Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Pomponne83 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Fight, Tome 2 : Fièvre au corps Fight, Tome 2 : Fièvre au corps
J. B. Salsbury   
Un avis + détaillé sur http://wp.me/p6618l-5PH

{Marina}

Si je reprochais un manque d’originalité au premier tome de Fight, JB Salsbury aborde des sujets qui ne sont pas courant dans Fièvre au corps le deuxième livre de la série.

[...]

Je ne veux pas trop en dévoiler mais sachez que ce livre traité de sujets difficiles… et d’une manière magistrale !

Ce n’est pas bâclé, ce n’est pas dramatisé… Le dosage est parfait ! A tel point que la force de Layla ressort alors que son statut de victime aurait pu la faire passer pour une faible femme.

Certains passages manquent de crédibilité et m’ont semblé rocambolesque, mais c’était un super bon moment de lecture ! Un tome qui me paraît un cran au dessus du premier…. et qui me donne envie de lire la suite !!!
Fight, Tome 1 : Corps à corps Fight, Tome 1 : Corps à corps
J. B. Salsbury   
J'ai adoré ce livre même si c'est pas encore au niveau de Fight for love
L'héroïne est très attachante et bien qu'elle ait des parents particuliers elle reste une femme gentille douce et je l'ai beaucoup aimé
Quant à Jonah il est trop mignon il est devenu une sorte de bisounours et c'est assez craquant :)
Le seul reproche que je peux faire pour ce livre c'est que certains trucs se sont passés un peu trop rapidement pour que cela semble crédible
Mais à part ça j'ai passé un bon moment en lisant ce roman et les passages un peu fleur bleue m'ont bien plu aussi ( c'est bien que parfois le boxeur soit pas juste un homme bourré de testostérone qui ne fait qu'être jaloux et grogner comme un ours comme dans certains romans qui se passent dans le monde du sport )

par ingaelisa
Room Hate Room Hate
Penelope Ward   
Hummm ok. La raison la plus nulle pour détester quelqu'un, en faite c'est elle qui devrait lui en vouloir mais c'est lui. Anciens amis d'enfance, ils se sont séparés. Ils se revoient dix ans plus tard lorsqu'ils héritent tous les deux de la maison de la grand mère d'Amélia. Justin n'était qu'un voisin, un jeune garçon que sa grand mère avait pris sous son aile, son meilleur ami. On imagine bien qu'il s'agit d'un amour d'enfance contrarié.

Si Amélia est vite attachante, lui c'est un vrai connard et une fois qu'on en connait la raison, mon dieu qu'on a envie de le taper. Plus stupide tu meurs. La romance est pas ouffissime, il n'y a pas de triangle amoureux a proprement parlé mais l'auteur n'a pas vraiment développé et justifié cette situation. Lui arrive en couple, elle seule. L'attirance est toujours là depuis des années, la colère et l'amertume sont un cocktail qu'il faut savoir dosé et bien utilisé. Il n'y a pas d'infidélité, je rassure celles qui sont comme moi qui n'aiment pas en lire. J'aurai aimé qu'elle travaille sur les sentiments de culpabilités, sur la fin d'une histoire, sur le renouveau... j'ai trouvé que ça manquait de fluidité de ce côté-là.

La deuxième partie a su m'étonné et a change de ce qu'on lit en new adulte, c'était mignon et quand on me connait, on serait étonné :D Par contre, les scènes de sexe sont vulgaire, pas d'alchimie, je me suis cru sur un vieux porno avec des dialogues à la con. Heureusement, il y en a peu ! Ça ne m'a pas empêchée de le lire vite (en une soirée), d'apprécier la fin de ma lecture car Justin a fini par être touchant.

par LLyza
Bossman Bossman
Vi Keeland   
https://aliceneverland.com/2017/10/31/boss-man-vi-keeland/

Par un étrange concours de circonstance, Reese se retrouve employée par l’entreprise de Chase. Sauf qu’il y a entre deux une attirance indéniable. Mais, après une expérience malheureuse lors de son précédent poste, il est hors de question pour Reese de succomber au charme de son patron, malgré les belles paroles de ce dernier. Ils se lancent alors tous deux dans une lutte sans merci : une lutte l’un contre l’autre, mais également une lutte contre eux-mêmes, et contre leurs sentiments.

L’histoire de Boss Man est simple, sans chichi : une romance pleine de pétillant, d’humour, de quoi faire passer un délicieux moment au lecteur. Personnellement, j’ai immédiatement accroché. Pourtant, Boss Man ne brille pas par son originalité, mais Vi Keeland nous prouve avec cette histoire que cela ne sert à rien d’en faire des tonnes et de verser dans le mélo pour nous servir une romance exquise et sensuelle à souhait.

Je me suis donc régalée avec cette histoire. La plume de Vi Keeland est simple mais regorge d’humour, de sensualité et de douceur à en faire frémir mon petit cœur de romantique. J’ai adoré le personnage de Chase, bien loin de l’aspect dominant que l’on pourrait en attendre. Quant à Reese, elle est l’image même de la femme forte mais pas non plus entêtée. Deux personnages normaux en somme, qui nous présentent leur histoire toute mignonne comme il faut. Le genre de romance que j’adore lire et relire et qui fait un bien fou !

par Kesciana
Pense à moi Pense à moi
Emmanuelle Aublanc   
Snif...Snif... C'est l'histoire la plus triste que j'ai jamais lue !!!
Les personnages principaux sont touchants et on s'attache bien à eux tout au long de l'histoire.
Une relation comme le la leur donne des papillons dans le ventre et des pincements au coeur.
Ce livre est remplie d'amour, de tristesse mais aussi d'humour.
L'auteur nous fait bien comprendre les sentiments qu'elle a voulue nous faire passer.
Bien plus qu'un amant Bien plus qu'un amant
Megan Hart   
Très bon.
Mais Oh ! Surprise !
Voici ce que nous dit la description :
"Elle ne cherche rien d'autre qu'un amant. Honnête avec Dan, elle lui dit clairement. Dan se révéle être un amant fabuleux, si parfait qu'au bout de quelque semaines, elle sent ses certitudes vaciller."

Maintenant voyons l'histoire raconté dans le livre :
Sa c'est fait. Elle et Dan vivent ensemble, et oh surprise ils sont marié. Vivant ensemble depuis plusieurs mois, ils apprennent la vie de couple. Suite à un traitement, elle doit faire attention, sa pilule pourrait ne pas avoir d'efficacité. Cela donne des idées à Dan. Pourquoi, ne pas avoir d'enfant ?
"- Tu ne m'as pas répondu :oui? non ? peut être ?"

Maintenant je vous laisse découvrir la suite. Ces une très belle nouvelle (60 pages environ). Belle histoire, bien construite. Je la conseille. Bonne lecture.

par allissia
Ami, amant, tout autant Ami, amant, tout autant
Shiloh Walker   
L’auteur maîtrise son sujet et a soigné la personnalité de ces deux héros…
Elle, plutôt réservé, amoureuse éperdue de son meilleur ami depuis 5 ans, elle attend patiemment Le signe pour que cela devienne autre chose.
Lui est un vrai personnage solaire qui n’arrive pas à croire en l’amour et qui cumule les histoires sans lendemain.
Voilà la trame de cette jolie histoire !
Malgré quelques maladresses au niveau des dialogues, je me suis laissée embarquer par ce couple assez attachant.
Un bon moment de lecture.


par lillou
Un bonheur inattendu Un bonheur inattendu
Tracy Wolff   
Alors encore une fois voici une très jolie découverte dans cette collection Prelud qui décidément d'un mois sur l'autre change de style. Cette histoire de Tracey Wolff est agréable à lire mais je ne dirais pas que c'est une romance dans le sens ou nous l'entendons traditionnellement. En effet j'ai eu le sentiment que l'auteure se servait de ses héros Kara et Lucas non pas pour nous offrir une histoire d'amour qui se construit, mais pour exprimer à travers leurs vies et leurs métiers ses opinions sur un fait médical qui la touche particulièrement. Une grande part du récit est axée sur les problèmes de l'Afrique, des difficultés rencontrées par les médecins dans ce pays et une attaque en règle contre les politiciens.

Kara et Lucas se sont connus dix-sept années auparavant au début de leurs études de médecine, idéalistes tous les deux, ils souhaitaient aider les peuples défavorisés et ont chacun au départ choisi la voie très difficile de l'humanitaire. Mais si Kara travaille encore comme épidémiologiste au quatre coins du monde, Lucas ne supportant plus ces morts et ces souffrances a ouvert avec deux amis une clinique dans une des banlieues les plus défavorisée d'Atlanta. Un soir tout bascule pour Kara et Lucas qui passent de meilleurs amis à amants lors d'un coup de déprime de la jeune femme, le désir flambe entre eux, chacun y succombant sans vraiment savoir pourquoi. Cette nuit passionnée va leurs permettent de découvrir que l'amitié et l'amour sont des sentiments qui parfois se confondent, et surtout laisser un souvenir que ni Kara ni Lucas n'avaient envisagé dans leurs vies.

Cette romance douce amère a beaucoup de charme même si l'histoire d'amour ne sert que de prétexte à l'auteure pour transmettre à mon avis ces idées personnelles. Si on fait abstraction de certaines descriptions (réalistes cependant) un peu trop longues qui alourdissent beaucoup le texte, on se laisse facilement entrainer. De plus c'est bien écrit, avec des scènes sensuelles très explicites (ce qui est plutôt rare d'ailleurs dans cette collection) et les deux héros sont attachants.

par samba
Afterburn & Aftershock Afterburn & Aftershock
Sylvia Day   
Pas mal...
Livre sympathique même si la première partie est un peu lente.
La 2ème partie est beaucoup mieux rythmée et on adhère enfin aux personnages.

par Adèle
Adrian U.S. Army Adrian U.S. Army
Stefany Thorne   
Alicia croise la route d’Adrian, le lieutenant Hooper, pour ne jamais la quitter. On peut appeler ça un coup de foudre, mais la jeune femme ne se laissera pas amadouer facilement. Le lieutenant va devoir être tenace, persuasif et jouer de ses charmes. On suit leur rendez-vous et on s’aperçoit très vite que ces deux-là se plaisent au premier regard. Alicia a déjà connu le deuil avec le décès de son petit ami, aujourd’hui c’est ce qui l’empêche de s’engager avec Adrian. La peur de perdre de nouveau un être cher la hante. Le sourire du lieutenant suffira-t-il à combattre ses peurs ?

Premier livre de l’auteure que je découvre et je dois reconnaître qu’elle possède un joli style. Son écriture est sûre et nous propose une histoire que les romantiques adoreront. On vit un conte de fées jusqu’à l’annonce fatidique ! J’aime beaucoup le procédé de l’auteure et comment elle a structuré son histoire. J’ai eu une grosse frayeur au début en me disant « Mince ça commence mal et va finir mal du coup », mais non, l’auteure nous propose un twist, plutôt réussi d’ailleurs et bien penser. Elle offre de magnifiques lettres entre les amoureux qui sont sublimes, tendres, mais tristes aussi. On comprend encore mieux cette relation à distance et les peurs de chacun.

La vie de ces hommes et ces femmes qui se battent pour la liberté loin de ceux qu’ils aiment. Mais n’oublions pas, ceux qui restent, se battent aussi, contre l’absence, la solitude et surtout la peur de la mauvaise nouvelle qui changera la donne à jamais. C’est le combat d’une femme pour celui qu’elle aime. Alicia est une femme déterminée, forte qui va se démener jusqu’au bout pour retenir ce bonheur qui lui appartient. Adrian est un très beau héros qui préfère se sacrifier pour le bonheur de sa famille. Il nous fait sourire à de nombreuses reprises et son charme fonctionne. Tous les personnages sont réussis, nous faisons très vite partie de ce petit monde avec plaisir. Nous sommes spectateurs de cet amour qui implose pour mieux se reconstruire malgré les obstacles.

Malgré cela, je trouve la fin un peu rapide. J’aurais aimé en lire plus sur Adrian et ses problèmes qui sont trop vite réglés. Il est vrai que les Syndromes Post Traumatiques sont très intéressants et le sujet mérite qu’on s’y attarde. C’est un thème délicat que l’auteure aborde avec pudeur et subtilité.

Une military romance qui a bien sa place dans ce genre. Une histoire d’amour qui va devoir lutter pour exister. Par curiosité, je vais me pencher sur les autres titres de la dame et découvrir ses différents univers, car elle mérite qu’on s’y penche.