Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de PlaisirSm : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Dive Bar, Tome 1 : Dirty Dive Bar, Tome 1 : Dirty
Kylie Scott   
(mon tout premier commentaire)

Tout d'abord j’adore le style Kylie Scott. J'avais beaucoup appréciée la série Stage Dive. Mais alors là...??!!! Qu'elle surprise! j'ai tellement rie! Je l'ai avalé en une après-midi!

Lydia, juste mon alter-ego. Je me suis retrouvé beaucoup en elle. De la répartie, drôle, pas sûre d'elle, puis POUF elle prends son envole. Je confirme personnage addictif.

Vaughan, que dire de plus? Un héro tout ce qu'il y a plus d’adorable. Tourmenté, bien sûre (sinon ça ne serait pas drôle), mais surtout beaucoup moins cliché que certaines autres rock star. Il a un gros problème avec les poitrines!

[spoiler]Et puis quel plaisir de retrouver Malcom à la fin du livre. Cette tête blonde est toujours à mourir de rire![/spoiler]

Très heureuse de ne pas être tombé dans des clichés connus des romans à l'eau de rose. L'auteur à su nous faire remettre en doute le coup de foudre. Ils prennent leur temps, bien sur c'est pimentés par de jolies scènes comiques, mais c'est un peu pour résumer "pour l'instant ça marche, même si ça ne fait pas longtemps, mais on verra après. Mais le plus important c'est d'être ensemble".

Que dire de plus sans spoiler?! LISEZ-LE!!!

par cecylwood
Tourments et Dénis, Tome 1 : Le Jouet de Grif Tourments et Dénis, Tome 1 : Le Jouet de Grif
Joseph Lance Tonlet   
Voilà un roman MM qui sort des sentiers battus ! Impossible de louper les warnings « BDSM/humiliation/pour public averti », et ils ont leur raison d'être, mais bon sang, ce livre est tellement, tellement plus que juste du BDSM et de l'humiliation ! Un peu à l'image de Chiot, de SJD Peterson, ou de Une autre voie, d' Anna Martin, l'exposition du côté sombre du sexe entre hommes n'est que le reflet de l'exploration des tréfonds de l'âme humaine, et ici, du terrible complexe de Griff a propos de son « jouet ». Le roman s'ouvre de nos jours, avec une scène assez chaude dans un restaurant, entre Griff et son amant Wes, et nous met tout de suite dans le bain. Griff est humilié, et on se sent mal avec lui, pour lui, et on voudrait détester l'homme qui le fait souffrir. L'humiliation, c'est vraiment pas mon truc et c'est sans doute ce que je comprends le moins dans les rapports D/s. Mais très habilement, dans un jeu de passé/présent qui fonctionne comme un miroir, l'auteur va peu à peu décortiquer, expliquer, justifier ce que Griff accepte, ou plus exactement ce qu'il réclame. Tout a commencé lors de son entrée au collège. Griff, adolescent de 13 ans bien dans sa tête et ses baskets, confiant, et inconditionnellement aimé par son son père, découvre dans les douches qu'il a un petit pénis. Bien plus petit que celui des autres. C'est un cataclysme qu'il subit ce jour là, un tsunami qui emporte tout. Il se replie sur lui-même, s'interdisant tout contact avec les autres et se jurant de ne jamais se montrer nu à qui que ce soit, pour ne plus jamais voir ces regards plein de moquerie ou de commisération. Quitte à vivre comme un moine. Deux hommes, deux rencontres, vont changer sa vie. Avec Tate, son colocataire à l'université, Griff va découvrir pour la première fois l'amitié. Mais aussi le sexe, car si Tate est hétéro, il accepte bien volontiers que de sa bouche ou de ses mains, Griff s'occupe de lui, et Griff y prend grand plaisir aussi. Je dois dire que Tate m'a parfois un peu agacé : c'est bien pratique d'invoquer son hétérosexualité pour ne pas rendre ce qu'il reçoit. Malgré tout, cette amitié amoureuse va aider Griff à s'ouvrir, et lui apporter beaucoup. Quelques années plus tard, Griff rencontre Wes, et ce qui n'aurait du être qu'un coup du soir anonyme se transforme en grand amour. Premier baiser, première fois, premiers échanges amoureux... Wes comprend Griff comme personne ne l'a jamais fait. Et il a ses propres démons, qui s'accordent à ceux de Griff. On voit peu à peu ce couple exceptionnel se former, se construire, se solidifier, cimenté par la confiance et l'amour, chacun répondant aux besoins de l'autre. Alternant entre le côté lumineux de leur amour, et le côté sombre de leurs âmes blessées. Entre sexe vanille et chocolat. Quand le besoin de domination et la cruauté de Wes s'unissent aux larmes de Griff, et au plaisir qu'il prend à être humilié avec son « petit jouet ». Transformant ainsi le complexe mutilant sa vie en un simple jeu sexuel, qui lui permet de s’épanouir dans une relation amoureuse aussi forte et passionnée que tendre et douce, emplie de confiance et de respect.
Bref, ce roman est parfois dérangeant avec les scènes « chocolat », bouleversant sur son coté « vanille », et passionnant pour sa manière de décortiquer l’âme de Griff. C'est aussi et surtout une très belle histoire d'amour. Sauf à ce que vous soyez résolument et totalement allergique au BDSM, je vous le conseille. Et j'ai hâte d'en découvrir d’avantage sur les démons de Wes avec le tome 2.
4,6/5

par Lena06
La Chimiste La Chimiste
Stephenie Meyer   
L'idée est bonne mais dommage que l'écriture ne soit pas à la hauteur.
Le début est très long, on s'ennuie pendant que l'auteur expose toutes les protections et pièges qu'utilise "Alex" pour fuir et rester en vie.
Vers les premier tier du livre l'histoire commence à bouger mais malheureusement cela ne prend pas.
Durant tout le livre je n'ai été que "spectatrice", je n'ai pas réussi à me plonger dans l'histoire, dans la tête des personnages...
La narration est à la troisième personne ce qui rend encore plus l'histoire impersonnelle.
Alors oui il y a un peu de suspense (heureusement) mais on est très loin du thriller.
Je ne suis pas du tout conquise par l'écriture de l'auteur pour ce roman.

par morfy09
Chirurgicalement vôtre Chirurgicalement vôtre
Emma Landas   
Au premier regard, la couverture stylisée de ce roman m’a intriguée. Dès que j’ai reçu le livre, je me suis immédiatement plongée dedans.

Le roman est partagé en trois parties. La première est racontée du point de vue de Seléna. La seconde du point de vue de Terence Cesare et la troisième se compose de plusieurs points de vue différents.

Emma Landas nous parle de Seléna, jeune étudiante infirmière, en fin de 2ieme année à Bordeaux, qui s’apprête à intégrer une clinique pour la période estivale en tant qu’aide soignante. Vous l’aurez compris, l’univers médical est en toile de fond.

Plus douée dans l’art de coucher des mots sur papier que dans ses interactions avec les autres, sa rencontre avec le chirurgien Dr Terence Cesare la laisse sans voix. Elle est immédiatement intriguée et attirée par son magnétisme, mais surtout fortement agaçée par son comportement arrogant, suffisant, voire méchant. A plusieurs reprises, ils se recroisent, Terence est toujours aussi froid et mauvais. Alors, Seléna se laisse emporter par les soirées organisées par sa meilleure amie Léna au Cap Ferret. Là elle rencontre William, le frère de celle-ci et oh surprise, c’est la meilleur ami du Dr Cesare!! Préférant laisser de côté les fortes émotions contre lesquelles elle lutte, lorsqu’elle est en présence de Terence, Seléna se laisse séduire par William qui petit à petit gagne sa confiance. Seléna se laisse envoûter par les bienfaits de cette relation naissante. Meurtrie profondément par le passé et échaudée par le comportement de Terence, elle entame une relation avec William.

Jusqu’à ce que celui-ci lui propose une soirée d’un autre genre, dans un club privé, très sélect, dans lequel il faut être autorisé pour entrer. Seléna se laisse convaincre, elle se rend rapidement compte que Terence est aussi présent dans ce club. A partir de cet instant, Selena rejette ce qu’elle estime de la dépravation et rompt avec William.

Ce tournant marquera dans l’histoire, Seléna sera pourtant de nouveau attirée plus que jamais par Terence et aura beaucoup de mal à ne pas succomber quitte à se brûler les ailes…

Ce Terence : quel personnage !! Emma Landas nous présente un homme virile, sombre, torturé, malheureux, déprimé. Il est bien plus sombre que Christian Grey et n’a rien à envie au marquis de Sade. Il va loin, très loin. Il manipule sans scrupule, désabusé par tout. Il ne semble pas avoir de part d’humanité en lui. Il n’a pas de limite. Je vois Terence avec le corps de l’acteur Luke Evans et le caractère de Dr House !
Antinomia ou l'antinomie de l'âme Antinomia ou l'antinomie de l'âme
Donnola Nera   
Morgan Orsini est kinésithérapeute, il se voit imposer sa manière d'exercer contre ses principes et sa fois en ce qu'il pense être le plus juste pour ses patients. On lui intime l'ordre de prendre quelques vacances, que cela ne tienne !

Sa colère est telle envers la clinique qu'il part se ressourcer auprès de sa petite sœur Angelina, la seule famille qui lui reste.

Toutefois, le temps semble avoir déraillé et la réalité avoir pris un raccourci pour effectuer un bon en avant de plusieurs mois entre rêves et cauchemars.

Un accident, une mémoire morcelée et un corps endormi, c'est un tragique événement qui touche Morgan et le dévaste.



J'ai fait la connaissance de Morgan, ce mec grognon que la vie n'a pas épargné, les raisons vous les découvrirez pendant ce récit intense. Le bel italien a un caractère de merde, colérique et exécrable. Il a vue sa vie éclatée en mille morceaux.

C'est une décente morale et physique et un rejet pour un certain corps médical. Un blocage le maintient dans un état de paralysie. Cependant, saura-t-il ravalé son orgueil pour le découvrir ?

L'introspection sera longue et laborieuse, un travail autant physique que moral pour cet esprit en déroute, habité par la solitude.



Le personnel en charge est d'une patience exceptionnelle, il doit faire face à de nombreux rejets en particulier le psychomotricien. En réalité, ce refus cache une faille profonde que Morgan a enfouit, l'empêchant de s'ouvrir. Il est têtu, or le spécialiste l'est tout autant. Leur échange est intéressant, avec une pointe acerbe et humoristique.

Dominique est patient, prêt à subir les foudres de son malade pour l'aider dans sa guérison. Il est à l'écoute et bien plus encore...



Il y a aussi Damien, son collègue et ami. Il est doux, attentionné et présent à chaque étape. Un confident qui sera mis à mal.



Durant l'hospitalisation, plusieurs phases sont décrites comme la dépression insidieuse, silencieuse et destructrice. Tel un serpent, elle glisse sous la peau, éclatant les remparts érigés et elle fissure petit à petit un équilibre déjà branlant.



D'ailleurs quand le ras de marée sensoriel afflue enfin, la culpabilité s’abat et avec elle un espoir de renouveau. Lors des révélations déstabilisantes, Dominique insuffle à Morgan la force pour surmonter cet ouragan dévastateur, tout en lui ouvrant de nouvelles perspectives vers lesquelles il ne se serait jamais investi.



La plume de l'auteur est un vrai délice de fluidité. Cette histoire est prenante et agréable. Les détails médicaux sont expliqués avec soin, approfondis au besoin.

On ressent très bien l'animosité, le désarroi et la colère de Morgan ainsi que ses humeurs, ses peurs, ses doutes qui sont excellemment retranscrits dans son quotidien.

Le récit est sans précipitation, j'aime beaucoup car Donnola Nera prend son temps d'insérer les sentiments avec tact, de montrer toutes les étapes de cette reconstruction.

C'est un combat contre soi-même, réapprendre à unir le cœur, le corps et l'esprit. De laisser entrer à nouveau le bonheur, l'amitié et l'amour pour vivre, sentir la connexion d'aimer et de se sentir aimer.

Antinomia est à explorer et ressentir !



Point négatif : il me manque un peu de contact physique percutant.

par KarineDS
Tav, Tome 1 : Lumière aveuglante Tav, Tome 1 : Lumière aveuglante
Renae Kaye   
Avec une mère alcoolique, Jake a toujours du prendre le relai et s’occuper de ses trois sœurs. Il doit cumuler des boulots pour pouvoir s’en sortir et veiller sur elles. Travaillant dans un bar le week-end, il arrive à trouver un travail en semaine comme homme de ménage chez Monsieur Stanford dont les femmes de ménage abandonnent rapidement le poste. En fait, Patrick est aveugle et donc très exigent sur l’entretien de sa maison. Jake commence son travail sans rencontrer Patrick qu’il pense vieux et guindé. Seul lien, des notes que lui laisse Patrick pour les consignes de la journée. Jake va y répondre et un jour, il tombe sur Patrick et les deux hommes vont être attirés l’un par l’autre… Une histoire toute mimi avec des personnages attachants. J’ai beaucoup aimé le début avec les notes puis le jeu de séduction qui se met en place mais ensuite j’ai été moins emballée et j’ai trouvé la fin moyenne

par Folize
Twisted Love, Tome 2 : Follow Me Back Twisted Love, Tome 2 : Follow Me Back
A. Meredith Walters   
Avis posté sur BdP:
http://www.boulevarddespassions.com/t11581-twisted-love-sous-influence-tome-2-follow-me-back-de-a-meredith-walters#227238

Lu en vo.

J'ai aimé retrouver dans Follow me back ce style d'écriture poétique propre à l'auteur qui m'avait tant touché dans Sous influence. La narration se fait toujours à deux voix et les fortes émotions sont encore une fois bien au rendez-vous.

J'ai passé un bon moment de lecture, cependant Aubrey m'a un peu déçue dans cette suite dans le sens où je l'ai trouvée trop centrée sur elle-même (je mets ça sur le compte de sa jeunesse). Elle a des oeillères et ne soutiendra pas suffisamment Maxx à mon goût.

Lui je l'ai trouvé tout simplement adorable (ben quoi!). Jeune homme déterminé, fou amoureux qui devra se battre une fois sorti de cure de désintoxication pour la reconquérir (et l'affaire ne va pas être simple). J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour lui, il doit se battre contre lui-même et son envie de replonger, puis à cela vont s'ajouter des soucis financiers dont il n'a vraiment pas besoin vu son état déjà fragilisé.
Pas mal d'embûches donc, qui feront qu'il est sur la corde raide et que l'on craint pour lui tout du long, c'était vraiment intense et frustrant à lire.
Va t-il basculer ? Ou pas ?

S'il y a une suite je ne pense pas qu'elle portera sur le couple Aubrey et Maxx car à mon sens la fin se suffit à elle-même. Un final que j'ai d'ailleurs trouvé un petit peu rapide c'est dommage, mais j'en reste quand même satisfaite. Je ne serai pas surprise cependant à l'avenir que l'auteur écrive quelque chose sur Landon (le frère de Maxx), Renee (la meilleure amie d'Aubrey) ou encore sur Brooks (meilleur ami d'Aubrey). En tout cas si suite il y a un jour je la lirai avec plaisir.

Ma notation: 3.75/5

par Attila9
Tentations, Tome 2 : Coup d'enfer Tentations, Tome 2 : Coup d'enfer
Ella Frank   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/03/tentations-2-coup-denfer-ella-frank/

Tout simplement parfait ! Voici les premiers mots qui me viennent immédiatement à l’esprit en refermant ce second tome. 375 pages de pur bonheur sous le signe de la passion, de l’amour et de la confiance. Oh bien sûr, rien ne saurait être aussi facile, mais Tate et Logan nous offre une suite délectable, impossible à lâcher.

Pourtant j’avais quelques appréhensions puisque le premier opus m’avait déjà ravi les sens et me voilà tout bêtement conquise par ce livre qui ne cesse de m’étonner, me surprendre et m’enflammer. Si vous pensez que nos deux héros se calment avec le temps, laissez-moi vous dire que vous êtes loin du compte et préparez-vous à de grosses bouffées de chaleur durant cette lecture.

L’aspect charnel est important dans cette histoire, car il reflète les émotions vibrantes qui animent ces deux hommes hors du commun. À travers leur désir insatiable et leurs ébats d’un érotisme pur et d’une sensualité à couper le souffle, ils expriment avec leur corps ce qu’ils n’arrivent pas encore à verbaliser. Et croyez-moi séparément, ils sont déjà exceptionnels, mais ensemble, il n’y a pas de mot pour exprimer ce qu’ils dégagent.

Il est très rare que j’adhère aux romances qui font la part belle au côté sexuel pourtant ici Ella Frank leur a donné une telle dimension et une telle signification que cela ne fait que sublimer et renforcer le lien qui unit Tate et Logan. Personnellement, ils m’ont fait frissonner et il se peut que mes joues aient chauffé plus d’une fois en les imaginant tous les deux dans un lit, une douche, un parking, un restaurant….Oui je m’emballe, pardon, mais vous comprenez l’idée.

Toutefois, malgré ces moments explosifs, il est évident que ce n’est plus que du sexe. Ce petit bout de phrase pourrait résumer à merveille ce roman, car bien que l’on soit dans une saga érotique, l’auteure y a mêlé de puissants sentiments qui dévastent tout sur leur passage et font évoluer la situation à une vitesse vertigineuse. Très vite, on sent que Tate et Logan ne sont pas réellement prêts pour ce qui leur arrive néanmoins, je suis vraiment ravie de constater qu’ils savent ce qu’ils veulent et connaissent la valeur de l’amour. C’est simple, ils ne cherchent pas d’explications sur ce qu’ils ressentent ils le vivent.

Cependant, une montagne d’obstacles se dresse sur leur chemin et notamment un énorme conflit qui s’enlise. Notre couple doit affronter la rage, la cruauté, le rejet et l’intolérance ce qui m’a beaucoup interrogé sur le regard de notre société. Comment peut-on juger les autres par rapport à l’être aimé ? De quel droit se permet-on de les désavouer ? Tate et Logan abordent bien malgré eux des problèmes épineux, mais toujours sur un pied d’égalité en prenant en compte les besoins de l’autre.

Coup d’enfer est un livre qui porte donc bien son nom tant il est excitant et émouvant. Ce duo incarne parfaitement la passion, la fougue, l’ardeur et l’espoir.

Il me tarde de découvrir dorénavant la suite, car Ella Frank finit sur un épilogue intrigant qui me donne envie de savoir ce qui les attend. Rendez-vous le 02 mai prochain.
The Dark Duet, Tome 3 : Epilogue The Dark Duet, Tome 3 : Epilogue
C.J. Roberts   
J'ai aimé être dans la tête de Caleb bien que ce livre ne soit pas indispensable à la saga. Revivre certains moments du passé de son point de vue était intéressant.
Conclusion d'une saga qui aura été très intense pour moi, pas toujours dans le bon sens du terme!
De main de maître, Tome 4 : La Maîtresse De main de maître, Tome 4 : La Maîtresse
Lorelei James   
Un peu déçue par ce tome. Les héros sont Molly et Deacon, donc on reste dans le même milieu et groupe d'amis, mais on perd la spécificité "cordes japonaises" qui faisait selon moi l'originalité du début.
De plus, il y a un net sentiment de déjà-lu : à mesure qu'on découvre le personnage de Deacon, on découvre qu'il est un riche héritier, qui a coupé tous les liens avec sa famille, et qui refuse d'aborder des sujets personnels avec Molly, laquelle rompt avec lui quand elle découvre ce qu'il lui cachait... Bon, les problèmes familiaux de son passé ne sont pas les mêmes que ceux de Ronin, mais ça reste quand même un schéma très proche et répétitif.
Dommage.

par IsaR