Livres
554 909
Membres
600 172

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Connorange 2019-04-15T15:30:22+02:00

Parce que chaque minute à voir sa souffrance, à la ressentir en plus de la mienne, est une torture. Mon coeur est une éponge qui ne cesse de se remplir et de se vider de toutes les larmes de nos âmes. Il pleut sur mon esprit, sur mes souvenirs déjà nombreux avec lui, sur notre amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par minette467 2020-10-13T15:03:44+02:00

« Je le matais parce que je le trouve… beau mec. Pas de quoi en faire tout un foin. J’ai le droit de trouver un mec beau, tout autant que je trouve magnifique une vache dans un pré normand. Chacun ses goûts. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Rosa_Aquilegia 2019-11-19T15:54:43+01:00

– Nicolas… Tu es ma priorité à moi… Il n’y a que toi qui ne le vois pas.

Je dépose un baiser sur ses lèvres. Il ferme les yeux. Je l’embrasse encore. Juste un effleurement. Ses doigts agrippent mon T-shirt dans mon dos.

– Corey… je n’y arriverai pas… Être si bien avec toi et tout oublier devant les gens, je ne peux pas… Vraiment, c’est trop compliqué pour moi.

Je l’embrasse encore.

– Je sais. On va trouver une solution.

Il ouvre les yeux.

– C’est vrai ? Tu ferais ça pour moi ?

– Oui. Parce que je ne veux pas te sentir aussi mal. J’en crève de te voir à ce point perdu sans pouvoir t’aider.

Il m’enlace en posant son oreille contre mon cœur.

Je caresse ses cheveux.

– On va t’aider à retrouver ta confiance. Tous les deux. D’accord ?

Il redresse la tête.

– D’accord. Embrasse-moi.

Je m’esclaffe.

– Tu vois, elle revient déjà !

Je penche la tête vers lui. Ses lèvres s’emparent des miennes, ses mains se posent sur mes joues. Sa langue vient trouver la mienne. J’adore ses baisers, toujours au bord du désespoir. Tellement porteurs d’émotions. Ce ne sont pas de simples baisers. Nicolas y met tout son cœur. Toujours

Il s’écarte légèrement.

– Aime-moi, Corey. Je t’en supplie, aime-moi… Je te promets de ne plus déconner, je…

Je l’embrasse. Il me pousse dans mes retranchements. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par kmrct89 2020-12-28T12:18:15+01:00

- Jared. Tu es sûr de toi ?

Je tremble en attendant cette réponse. Il redresse la tête, ses yeux sont flous, emplis de passion et de feu.

- Je n'ai jamais été aussi sûr de moi. Touche-moi Corey. Vite. Apprends-moi...

Afficher en entier
Extrait ajouté par minette467 2020-10-13T15:04:34+02:00

« – Je t’aime Corey. Tu es le meilleur des putains de virages que je n’aie jamais pris. Je ne suis pas doué en trucs profonds et tout le bordel. Alors imagine que j’ai inventé une chanson entière pour faire cette déclaration, que je viens de te décrire mes sentiments sur une lettre de quinze pages, que j’ai loué un avion pour tirer une banderole ridicule au-dessus d’une plage bondée de touristes, que je compte passer ma prochaine année à sauter sur le haut des immeubles de cette ville pour le crier sur tous les toits, bref, prends l’image qui te convient, et considère-la comme tienne, parce que je te la donne. Tout ce que tu veux, pour te prouver mon amour. Et bien plus encore. Parce que nous sommes au-dessus. Bien au-dessus de toutes ces conneries.

 »

Afficher en entier
Extrait ajouté par minette467 2020-10-13T15:04:06+02:00

« Je me réveille, plusieurs heures plus tard, la tête sur son épaule, la playlist jouant toujours entre nous. Une couverture nous recouvre tous les deux. Je ressens sa chaleur dans notre petit cocon. Et mon cœur se serre de cette attention qu’il a eue, pour me protéger moi aussi de l’air conditionné de l’appareil, dangereux pour les cordes vocales. Je suis tourné vers lui, recroquevillé même, contre lui, mon bras repose sur son torse, et le sien tombe négligemment sur mes cuisses. Sa tête est tournée vers le hublot. Nous sommes perdus dans les nuages, et je ne suis pas loin du paradis. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2020-04-02T23:32:21+02:00

La guitare pleure les notes légendaires sans aucune erreur, fluides, fortes et affirmées. Justement dosées. Parfaites. Avec un je-ne-sais-quoi d’interprétation personnelle qui rend chaque note encore plus vivante et incisive. Ce bon vieux Jimmy ne pourrait être qu’honoré d’une telle reprise. Il me donne envie de deux choses : de chanter pour l’accompagner, ce qui ressemblerait à un honneur, franchement, et de prier pour que ce moment continue, alors qu’il arrive malheureusement à la fin de sa prestation, laissant un silence vide et glacial remplacer le paradis auditif qu’il vient de nous offrir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2020-04-02T23:27:47+02:00

Rectification. Mon ancien monde. Oublié depuis longtemps. Inutile et sans avenir… Alors, je réitère ma question : « Qu’est-ce que je fous dans ce bordel ? »

Parce que c’est ton monde, justement, Du Gland !

Ex monde. Il n’a plus rien à voir avec ça.

Ben voyons !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Velandra 2020-04-02T23:26:11+02:00

– Ah toi aussi tu l’as ?

– J’ai quoi ?

– J’ai un ange sur l’épaule droite, et un démon sur la gauche. L’ange s’est fait la malle depuis le début de la tournée, mais le diable, lui, me fait chier à longueur de temps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Rosa_Aquilegia 2020-03-02T19:09:02+01:00

J’embrasse encore mon merveilleux amant perdu et à fleur de peau. Il s’accroche à mon dos.

– Dis-le-moi encore. Appelle-moi Nicolas.

– Nicolas.

Il fond sur mes lèvres et ne les quitte plus. Je le laisse puiser le réconfort au fond de moi. Peut-être le regretterai-je très vite. Peut-être suis-je trop faible face à lui. Mais je ne peux me soustraire à mon besoin de prendre soin de lui, de me fondre en lui, à ce désir qu’il fait naître dès qu’il me touche comme il le fait à présent. Tout se mélange. Le besoin de l’esprit, le désir physique, tout devient indispensable, aussi important que les battements de son cœur qui font battre le mien, que l’appel de son âme qui a ramené la mienne à la vie. Je ne peux pas passer à côté de Nicolas, il est devenu mon monde. Avec un enfer et un paradis. À moi de prendre garde où je pose les pieds.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode