Livres
528 398
Membres
548 405

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Pikkie_7 : Mes envies

Le Siècle, Tome 3 : Aux portes de l'éternité Le Siècle, Tome 3 : Aux portes de l'éternité
Ken Follett   
Je viens de refermer les pages de cet incroyable livre ... Que dire?
Ce troisième et dernier ouvrage de la trilogie est un vrai chef d’œuvre à bien des égards!
Bravo et un immense merci à M. Ken Follett qui a réussit à nous faire vivre comme si c’était en direct les événements qui ont façonnés le monde tel qu’on le connaît aujourd’hui! Le fait d’avoir relaté ces faits historiques à travers des personnages nous ont vraiment fait traversé et ressentir tout les bouleversements que le monde a connu lors de cette période.
Les personnages sont attachants, quelle tristesse de devoir les quitter après 3 tomes à suivre leurs combats, leurs espoirs, leurs tristesse, leurs joies, leurs pertes et leurs victoires. Et l’histoire est merveilleusement bien écrites. J’ai (re)découvert l’histoire grâce à ce livre tellement agréable à lire, et très pédagogique! Je recommande 1000x, à tous, petits et grands!
Ce livre, et je dirais même les trois tomes de la saga « Le Siècle » se lisent très facilement et nous transporte dans l’histoire jusqu’à la dernière page ...
Après avoir découvert sa première saga historique « Les piliers de la terre », j’ai littéralement dévoré sa deuxième trilogie « Le Siècle ». Merci à ce grand auteur pour ces œuvres incroyables.

par chaarlyne
Le Goût du bonheur, Tome 1 : Gabrielle Le Goût du bonheur, Tome 1 : Gabrielle
Marie Laberge   
Dès les première pages j'ai adoré le quotidien de la famille Miller. Florent et Adélaide tellement attachant, Gabrielle si humaine mais en même temps tellement attaché à sa religion et Edward le mari de la protagoniste, Gabrielle, avec qui il forme un si beau couple! Bref, j'ai adoré. J'ai également beaucoup apprécié découvrir le personnage de Nic qui va évoluer plus intensément au fil et à mesure du roman. Découvrir la famille Miller dans leurs vies de tous les jours m'a bien plu, c'était addictif et palpitant. Mais comme chaque roman il y a toujours un petit hic. J'ai été un peu déçu de perdre les moments entre Gabrielle et Edward, dans les 100-200 dernière pages l'auteur c'est bien plus concentrer sur Nic, Adélaide et Théodore. Mais vu que moi j'adore Adélaide et bien ça ne m'a pas tant que ça gênée.;) Et cette fin! Cette fin! Marie Laberge sait nous surprendre, bravo! Avec un petit plus pour toute les féministe!
Un soupçon d'interdit Un soupçon d'interdit
Françoise Bourdin   
Toujours aussi bien histoire de famille,amour,... Françoise Bourdin est géniale
La Guerre des Sambre - Hugo & Iris, Chapitre 1 - Printemps 1830 : Le mariage d'Hugo La Guerre des Sambre - Hugo & Iris, Chapitre 1 - Printemps 1830 : Le mariage d'Hugo
Yslaire    Jean Bastide    Vincent Mézil   
Cette nouvelle génération nous présente le fils de Maxime et Constance : Hugo que je trouve, pour l'instant, plus posé que ces ancêtres. Quant à Maxime, j'ai envie de dire, égale à lui même ^^ J'ai eu un peu de mal avec les dessins au début, les visages des personnages étant assez peu ressemblants par rapport au cycle de Maxime et Constance. Le jeu d'ombres et de lumières est superbe et révèle les secrets immondes et les désirs qui étouffent chaque individu. A part cela, l'histoire est toujours prenante et nous interroge sur cette drôle de coïncidence avec les yeux rouges et la famille Sambre qui remonterai à la préhistoire. Passionnant !!!

par DarkTales
Chronique des Clifton, Tome 1 : Seul l'avenir le dira Chronique des Clifton, Tome 1 : Seul l'avenir le dira
Jeffrey Archer   
Si je devais commencer par une chose, c'est le style de l'auteur qui nous plonge vraiment au coeur de l'histoire. De plus, si les éditions le Livre de Poche n'avait pas offert cet exemplaire (opération 2 livres achetés + 1 livre offert) et si je n'avais pas été intéressé par la quatrième de couverture, j'aurais pu passer à côté de ce livre.

L'histoire se déroule après la première guerre mondiale. Harry Clifton a toujours cru que son père était mort à la guerre. A travers des non-dits, Harry se doute que son père soit vraiment mort à la guerre. Au fil des pages, on suit l'ascension fulgurante du jeune garçon qui au départ n'est attiré que par les docks. Ce sont les personnages secondaire qui font la force de ce roman, dans le sens où l'alternance des points de vue nous plonge davantage au sein de cette sage familiale. J'ai été envoûté par le style d'écriture de l'auteur qui réussit à nous tenir en haleine. C'est un véritable turn-over, plus j'avançais dans l'histoire plus j'avais envie de connaître la suite.Je me suis véritablement prise d'affection pour Harry, les personnages secondaires sont tout aussi attachants. Les descriptions nous font vivre ce que vit Harry et parfois je m'imaginais aux docks ou à l'école avec lui. La vie ne vas pas forcement toujours dans le sens qu'on veut et Harry en fait les frais à ses dépens. Seul l'avenir le dira est un livre qui nous interroge sur la place des secrets au sein de la famille et qui nous montre à quels points la détermination peut permettre de changer l'avenir.

Quelle frustration d'arriver à la dernière page, je vais foncer m'acheter les prochains tomes.

Vous l'avez compris ce livre est un véritable coup de coeur. Je vous le conseille vivement.

par Honnola
Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde Angelfall, Tome 1 : Penryn et la fin du monde
Susan Ee   
Attention, ce livre prendra sans doute une place dans votre coeur aux côtés de vos favoris !
Pour ma part cela faisait bien longtemps que je n'avais été aussi envoûtée à la lecture d'un livre, enchaînant la turbo-lecture et me lamentant de ne pouvoir lire la suite dans la foulée.

Les ingrédients de départ vous rappelleront certainement bon nombre de vos lectures : un monde post-apocalyptique, une jeune fille responsable, une mère "incapable", une petite sœur fragile, handicapée, une rencontre improbable avec un être masculin dangereux...

Et pourtant il n'y a rien de cliché dans le développement de cette histoire. Susan Ee, avec un talent incroyable, a su rendre touchants et crédibles ses personnages, saupoudrant le tout d'une touche d'humour bienvenue dans cette aventure pleine d'action dramatique, et de surprises à la fois horribles et réjouissantes.

Le contexte est classique mais assez étonnant : l'apocalypse est venue, avec son lot de cataclysmes et d'anges vengeurs. Ces derniers terrorisent la population survivante, alors que le monde sombre dans le chaos. Les anges sont beaux mais effrayants et chacun craint de les croiser.

Penryn fera bien entendu connaissance d'un de ces anges pour une aventure mouvementée, teintée de romance très débutante et très émouvante, alors qu'elle part à la recherche de sa petite sœur disparue. Ce moteur classique est ici pleinement justifié par le déroulement de l'histoire, tout comme l'évolution des sentiments des deux personnes.

L'ambiance est très réussie, très évocatrice, avec un traitement sans longueurs et sans stéréotypes (je me répète mais arriver à faire du neuf avec du vieux, c'est admirable !).

J'ai particulièrement apprécié comment était justifié le profil psychologique de l'héroïne, ainsi que ses aptitudes physiques inhabituelles. Sa personnalité a été façonnée par celle de sa mère, une mère aimante mais aussi... dangereuse.
Cet abord intelligent et subtil est rare en littérature young adult, où les clichés sont souvent brassés sans complexes (et à mon âge, hélas, cela m'empêche souvent d'apprécier pleinement ma lecture).

Le déroulement de l'intrigue est très riche, nous permettant de découvrir plusieurs aspects des nouvelles organisations sociales (résistance et collaboration pour simplifier) tandis qu'une sinistre opération mystérieuse se dévoile peu à peu en arrière plan...

Le rythme est très soutenu, laissant pourtant la part belle à la psychologie. Plusieurs registres sont utilisés (fantastique, thriller, romance, road-movie) pour un style mi romantique, mi pragmatique, mâtiné d'horreur. Ce mélange étonnant est très réussi.

L'évolution finale du récit a de quoi surprendre, l'auteur sait mélanger les genres avec brio, n'hésitant pas à travailler sur plusieurs registres.
Ce livre se clôture ainsi sur un point d'orgue, promettant une suite qui s'annonce passionnante.

Ce roman américain est initialement un livre auto-édité, qui a été accueilli avec enthousiaste par les lecteurs, et dont les droits ont été rachetés au cinéma, ce qui peut nous faire espérer une traduction très très vite !


par milabette
Le Fléau, Tome 1 Le Fléau, Tome 1
Stephen King   
Ce livre en deux tomes est un pavé. 1500 pages en tout, qui nous emmènent dans un monde ravagé par un virus d'origine militaire qui a décimé la plupart de la population aux Etats Unis. Dans ce monde désertique ; les survivants doivent faire face à l'abolition de la civilisation, le retour à la sauvagerie et à la loi de la jungle ; enjambant les cadavres pourrissant et ne sachant où aller. Mais pas pour longtemps, car bientôt, la nuit, il vont la voir. Elle, cette vieille dame noire, qui les appelle... Vers le Nebraska. Alors va commencer le départ des survivants.
Mais tout le monde ne va pas recevoir le même message ; et Randall Flag fait aussi partie du jeu, encore une fois...
Le récit, l'écriture, et les personnages, sont fidèles aux romans de SK ; on a rien à leur reprocher, et ils sont tous creusés pour qu'on sachent qui ils sont. Cette lutte manichéenne a peut-être quelque chose de simpliste, mais l'exode de chacun vers un lieu commun, un camp, dans ce monde post-apocalyptique, est très bien décrit. Le monde en lui même, le passage du tout au rien au long de la contamination est aussi superbement raconté ; et SK n'y va pas dans la dentelle quand il s'agit de décrire les cadavres, les agonies, et les mesures prises par le gouvernement. ça a été mon second SK, et je le garde toujours parmi les meilleurs du genre.
U4 : Contagion U4 : Contagion
Vincent Villeminot    Yves Grevet    Florence Hinckel    Carole Trébor   
Ma chronique sur le blog : http://wp.me/p6HBXd-yf

Ma lecture de U4 remonte à presque un an (j'ai lu Stéphane) mais quand j’ai vu que U4 Contagion sortait et qu'on nous promettait une suite, je me suis dit pourquoi pas ?

U4 Contagion n’est pas tout à fait une suite de U4, en fait on ne peut pas du tout dire que c’est une suite. Sans ouvrir le livre et simplement en lisant le résumé, on peut croire que c'est en fait le récit de quatre personnages, un peu comme le U4 original sauf qu'en vérité, ce n'est qu'un recueil de nouvelles. Il rassemble donc plusieurs nouvelles sur de nouveaux personnages, des personnages secondaires mais aussi sur les quatre personnages principaux. Ces nouvelles sont plus ou moins longues et deux petites BD, que j’ai bien aimées même si elles auraient mérité un peu plus de détails, illustrent certains passages du livre.

J’ai beaucoup aimé les premières nouvelles qui se passent pour la plupart juste avant le début de l’épidémie. J’ai surtout adoré Lena dans le bunker et son récit jour après jour jusqu’à ce qu’elle sorte de son bunker. Malheureusement, les premières nouvelles sur quelques personnages nouveaux, laissent très vite place aux nouvelles sur des personnages que l’on connaissait déjà si on avait lu auparavant les quatre tomes de U4. Dans les premières pages de U4 Contagion, on nous prévient que certaines nouvelles contiennent des spoilers mais qu’il est tout à fait possible de les lire sans avoir lu au préalable U4. Je ne suis pas d’accord et je déconseille de se lancer dans U4 Contagion sans en avoir lu ou relu au moins un. J’ai été complètement perdue dans la multitude de personnages et les nouvelles étaient parfois des flashback dont je ne me souviennais pas. Au final, j’ai essayé de resituer des personnages qui ne me disaient rien et des situations dont je ne me souvenais pas non plus. Et les nouvelles étaient souvent trop courtes pour que j'accroche vraiment à un personnage en particulier.

La nouvelle que j’attendais le plus était celle sur Koridwen parce que c’était la seule qui n’avait pas eu de vraie fin en soi mais j’ai également été déçue de ce côté puisque la fin est ambiguë et n’est toujours pas une fin.

En conclusion, des nouvelles courtes, parfois plus longues, qui n’ont pas la même qualité et qui se terminent, pour la plupart, de façon ambiguë. Le pari de faire une série de quatre personnages écrit par des auteurs différents était gagné mais le problème de ces nouvelles est qu’on est confronté d’une nouvelle à l’autre à un style d’écriture radicalement différent et qui m’a beaucoup dérangé. Je cherchai des réponses avec ce tome, voire une suite et une fin pour certains personnages mais j’ai plus eu l’impression que c’était un tome en plus superflu, écrit pour surfer un peu sur le succès de U4 et contenter les fans.

par MissEcho
Niourk Niourk
Stefan Wul   
J'ai lu ce livre il y a de très très nombreuses années, il reste pourtant pour moi un véritable bijou que je n'ai jamais oublié, avis aux amateurs de science fiction et même de fantastique, je recommande chaudement ce Niourk :)

par miracl
Feed, Tome 1 Feed, Tome 1
Mira Grant   
"Feed" est un livre sur les zombies qui devraient satisfaire autant les amateurs de monde post-apocalyptique que ceux aimant les livres à ambiance, au contexte soigné et crédible.
Les descriptions gores sont quasiment inexistantes ; en revanche l'horreur d'un monde où les humains craignent tout et tout le monde, le passage en forme zombie menaçant sans cesse, est extraordinairement bien fait. L'organisation nouvelle de la vie dans une peur permanente, une vie alourdie par des examens de sang incessants et l'impossibilité de se regrouper, est très bien rendue dans une atmosphère étouffante et désespérée.
La relation des deux personnages principaux, un frère et une soeur, est originale et très émouvante.

par milabette

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode