Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de PlzAllow : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Bouées de sauvetage Bouées de sauvetage
Patrick Isabelle   
J'ai lu c livre pour faire connaissance avec la plume de l'auteur, mais si elle est plutôt jolie, l'histoire ne m,a pas plus interpellée que ça.
Bien entendu, je suis d'accord sur le fait qu'il faut ce genre d’œuvre, car il s'agit d'un cri du cœur, d'un écho de ce que beaucoup de jeunes peuvent vivre concernant l'intimidation, le cynisme existentiel ou les difficultés de communication parentales. C'est juste que je ne suis pas parvenue à me rapprocher des personnages et que l'atmosphère était pour moi plutôt déprimante.
Pour ceux et celles qui arriveront à se rapprocher des personnages ou l'histoire en elle-même, je suis sure que ce sera un bon roman pour vous.

par Shaynning
Nous, les Déviants Nous, les Déviants
C.J. Skuse   
Waouh ! En terminant le livre je me suis pris une claque monumentale.
Que dire ? Dès les premières pages j'ai été accro à l'écriture et à l'histoire qui se lit facilement même si elle est à quelques moments rude. Et puis peu à peu on sent que l'histoire prend une autre ampleur, d'enfantine elle passe à adulte et sérieuse. Dès le départ, et grâce au prologue, on se doute que quelque chose de terrible s'est passé et on pense le deviner en avançant dans l'histoire mais au final c'est tout autre chose. La fin est totalement surprenante et brutale. Je ne m'y attendais tellement pas. Ce fût un choc total (pour preuve, je n'ai pas pu m'empêcher d'en pleurer dans le métro quitte à passer pour une folle).
Les personnages sont attachants et tellement bien construits, l'écriture est magnifique et le dénouement bouleversant. Ce livre est une perle rare, bravo à l'auteure que je ne connaissais pas.

par Tiboude
Passe un ange noir Passe un ange noir
Anne Bragance   
J'ai été conquise par cette magnifique histoire, par sa couverture et son titre...
Des personnages vraiment attachants. Un style d'écriture poétique que j'ai adoré. Des histoires touchantes, et drôles aussi parfois : Le "vieux dans l'abri-bus", qui intrigue les chauffeurs au point qu'ils fassent une enquête sur lui !
On apprend à voir au delà des préjugés. Que "le cœur ne vieillit pas, qu'il exige toujours, s'embrase toujours." Et que l'amitié non plus n'a pas d'âge.
J'ai aimé passer de la narration d'un personnage à l'autre, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.
J'aurais vraiment aimé passer plus de temps en compagnie de Milush et du grand-père Andres !

par Kiriu
Je t'écris du pont Je t'écris du pont
Joëlle Ecormier   
Merveilleux recueil de nouvelles, toutes très touchantes et magnifiques. Les personnages sont attachants.
Je pense que ce que j'ai aimé dans ce recueil de nouvelles c'est que l'auteur nous raconte des histoires qui peuvent arriver dans la vie de tous les jours.
Le titre prend tout son sens au fil de la lecture. Récits tous aussi vrais et sensibles.
J'avoue avoir été extrèmement touchée par cette lecture ^^
A lire ! :)

par mel69
Et moi, je vis toujours Et moi, je vis toujours
Jean D'Ormesson   
Que de commentaires élogieux pour ce livre ! Ma déception n'en est que plus grande... je pense ne pas avoir su l'apprécier à sa juste valeur...

J'avais envie de lire un livre de cet auteur depuis longtemps, aussi j'ai été heureuse lorsqu'il m'a été offert.

L'idée de base est très bonne.
Jean d'Ormesson personnifie l'Histoire qu'il fait narratrice de sa propre épopée, témoin de sa propre "biographie". L'Histoire se raconte à travers quelques événements soigneusement choisis par l'auteur.
En 300 pages nous voyons défiler des millénaires, quantités de personnages célèbres, de faits historiques et de réflexions sur l'histoire des arts et des sciences.

Toutes les conditions semblaient réunies pour que je passe un très bon moment mais je n'ai pas accroché avec le style d'écriture et les choix des événements et personnages historiques. Ils sont évoqués comme s'ils faisaient partie des connaissances de base, ce qui m'a donné, tout au long du livre, l'impression d'être inculte.
Je ne suis pourtant pas la dernière en terme de connaissances historiques...

par phinou
Soixante-douze heures Soixante-douze heures
Marie-Sophie Vermot   
Avant toute chose, merci à Babelio et sa masse critique, et les éditions Thierry Magnier pour m’avoir permis de découvrir ce livre.
Soixante-douze heures est un livre magnifique, nous présentant une adolescente, Irène, qui après son accouchement sous X, a 72h pour confirmer son choix d’abandonner son enfant.
La narration est très intéressante dans ce roman. Tout est à la première personne, comme si Irène nous parlait, nous expliquait les choses. Elle écrit en réalité dans un cahier, qui sera donné plus tard à son enfant. On traverse le temps, d’une époque à une autre, lorsqu’elle pense à quelque chose, que des souvenirs lui reviennent en tête. Elle va évoquer son enfance, le père de l’enfant, sa conception, sa famille … A travers sa grossesse, beaucoup de problèmes ont été soulevé, et des secrets révélés.
Ce livre nous présente les difficultés qui peuvent résulter d’un abandon d’enfant. Irène aime son enfant, véritablement, mais elle conçoit une vie meilleure pour lui, une vie loin d’elle.
"Tout contact avec ma peau, mon odeur, est un passeport pour l’amour sans restriction. Tout contact avec mes bras, mes caresses, mes baisers, autorisera mon bébé à se croire à l’abri d’un rejet."

Le livre expose les pensées, les choix d’Irène, sans aucun jugement, avec justesse et émotion. J’ai également pu apprendre des choses sur le processus même de l’accouchement, et ce qui en résulte sur le corps.
En résumé, une très bonne lecture, émouvante, qui saura toucher avec justesse toutes les personnes, qu’elles soient, ou non, concernées par le sujet.

par benerogue
Cul d'artichaut Cul d'artichaut
Anna Homonyme   
Un roman contortionniste, pour vous tordre de plaisir et de rire !
Ce n'est pas si souvent que l'érotique est mêlée au comique, lancez-vous, allez feuilletez les 3 premiers chapitres gratuitement.
Comme le regrette Françoise Rey : « Il y a les gens qui lisent parce que c'est du cul, et ceux qui ne lisent pas parce que c'est du cul. Très peu se rendent compte que ce n'est pas ‘que ça’. »
N'ayez pas de regrets, allez-y !
Jusqu'à la bête Jusqu'à la bête
Timothée Demeillers   
Il y a des romans qui vous prennent à la gorge, qui vous enserrent dans leur maille, qui vous plongent dans une ambiance ténébreuse, sombre, dérangeante,  particulière, ce livre en fait partie !
On suit notre personnage principal, Erwan, ouvrier dans un abattoir, qui travaille au frigo de ressuage. Une vie à la chaîne parmi tant d'autres, des jours qui se ressemblent mais deux événements viendront bouleverser sa vie: sa rencontre avec l'amour, en la personne de Laëtitia, une jeune saisonnière et puis ce qui va le mener jusque la bête.
Dans un certain sens, ce roman m'a fait pensé à la musique de bigflo et oli " Monsieur tout le monde"
Ici, on retrouve cette même volonté, nous accompagner, nous faire découvrir, un personnage sous toutes ses coutures (les bonnes comme les mauvaises), à travers son avis plus que subjectif. Nous moulant dans le personnage, au point d'être dérangé, fatigué, comme lui. Et à ce moment là, grâce à son style d'écriture si particulier,   on s'immerge vraiment dans l'histoire, et comme lui, l'abattoir nous rebute ! Déjà qu'avant il n'avait pas une bonne image dans mon esprit, maintenant c'est encore pire ! On a quasiment la nausée. Et c'est grâce à cette immersion plus que total que propose d'autre romans déjà comme " Max", qu'on arrive à comprendre l'impensable.
Ce roman est un vrai plaidoyer à la fois contre le travail à la chaîne, la pression des supérieurs mais aussi l'abattoir avec des descriptions qui donnent bien souvent froid dans le dos !
C'est une pépite qui nous emmène pendant 150 pages de pure émotion, dans une descente au enfer, pas après pas !
http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/jusqu-a-la-bete-de-timothee-demeillers.html

par PlumeVive
Serpents et piercings Serpents et piercings
Hitomi Kanehara   
Ce livre, on l'adore ou on le déteste... mais il ne laissera personne indifférent. Perso, je l'ai adoré autant que je l'ai détesté. C'est cru, très cru. Pas de happy ending. Pas de jolie histoire tout belle ou tout se passe bien. Des personnages étranges, inhabituels et perturbants (mais toujours convaincants). C'était horrible, j'en avais marre, mais je continuais à tourner les pages, je n'arrivais pas à m'en défaire.
Ce n'est pas forcément le livre du siècle selon moi, mais il a tout son interêt pour qui cherche une histoire un peu trash, un style dérangeant mais passionnant malgré tout.
Prenez-le par hasard sur l'étagère d'une bibliothèque ou d'une librairie... Vous serez bien surpris !

par Evelia
King Dave King Dave
Alexandre Goyette   
Après avoir volé des radios d’auto pour le compte d’un gang de rue, Dave, jeune frondeur qui n’a pas la langue dans sa poche, va fêter son exploit en se soûlant dans un bar. Rempli d’un sentiment d’invincibilité, il provoque une altercation qui fera basculer le cours de sa vie. Commence alors une véritable descente aux enfers. Entre la violence et les peines d’amour surgira peu à peu de son personnage David Morin, un jeune homme influençable mais pas inconscient, qui cherche à tout prix à oublier le vide immense qui l’habite.

par PlzAllow