Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Philla : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ma raison de vivre, Tome 3 : Ma raison de respirer Ma raison de vivre, Tome 3 : Ma raison de respirer
Rebecca Donovan   
Une fois que j'ai eu fini "Ma raison d'espérer", il était IMPOSSIBLE que je reste là, à attendre mai 2016 pour savoir la suite. Il fallait que je la lise maintenant.
J'ai donc directement acheté le troisième tome, en anglais donc.

Oh mon dieu. Le premier m'a dévasté, le deuxième m'a laissé sans voix, mais alors celui là, une pure merveille.

Je ne savais pas bien à quoi m'attendre, surtout après le départ précipité d'Emma, loin de la ville et loin d'Evan.

On retrouve donc Emma, des années plus tard, complètement transformée. Elle est en école de médecine, elle a des nouveaux amies mais reste toujours autant concentrée sur les études.
Sa relation avec Sara n'a pas changé, on peut même dire qu'elle est plus forte qu'avant. Même si Sara est en voyage à Paris, elle continue de veiller sur son amie plus que jamais (notamment grâce à Meg, la colocataire d'Emma). Evan ? Elle l'a laissé le jour de son départ et n'a jamais repris contact avec lui. Elle en souffre, mais pour elle c'était une bonne décision, elle n'en parle donc jamais même si on voit qu'elle n'est pas tranquille avec sa décision.

Tout semble se passer plutôt bien, elle a des amies, elle sort en soirée et se fait même draguer par un gars têtu et très déterminé. On a l'impression que sa vie recommence, même si il y a un hic. Emma se retrouve ivre - plus d'une fois. Et c'est un détail qui m'a 1) choquée 2) mise dans l'incompréhension la plus totale.
Sérieusement, après tout ce qu'il s'est passé avec sa mère, comment elle peut continuer comme ça ? Je comprend bien que lorsqu'elle est ivre elle n'entend plus les voix, ne souffre plus et ne ressent plus rien. Mais merde, c'est ça de vivre !
Mais plus on avance dans l'histoire, plus on comprend que tout ce qu'elle dit, fait, tout ça ce n'est pas vraiment "réel". Elle est détruite, et elle a changé - pour le pire malheureusement.

Et on arrive à un moment de l'histoire, où c'est la surprise totale. On a le point de vue d'Evan ! MERVEILLEUX !
C'est sûrement en grande partie pour cela que ce troisième tome est un si grand coup de coeur. J'ai toujours voulu voir le monde - et Emma du point de vue d'Evan, et voilà, un point plus que parfait.

Je ne vais pas en dire plus, mais out of breath c'est l'histoire d'une fille brisée, qui va réapprendre à respirer aux côtés d'une garçon blessé - mais amoureux.

Une des plus belles histoires d'amour qu'il m'a été donné de lire. J’achèterai le tome 3 en français dès sa sortie, et je continuerai de lire et de relire cette trilogie magnifique.

Merci infiniment Rebecca Donovan pour ces trois romans à couper le souffle !
Révélée Révélée
Renee KNIGHT   
Révélé et un roman ! haletant ! époustouflant !
Une maitrise du texte et de l'histoire menée en mains de maitres !
Un grand bravo pour ce livre exceptionnel en tout point .
Un suspense éprouvant et bouleversant.
Et une fin qui m'a scotché sur place waouh !
Pour un premier roman chapeau à l'auteure!
Je dirais pour finir simplement acheté ce livre fabuleux !
À lire ...
Le chant de la Malombre, tome 1 : Tueurs de Dragons Le chant de la Malombre, tome 1 : Tueurs de Dragons
Gaëlle K. Kempeneers   
n jour, la terre est tombée malade et les dragons sont devenus fous. Pendant quelques Jours Sanglants, ils ont ravagé les royaumes des hommes avant de se réfugier dans la Morteterre, ce nouveau territoire qui ne cesse de s’étendre comme une gangrène. Depuis, les peuples de la Viveterre vivent sous une épée de Damoclès permanente, reculant sans cesse face à l’avancée de la magie des terres noires : la Malombre. Une nouvelle caste de chevaliers a été créée dans la douleur, le sang et la folie. Les Tueurs de Dragons qui luttent pied à pied, jour après jour, contre l’avancée inexorable de la Morteterre. Une lutte qui semble perdue d’avance...

par Philla
Ne me lâche pas Ne me lâche pas
Lil Evans   
Alors je le répète ce n'est pas un style que je lis beaucoup donc je n'ai pas beaucoup de points de comparaison...

Et oh la la cette histoire m'a marqué par son contenu car même si c'est romancé et que c'est du paranormal, l'auteur nous montre à quel point des personnes à l'esprit étriqués et intransigeantes par rapport à la différence peuvent être cruelles... et c'est cela qui m'a profondément touché.

"Elle" m'a ému au plus au point car sa fragilité est sa force en fait. J'ai aimé sa découverte du monde car son innocence est pure et on comprend pourquoi Louka tombe sous son charme.
Pour moi une jolie romance.
Une belle découverte.

par mamour04
L'Archer Maudit, Tome 1 : La Fille d'Ombre et de Lumière L'Archer Maudit, Tome 1 : La Fille d'Ombre et de Lumière
Agathe Roulot   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2014/02/larcher-maudit-tome-1-le-chasseur-dames.html

Enfin ! Oui, enfin, je peux lire ce livre. Si vous saviez depuis combien de temps j'ai attendu pour découvrir ce qu'il renfermait ! Deux ans, oui deux ans. J'ai été patiente, hein ? Non mais plus sérieusement, j'ai connu ce premier tome sous forme de fiction sur une des plateformes adéquates. Par manque de temps, je n'ai pas pu la lire quand elle était en ligne. Et quand j'ai voulu, beh... l'auteure l'avait retirée pour tenter l'édition. Moi, frustrée ? Ouais, carrément !

Elenwë est une jeune elfe qui vient tout juste d'avoir 100 ans et donc d'être majeure. Alors qu'elle chasse dans Vallée Oubliée, elle se fait agresser par un chasseur d'âmes. Enfin non, pas un chasseur d'âmes, mais LE chasseur d'âmes, qui est craint de tous. Cet événement sera celui qui déclenchera toutes les péripéties qui suivront et mettront en danger la jeune elfe, bien plus qu'elle en le croit. Elle retourne donc chez elle, et à l'aide de son maître, elle s'en va prévenir le conseil et la Reine, avant qu'il ne soit trop tard.

Je dois dire que je me suis de suite attachée à Elenwë. Dès les premières lignes j'ai été embarquée dans l'univers crée par Agathe Roulot, et les pages, défilant toutes seules, m'ont aidée à me sentir à l'aise. J'ai eu de suite un fort attachement pour cette jeune elfe qui ne se doute pas que son avenir sera loin d'être beau et doux comme elle pouvait l'imaginer. D'une fille simple et sans fioritures, on apprend à la connaître et l'apprécier pour ce qu'elle est. Elle a un fort caractère, n'est pas toujours d'accord avec son maître, mais à l'opposé, elle lui voue un respect total. Elle n'aura jamais un mot plus haut que l'autre et saura rester sereine dans toutes situations – ou presque.

Au fil des chapitres, nous quittons une Elenwë peu sûre d'elle, pour une elfe qui devient forte, et qui prend les décisions qui doivent être prises. Ce personnage est poussé aux extrêmes et très bien étudié. On sent que l'auteure a pris un certain plaisir à écrire ses aventures, et on se retrouve, nous lecteurs, comblés du début à la fin. Même ses compagnons de voyage sont intéressants à suivre mais aussi irritants pour certains. D'autres sont encore trop peu exploités et de ce fait, on doute de beaucoup, mais j'ai aimé me faire mes propres opinions et surtout, me tromper (pour certains). L'auteure sait jouer sur les mots, et comme c'est narré du point de vue de Elenwë, sans s'en rendre compte on va dans son sens et on est d'accord avec tout ce qu'elle pense.

Un autre point qui m'a convaincue : l'auteure arrive très bien à décrire les lieux, de sorte qu'on les imagine bien et qu'on aimerait y être, tant ils semblent être beaux. Plus d'une fois, j'ai été complètement subjuguée que je n'entendais plus ce qui se passait autour de moi, j'étais vraiment dans le roman. J'entendais presque les bruits qu'entendait Elenwë, et pour moi, ça, c'est un point plus que positif. J'aime me sentir émergée dans un roman quand je lis et c'est ce que j'ai ressenti du début à la fin.

Le roman est découpé en trois parties bien distinctes. Les chapitres se lisent tout seuls, se suivent très bien et chaque action est très bien menée et pas de trop. Il n'y a aucun temps mort, Elenwë est toujours en danger, même quand elle pense s'en sortir et pouvoir souffler. J'ai aussi beaucoup aimé les moments où la jeune elfe semble s'adresser à nous et nous conter son histoire telle qu'elle s'est passé. J'ai trouvé que c'était très astucieux ! Les retours en arrière, quand on voit comment elle a évolué sont aussi très intéressants et on se rend compte au bout d'un moment qu'ils ont un certain impact sur sa vie de maintenant et qui vont pouvoir l'aider à voir plus loin ou bien prendre conscience des erreurs qu'elle peut faire ou a fait.

Chaque fin de chapitre se termine de telle sorte qu'on ne peut pas lâcher le roman avant d'avoir nos réponses qui n'arrivent presque qu'à la fin. De ce fait, les 426 pages défilent toutes seules et quand on arrive à la fin on ne veut qu'une chose : le tome 2. l'auteure a décidé d'employer le présent pour cette saga, et je trouve cet emploi très judicieux. Pourquoi ? Parce qu'ainsi, on est encore plus dans l'ambiance, on ressent plus les choses, on devine certaines choses et parfois les sentiments sont tellement accrus, que ça nous prend aux tripes. En plus de faire des fins de chapitre qui poussent à aller plus loin, Agathe Roulot n'hésite pas à lâcher des bombes un peu partout, à tel point que j'ai été surprise plus d'une fois à me dire « non, ce n'est pas possible ! Elle a pas osé ?! ». Elle n'hésite pas non plus à faire souffrir ses personnages. Parfois, elle n'a aucun pitié, et c'est ce qui fait qu'on apprécie d'autant plus le roman : ils sont vivants et souffrent quand même, ce qui les rendent encore plus réels à nos yeux et non immortels.

Cependant, je trouve que le dernier chapitre clôt trop rapidement ce premier tome. Je m'explique : l'action est là, et d'ailleurs, la dernière partie est très stressante et prenante. Ce que je veux dire par là, c'est qu'à la fin, Elenwë a quand même pas mal souffert (je ne rentrerai pas dans les détails), et j'ai trouvé qu'elle se relevait bien trop vite. Certes, elle a encore plein de choses à faire, mais... j'ai trouvé ça presque irréaliste. Quand on sort blesser – autant physique que moral – on ne guérit pas aussi vite, en à peine quelques minutes... J'avoue que ça m'a un peu étonnée et refroidie.

Oh et puis un mot sur la couverture, quand même ! Parce que là... J'en suis tombée amoureuse dès qu'elle a été dévoilée, vraiment. Elle reflète très bien le côté fantasy, et l'aigle qui y est est aussi très important dans le récit. Je trouve que cette couverture colle vraiment très bien à l'univers, alors je dis chapeau pour le choix.

Néanmoins, ça n'enlève rien au charme de l'histoire et je conseille à ceux qui aiment la fantasy et les elfes de tenter ce roman, vraiment. Je pense que vous ne serez pas déçus. J'ai attendu deux ans pour le lire, et honnêtement, je ne regrette pas de m'y être plongée. Pour un premier tome, Agathe Roulot y va fort, pour mon plus grand plaisir. Son sujet est maîtrisé, on sent qu'en plus des recherches, elle connaît son univers sur le bout des doigts. Le personnage principal est attachant dès les premières lignes, et pour moi, c'est important. Des descriptions d'endroits qui font rêver et voyager, un univers qu'on aimerait encore plus connaître en profondeur et une guerre entre deux races d'elfes vieille de plus siècles. De l'action, du suspense, des doutes. Le cocktail parfait qui me plaît et me transporte. Pour moi, ce tome 1 est une franche réussite et j'ai vraiment hâte d'avoir la suite !

Justine P.

« Voronwë commence à me gourmander lorsqu'il voit que je dépose négligemment ses précieux parchemins sur le canapé.
— Ben quoi ? demandé-je en haussant les épaules. Ils étaient déjà en chantier, je ne vois pas pourquoi je...
— Ils étaient rangés ! s'exclame Voronwë. Je les avais triés !
— Ah bon ? fais-je en arquant un sourcil. Je n'avais pas remarqué, maître... »

par just2iine
Blue Watch Blue Watch
John Harvey   
Un livre émouvant et touchant, qui décrit la vie d'un jeune anglais, Jack, pendant la seconde guerre mondiale.
Jack est un garçon courageux et téméraire qui va s'engager comme messager pour aider son père, pompier.
Un roman très réaliste, à lire !
La Trilogie des Survivants, Tome 1 : Arène Un, Les Chasseurs d'Esclaves La Trilogie des Survivants, Tome 1 : Arène Un, Les Chasseurs d'Esclaves
Morgan Rice   
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre! Il se passasse tellement de chose en si peux de temps, c'est remarquable! Mais, je trouve que justement tout vas un peu trop vite! Pour l'action c'est génial, mais je trouve que pour les personnages sa va trop vite![spoiler]Ils (Ben, Brooke et Logan) viennent de se rencontré, ne parle presque pas de eux et ils (Ben et Logan) sont déjà jaloux l'un de l'autre!![/spoiler] Je trouve juste que ça n'a aucun sens!

par Ainako
Nick's Blues Nick's Blues
John Harvey   
Un bon livre jeunesse, sans être exceptionnel il reste intéressant et la mention du blues ne m'en fait parler qu'en termes plus élogieux :)

par Ivalnur
Keep Calm and Love Me Keep Calm and Love Me
Catherine Kalengula   
http://leschroniquesdelaplumeapapote.blogspot.fr/2015/11/keep-calm-and-love-me.html?m=1

"Mon père nous avait abandonnées, Buzz m’avait trahie de la pire des façons, pourtant, je n’en démordais pas : l’amour était le sel de la vie. "

Mon avis :
Si vous cherchez un livre plein de sous-entendus, qui fait réfléchir ou qui instruit, passez votre chemin. Keep Calm and love me n'est pas un livre que l'on lit pour s'instruire sur un sujet grave, mais bel et bien un roman léger qu'on lit sans y penser pour se détendre et passer un bon moment.
Lina est la plus banale des héroïnes de Chick Lit : romantique, maladroite, malchanceuse en amour, drôle malgré elle, bref en un mot : attachante. Comme toute bonne héroïne de Chick Lit, Lina s'éprend d'un homme qui n'est pas faite pour elle, quitte à passer à côté du grand amour. Jaimee, son premier amour, revient dans sa vie du jour au lendemain; malgré ses sentiments renaissant et son apparence de gentleman, Lina a du mal à lui faire totalement confiance. Elle déprime donc dans son appartement, mais même cloîtrée là-bas, son idiot de voisin, Swann, lui tape sur les nerfs. Voilà, en quelques lignes de résumé vous êtes sûrement déjà capables de prédire la fin du livre.
Si cette romance n'a rien de très originale, à l'instar des personnages, elle est tout de même divertissante. Les personnages sont hautement attachants, et le livre se devore sans qu'on en ai conscience.
J'apprécie beaucoup ce genre de lecture qui apaise et permet de se vider la tête entre deux lectures ardues ou une actualité trop lourde ...
En conclusion, je vous recommande cette lecture qui a tout d'un roman de Chick Lit appréciable
En apesanteur En apesanteur
Rachel Berthelot    Rose Darcy   
On oscille entre le chaud bouillant mamamia et la lecture hyper rafraichissante qui coule toute seule, un mélange extra. Les 2 auteurs ont géré le paté ! Ally est sans conteste mon personnage préféré, elle est primesautière, folledinguo, authentique, touchante. Une véritable bouffée d'air. C'est la petite romance parfaite, sans prise de tête, avec un humour enchanteur. Bref, j'ai passé un excellent moment. J'ai trouvé que la fin était idéale, elle fait raler mais en même temps elle permet aux lecteurs de continuer leur histoire dans leur tête et d'imaginer à leur guise ce qu'il adviendra de Kyle et Ally.
à lire absolument !

par Mell2-2