Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Armony22 Bronze
Note : 6/10
"Rêve comme si tu vivais pour toujours,
Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui."
James Dean

Je me suis lancée dans la lecture de Phobos en ayant conscience que c'est un livre young adult, mais j'étais très curieuse de savoir pourquoi ce livre a suscité pareil engouement.

Première chose qui m'a génée : on envoit des ados dans l'espace après seulement une petite année de formation. Chacun a également dû apprendre une spécialisation, médecine, biologie, etc.. Quand on sait le nombre d'années que passent les astronautes, les médecins, etc à se former, ça paraît vraiment pas crédible. Mais on est dans de la science-fiction et pour un jeune public, on va donc dire que ça passe.

La seule chose qui aurait amené un peu de suspens au roman nous est révélée dès le début et à travers des dialogues, qui pour le coup deviennent lourds et pas naturels. Mais l'auteur insiste, de peur que l'on oublie sans doute, et nous ressert sa révélation tout au long du roman. J'avoue que je n'ai pas compris, garder cette information pour la fin aurait rendu le livre beaucoup plus prenant. C'est dommage !

Je n'ai pas aimé le style de l'auteur. Son écriture n'est pas fluide, beaucoup de longueurs et de répétitions inutiles qui ne rendent pas la lecture agréable et aisée.

Les chapitres alternent entre les scènes "champ", ce qui se passe dans l'espace, "contrechamp", ce qui se passe sur terre et "chaîne Génésis", ce qui se passe à la télévision. Les scènes sur terre sont beaucoup trop nombreuses, surtout celles avec les dirigeants du programme qui rabâchent sans cesse la même chose. J'aurais préféré que l'on voit plus les douze participants, en particulier les garçons que l'on ne voit que rarement. Ca aurait été plus intéressant et moins répétitif.

Je ne me suis attachée à aucun des personnages. Ils ne sont pas assez travailllés et manquent de profondeur. On en apprend très peu sur eux, surtout du côté des garçons qui font presque office de figurants. Il y aussi beaucoup trop de stréréotypes. Chez les filles par exemple, il y a l'intello, la mignonne, la nunuche, la sportive, etc.. Le personnage de Serena aussi n'est que clichés. Elle m'a vaguement fait pensé à quelqu'un d'ailleurs (pas cliché du tout celui-là). Elle est franchement détestable, imbue d'elle-même, arriviste, seul l'argent et sa petite personne l'intéresse, fait de la télé-réalité et se dirige vers de hautes fonctions politiques... Ca ne vous rappelle rien ?

Pour le reste, les dialogues entre les participants et les séances de speed-dating sont clairement destinés à un jeune public. N'entrant plus dans cette catégorie, je ne jugerai pas.

Le thème aurait pu être intéressant. L'auteur aurait pu en profiter pour faire la critique de la télé-réalité et toutes ces émissions poubelle qui fleurissent hélas sur nos écrans. Sur les gens qui deviennent à moitié fous à force de regarder ces âneries. J'ai pensé que c'était le but recherché au départ mais ce n'est pas le cas.

Je ne vous cacherais pas que j'ai dû m'accrocher pour venir à bout de ce livre. J'espérais que la fin releverait un peu le tout mais que nenni. En réalité, tout nous est raconté dès le départ, les autres intrigues ne sont pas terminées et le pseudo cliffanger final... ouais bof. Ca ne m'a pas convaincue. En tout cas pas pour avoir envie de lire la suite.

Je n'étais clairement pas le public ciblé pour ce livre et ça ne l'a pas fait avec moi. Mais je peux comprendre que les jeunes ados soient attirés par cette histoire. Si vous êtes curieux, faites-vous votre propre avis.

Retrouvez toutes mes lectures sur ma page
https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/


Par le Editer
Avec moi ce livre ça ne l'a pas fait !!!! J'ai malheureusement pas trop trop aimé !!!! Je n'ai vraiment pas aimé les personnages ( surtout Serena ) . C'est vraiment dommage car avec tout les avis positif je m'attendais aussi à aimé. Par contre la plume de Victor Dixen est très addictive et très belle !!!!
Par le Editer
Mimon Or
Note : 8/10
Histoire captivante un univers original on voyage vraiment dans se livre on vit l aventure à fond, le suspens nous tiens vraiment en haleine, l angoisse qu ils vivent tous sur mars on la vit en même temps il y a des passages vraiment triste, et d autre drôle j ai adoré tous les tomes mais le tome 4 et celui que j aime le moins j ai eu du mal à me remettre dedans les 100 premières pages on été longues le retours sur terre les tests les blogs des pionniers et le procès qui les attend mais finalement le suspens reprend le mystère sur la maladie de Kelly, et la vie sur mars n'est pas fini qui y a t il encore la bas
Par le Editer
cieletoile Argent
Note : 9/10
Phobos m'a tenu en haleine jusqu'au bout, je n'attend qu'une chose : avoir le second tome entre les mains pour pouvoir le dévorer.
Au départ, on se dit qu'il s'agit d'une histoire toute mignonne de télé-réalité, mais il y a tellement plus que cela ! Et tous les personnages sont touchants, je parle des prétendants et des prétendantes, mais également de quelques personnages secondaires qu'il me tarde de découvrir davantage !

Phobos est aussi le signe d'une aventure tellement originale ! Qui n'a jamais rêvé d'aller sur Mars ? De découvrir ce qu'il y avait tout autour de notre belle planète ? Victor Dixen, au travers de ses lignes, m'a tout simplement fait rêver !
Par le Editer
erylis43 Or
Note : 9/10
Superbe découverte, j'ai adoré ce livre! Il est très addictif, je n'arrivais pas à en décrocher!
La narration est un peu particulière à cause des différents points de vue mais elle donne un côté original au livre et finalement ça rend très bien.
Il y a du suspense, de l'action, des retournements de situation, un peu d'amour et tout ça est très bien dosé!
J'espère que la suite est aussi géniale!
Par le Editer
InesInWonderland Diamant
Note : 9/10
Comment ne pas tomber amoureuse de ce roman et de tous ses personnages ?
L'histoire y est très forte et l'auteur fait preuve d'une telle créativité ! Victor DIXEN et le roi du suspense et du plot twist, ce livre m'a littéralement retourné le cerveau ! J'en fais la recommandation à tous ceux qui aiment les univers de la science-fiction et du young adulte parce que ce tome est une véritable petite pépite à lire quand on aime ces univers.
Par le Editer
https://jiboutetry.wordpress.com/2018/02/11/aimer-la-science-fiction-avec-phobos-de-victor-dixen-sf/

Je rassure tout de suite les allergiques à la romance dans les livres, cette dernière bien que présente (speed dating oblige), ne tombe pas dans le naïve et n’est pas coulant à souhait (ouf!). Au contraire elle prend plus place en second plan et laisse la star à l’intrigue, qui est savamment menée. Les deux histoires qui se déroulent en parallèle (les speed dating dans le Cupido et la chasse à la vérité sur Terre) sont très bien dosées et amplifient le suspense. D’ailleurs, pour ce dernier, je n’ai pas été déçue. Mr Dixen a su mettre en place dès le début une tension qui reste palpable tout le long du récit et nous tient en haleine jusqu’au bout. Mention spéciale au suspense du chapitre 3, on a beau connaitre la réponse de Léo (Va-t’elle ou non partir pour Mars?), le doute réussit tout de même à s’immiscer, et c’est à ce genre de chose qu’on reconnait un bon auteur. L’intrigue est vite mise en place, les méchants vite dévoilés (Attention aux naïves, comme moi, qui s’attachent vite aux personnages pour découvrir qu’en fait ce sont des pourris ><) et le sort de nos astronautes en herbe semble scellé dès le début, mais c'était sans compter les nombreux retournements de situations haletant qui nous brouillent l'esprit. Je déplore seulement un rythme légèrement plat, après les premières séances de speed dating. Même si l'auteur fait de nombreuses ellipses, certains passages sont un chouilla en deçà du reste de l'histoire et certaines séances aux parloirs paraissent plates à côté des moments forts que Léonor nous fait vivre et des discours poignants de ses interlocuteurs.

Au niveau des personnages si j’ai bien sûr mes préférences, il n’y en a pas un que j’ai détesté. Ils sont tous uniques et attachants dans leur genre et c’est bien dommage qu’on n’en sache pas plus finalement. J’ai beaucoup aimé retrouver dans le casting des gens de tout horizon avec chacun leurs particularités. Il est assez rare de trouver des handicapés dans les romans et je voulais donc mettre en avant ce geste de l’auteur. Curieusement dès la description des candidats masculins j’ai de suite été attirée par Mozart (le beau brésilien aux cheveux bouclés) et Marcus, ce dernier est d’ailleurs pour moi un vrai mystère, imprévisible ce qui ne le rend que plus intrigant. Alexeï que j’aimais le moins dès le début est resté l’un de ceux que j’appréciais le moins de par son apparente perfection (j’avoue avoir hâte de connaitre sa particularité!). J’ai toujours peur quand l’auteur est masculin qu’il n’arrive pas à créer des personnages féminins suffisamment forts et bien là mes doutes se sont envolés dès le début. J’ai fondu pour Léonor et Serena est juste PARFAITE! Le duel s’annonce très prometteur entre ces deux grands esprits. J’ai d’ailleurs été impressionnée par les descriptions des vêtements que l’auteur fait! Ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir un vocabulaire sur la mode aussi étendue :p.

Pour parler de la fin elle est juste magique. L’auteur choisit vraiment des phrases fortes qui résonnent et tourne dans la tête pendant de long moment encore après la lecture. Que dire du slogan du programme :
« 6 prétendantes.
6 prétendants.
6 minutes pour se rencontrer.
L’éternité pour s’aimer »
qui est selon moi du pur génie! Et la chanson Cosmic Love? Victor Dixen sait vraiment comment manier les mots du surnom Léoparde au dialogue des speed dating fort en émotions, il est impossible de ne pas applaudir sa plume et surtout de ne pas en redemander!

Donc pour conclure j’ai été plus que charmée. Moi qui n’attendait rien de particulier mais qui était tout de même intriguée, j’ai fini des étoiles dans les yeux avec la hâte de retrouver tous ces personnages et plus encore dans le prochain tome.
Par le Editer
Aryia Diamant
Note : 8/10
Aussi étonnant que cela puisse paraitre, je n’ai entendu parler du phénomène Phobos que très récemment : j’étais en train de regarder la liste des invités aux Imaginales 2016 quand mon regard a été attiré par la couverture qui trônait sur la page de Victor Dixen, auteur que je ne connaissais que de nom. Intriguée, j’ai jeté un coup d’œil au résumé et ça a été le coup de foudre : depuis toute petite, je suis passionnée par l’espace et l’astronomie, les planètes et la conquête spatiale. De plus, la dernière phrase du résumé m’intriguait : qu’allait-il se passer pour que cette situation idyllique se métamorphose en véritable drame ? J’étais très curieuse.

En entamant ma lecture, je n’étais cependant pas parfaitement convaincue : ne supportant pas les émissions de télé-réalités, j’avais très peur de cette facette du livre. Mais je me félicite d’être passée outre cette réticence : ce livre a été un véritable électrochoc, un coup de cœur monumental. Moi qui craignais de ressentir la même pointe d’agacement et d’ennui que devant Les anges de la téléréalité ou autre émission du même acabit, j’ai été littéralement absorbée par cet aspect-même du roman. Victor Dixen est un chimiste littéraire de haut niveau ! Il a parfaitement bien équilibré les choses : si la télé-réalité est le fil rouge de l’intrigue, ce qui permet de donner une cohérence entre les différentes perspectives, tout ne s’y rapporte pas continuellement. La structure est particulièrement intéressante, puisqu’en fonction des chapitres nous suivons plusieurs points de vue.

Le premier, intitulé « Champ », nous plonge dans les pensées de Léonor, l’une des six prétendantes, apparemment intrépide et inébranlable mais rongée par un terrible secret. Grâce à elle, nous vivons « en direct » le quotidien de ces six filles embarquées au sein d’un vaisseau symboliquement nommé Cupido pour un voyage sans retour vers la planète rouge. Léonor est différente des autres : elle ne croit pas au Grand Amour promis par le générique, elle ne pense pas que son Ame Sœur sera miraculeusement l’un des six garçons choisis par la production. Léonor est typiquement l’adolescente révoltée qui refuse de se conformer aux règles des adultes : dès le premier speed-dating, elle met les choses au clair : elle suivra ses propres principes. Mais elle va rapidement se rendre compte que la raison n’a aucune chance face aux sentiments, et que tous les programmes du monde, aussi réfléchis soient-ils, ne peuvent rien contre le cœur.

La seconde perspective, le « Contrechamp », nous invite à suivre les organisateurs du programme Genesis, et en particulier Serena McBee, psychiatre de renom et présentatrice adulée, que les adolescents perdus au milieu de l’espace considère comme leur sauveuse : c’est elle qui les a sélectionnés, leur a donné une nouvelle chance, une nouvelle vie. Très rapidement, au cours des discussions entre les membres de l’équipe, on découvre que tout n’est pas aussi féérique qu’on ne le pense : les candidats, mais aussi les téléspectateurs et la majorité du personnel, sont bien loin de se douter de la terrible réalité qui se cache sous ce programme. Très rapidement, le lecteur apprend ce que Serena et ses collaborateurs cachent au monde entier, et c’est terrible de constater à quel point personne ne se rend compte de rien. Vous n’imaginez même pas le nombre de fois où je me suis retrouvée à parler à mon bouquin en exhortant Léonor à se méfier ! Serena est un personnage très antipathique à partir du moment où on découvre son vrai visage, cependant on apprend quelques éléments de sa vie qui font qu’on ne parvient pas totalement à la détester.

Le dernier point de vue est nommé « Hors-champ ». Nous suivons Andrew, un adolescent qui n’a apparemment aucun lien évident avec le programme Genesis, mais qui va s’avérer être celui qui, le premier, va avoir des doutes sur le ce-dit programme. Personnellement, j’ai été très touchée par ce personnage, dévasté autant par la mort d’un être cher que par le sentiment d’avoir été trahi par ce dernier. Andrew est un jeune homme déterminé et obstiné : il ne fait pas les choses à moitié et, surtout, une fois qu’il a un projet en tête, pas question de renoncer, quitte à se mettre en danger. Bien que son rôle reste assez limité dans ce premier tome, on devine qu’il va avoir une place capitale dans la suite de l’histoire.

En plus de ses trois angles narratifs, certains chapitres sont ciblés sur la « Chaine Genesis ». Il s’agit alors des retranscriptions des émissions, permettant de se faire une idée de ce que voient les téléspectateurs lors des speed-dating. Il s’agit donc de descriptions très proches du langage cinématographique, avec des « plan fixe », des « voix off », des « titrages » et des « zoom ». Les dialogues sont présentés comme dans un scénario ou une pièce de théâtre. Personnellement, j’ai adoré ces chapitres : ayant moi-même réalisé des courts-métrages après avoir suivi quelques courts théoriques sur le cinéma, je prenais un grand plaisir à imaginer ce que cela pouvait donner après montage. Bref, un vrai « plus » pour le roman !

Cela ne fait aucun doute : j’ai adoré cette histoire, j’ai apprécié la plume de l’auteur et j’ai terriblement envie d’en savoir plus sur le complot dont les prétendants semblent être victimes. J’adore les complots, les dissimulations, les mensonges et les manipulations dans les livres, ça ajoute du piquant et de la profondeur à l’histoire. Cependant, un élément me chagrine : après plus de 400 pages, on ne sait pas grand-chose des personnages. Certes, certains décrivent rapidement leur passé durant les speed-dating, mais j’ai regretté de ne pas en savoir plus sur eux. Même Léonor reste très incompréhensible, alors que la narration est de son point de vue ! Je pense qu’il aurait été bien plus intéressant d’approfondir un peu plus ces personnages ainsi que les relations entre les filles : elles ont quand même passées plus d’un an de formation ensemble, et on a quasiment l’impression qu’elles ne se sont jamais parlé avant d’embarquer … et c’est dommage.

Malgré ce petit détail, Phobos reste une excellente lecture, un coup de cœur tel que je n’en ai pas eu depuis des mois voire des années. A peine la dernière page tournée qu’on a envie de se plonger sans attendre dans le second tome, car le suspense final est insoutenable !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.fr/2016/05/v-behaviorurldefaultvmlo.html
Par le Editer
j'ai adorée l'histoire, surtout le thème mais je trouve horrible
Spoiler(cliquez pour révéler)
le faite d'envoyer à la mort les 12 volontaires
Par le Editer
J'ai beaucoup aimée !
Même si au début, j'avais des appréhensions, j'ai eu du mal à me mettre dedans. Mais dès que je mis suis mise, j'ai adoré !!

Si vous aimez la science-fiction et la romance c'est pour vous.

Et je voudrais dire merci à mon amie Audrey de me l'avoir prêté !

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.