Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de piquerelines : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël Minuit ! : 12 histoires d'amour à Noël
David Levithan    Holly Black    Laini Taylor    Kelly Link    Rainbow Rowell    Stephanie Perkins    Gayle Forman    Myra McEntire    Jenny Han    Matt De la Penña    Ally Carter    Kiersten White   
Je me suis régalée en lisant ce recueil de nouvelles avec beaucoup d'auteurs que j'aime beaucoup et d'autres que j'ai découvert et qui ont une très bonne plume. Qui plus est, l'objet livre en lui-même est magnifique.

J'ai quand même eu un coup de cœur pour la nouvelle écrite par Stephanie Perkins.

Et j'ai trouvé celle de Jenny Han tout simplement magique !

Bien entendu, les autres nouvelles sont superbes, comme vous l'aurez sûrement déjà compris. Même si la nouvelle de Kelly Link est celle que j'ai le moins aimé.

En quelques mots, ces nouvelles sont : merveilleuses, légères et magiques.

Elles mettent facilement dans l'ambiance des fêtes de fin d'année. Et c'est un pur plaisir d'y découvrir des petites histoires d'amour qui nous détendent avec succès ! :)

par Sheo
L'été de mes quinze ans L'été de mes quinze ans
Tania Kjeldset   
C'est une lecture simple, rapide et agréable. Ce n'est pas forcement la lecture que l'on retiens après l'avoir lu, mais c'est un petite romance pour un public jeune.
Les personnages ne sont pas attachants, sauf Carl et Edmund Dal.
Le roman nous permets quand même de nous évader sur la petite île Norvégienne. La plage, l'eau, les pontons, les balades en bateau, tous ces détails nous font rêver. Par contre l'histoire reste assez plate, il ne faut pas s'attendre a d’énorme rebondissements.
Je n'ai pas trop accrocher avec l’écriture de l'auteure, quelque chose me dérangeait lors de ma lecture.

par choue
Broadway Limited, Tome 2: Un shim sham avec Fred Astaire Broadway Limited, Tome 2: Un shim sham avec Fred Astaire
Malika Ferdjoukh   
COUP DE COEUR
Ouii, enfin, j'ai lu la suite ! Et ça danse et joue la comédie toujours autant. On retrouve nos personnages favoris pour notre plus grand plaisir, et on en apprend bien plus sur les propriétaires de la pension mrs Artemisia et mrs Merle. On retrouve surtout les histoires de cœur, d'afflictions de nos pensionnaires : Stars, techniciens, marchands de quatre saisons... Broadway Limited se construit autour des prétendants de nos jolies jeunes filles prêtes à tout pour réussir.

Autour d'elles, on retrouve New-York en cette année 1949 : les taxis, le froid, les patinoires à air libres, les orchestres de rues, le décapsulage de pops, les débuts de la télévision mais aussi la chasse aux communistes, les manifestations, l'accumulation de jobs, le racisme... New-York, ville de liberté, l'est-elle vraiment ?

Et parlons du style d'écriture : inimitable, fouillé, recourant à de multiples comparaisons et métaphores. Et il y a toujours autant de noms de films, d'acteurs, de livres ( Gatsby <3) qui nous font une culture en béton.

Cette série est comme un feuilleton, s'y découle la vie des habitants et l'évolution des siècles qui modifie les personnalités et les lieux. Ça commence avec de la frénésie, quelques sautillements, de la douceur et ça continue par de grands pas chassés, des découvertes, des yeux écarquillés. Une ambiance virevoltante de plus en plus assombrit par le contexte et les secrets qui refont surface. C'est merveilleusement frais et espiègle. Ce livre fait du bien, mais il nous entraîne aussi dans un tourbillon dévastateur qui nous attire en son sein.

Toujours aussi parfait, voire même meilleur (c'est dire), jetez-vous sur ce deuxième tome!
Broadway Limited, Tome 3: Un thé avec Grace Kelly Broadway Limited, Tome 3: Un thé avec Grace Kelly
Malika Ferdjoukh   
Il devait sortir le 20 novembre, mais indisponible partout, aucune explication ou indication d'une nouvelle date sur le site de l'Ecole des Loisirs... Quelqu'un a réussi à glaner des informations ailleurs?

par Paatmol
Les Mille Visages de notre histoire Les Mille Visages de notre histoire
Jennifer Niven   
MON. DIEU. Lâchez tout ce que vous êtes en train de faire et foncez lire cette pure merveille. Après "Tout nos jours parfaits", Jennifer Niven ne nous déçoit pas du tout.
Ce roman fait passer un message absolument magnifique. Une ode à l'acceptation de son corps, au pardon, et à l'estime de soi.
Libby est une héroïne fantastique. Je me suis beaucoup identifiée à elle. Elle parle beaucoup de bodyshamming dont on parle dans les médias aujourd'hui. Elle utilise des mots très durs mais qui montre la réalité de certaines femmes.
Jack est magique aussi. Son ressenti de la différence est très bien construit. La façon dont il vit et surmonte son "handicap" est magnifique.

Un énorme coup de coeur.

par GreyPearl
P.S. I Like You P.S. I Like You
Kasie West   
http://www.my-bo0ks.com/2017/06/ps-i-like-you-kasie-west.html

PS : I like you m’avait totalement tapé dans l’œil lorsque j’ai découvert son résumé avant sa sortie. Je l’attendais donc avec une grande impatience et curieuse de savoir ce qu’il nous réservait.

Je ressors toute chamboulée par ma lecture. Il y a des romans pour lesquels c’est une sorte de coup de foudre littéraire dès les premières ligns. Le genre de lecture que l’on veut garder pour soi. Comme j’aime les appeler : « livre doudou » : un roman qui nous met du baume au cœur, qui donne le sourire et nous fait rêver tout simplement. C’est ce qu’il s’est passé pour PS : I like you.

Lily griffonne toujours dans son carnet. Dessins, paroles de chansons, ses pensées les plus secrètes. Jusqu’au jour où elle n’a plus le droit à son carnet en cours de chimie. Elle écrit donc des paroles sur sa table. Le lendemain elle découvre que quelqu’un a écrire la suite. Entre elle et son interlocuteur secret, elle se sent libre de dire tout ce qu’elle pense. Mais arrivera un moment où l’anonymat devra cesser et on n’est pas toujours prêt à faire face à la vérité…

J’ai de suite accrochée au personnage de Lily. Timide, sensible et un peu effacée, je me suis beaucoup identifiée à elle. C’est surement ce qui fait que j’ai autant aimé l’histoire de PS : I love you. On la découvre au fil des lettres qu’elle écrit à cet anonyme. De son côté, le mystérieux inconnu a de suite fait fondre mon cœur. Pourtant, je me doutais de son identité depuis le début. Je m’en doutais et je l’espérais à la fois. Je ne vous dévoilerais donc pas son identité, car il est mieux de le découvrir par soi-même, mais sachez qu’il est… hyper chou !

Leur relation met vraiment du baume au cœur. Dès les premiers mots, on rit, on espère et on attend la prochaine lettre. Tout comme notre héroïne Lily. Les choses évoluent à leur rythme et j’ai toujours que celui-ci était parfait. A la fois lentement, pour qu’ils apprennent à se connaître sans pour autant s’ennuyer une seconde. Croyez-moi, les pages défilent toutes seules. Comme avec les autres romans de la collection New Way, les émotions sont au rendez-vous, la plume de l’auteure, Kasie West est tellement juste et sincère qu’on ne peut qu’aimer.

J’ai terminé PS : I like you sur un petit nuage. Un petit moment de plénitude loin de tout tracas. Une bouffée d’air frais que j’aurais bien prolongé ! Alors je n’ai qu’un conseil à vous donner, découvrir PS : I like you dès que possible !

par Carole94P
Anna et le french kiss Anna et le french kiss
Stephanie Perkins   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/01/anna-and-french-kiss-tome-1.html

Anna aime sa vie telle quelle l'est à Atlanta, Géorgie. Elle vit avec sa mère et son petit frère Seany, a une meilleure amie du tonnerre, Bridgette, et est sur le point de conclure avec son collègue de travail trop canon, Toph. Sauf que son père a d'autre plans pour elle et sa dernière année de lycée : elle ira étudier au Lycée Américain de Paris (aka the School Of America in Paris gentiment surnommé SOAP). Autant vous dire que la jeune fille n'est pas spécialement excitée par l'idée, notamment car le choix ne lui a pas été offert mais tout bonnement imposé. Son père est en effet un auteur de romances à l'eau de rose qui finissent immanquablement mal et où un des protagonistes a souvent la fâcheuse tendance de souffrir d'une quelconque maladie incurable (c'est totalement une parodie de Nicholas Sparks, ne nous mentons pas). Il est très populaire auprès de la gente féminine, a vendu pas mal de ses romans contre de mauvaises adaptations à Hollywood, mais se sent snobé pas ses pairs. Quoi de plus sophistiqué que d'envoyer sa fille étudier à Paris ? Anna a donc le moral au plus bas alors qu'elle s'apprête à commencer sa dernière année de lycée dans un internat huppé se situant dans un pays dont elle ne parle même pas la langue ! Son année prend cependant un tour beaucoup moins dramatique alors qu'elle fait la connaissance de sa voisine de palier, Meredith, qui la prend sous son aile et la présente à ses ami(e)s : Rashmi, Josh et... St. Clair.

Etienne St. Clair, qui est appelé par son simple nom de famille la plupart du temps, est un savant mélange Britannique-Américain-Français qui fonctionne à 300% ! Je ne vais même pas essayer de vous mentir, j'ai été totalement sous le charme du jeune homme du début à la fin et son capital swoonworthy affole les statistiques. Il a réellement tout pour plaire et surtout semble bien plus réaliste que les héros qu'on a tendance à croiser. Il est séduisant mais n'est pas parfait, il est notamment assez petit et n'a pas la dentition d'une star de cinéma, il est intelligent et drôle mais a des défauts, notamment une tendance à fuir les ennuis et une peur de l'abandon et de la solitude assez flagrante, etc... C'est vraiment rafraîchissant de voir un héros qui ne doit pas forcément être complètement parfait de la tête au pied ! St. Clair c'est vraiment le genre de mec qu'on pourrait connaître. Le genre pour lequel on ne peut s'empêcher de craquer alors même qu'il est inaccessible.

La relation entre St. Clair et Anna est tout aussi réelle et tangible que le sont leurs personnages respectifs. Anna est sous le charme du jeune homme mais puisqu'il a une petite amie elle met cette attirance de côté afin de ne pas gâcher l'amitié naissante entre eux. Au delà du reste de l'histoire, de ce qu'est de gagner en indépendance et maturité, leur relation est bien celle qui est au centre du roman (mais avec le titre vous vous en doutiez, bande de malins !). Leur amitié tâtonne, se renforce, évolue, vacille, se transforme, fait un pas en arrière, etc... tout au long du roman. Il y a les hauts, les bas et tout le reste entre. Il n'y a pas de raccourcis faciles et de "on se tombe dans les bras après trois jours". St. Clair fait des erreurs. Anna tombe et retombe souvent dans les mêmes travers. En bref, ils s’apprennent tout au long du roman alors que les changements dans leurs vies respectives les poussent vers une nouvelle maturité.

Anna est une héroïne adorable que j'ai suivie tout au long du roman avec plaisir. Elle est drôle et rapidement attachante. Sa voix narrative est telle qu'on s'identifie d'ailleurs complètement à elle et qu'on vit chaque moment comme si nous y étions. Il est vrai qu'il est souvent facile lorsqu'on est lectrice de s'identifier un minimum à une héroïne féminin. Cependant il est tout de même rare de ressentir tous les sentiments, les joies, et les peines, avec autant de force qu'à la lecture de Anna and the French Kiss.

Avec un peu de recul, maintenant que je l'ai terminé depuis quelques jours, je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'il y a de si particulier dans ce roman. Le genre n'est en aucun cas révolutionné, l'histoire assez basique avec une évolution et un happy ending convenus. Mais punaise, qu'est-ce qu'on la vit cette histoire ! Qu'est-ce qu'on s'attache à Anna ! Et surtout qu'est-ce qu'on fangirl sur St. Clair au fil des pages ! Peut-être bien que Anna and the French Kiss n'est pas le livre le plus original du monde, mais c'est un livre honnête, avec des personnages et une histoire bien réalistes, qui nous envoûte et nous transporte ailleurs le temps de 372 pages. Je sais pas vous mais moi je ne saurais demander plus d'un contemporain Young Adult. Stephanie Perkins a su complètement réponde à mes attentes et plus encore !

par Althea
L'Été des secondes chances L'Été des secondes chances
Morgan Matson   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/07/lete-des-secondes-chances.html

Lorsque le père de Taylor apprend qu'il est condamné, il décide de réunir la famille dans la résidence d'été où ils n'ont plus mis les pieds depuis plusieurs années. Cependant lors de leur dernier séjour, cinq ans plus tôt, la jeune femme a laissé une situation délicate et inachevée avec Lucy, son ancienne meilleure amie de vacances, et Henry, son premier amour. Taylor avait alors fuit face au problème, une habitude contre laquelle elle va devoir apprendre à se battre. La maladie qui secoue sa famille ne pourra pas être ignorée, peu importe la distance à laquelle elle pourrait s'enfuir, et la situation qu'elle a laissée en plan toutes ces années plus tôt ne manquera pas non plus de se rappeler à elle...

J'ai énormément apprécié Taylor même si, à la base, je ne suis pas friande de personnages adeptes de la technique de l'autruche. Cependant ce travers de l’héroïne est emmené de façon très intelligente, voir presque logique, par Morgan Matson et finalement cette mauvaise habitude apporte même un poids supplémentaire à ce que va vivre la jeune femme. En effet, le fait que Taylor doive apprendre à affronter ses problèmes viendra réellement appuyer ses diverses prises de conscience au fil de l'été. La maladie d'un proche est quelque chose auquel on ne peut échapper, même en faisant l'autruche il y a bien un moment où il faudra sortir la tête du sable et faire face... Et c'est bien la principale leçon que Taylor apprendra au fil de ce dernier été en compagnie de son père.

Si bien sur il y a un minimum de romance dans l'air, le focus de l'histoire reste tout de même sur cette relation père/fille changée pour le meilleur et le pire par les circonstances. Et si j'ai trouvé la romance et le personnage d'Henry très mignons, c'est vraiment la relation de Taylor avec son père qui m'a le plus touchée et prise aux tripes. Au delà de l'ambiance estivale du récit c'est ce détail qui démarque L'été des secondes chances des autres romans du genre.

D'ailleurs Morgan Matson excelle une fois de plus lorsqu'il s'agit d'équilibrer son récit. Grace à sa plume délicate et juste, elle ne tombe jamais dans l'excès de légèreté ou à contrario dans l'excès de pathos. Et s'il n'y a pas de rebondissements particuliers au fil de l'histoire, elle sait tout de même nous accrocher totalement à la vie de ces personnages qui semblent presque coupés du monde le temps d'un été. C'est vraiment un roman qui sait faire la part belle aux protagonistes, même les secondaires, et c'est vraiment l'évolution de ces derniers qui apporte le rythme de lecture.

L'été des secondes chances réussi donc le tour de force d'évoquer les thèmes compliqués de la maladie et la perte tout en gardant cette fraîcheur si particulière à un récit d'été. C'est une vraie lecture à la fois douce et amère, entre légèreté et densité, qui ne peux que faire mouche à tous les coups. Non seulement j'ai énormément apprécié, mais c'est un roman que je relirais avec plaisir un prochain été !

par Althea
Surf Sisters Surf Sisters
Michelle Dalton   
Une histoire d'amour en été, qui se déroule à la plage, tout en combinant le surf, que demander de plus ? L'histoire commence au tout début de l'été, on va y suivre l’histoire d’Izzy, une jeune fille passionnée par le surf, elle va faire la rencontre de Ben, qui n’est là seulement pour la durée des vacances. Petit à petit une histoire d’amour va naître entre les deux personnages, mais Izzy exprimera ces peurs face à cette histoire qui est censé être éphémère et face à un autre problème qui va bouleverser son quotidien.

C'est drôle et dynamique. J'ai adoré. Une lecture vraiment sympathique qui m'a redonné le sourire durant les mauvais jours.

par Kylie77
Quatre filles et quatre garçons Quatre filles et quatre garçons
Florence Hinckel   
J'ai beaucoup aimé ce livre, les personnages sont très attachants, surtout Medhi quand [spoiler]on apprend qu'il est amoureux de Corentin. Et je trouve ça encore plus attachant que Corentin ne le rejette pas, reste le même. [/spoiler] J'ai l'impression que ces personnages existent et que je les connais tellement on est imprégnés de ce livre quand on le lit, surtout si on a le même âge, comme moi. On découvre vraiment tous les caractères possibles quand on a 15 ans.
Je crois que le cœur du livre n'est pas son histoire, même si elle est bien imaginée avec [spoiler]des couples au sein même du groupe et des problèmes de la vie de tous les jours.[/spoiler] On s'identifie à travers les personnages. Moi même je me sens proche d'eux car je fais moi aussi partie d'un groupe d'amis mixte. C'est très beau de voir que leur amitié ne s'effile pas.
Très beau roman.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3