Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de pilue : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
La Compagnie noire, Tome 5 : Rêves d'acier La Compagnie noire, Tome 5 : Rêves d'acier
Glen Cook   
Aaalalah, comme d'hab, les éditeurs français ont fait n'importe quoi, dans le seul but de se faire du pognon. Ainsi, disons-le tout de suite, le tome suivant celui-ci, "la pointe d'argent", est un spin-off qui est sorti après "la Rose Blanche" (le tome 3), et qui relate l'histoire qui se poursuit dans le Nord. C'est important à savoir, car à la fin de ce tome-ci, "Rêves d'acier", l'intrigue n'est PAS DU TOUT finie, et reste sur un suspense haletant. Donc je vous conseille de ne pas enchaîner sur "la pointe d'argent" directement, mais de plutôt passer au tome 7.
Et aussi, les deux livre suivant sont édités en France chacun en 2 parties, donc 2 fois plus à payer. Youpi !

Bref, concernant ce tome.
Un grand bouleversement ! En effet, Toubib semble être hors circuit, et que diable, c'est Madame qui reprend le flambeau ! Les annales, tenues par elle, se font radicalement plus sombres et violentes. Madame n'est pas une sainte ni une diplomate. Elle fait peur, quand elle s'y met. Vraiment très peur.
Beaucoup de magie, beaucoup de force et de violence dans ce tome. Des traîtrises, des coup-bas, des mensonges et des machinations ; des magies qu'on ne comprend pas, une mythologie qui semble prendre son essor, et des découvertes qui bouleversent le petit monde de la Compagnie Noire. Glen Cook manie tout cela extrêmement bien, avec un style réaliste et froid, terriblement adapté aux personnages, et touchant juste. Point de finesse et de jolie fantasy, ici tout est noir, sombre, sanglant et à l'image de la Compagnie : franc.

J'ai beaucoup aimé ce récit du point de vue de Madame. On voit ressortir son côté impératrice, son efficacité, son autorité, et on craint, on a peur, on ne sait pas vraiment ce qu'elle veut, ou si elle est assez forte pour résister à ce qui semble lui pendre au nez à travers les Félons, qui voient en elle quelqu'un de grande importance. Pour quoi ? Oui, pour quoi...

PS: Y'a juste un truc que j'ai pas pigé, depuis le début des Livres du Sud. On connait le nom de Madame, Dorothée Senjak. Alors pourquoi le nom des sorciers est-il si important, si malgré ça elle recouvre ses pouvoirs ? Je veux dire, si elle a son pouvoir et que tout le monde connait son vrai nom, elle ne craint plus qu'on l'utilise contre elle, non ? Alors pourquoi les sorciers utilisent-ils de faux-noms ? Si quelqu'un peut m'éclairer, il est le bienvenu.
Délivrez-moi ! Délivrez-moi !
Jasper Fforde   
Un deuxième tome très comique quoique triste du fait de l’éradication de Landen.
En effet, Jasper Fforde nous régale toujours avec son humour et ses jeux de mots, notamment lors de l’émission de Mrs. Lush, absolument pas censurée, lorsque Thursday refuse de manger des tartines.
Et puis il y a bien sûr le chat du Cheshire, et le moment où Thursday improvise dans « Le Procès », de Kafka, pour s’en sortir, ce qui met une fois de plus en avant les connaissances littéraires de l’auteur !
Un autre point comique du roman est bien sûr lorsque Spike, le collègue de Thursday, lui demande des conseilles pour annoncer à sa petite amie Cindy qu’il chasse les loups-garous et les vampires.

par Selenna
La Compagnie noire, Tome 4 : Jeux d'ombres La Compagnie noire, Tome 4 : Jeux d'ombres
Glen Cook   
Ce tome-ci démarre en effet une nouvelle intrigue ; celle autour des Maîtres d'Ombres. Mais, contrairement à ce que je pensais en faisant une pause après le tome 3 ; le découpage n'est pas absolu, en ça que les personnages dont il va être question, notamment la Dame, bien sûr, mais aussi d'autres, vont être des échos du passé de la compagnie dans le nord.

J'ai bien aimé ce tome-ci, où la compagnie change d'horizon en mettant toute voile au sud. On a hâte d'atteindre Kathovar, pour découvrir les racines historiques de la Compagnie Noire. Mais avant ça, forcément, il faudra affronter le passé de celle-ci, à travers le souvenir des gens qui ne l'ont pas oubliée, et une nouvelle menace qui s'est levée au sud du Grand Majeur.
Toubib est capitaine. Ma foi, il s'en sort bien. Comme à son habitude, Glen Cook sait faire ressortir l'humanité de chaque personnages, sans aller dans l'excès, sans en faire des héros. Juste des hommes. La relation entre Toubib et la Madame aussi est criante de réalisme, tellement elle se prête si peu aux stéréotypes et si bien à la réalité de leur situation.
Mis à part ça, pas beaucoup de changement par rapport aux autres tomes. Sauf qu'ici, comme le souligne Toubib, c'est la première fois que la Compagnie se bat pour elle-même. Enfin en partie. Bref, comme toujours, il s'agira de batailles, de location de force militaire, de magie et de ruses. La même recette qui marche, en attendant le tome suivant, qui nous dira j'espère, ce qu'il en est de Kathovar.
Les Guerriers du Silence, tome 2 : Terra Mater Les Guerriers du Silence, tome 2 : Terra Mater
Pierre Bordage   
Un science fiction qui met en valeur notre espèce d'humanoide mais aussi d'autre peuple. Une guerre intergalactic causé par la religion et oui encore une fois. Plus sa change plus s'est pareil quand on compare cette époque à celle d'aujourd'hui avec bien sur des objets futuriste qui fait rêver tel le deremat. Un bon science fiction mais pas toujours facile à lire et à suivre. À moins d'être un bon lecteur ou un amateur de ce style, je ne le recommanderais pas.

par nicwil
Le Déchronologue Le Déchronologue
Stéphane Beauverger   
Lorsque je vois le succès qu’a eu ce livre, Grand Prix de l’Imaginaire en 2010, Prix Bob Morane en 2010, Prix Européen utopiale en 2009, Prix du Lundi en 2009 et les nombreuses critiques positives des lecteurs, je suis ravie. En effet, ce roman est plutôt compliqué à lire dans ses allers-retours dans le temps et je suis donc plus que contente de voir qu’il y a encore des lecteurs qui apprécient une littérature plus travaillée !

Le déchronologue raconte l’aventure extraordinaire du capitaine Henry Villon pirate français dans les eaux des caraïbes au XVIIème siècle. Il est fasciné par les maravilas, des trésors qu’il pourchasse par delà les océans. Lui-même est pourchassé par ses souvenirs, souvent douloureux, qu’il tente de noyer dans le tafia. Mais le siècle est incertain, des failles temporelles apparaissent. Des bateaux d’autres époques frayent dans les eaux tropicales. Alors que le vaisseau du capitaine est abîmé, il est réparé par un peuple étrange qui confie au capitaine une nouvelle mission. En effet, le bateau peut maintenant canonner secondes, minutes et heures afin de confronter les différentes versions temporelles de leurs ennemis afin de les détruire.

Le récit est fragmenté comme le temps. C’est-à-dire qu’il est au début très difficile de suivre l’histoire puisque la chronologie fait sans arrêt des bonds temporelles en avant, en arrière sans ordre ni logique apparente. Certains personnages apparaissent, disparaissent, le bateau change de nom, le héros n’est jamais deux fois au même endroit d’un chapitre sur l’autre. Et pourtant, ça fonctionne ! Même si on perdu au début, on se prend d’affection pour les personnages, on veut comprendre, résoudre les mystères qui entourent les maravilas, cet étrange bateau, le passé du capitaine, etc.

L’écriture est fluide, bien menée, mais avec un vocabulaire très précis. Pour toutes ces raisons, ce n’est pas un roman à proposer à tout le monde, il faut déjà un lecteur qui soit intéressé par le sujet, autant les pirates que la fantasy, le travail sur le temps, et un bon lecteur !

En tout cas, ça a été pour ma part une belle découverte et il faudrait sûrement que je le relise pour cette fois comprendre l’histoire dans l’ordre chronologique !

par heleniah
Twilight, Tome 3 : Hésitation Twilight, Tome 3 : Hésitation
Stephenie Meyer   
Ce tome est mon préféré car les loups-garous et les vampires, ennemis de toujours, vont devoir surmonter leur haine respective afin de protéger Bella et Forks. Bella va voir naître en elle un amour pour celui qu'elle croyait juste son meilleur ami et des hésitations crussiales vont l'assaillir.
Un scénario fantastique.

par myra44
L'Héritage, Tome 3 : Brisingr L'Héritage, Tome 3 : Brisingr
Christopher Paolini   
Ce troisième tome est mon préféré des trois déjà sortis. J'aime la façon dont est fait l'apprentissage d'Eragon et la derniére scéne de bataille. On en apprend encore une fois beaucoup sur les personnages.

par x-Key
Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
Joanne Kathleen Rowling   
Dans ce livre on adore détester Ombrage, cette mégère !
Comme beaucoup, je pense, je suis énormément déçu par le film ! [spoiler]Où la mort de Sirius est baclé..[/spoiler]

par Haappy
Une vie Une vie
Guy De Maupassant   
Complètement d'accord avec marshmallow, j'avais moi aussi très envie de la secouer pour lui dire de se bouger ! Ce côté passif est vraiment agaçant pour ne pas dire autre chose mais le roman reste écrit par Maupassant et par conséquent est vraiment une oeuvre à lire. Ce qu'il raconte c'est, comme l'indique le titre, une vie. La vie de Jeanne qui va perdre ses illusions de jeune adulte, petit à petit, et qui m'a profondément touchée, ce qui explique pourquoi ce roman reste un de mes préférés de Maupassant

par emy27
Les annales du Disque-Monde, tome 3 : La huitième fille Les annales du Disque-Monde, tome 3 : La huitième fille
Terry Pratchett   
Comme le dit Peili Prattchett est indémodable et ses annales devraient être dans tout bonne bibliothèque d'amateurs de fantasy. Du burlesque, de la magie qui ne fonctionne pas toujours comme elle devrait, des personnages et des situations totalement déjantées... C'est toujours avec plaisir que l'on lit un Prattchet ! A lire absolument !

par Angie