Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 944
Membres
969 888

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Plus heureux que jamais



Description ajoutée par PatateB4 2022-01-20T23:53:14+01:00

Résumé

Être heureux ne devrait pas être aussi difficile

Par l’auteur du best-seller Et ils meurent tous les deux à la fin

De mauvais souvenirs vous poursuivent ? 

Appelez l’Institut Leteo au 1-800-J-OUBLIE pour en savoir plus sur notre procédure révolutionnaire de soulagement de la mémoire !

Lorsque Aaron Soto découvre la technique d’ablation de la mémoire développée par l’Institut Leteo, il n’en croit pas ses yeux (les miracles arrivent rarement au fin fond du Bronx)…

Entre le suicide de son père, sa propre tentative, l’infinie tristesse de sa mère et leur vie dans un petit appartement misérable, le jeune homme est tenté par la procédure. Bientôt, plusieurs gouttes d’eau successives font déborder le vase et finissent de le convaincre : s’il veut enfin être heureux, il doit se faire reformater à l’Institut Leteo…

Mais le bonheur peut-il vraiment naître de l’oubli ?

« Inoubliable ! » Becky Albertalli, autrice de Love, Simon

Élu parmi les « cent meilleurs livres YA de tous les temps » par Time Magazine

Afficher en entier

Classement en biblio - 149 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Lusylila 2022-10-02T19:51:32+02:00

" Je joue beaucoup à Tu te souviens de la fois où.

Je suis devenu un charognard du bonheur: je cherche le bonheur derrière la laideur du monde. Si j'arrive à le trouver dissimulé dans mes tragédies, je mettrai la main dessus coûte que coûte. Si l'aveugle parvient à trouver la joie dans la musique, et que le sourd peut la découvrir avec les couleurs, je ferai de mon mieux pour toujours chercher le soleil dans les ténèbres, parce que ma vie n'est pas une fin triste; c'est une série d'heureux départs." p.397

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

Comment pourrais je décrire ce que j'ai ressenti à la fin de ce livre ? Eh ben, je tremblais, ma tête tournait à une vitesse folle, mes mains étaient moites de sueur et mon coeur battait à cent à l'heure (une petite rime qui fait plaiz).

Ce roman, je l'ai pris uniquement pour la couverture, cette couverture colorée et éclatante. Quand je l'ai vu, j'ai su, alors me demandait pas pourquoi, si j'ai un genre de super pouvoir comme dans les films ou quoi que ce soit, mais j'ai su que ce livre allait être totalement incroyable.

Déjà par où commencer ? C'est un coup de coeur, ce roman est un coup de coeur titanesque, dès que tu finis un mot, une phrase, un chapitre, tu as envie de plus, t'as envie de continuer à lire, à vibrer et à pleurer. Je pense que, peut être qu'il ne dépasse pas totalement "Nos étoiles contraires" mais c'est désormais le livre qui s'en approche le plus, et c'est rare que je dise ça.

J'ai du attendre quelques heures pour pouvoir formuler correctement des mots et une pensée cohérente pour décrire ce roman. Décrire toutes ses sensations et ses émotions qu'il nous fait ressentir, décrire les tremblements que j'ai eu à la fin de ce livre, décrire la peur, l'amour ou même la panique que l'on ressent au même moment que le personnage, comme si, eh bien, comme si on était carrément devenu lui.

Je ne sais pas par où commencer, de quoi parler et je vois déjà que ce commentaire va être bien long TwT

J'ai aimé ce roman. J'ai aimé Aaron. J'ai aimé Eric. J'ai aimé leur maman. J'ai aimé Thomas, Genievre et Spoiler(cliquez pour révéler)Collin. J'ai aimé Évangéline. J'ai aimé les dilemnes, les peurs et les problèmes de ce roman. J'ai aimé la romance homosexuelle, l'institut Leteo et tous les détails. J'ai aimé l'écriture, la montée progressive du suspense, le caractère des personnages, leurs amis, leur famille, leur histoire. J'ai aimé la morale de ce livre. J'ai aimé ce roman comme jamais à vrai dire.

Pendant les derniers chapitres, j'avais peur. J'avais très très peur que ce roman se finisse, se termine, que je le referme et que je me mette à pleurer. Et c'est le cas. Quand je l'ai refermé, j'ai pleuré, beaucoup, beaucoup pleuré. Les mouchoirs pourraient en témoigner TwT. Je ne voulais pas quitter ce monde, cet univers absolument pas rose du tout, ces personnages, cette histoire... Non, je ne voulais pas partir. Pourtant, il le fallait bien à un moment où à un autre.

Quand l'auteur voulait exprimer un sentiment, il réussissait à le traduire en quelque chose de tout à fait inédit. Aaron est confus, embrouillé de partout ? Eh ben nous aussi ! Et c'était ça, pour toutes les émotions possibles. À vrai dire, dit comme ça, on pourrait dire que ce n'était pas un moment de plaisir et c'est vrai : c'était de la torture qu'il n'y ait que quatre centaines de pages...

Aaron était... Touchant. Touchant à sa manière. Très touchant pour certaines fois. Spoiler(cliquez pour révéler)La fois où il s'est souvenu de tout. Ou quand il a annoncé à Genievre dans sa chambre qu'il était amnésique. La fois sur le toit à regarder les dents de la mer avec Thomas ou quand ils étaient tous les deux dans les jets d'eau. Son passé avec Collin. Son rapprochement avec son frère. La compassion de sa mère quand il a fait son coming out. Franchement, oui, j'ai trouvé qu'il était touchant malgré tout ce qu'il a vécu...

Et puis va t'on vraiment revenir sur Thomas ou Genièvre ? Sur... Eh bien, les pépites que ce sont en tant qu'amis, petite amie pour Genièvre Spoiler(cliquez pour révéler)ou second amour pour Thomas ? Non, je ne crois pas. Tout le monde mériterait d'avoir des personnes comme ça dans sa vie.

Spoiler(cliquez pour révéler)Pour Collin, c'est plus compliqué. J'avais l'impression que à la fin, eh même au milieu d'ailleurs de leur relation, même si Aaron avait des sentiments, leur "amour" était beaucoup centré sur le sexe et j'avais l'impression que tout ce qu'il les intéressait, c'était de trouver un endroit où il n'y avait personne pour pouvoir kener. Une relation toxique et malsaine qui les poussait même à tromper leur petite amie et à se servir d'elle comme prétexte qu'ils étaient hétéro. Mais franchement cette relation toxique a apporté tellement plus de profondeur au récit !

Et puis pour tout ces mecs, sa bande de pote avec des gars qui se surnomment tous Danny (l'auteur aime bien ce prénom je crois non ?), est ce que le fait d'être con est une maladie ? Parce que dans ce cas, ils sont bien atteints alors. Franchement, c'est super le groupe d'amis Spoiler(cliquez pour révéler)homophobe qui te condamne à avoir une amnésie. Moi je trouve qu'on peut pas faire mieux en terme d'amitié. (C'est de l'ironie hein, bien sûr)

Bon, bon... Je sais même pas comment Aaron fait pour être heureux. Le bonheur c'est très difficile à trouver mais facile à perdre. C'est agaçant hein ? De voir que l'un des trésor les plus incroyables de la vie, peut s'envoler, disparaître d'une minute à l'autre. Mais ce roman nous fait profiter de la vie encore plus, c'est un truc de fou quand même, t'es là à vouloir procrastiner un maximum pendant les vacances, t'es en moitié pyjama-pas pyjama si t'es chez toi, et là tu lis un roman qui te rends compte que tu dois foutre un peu des choses dans ta vie... Eh bah wouah. Si un livre a le pouvoir de te faire ça, de te faire bouger, profiter et aimer la vie encore plus qu'avant, de te faire rendre compte que chaque moment est incroyable, alors ce roman est magnifique, laissez moi vous le dire, ce roman est magnifique.

Eh ben, je ne sais vraiment pas ajouter quoi d'autre, si vous ne l'avez pas lu et que vous êtes venu voir les commentaires pour vous décider (ce qui est un peu logique cela sert à ça les avis des lecteurs) et bien, en tout cas, il ne faut pas passer à côté de ce roman. Il te fait ressentir tellement de chose du début à la fin...

Le commencement est assez introductif (logique c'est un début) mais vraiment très prometteur pour la suite à venir, puis ensuite tout s'accélère, se précipite, la pression monte pour devenir une angoisse palpable, pour au final exploser tellement la tension est énorme. Grâce à une révélation, un rebondissent que perso, je ne m'y attendais pas du tout, on est passé du tournant un peu prévisible et moins vibrant à l'alternative imprévisible et beaucoup plus marquante. Eh la fin est ben wouah ! Franchement, Spoiler(cliquez pour révéler)le sad-end m'aurait très bien convenu et Spoiler(cliquez pour révéler)le happy end n'était pas nécessaire, mais bon j'avoue que pour que le titre soit cohérent, il fallait en quelque sorte un happy end (nan, c'est pas de la mauvaise foi).

Pour ce qui est de l'écriture, je l'ai adoré. J'ai adoré cette plume assez... Particulière à vrai dire j'ai trouvé, je ne sais pas vraiment comment vous expliquer mais l'auteur avait un don pour nous raconter les faits tels qu'ils étaient, sans artifices ni déguisements, ils nous les livraient comme ils étaient, comme ils étaient dans la vraie vie. Tout ça avait l'air pour moi, très sincère, transparent. Derrière les mots utilisés par Adam Silvera, l'auteur de "Plus heureux que jamais", on sentait que l'homophobie, les différences, le bonheur et les relations, toutes les relations possibles, on sentait que l'auteur voulait transmettre des valeurs en rapport avec ces thèmes. Alors peut être que je dis n'importe quoi, mais, en tout cas, c'est ce que j'ai ressenti, que Adam Silvera avait aussi connu ça. Ça faisait réaliste, très réaliste. Au début, à vrai dire, ce style d'écriture très droit et franc m'a beaucoup surprise mais j'ai fini par m'y habituer et même à apprécier ^^. Le langage que l'auteur utilise dans ces dialogues, les situations des personnages que l'on retrouve dans la vraie vie, la sincérité et la transparence de Adam Silvera que l'on ressentait dans son écriture... Tout ces points font que la plume et le style d'écriture de l'auteur était... incroyable.

Qu'aurais je à dire d'autre ? Je pense que j'ai dit à peu près la moitié de ce que je voulais dire mais si je mettais tout ici, ce serait quatre fois trop long.

Pour résumé (parce que oui j'avoue j'ai quand même pas mal parlé pour rien dire sur cet avis), j'ai été charmé par ce livre. Charmé par l'écriture très sincère et authentique, charmé par les personnages touchants, par leur histoire, leur vie et leur problèmes. Charmé par la couverture colorée, charmé par les valeurs transmises ici même si elles étaient cachées et surtout, charmé par les sentiments que ce roman nous faisait éprouver, qui nous faisait, trembler, pleurer, vibrer et haleter.

Magnifique, une pépite ^^ <3

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par VioletteBanks 2020-06-05T15:41:19+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Prilla 2024-02-01T11:16:28+01:00
Bronze

J'ai été surprise par la direction prise par ce roman. Je m'attendais à quelque chose de plutôt léger, mais au final, l'intrigue est plutôt sombre et touche à des sujets profonds de façon presque violente : homophobie, dépression, suicide, traumatismes. A mon avis, à ne pas lire si vous n'êtes pas dans une bonne situation psychologique.

J'ai trouvé qu'il y a une belle évolution des personnages. Que ce soit Thomas, Aaron, ou encore Geneviève, chacun se remet en question et apprend des événements et de ses erreurs. J'ai beaucoup aimé la place important de la mère d'Aaron et sa façon d'accompagner son fils comme elle le peut, malgré les nombreuses difficultés.

J'ai parfois eu du mal avec ma lecture, cependant. J'ai trouvé que la découverte d'Aaron qu'il est gay est beaucoup trop soudaine. Elle sort de nul part. Au fil de la lecture, on peut comprendre pourquoi, mais même sous ces circonstances, je n'ai pas pu accrocher et croire à ses sentiments. De plus, son obsession sur la sexualité de Thomas en devient vraiment malsaine et irrespectueuse. Le rythme était parfois trop lent, certains passages prenant trop en longueur sans que j'y vois l'intérêt.

Le gros retournement de situation est facilement prévisible, ce qui gâche le suspens et la surprise, et l'intérêt pour l'intrigue.

De l'autre côté, certains passages m'ont brisés le cœur. Certains événements sont violents, mais en même temps, ils sonnent justes et reflètent une partie de la société. Les questionnements constants d'Aaron, et ses luttes intérieures m'ont semblés réalistes.

En bref, ce roman était une surprise. Pas particulièrement bonne ou mauvaise, ce roman n'était simplement pas ce à quoi je m'attendais. Il y a du bon et du mauvais, que ce soit au niveau des personnages ou des événements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaPlumeFrustree 2023-12-17T12:19:26+01:00
Lu aussi

Vu que j'ai commencé l'année avec "Et ils meurent tous les deux à la fin", je ne pouvais la terminer qu'avec un livre du même auteur. Dans ce roman, nous suivons Aaron, adolescent de 16 ans pas très différent des autres jeunes de son quartier, à l'exception de sa tentative de suicide suite à la mort de son père, quelques mois plus tôt. Nous le suivons à travers son quotidien, notamment auprès de Thomas, un garçon avec lequel il va rapidement se lier d'amitié et qui va chambouler ses croyances et acquis.

Je ressors de cette lecture avec un avis assez partagé. J'avais énormément aimé "Et ils meurent tous les deux à la fin" pour son univers poussé et le soin que l'auteur avait mis à développer son concept, et je pense que j'espérais retrouver le même type d'atmosphère dans ma lecture. Dans ce roman cependant, l'auteur s'est plutôt attardé sur Aaron et les différentes relations qu'il entretient, ce qui est tout aussi bien, mais je n'ai du coup pas retrouvé de véritable fil conducteur avant d'atteindre plus de la moitié du livre... Je dirais que c'est vraiment le point qui m'a le plus déplu : on navigue à vue pendant plus de 200 pages, avant d'enfin atteindre le coeur de l'intrigue... Malheureusement, je n'ai réussi à accrocher à l'histoire qu'à partir de la partie 0, et c'est ce qui me frustre maintenant ma lecture achevée.

Ce qui est certain qu'on ne sait pas du tout comment le livre va se terminer. Encore une fois, nous naviguons à vue par l'intermédiaire de l'esprit d'Aaron et découvrons l'histoire par le spectre de ses émotions, ce qui donne un véritable suspens sur la manière dont va se finir le livre et sur si et comment il va avoir un happy end. Les personnages aussi sont particulièrement touchants de réalisme. Aaron entretient avec chacun d'entre eux des relations complexes et c'est ce que j'ai le plus apprécié à travers ce roman : les sentiments d'Aaron vis-à-vis de ses amis, de sa famille, de Geneviève et de Thomas. Dans chaque partie, on découvre une nouvelle couche de chaque relation, ce qui l'approfondit un peu plus et nous pousse un peu plus, à chaque fois, à l'introspection.

Pour autant, je n'ai pas réussi à m'immerger complètement dans ma lecture. J'ai gardé une position de spectatrice tout du long, peut-être parce que le décor, le background et l'épreuve vécue ne correspondent pas aux miens. L'auteur évoque la difficulté de vivre avec un traumatisme, d'accepter d'être heureux tel que l'on est, de traverser certaines obstacles dans la vie aussi, mais je ne me suis pas reconnue dans le public qu'il visait. Ce roman parlera sans doute, je l'espère, à un public plus proche de lui. Pour ma part, je suis juste contente d'avoir pu découvrir l'histoire d'Aaron et d'avoir pu être la "confidente" de ses sentiments, en quelque sorte.

Pas d'univers fantastique ou SF, donc. A découvrir si vous souhaitez lire un livre plutôt tranche de vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par plume_inconnue 2023-09-18T19:37:14+02:00
Or

L'histoire d'Aaron est super touchante. La fin est super surprenante et très intrigante. Il m'a fait me questionner sur cette phrase disant: Arrête de ressasser le passé vi le temps présent.

Avons nous vraiment besoin d'oublier tout les malheurs auxquels nous avons du faire fasse?

Avons nous vraiment envie d'oublier tout ce qui ne rentre pas notre vision que nous avions d'une vie dite parfaite?

Mais aussi je me suis questionné sur des questions impliquant d'autres horizons.

Comment faire fasse à son homosexualité quand on vit dans une cité? Pouvons nous changer de sexualité? Combien pèse le regard des autres sur nos épaules et nos décisions?

Ce livre est un point d'interrogation géant, répondant a certaines de ces questions, nous demandant de lever notre nez de notre bouquin pour voir que la personne d'en face, ou même nous même, ressentions ce trop plein de sentiments, de questionnements, d'envie suicidaire fasse au monde qui nous entoure, comme Aaron.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Haeletem 2023-08-30T22:45:17+02:00
Diamant

"Plus heureux que jamais" d'Adam Silvera est un livre que toutes les personnes LGBT (qui ont du mal à s'accepter ou ont eu du mal) devraient lire. Le livre raconte l'histoire touchante d'un garçon gay qui vit au plus mal sa sexualité dans une banlieue de New-York, caché et refoulé dans une hétérosexualité. Mais quand Aaron s'attache à un garçon (tellement ouvert d'esprit qu'Aaron remet sa sexualité en question), une suite de malheurs sans fin viennent lui gâcher sa vie. Aaron et sa famille n'ont donc plus qu'une envie: dépenser toute leurs économies dans une thérapie amnésique du mystérieux institu Leteo. Ce livre, qui n'est pas sans rappeler le film "Eternal sunshine of a spotless mind", est une pépite, qu'il faut donc lire, mais avec le moral accroché.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maritea 2023-06-26T17:10:39+02:00
Lu aussi

Découvrir le personnage de Aaron était un véritable plaisir. L’histoire est touchante et on y reconnaît bien la plume de l’auteur. Les malheurs d’Aaron, son entourage mais également son "combat" avec l’homosexualité fait que nous sommes vite pris de compassion pour lui, l’auteur montre également comment dans notre société l’homosexualité peut être encore mal vue… Un livre que je recommande vivement, il fait beaucoup réfléchir. Doit-on réellement renier qui l’on est, d’ou l’on vient en grande partie à cause de nos proches ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hopetown 2023-04-06T00:41:15+02:00
Diamant

Ouf ! Après ma lecture j’avais le cœur en miette et l’esprit chambouler . Il se dresse tout en haut de ma liste de livre pref!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Perle-9 2023-02-11T11:36:06+01:00
Diamant

Une superbe histoire, Adam Silvera nous emmène dans un lieu similaire au notre tout en étant différent. Il évoque dans son livre plein de problème dont l'homophobie et le suicide. Il nous permet aussi de comprendre que même si on a des problèmes, nous aurons toujours des personnes qui tiennent à nous et que tout oublié n'est pas une solution durable. Il est préférable de tourner la page même si cela est long et douloureux .

Je remercie l'auteur d'avoir écrit une nouvelle fin pour qu'Aaron est l'happy end qu'il mérite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Justine86 2023-02-03T08:26:02+01:00
Diamant

Sa faisait longtemps que j'avais ce livre dans ma PAL et en le lisant j'avais peur d'être déçu. Et bien j'ai été très surprise, j'ai adoré ce livre, c'est un livre qui laisse jamais indifférents quand on les lis. Tout le monde devrai lire ce livre, il est universel dans la quête du bonheur. J'ai trouvé les personnages très touchants, bien ammené, et j'ai trouvé la construction du scénario très pertinent. J'ai vécu l'histoire avec le personnage, j'ai ressenti les emotions qu'il a ressentis. Tout le monde doit pouvoir d'identifier à Aaron mêle si ce n'est pas les mêmes problématiques rencontré. En tout cas c'est un livre que je n'oublierai pas et que je conseil à tous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ririnou 2023-01-18T13:27:43+01:00
Or

Je termine ma relecture et j'avais totalement oublié le scénario. J'avais oublié à quel point cette histoire est intense, tragique, à quel point les sujets abordés sont difficiles. C'est une lecture très intense qui ne ménage pas ses personnages face à une dure réalité. Un roman excellent, mais il faut être prêt à souffrir en le lisant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jeanne20o 2023-01-11T15:09:05+01:00
Or

J’ai adoré ce livre ! Un nouveau livre d’Adam Silveria dans ma collection et ça m’a fait plaisir de le retrouver dans une nouvelle histoire magnifique où on s’attache très rapidement à Aaron ! Encore un pur plaisir ce livre !

Afficher en entier

Dates de sortie

Plus heureux que jamais

  • France : 2022-02-17 (Français)
  • Canada : 2022-04-14 (Français)
  • USA : 2016-04-26 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • More Happy Than Not - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 149
Commentaires 29
extraits 26
Evaluations 56
Note globale 8.64 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode