Livres
554 080
Membres
598 922

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par okeanos01 2015-08-28T06:44:10+02:00

»

Rêve comme si tu vivais pour toujours, Vis comme si tu allais mourir aujourd’hui (…) La vie est courte, Romps les règles, Pardonne rapidement, Embrasse lentement, Aime sincèrement »

Afficher en entier
Extrait ajouté par grenalie 2016-08-16T16:35:59+02:00

- Aimer, ça ne veut pas dire tout accepter de l'autre, sans question ni remise en cause...

Afficher en entier
Extrait ajouté par pauline-3 2015-09-16T18:03:46+02:00

Il a dit que tu étais comme une géante rouge - tu sais, ces étoiles en fin de vie qui s'enflamment, qui rougissent et qui brûle tout leur système solaire autour d'elle en mourant ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par GreenPistols 2015-09-10T15:00:53+02:00

Si vous saviez, Serena, combien la léoparde voudrait vous sauter à la gorge pour lacérer votre beau visage trop lisse !

Je sais que vous m'avez épiée derrière la glace sans tain de la salle de bain, pendant toutes ces semaines où je m'y croyais seule...

Je sens qu'il n'y a aucune compassion dans la manière dont vous parlez de ma cicatrice, juste un voyeurisme malsain...

Je devine que vous cachez quelque chose d'énorme...

Mais quoi ?

Quoi ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par grenalie 2016-08-16T16:38:45+02:00

Vous me demandez de choisir entre la Justice et l'Espoir... C'est un choix impossible.

Afficher en entier
Extrait ajouté par manelya 2016-01-05T16:57:49+01:00

"Quand je te regarde, j'en ai des idées. Des milliers d'idées. Des millions d'idées. Autant qu'il y a d'étoiles dans l'univers. Certaines, pures comme des comètes de glace. D'autres, brûlantes comme des boules de feu."

Afficher en entier
Extrait ajouté par nana699 2015-07-06T11:46:49+02:00

Mon reflet m'apparaît brutalement dans la glace circulaire qui entoure la pièce. Impossible d'échapper à l'image de mon dos, captée par la portion du miroir qui tapissé le placard containier derrière moi, et reflechie dans celle qui me fait face au dessus du lavabo.

La Salamandre.

C'est comme ça que j'appelle la brulure qui a failli me tuer quand j'avais trois ans.

Afficher en entier
Extrait ajouté par grenalie 2016-08-16T16:16:41+02:00

"Chaque jour, l'une d'entre vous s'envolera à la rencontre d'un prétendant, tels deux anges, conclut-elle. Difficile de rêver rencontre plus romantique, n'est-ce pas ?

- Sauf si les anges ont le mal de l'espace et qu'ils vomissent leurs biscottes krunchy Bit et leur café au lait Coffeo, précise Kelly en faisant éclater une bulle de chewing-gum. Au moins, avec la cloison, ça ne dégueulassera pas leur rencard..."

Afficher en entier

Tao contracte ses puissantes mâchoires. Le doute traverse son large visage.

« Tu es bien tombé, aussi…, dit-il. Léonor t’a accepté comme tu étais. Qui sait si les autres filles auront autant de compréhension ? J’aime beaucoup Fangfang, mais elle met la barre tellement haut avec sa compatibilité statistique, ses huit bébés et son doctorat en mathématiques pures… Elle s’est entichée de moi, un acrobate qui n’a pas fait d’études – imagine si elle découvre que je suis en chaise roulante pour couronner le tout. »

Mozart hausse les épaules.

« Pour les mathématiques pures, je ne sais pas, mais pour les huit bébés tu devrais pouvoir assurer, dit Mozart. Après tout, tu es juste paralysé des jambes, pas du reste ! »

Tao se déride, les autres prétendants rient de bon cœur, ça désamorce la tension.

Afficher en entier

La monstruosité est dans l’œil de celui qui regarde.

Serena

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode