne peux pas aimer tous les livres de Meg Cabot comme quand j'avais 15 ans...), je ne regrette pas, je suis contente de l'avoir lu, et de le garder dans ma biblio!
Je vais encore plus tomber amoureuse de Cooper que je ne le suis déjà... ARG! xD
Ce sera un 16/20!
Will et Will Will et Will
John Green    David Levithan   
ça se dévore et ça se savoure ! Ce livre est un chef-d'œuvre de l'année 2011. Déjà, c'est du John Green, donc forcément, ça présageait de la qualité. Mais lààààààhhhh... Wahou !!! Une petite merveille très dynamique, drôle, émouvante, dansant sur le fil de l'Amour, avec un grand "A", celui entre les potes, celui entre un garçon et une fille ou entre deux garçons.
Les deux Will sont diamétralement opposés (chacun incarné par un auteur), mais pourtant ils se comprennent, ils gravitent tous les deux autour de la même planète. Il y a le Will qui essaie douloureusement de se faire oublier, et le Will qui essaie simplement de s'oublier lui-même. Il y a le Will "normal" et le Will dépressif, le Will discret et le Will cynique, provocant, qui utilise son mal-être comme une arme.
Le style de David Levithan est assez unique, particulier, dérangeant au début, et avec l'habitude, c'est juste... parfait. Juste comme il faut, parce que ça reflète complètement Will Grayson n°2 (n°1 ?).
J'étais avec 2 copines quand on a découvert cette sortie. Et on a toutes les trois acheté, dévoré et adoré le bouquin. C'est une histoire de mec. Alors certaines filles pourraient peut-être se poser la question de l'identification. Vous posez pas la question. C'est complètement universel, que ce soient des garçons est une excuse. Je crois que je me suis jamais autant identifiée à chacun des personnages principaux (qui sont pourtant 3 mecs). J'ai compris des trucs sur moi que je comprenais pas forcément.
Vraiment.
Sincèrement.
Je vous le conseille.

par flo0wer
Brotherband, Tome 1 : Frères d'armes Brotherband, Tome 1 : Frères d'armes
John Flanagan   
Un vrai plaisir que de retrouver la plume de John Flanagan dans de nouvelles aventures.... avec nos Skandiens favoris cette fois.
Brotherband est, je trouve, vraiment très proche de ce qu'est l'Apprenti d'Araluen. On a le même genre de personnages, de caractères et la trame générale reste aussi sensiblement la même.
On a Hal qui, tout comme Will avant lui, est marginalisé par ses pairs à cause de ses origines (son sang-mêlé dans le cas de Hal). Hal qui est un peu gringalet mais ingénieux et son fidèle et grand ami : Stig. [spoiler] avec lequel il a, mine de rien, sympathisé un peu comme Will et Horace avaient pu sympathiser avant eux... le gringalet sauvant la vie de l'autre[/spoiler].
Ca reste pourtant un moment vraiment agréable avec des personnages drôles et attachants... ou vraiment antipathiques (non je ne pense pas à Thusgurd). A plusieurs moments j'ai aussi trouvé les caractères des Hérons proches de ceux des vikings de How to train your dragon (notamment pour les jumeaux).

Si on a aimé l'Apprenti d'Araluen... je ne vois pas comment on pourrait ne pas accrocher à Brotherband. D'autant plus qu'on retrouve Erak (aaaah mais que j'aime Erak !), et qu'on a une paire de fois des références à Will et la petite troupe

par Snapou
Nos étoiles ont filé Nos étoiles ont filé
Anne-Marie Revol   
J'avais vu Anne Marie revel lors d'un interview. Je savais que son livre serait difficile à lire, tellement les faits sont innommables. J' ai du reprendre mon souffle à plusieurs reprises. c'est dur...tellement dur de traverser cette tranche de vie de ce père et cette mère endeuillés à jamais. Un livre pourtant remarquable de force et de courage qui force l'admiration.

par pascalisa
Le Royaume d'Aradan, Tome 1 : La Prophétie du Dernier Espoir Le Royaume d'Aradan, Tome 1 : La Prophétie du Dernier Espoir
Clémence Lesnes   
Chapitre I Rencontre


Le grand jour.
Arrivée au lycée, la jeune femme se glissa entre les nombreuses personnes déjà présentes, ses livres collés contre la poitrine. La rentrée des classes, elle détestait ça. Les groupes d'élèves qui riaient aux éclats, ceux qui parlaient bien trop fort à son goût, ceux qui se bousculaient sans ménagement. Elle détestait tout cela.
Elle se fraya un chemin tant bien que mal parmi tout ce monde. Elle arriva finalement près de l'entrée du bâtiment pour examiner les feuilles accrochées au mur, elle savait maintenant dans quelle salle elle devrait se rendre lorsque la cloche sonnerait. Elle attendit près de la porte d'entrée du bâtiment et se perdit dans ses pensées.
C'était sa dernière année à étudier dans la North Medford High School. La jeune femme vivait dans la ville de Medford, Oregon, du plus loin qu'elle se souvienne. Jamais elle n'avait quitté cette ville. Tout ce que voulait désormais cette jeune femme à la belle chevelure châtain, c'était obtenir son diplôme et pouvoir quitter cet endroit.
Elle en avait assez vu du Medford et de toutes les autres villes à proximité. Elle voulait parcourir le monde, découvrir de nouvelles choses. Ici elle était comme invisible et elle détestait ça.
Le jour où j'ai appris à vivre Le jour où j'ai appris à vivre
Laurent Gounelle   
Absolument génial, j'ai adoré.
Ce livre ne fait que remettre en question le personnage principal Jonathan. Moi aussi ça m'a interpellé et quand j'ai eu fini le livre, je suis resté un moment à me demandé ci je ne m'était pas perdu un peu en route moi aussi et la réponse fût comme une évidence. Il y a plusieurs phrases dans ce livre qui font réfléchir mais j'aime celle ci ''' La nature nous rend ce que la société nous à confisqué.'''' Ce livre est un roman, une fiction mais on y retrouve tellement de chose vrai. Nous vivons dans une société de consommation abusive, il faut toujours le dernier cri en téléphonie ou vêtement et si tout simplement nous nous contention pour une fois de vivre sans regarder à travers une vitrine. C'est décidé je commence aujourd'hui.

par MARIANE16
Widdershins, Tome 3 : Le pacte brisé Widdershins, Tome 3 : Le pacte brisé
Ari Marmell   
http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fr/2015/06/widdershins-t3-le-pacte-brise.html


J’étais ravie de retrouver notre voleuse préférée, après le final déchirant du deuxième opus. L’attente a été longue !

Widdershins n’a pas refait surface à Davillon depuis les évènements tragiques qui l’ont poussée à partir et n’a pas l’intention d’y retourner pour l’instant. Ses pas vont la conduire à travers la Galice et, malgré elle, elle va se retrouver mêlée à une intrigue qui la dépasse. Tout semble se liguer contre elle, mais elle s’acharne pour honorer la mémoire d’une personne qui lui était chère. Olgun et Widdershins vont devoir franchir leurs limites et faire preuve d’ingéniosité afin de venir à bout de cette histoire où tout se mêle : politique, rivalités familiales, redoutable troupe de brigands avec selon les rumeurs un sorcier dans ses rangs, etc.
Pendant ce temps-là, à Davillon les choses ne vont pas si bien que l’on aurait pu le croire. La ville est en train de tomber aux mains d’une ennemie puissante et Shins est bien loin de s’en douter…

Je n’ai pas trop voulu résumer, car franchement ce serait dommage de trop en dire. Il FAUT lire ce troisième opus. Je me suis vraiment régalée ! Je trouve que, dans cette saga, les tomes sont vraiment de mieux en mieux. J’avais aimé les deux premiers, mais celui-là était encore au-dessus des précédents.

Je vais commencer par les personnages. Widdershins est vraiment différente. Si elle a toujours son caractère légendaire, son manque de savoir-vivre qui la rend attachante et son sens de l’humour qui m’aura bien fait sourire une fois de plus, elle se montre également plus humaine et plus fragile par moments. Je me suis vraiment sentie plus proche d’elle, plus touchée par ce qu’elle traversait. Malgré la carapace qu’elle a tenté de se construire pour oublier tout ce qui lui était arrivé, on se rend compte qu’elle est bien plus sensible et va même jusqu’à craquer parfois.
Olgun, son dieu de poche, est fidèle à lui-même. Toujours le mot pour rire et pour mettre Widdershins hors d’elle. Je l’ai trouvé plus proche d’elle, à sa façon il est devenu un véritable ami pour la voleuse. Leur connexion se renforce, pour le meilleur comme pour le pire !
Les nouveaux personnages que l’on découvre ici sont tous très intéressants, notamment au sein de la famille que Shins va tenter d’aider contre le gré de la plupart de ses membres. Un jeune noble en particulier – que je ne nommerai pas pour préserver la surprise – était franchement attendrissant malgré sa maladresse.

La plume d’Ari Marmel est toujours aussi agréable et juste. Il sait nous entrainer dans le feu de l’action et faire palpiter notre cœur au même rythme effréné que celui de Widdershins.

Je suis toujours agréablement surprise par les intrigues complexes et passionnantes que l’auteur arrive à créer et celle-là ne faisait pas exception. Il introduit quelque chose d’énorme pour la suite, mais ce troisième opus ne se contente pas d’être une introduction, c’est bien plus que cela ! Je me suis retrouvée plus rapidement emportée par l’histoire et j’ai été tenue en haleine jusqu’au bout. Il m’a été impossible de poser le livre sans avoir le fin mot de l’histoire ! Dès que j’avais cinq minutes devant moi, j’en profitais pour me plonger dans cet univers à la fois imaginaire et criant de réalité. Du coup, je n’ai absolument aucun point négatif à citer. Si ce n’est pas un véritable coup de cœur, ce n’est pas passé loin et j’ai vraiment hâte de lire la suite ! J’espère que les choses finiront par s’arranger un peu pour Shins et qu’elle décidera enfin de cesser de jouer les loups solitaires !
Je vais m’arrêter là, j’ai vraiment peur d’en dire trop ! Ce n’est jamais facile pour un troisième tome !

En résumé, ce tome est une véritable réussite ! Je l’ai largement préféré aux deux premiers que j’avais déjà beaucoup appréciés. Je me suis laissée emportée par l’histoire et par la justesse des mots d’Ari Marmell. La sensibilité toute nouvelle de Widdershins m’a émue et j’ai adoré retrouver son sens de l’humour et son caractère si particulier. L’auteur m’a bluffée une fois de plus, car je n’ai pas pu deviner la fin, ni même un seul début de piste, avant de l’avoir lue. Bref, j’ai hâte de lire la suite maintenant et je vous le conseille fortement !



par Ice-Queen