Livres
554 797
Membres
600 005

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Lu aussi

Un immense merci aux éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman.

J’avoue que j’avais autant de hâte que d’appréhension vis à vis de ce roman. K. Bromberg fait partie des auteurs que soit j’adore et je vis à fond l’histoire soit j’ai du mal à entrer dedans. Un peu comme un couple qui a des difficultés à s’accorder.

Je trouvais le fait que cette saga axée sur des sœurs était intéressante, bien que le milieu du sport n’est pas vraiment mon dada, j’étais impatiente de découvrir cette histoire. Et je dois dire que je ressors plutôt mitigée.

Ici, nous allons suivre Dekker et Hunter, qui ont, par le passé, eut une histoire sans lendemain. Malgré cela aucun des deux n’a pu oublier l’autre. Un début de romance aurait pu voir le jour mais ni Hunter ni Dekker n’étaient prêts pour ça. Alors quand Hunter star du Hockey déconne un peu et que son agent ne le soutient plus vraiment, le père de Dekker lui confie la mission de s’approcher du sportif et le faire intégrer leur agence.

Cette histoire se scinde en deux, et je dois dire que j’ai eu du mal avec la première partie. Déjà parce que le sport est vraiment trop présent pour moi. Bon, okay, en même temps c’est pas surprenant parce que ça se passe dans le milieu sportif mais j’avoue que je m’attendais à autre chose. Ensuite j’ai trouvé le rythme un peu lourd, la romance trop rapide même si les personnages ont un passé commun.

Avec le temps, je deviens de plus en plus friande des romances qui prennent le temps, qui s’installe tranquillement. Ici tout va très vite. Dès la deuxième rencontres, ils arrivent pas à contenir leurs pulsions. J’apprécie quand l’attraction physique est palpable entre les personnages, mais j’aime aussi quand il y a une tension entre eux et qu’ils réfrènent leurs ardeurs.

Du coup je dois vous avouer que je n’ai pas spécialement accroché à leur idylle, j’ai trouvé qu’elle manquait de profondeur. Leur relation est basée surtout sur l’aspect physique et du coup ça manquait un peu trop d’émotions pour moi. Peut être que je suis trop romantique ou fleurs bleue mais j’ai besoin de sentir les sentiments et les émotions des personnages et là, ça n’a pas été spécialement le cas pour moi.

Au niveau des personnages j’ai eu du mal avec Hunter, les chapitres se son point de vue sont essentiellement centrés sur le sexe. J’ai pas spécialement accroché à cette aspect de sa personnalité. Il sait qu’il est beau et il en profite car il pense qu’aucune femme ne lui résiste. C’est cliché à souhait et c’est dommage car Hunter est un personnage que j’ai apprécié.

Pour Dekker, je l’ai bien aimé. J’ai apprécié le fait qu’elle veuille se faire une place dans ce milieu essentiellement masculin, et qu’elle souhaite aider Hunter. Mais j’ai pas trouvé spécialement son attitude professionnelle. Mais après j’ai vraiment aimé sa personnalité.

Ce que j’ai beaucoup aimé en revanche c’est que l’on ne sait pas grand chose sur Hunter et qu’on le découvre petit à petit au fil des chapitres. Dans la deuxième partie de cette histoire et j’ai drôlement plus accroché. J’ai trouvé Hunter plus attachant. J’ai découvert un petit côté fragile que je ne soupçonnais pas chez lui.

J’ai adoré les liens familiaux de Dekker avec ses sœurs et son papa, ce qui est dommage c’est que cet aspect est vraiment approfondir vers la fin. J’ai été heureuse de faire réellement la connaissance de ses sœurs qui ont vraiment l’air intéressantes. Ce qui a éveillé ma curiosité pour la suite.

Pour conclure, je ressors mitigée de cette lecture, en soit l’histoire et surtout la deuxième partie est vraiment intéressante. Peut être que j’avais trop d’attente, et que je m’étais imaginer totalement autre chose. Mais même si je n’ai pas spécialement accroché je pense que cette histoire portée par la plume fluide et déliée de K. Bromberg en séduira plus d’un.

Afficher en entier
Pas apprécié

https://booksbookmarks.wordpress.com/2021/04/02/play-hard-t1-et-t2-k-bromberg/

Tout d’abord, je souhaite remercier les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ces deux premiers tomes !

Alors, j’avais déjà adoré le premier tome de la saga Everyday Heroes mais les autres moins, et je n’avais pas lu ses autres écrits mais j’étais quand même curieuse de découvrir sa nouvelle saga Play Hard même si je ne suis pas très fan quand il est question de sportifs.

Et comment dire, je ne sais pas si j’ai été déçue ou si je m’y attendais en fait.. Dès le début du tome 1, j’ai su que je n’accrocherais pas car je trouvais le rythme très lourd, le sport y est vraiment présent et j’ai été vite ennuyée dès les premiers chapitres.

La romance est, comment dire, dans la lignée de ce que j’ai lu juste avant et qui me fait penser à ces romances des années 2014-2015.. J’avais l’impression de lire une des premières parutions de New Adult. C’était assez cliché, j’ai trouvé que la romance allait beaucoup trop vite en si peu de pages et le vocabulaire était cru et je n’aime vraiment pas cela. Je n’aimais d’ailleurs pas davantage à l’époque.. Et surtout, quelque chose que je hais : les points de vue masculins qui ne pensent qu’au sexe, c’est pénible.. l’image des hommes en prend un coup ahah…

Ce qui m’a surtout dérangée dans le tome 1 est que la relation était surtout basée sur le sexe et j’avais pas l’impression qu’ils se connaissaient plus que cela, donc on avait sans arrêt ce genre de pensée : « je pense à ses seins, ses fesses, son excellence au lit… » mais pas d’autres attributs que physiques..

En bref, ce tome 1 a été vite terminé et avant d’entamer le 2, j’avais besoin d’une pause car je ne me sentais pas de les enchaîner. Mais ceci dit, si j’ai trouvé pas mal de défauts dans ce tome 1 (ainsi que le 2), pas mal de moments étaient touchants et profonds quand même et j’ai apprécié ce côté-là qui contrebalançait un peu le tout.

Au niveau du tome 2, je n’ai pas grand chose à rajouter de plus si ce n’est qu’il suit la même trajectoire que ce premier tome. Je partais sans grand entrain lire ce deuxième opus depuis ma déception du 1 et je voulais vraiment en finir, et j’ai trouvé que c’était du pareil au même entre les tomes, du coup j’ai fini celui-ci en diagonale…

En bref, je vous conseille tout de même ces romans car il y a quand même du bon, l’écriture est tout de même plaisante, si vous aimez le milieu du sport, vous devriez être ravis. Et puis, si vous aimez les autres écrits de l’auteure, vous ne devriez pas être déçus avec celui-ci, de même si vous aimez les sagas du type Off-Campus !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sainte 2021-04-04T17:59:38+02:00
Argent

Légèrement déçu par ce premier tome, trop de blabla tout au long du roman, il traine en longueur. La relation entre Dekker et Hunter est pas mal, elle est sensuelle, douce et érotique, cela apporte quelque chose d'épicer au roman. Les sujets aborder sont poignants et intéressent.

Un bon roman malgré tout, mais il m'a manqué quelque chose pour que je sois accros à l'histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emma-14 2021-05-16T18:08:13+02:00
Bronze

Une lecture sympa. Mais qui reste sans plus. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher aux personnages. Surtout à Dekker qui en mon sens ne sortait pas assez de sentiments. J'ai bien accroché au passif de Hunter, bien que j'ai trouvé la fin mise en très accélérée. Par rapport à ses parents surtout (pour éviter le spoil). Je continuerai la série pour découvrir Lennox qui m'a intriguée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par siss42 2020-12-29T04:35:59+01:00
Diamant

Allez une petite sortie en français le 1er avril 2021

Afficher en entier
Pas apprécié

Ce livre est une énorme déception ! Hunter est clairement un gros con, désolée pour le mot. Personne n'a le droit d'être aussi méchant ! Alors oui il a des problèmes dans sa famille,pauvre loulou, mais y a des milliers de personne qui ont des problèmes et ils ne sont pas agressifs avec le reste du monde. Il s'apitoie sur son sort en permanence c'est insuportable.

Tout le début du livre est centré sur la petite crise de Hunter. Quelqu'un dit "Hunter qu'est ce qu'il se passe" a peu près toutes les deux pages. Mais Hunter est un homme secret alors il intériorise.  Mais arrive Dekker qui vient jouer la psy et qui est la seule à pouvoir percer ses secrets. D'ailleur parlons un peu d'elle.

Dekker est un personnage sans relief, avec peu de caractère très effacée. C'est assez étrange puis que la majorité du livre c'est elle qui parle. La seule chose que j'ai retenue d'elle c'est qu'elle a envie de sauter sur Hunter à chaque fois qu'elle le voit. Mais attention elle ne le fait pas parce que  c'est "une erreur".

Personnages antipathiques, discours creux, histoire peu crédible, vraiment ce livre est une perte de temps.

Afficher en entier
Or

K. BROMBERG est l’une des autrices plébiscitées pour ses romances chez Hugo New Romance.

Alors lorsque sa nouvelle série a été annoncée, tout le monde l’attendait avec impatience.

« Hard to handle » est le premier tome de « Play hard ».

Nous allons y suivre Dekker, l’une des quatre soeurs Kincade. Elles sont toutes les quatre agents pour des sportifs. Leurs rôles est de recruter des joueurs et de tout faire pour qu’ils aient de beaux contrats, mais aussi que leurs carrières et leurs morals se portent bien.

Cependant, leur entreprise va mal et leur père, qui en est à sa tête, laisse entrevoir son départ.

Alors lorsque tout le monde est d’accord pour envoyer Dekker recruter Hunter, le joueur de hockey le plus en vu du moment, cette dernière voit rouge. En effet, Hunter et elle ont un passé commun qui n’est peut-être pas que du passé, justement.

Les romances dans le monde du sport font partie de mes préférées.

Je me suis donc plongée avec facilité dans cette histoire puisque tous les points étaient réunis pour que je passe un bon moment de lecture.

Les chapitres alternent entre les points de vue de Dekker et de Hunter, nous offrant leurs deux visions de l’histoire. J’aime beaucoup cela puisque ça nous aide à encore mieux s’attacher aux personnages.

Dekker est une héroïne qui attise immédiatement notre sympathie envers elle. Oui, elle doit revoir Hunter et entretenir une relation professionnelle avec lui, sans penser au passé. Cependant, lorsqu’elle se retrouve face à lui, elle se rend compte de suite que quelque chose ne va pas. Alors, l’agent laisse place à la femme, à l’amie, à l’amante et cette évolution rend l’histoire plus tendre.

Hunter est quant à lui chamboulé. On sait que quelque chose ne va pas, mais on doit attendre les différentes révélations du récit pour voir toute l’ampleur de son chagrin et de sa colère. Il y a quelques chapitres dans le passé qui nous permettent de mieux réaliser depuis quand tout cela dure. Il y a des chapitres et des passages poignants, difficiles à accepter et à endurer. J’ai été charmée par le côté sensible et vulnérable de ce personnage qui transpire la virilité.

S’il y a un point qui m’a un peu gêné dans ce livre, c’est la relation entre Hunter et Dekker qui évolue trop rapidement. Certes, ils ont un passé ; oui, l’attirance est toujours là car ils n’ont pas vraiment tiré un trait sur leur histoire, mais j’aurais aimé plus de suspens et de tension… Or, ce n’est pas du tout le cas ici.

J’espère que ce n’est pas un schéma que je retrouverais dans les autres tomes, sinon je risque d’être lassée.

L’univers sportif est bien dépeint, j’ai vraiment ressenti toutes les sensations des matchs comme si j’y étais.

Il n’y a pas trop de vocabulaire compliqué et je trouve que ce livre est un bon titre pour s’initier aux romances sportives.

Je dois bien avouer que malgré tout l’amour que je porte à Hunter, j’ai eu du mal à avaler la pilule concernant ses actes de jeunesse. Pour ma part, j’ai trouvé que c’était bien plus qu’une erreur de jeunesse, je n’ai pas pu accepter que l’on puisse faire cela à son frère.

La fin m’a vraiment convaincue, entre pardon et sentiments.

J’ai trouvé que l’autrice nous avait donné les bons éléments pour laisser ses deux personnages continuer leur vie.

En conclusion, « Play hard, tome 2 : Hard to handle » est un premier tome plutôt convaincant. K. BROMBERG nous plonge dans l’univers du sport à travers l’histoire de quatre soeurs agents sportifs.

Dans ce premier opus, nous y suivons Dekker qui va retrouver son ancien amant, Hunter, le joueur de hockey star que tout le monde veut avoir.

Ce qui devait être au départ une simple mission de recrutement va devenir très vite le renouveau de leur relation. Hunter va mal et Dekker laisse de côté le professionnel pour s’occuper de lui en tant qu’amie.

Même si la romance va beaucoup trop vite à mon goût, on ne peut nier que les sentiments sont là et nous offrent de beaux moments.

J’ai hâte de découvrir la suite des aventures des soeurs Kincaide.

( http://lectrice-lambda.blogspot.com/2021/04/play-hard-tome-1-hard-to-handle-k.html )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-rz 2021-04-29T02:21:32+02:00
Or

Cela faisait longtemps que je n’avait pas autant apprécié une romance. Rien d’étonnant connaissant l’auteure mais cela m’a vraiment donné le sourire. De plus, j’adore les romances dans l’univers du sport alors si on ajoute à ça des personnages supers et une écriture fluide, je suis comblée.

Afficher en entier
Argent

Mon avis :

.

J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman. K.Bromberg m’a, tout simplement, transporté avec elle dans son histoire.

.

Les personnages sont géniaux et attachants. Dekker est une jeune femme attachante, solaire et pleine de vie. Si Hunter, en apparence, se montre comme étant un homme sûr de lui et attachant, derrière sa carapace se cache un être brisé, tourmenté et écorché, par un passé qui le hante.

.

L’histoire comme la romance mettent un peu de temps à se mettre en place. Si Dekker et Hunter se connaissent déjà, leur histoire passée ne s’est pas forcément bien terminé. Ils vont réapprendre à se connaître, beaucoup se taquiner, rigoler, quelques fois se disputer, mais surtout s’aimer.

.

L’alternance des points de vue à chaque nouveau chapitre apporte du rythme au récit et permet de nous acclimater à la vie de chacun. Ceux qui sont relatés par Hunter sont incroyablement émouvants et touchants. Préparez-vous!!

.

J’ai beaucoup aimé les thématiques abordées par l’auteure.

Le pardon qui est traité avec beaucoup de finesse et sagesse.

Dans cette nouvelle saga, K.Bromberg met en avant les sportifs et j’adore vraiment lire des romances de ce genre.

Découvrir l’environnement de ces derniers, les règles du jeu, la compétition qui en découle ect...

De plus, l’auteure a une plume fluide, moderne et addictive.

Elle relate une histoire prenante et entraînante où mystères et rebondissements viennent enrichir le récit.

.

Un premier tome très prometteur!! Il me tarde de découvrir la suite des aventures des soeurs Kincade!

•••

Ma note : 4,5/5

Afficher en entier
Commentaire ajouté par callysse 2021-04-29T14:03:43+02:00
Lu aussi

https://callysseblog.wordpress.com/2021/04/27/play-hard-tome-1-hard-to-handle-de-k-bromberg/

Une série portée par quatre sœurs, agentes dans le milieu sportif? Pourquoi pas! Et puis lire une romance de K. Bromberg, autrice que je ne connais pas mais dont je vois tourner les titres, me titillait depuis un moment.

Bon, ce ne fût pas un coup de coeur mais la lecture, bien que très classique, était plutôt bonne. Pourtant, elle a mal démarré. Honnêtement, je n’allais que de déception en déception au début. Déception de rencontrer une héroïne assez froide ayant une relation plutôt compliquée avec ses sœurs. C’est plus la rivalité qui les anime que l’amour. Rien de bien méchant mais je ne les ai pas vraiment senties très unies pour des sœurs qui s’investissent dans la même agence familiale. Enfin, du moins au début, ça s’améliore un peu par la suite même si cela reste très timide. Moi qui m’attendait à rencontrer quatre sœurs solidaires et bienveillantes entre elles, j’ai été très surprise par leurs rapports chien-chat. Déception aussi par les retrouvailles entre Dekker et Hunter. Tout allait trop vite et je n’y comprenais pas grand chose. J’ai mieux compris ces scènes par la suite mais sur le coup, je les ai détesté. Surtout qu’à côté de la froideur de Dekker, il y avait la colère et la fatigue d’Hunter. Je n’étais donc pas vraiment dans de bonnes conditions pour apprécier cette romance et ses héros. Mais je leur ai laissé une chance et j’ai bien fait!

J’ai fini par être accrochée par l’histoire d’Hunter. Pourtant il n’y a rien de vraiment nouveau là-dedans, ce n’est pas la première fois que je vois cette thématique ni ces relations conflictuelles abordées dans une romance. Mais, sans que je ne sache trop pourquoi, ça m’a pris aux tripes. Plus j’en apprenais sur lui et plus j’étais en colère contre ses proches, son agent, ses dirigeants. Il y avait tellement de violence dans certains actes, certaines paroles! Ca m’a choquée qu’on puisse en arriver là, je sais que cela existe, mais je ne comprends pas comment on puisse agir comme ça. C’est destructeur, dévastateur et Hunter est bien trop bon envers ces personnes. Et plus je m’attachais à lui, plus j’appréciais Dekker pour l’aide qu’elle lui apportait. J’ai aimé le voir remonter la pente grâce à elle et réussir à mettre des mots sur ce qui le hante et le bouffe depuis des années. Mon intérêt pour cette lecture a vraiment été porté par mon affection pour Hunter et son énorme volonté a obtenir ce qu’il désire pour l’être qu’il chérit le plus au monde. Le milieu des agents sportifs et du hockey sur glace sont par ailleurs plutôt bien amenés et encrés dans l’histoire.

Je ne pense pas avoir réellement vibrer pour la romance, ni pour l’histoire personnelle de Dekker. Parce que j’ai trouvé que c’était incohérent par moment la concernant. Je ne sais si c’est le fait de la traduction ou de l’histoire originale, mais j’ai notamment trouvé le dernier chapitre très mauvais. Je n’ai ni compris les réactions de Dekker (elle s’étonne de choses qui paraissaient évidentes depuis plusieurs chapitres), ni les enchaînements de scènes, ni les dialogues que j’ai trouvé mal écrits. Rien n’allait… Heureusement qu’il y avait un épilogue! Lui pour le coup était bon et m’a permis de fermer ce roman sur une bonne note.

Alors même si ce n’était pas la lecture du siècle et même si je n’arrive pas à faire la différence entre les 3 autres sœurs, je vais poursuivre la série. Ce premier tome était assez prometteur malgré tout. J’espère toutefois être davantage emportée par les histoires d’amour des prochains opus.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode