Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
flrg Or
Note : 8/10
Ce livre nous raconte l'histoire de Paige Rawl une jeune fille qui a tout pour réussir dans la vie : elle est jolie, intelligente, pom-pom girl. Cependant, sa vie va basculer le jour où sa meilleure amie révèle a l'ensemble de son collège que Paige est séropositive. Nous suivons alors tout son combat contre le harcèlement dont elle est victime. Une magnifique histoire qui fait passer de la joie face à son courage au larmes face au traitement injuste du reste de son collège. Bref un livre superbe qui fait réfléchir en profondeur.
Par le Editer
Azurore Diamant
Note : 10/10
L’histoire est celle de Paige Rawl, une jeune femme qui nous raconte ce qu’elle a vécu depuis le jour où elle a annoncé à sa meilleure amie qu’elle était porteuse du VIH.

Paige n’est qu’un bambin quand elle est diagnostiquée porteuse du VIH. Ce virus mondialement connu lui a été transmis par sa mère durant sa grossesse.
La mère de Paige a toujours souhaité que sa fille mène une vie riche et heureuse, elle lui cache alors la réalité durant de nombreuses années. Difficile pour une enfant de comprendre pourquoi elle doit prendre des médicaments tous les jours et se rendre régulièrement à l’hôpital alors que les autres n’y vont qu’en cas de nécessité, surtout quand on ne sait pas la nature exacte du problème.

Pourtant, Paige s’épanouie longtemps sans savoir qu’un virus est maintenu tranquille en elle. Elle devient au fil des années une jeune fille belle, sportive et talentueuse. Elle est heureuse et la vie lui sourit, jusqu’au jour où sa mère lui annonce la dure réalité.
Garder un tel secret pour elle seule est alors impossible. C’est tout naturellement qu’elle décide d’en parler à une personne en qui elle a confiance, sa meilleure amie, sans imaginer une seule seconde les conséquences de ce choix.
Le lendemain, le cauchemar commence.

Ce livre est un témoignage, une biographie, qui relate une période difficile pour Paige et montre ensuite l’évolution de cette jeune fille, qui va dépasser les épreuves auxquelles elle est confrontée. Il témoigne de sa prise de conscience dans un véritable combat qu’elle mène d’abord dans l’ombre pour elle-même puis en pleine lumière pour les autres personnes dans un cas similaire, et tout ceci avec brio.

La narration est à la première personne et c’est à travers les yeux de Paige mais aussi la plume d’Ali Benjamin que l’on découvre son histoire.

Le rythme est assez lent, mais il permet de prendre la pleine mesure de chaque événement qui nous sont décrits.

L'écriture est fluide et soignée. Le vocabulaire utilisé est simple et permet d’expliquer clairement ce que sont le VIH et le SIDA, tout en dénonçant le harcèlement présent dans ce roman sous plusieurs de ses formes.

La personne au centre de ce livre est bien entendu Paige mais l’on peut y découvrir les nombreuses autres personnes qui ont croisé son chemin, l’on marqué de leurs empreintes ou même façonné.
Paige nous montre sa personnalité tout entière, ses faiblesses, sa détresse mais aussi et surtout son incroyable force intérieure qui fait d’elle une battante et ce malgré toutes les difficultés qu’elle a dû surmonter. Elle ne baisse pas les bras, ceci grâce à sa force de caractère mais aussi au soutien indéfectible des personnes qui comptent dans sa vie dont sa mère toujours présente pour la couvrir de tout son amour.

Découvert grâce à Netgalley, c’est le premier livre sur ce sujet que j’ai l’occasion de lire. Un roman coup de poing mais aussi pédagogique.

Le VIH est au centre du roman mais à travers l’histoire de Paige d’autres problèmes sont aussi pointés du doigt car le harcèlement ne concerne pas seulement la couleur de peau, la religion ou l’orientation sexuelle. C’est l’un des grands maux de ce siècle. Il tue et est dû à l’ignorance, à la bêtise et à la méchanceté pure et simple des gens à l’esprit trop étriqué pour se donner la peine de comprendre. Paige en parle d’ailleurs très bien dans ce livre.

Je n’ai pas seulement été bouleversée par cette histoire mais aussi révoltée. Révoltée, pas tant à cause de l’ignorance des plus jeune mais plutôt à cause de l’absence de réaction des adultes et notamment du corps enseignant qui par de simples explications aurait pu épargner une grande partie de ce combat à Paige.

Bien que je sache que cette histoire n’est en rien une fiction, j’ai eu du mal au début à me dire que tout était réel car comment tout ce que Paige vivait pouvait bien être possible ?

Des photos adroitement amenées au cours du livre témoignent du caractère concret et réaliste de cette histoire mais loin de dépeindre une jeune fille malheureuse elles sont autant de témoin permettant de montrer que le VIH ne définit pas Paige en tant que personne mais qu’il fait seulement parti d’elle.

Ce livre est un coup de cœur et ce n’est pas parce que j’apprécie la détresse des gens mais plutôt pour saluer le courage et le combat que nous dépeint Paige à travers les lignes de son récit. Un courage et un combat qui lui ont permis de transformer une différence en une force et d’en parler avec tant de conviction. Un roman marquant que je vous conseille de lire.
Par le Editer
Lizziecls Diamant
Note : 10/10
C'est un magnifique témoignage. J'ai étais énormément touchée par se livre, c'est une énorme claque. Il est très bien écrit, il est expliqué facilement, avec des mots simples les syndromes du VIH/SIDA. Ce livre nous montre la cruauté des jeunes face à ce fléa, Paige est très courageuse face à tous ça même si elle à eu des ''moments de faiblesse'' . Elle nous livre toute son histoire de façon très émouvante et simple avec franchise.
Par le Editer
isalya Diamant
Note : 10/10
Quel magnifique témoignage. J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai trouvé Paige rawl très touchante. Elle a une force de caractère qui me rend admirative. On se retrouve plongé dans son histoire, c'est tellement bien écrit qu'on ne peut être que touché par son vécu.
C'est un livre que je voulais absolument lire de par son thème et je n'en suis pas déçue.
Par le Editer
Finelectrice Or
S’il y a un livre qu’il faut absolument lire, c’est [i]Positive[/i]. C’est un témoignage touchant et vivant dans sa véracité, le vécu de l’auteur et la manière simple et réaliste dont elle nous livre son histoire. Ici, il ne s’agit pas uniquement du thème, le VIH/Sida, qui peut toucher tout un chacun par notre rapport avec l’infection. Ou encore du fait qu’il s’agit d’un enfant. Parce que je crois que quel que soit le récit, témoignage de guerre, de violences subies, d’une autre affectation ou encore persécution religieuse et/ou ethnique, cela appelle à notre conscience et nous pousse à une introspection (et moi, suis-je en cause ?) ou à une réaction (que dois-je faire ?).

Paige a 12 ans, elle est intégrée, elle a des amis et une meilleure amie, elle aime aller à l’école, d’ailleurs elle s’applique consciencieusement. Paige rêve de devenir Pom pom girl, elle a déjà participé à des concours de Miss, elle déborde d’assurance et elle est heureuse. Puis au cours d’une conversation, elle avoue sa séropositivité à sa meilleure amie. On est en 2006, mais l’image liée au VIH/Sida n’a pas beaucoup évolué, la peur et l’ignorance sont toujours très fortes. Alors, débute les harcèlements.

Ce roman, j’aurais aimé que chacun le lise, et qu’il touche chaque lecteur au moins autant que moi. J’ai souri, j’ai pleuré, j’ai éprouvé de la colère et du dégoût, et plus que tout je me suis questionnée. Le style de narration aborde le témoignage de l’auteur avec simplicité et les pages défilent sans même qu’on s’en rende compte.  Le courage, l’amour, la détermination et l’espoir sont les plus présents dans ces pages, même à travers la douleur, la peur et le sentiment d’impuissance. Et je remercie Paige d’avoir permis à chaque lecteur de connaître son histoire, qui bien qu’unique est aussi la voix de beaucoup d’autres qui ne peuvent pas se faire entendre.

Je ne le dirai jamais assez, lisez-le, et écoutez ce que Paige et beaucoup d’autres, même autour de vous, ont à dire jusque dans leur silence.
Par le Editer
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/01/25/20170124positive-de-paige-rawl/

Un beau récit autobiographique dénonciateur emprunt d’innocence…

Paige Rawl écrit ici sa propre histoire : celle d’une jeune fille séropositive qui a perdu son père, qui est populaire et bien acceptée jusqu’à ce qu’elle confie à sa meilleure amie être atteinte du VIH. À partir de là, tout bascule et elle subit un harcèlement sans limite.

J’étais très attirée par ce roman de par le thème. Dans mon métier, on n’a pas forcément la possibilité de se mettre à la place du patient pour de vrai. On peut le comprendre, l’écouter, mais pas entrer dans ses pensées (bien que certains pensent le contraire… !).

Ce récit contient une histoire importante. Paige Rawl raconte son enfance, son adolescence, et toutes les difficultés qu’elle a du traverser, de la prise méthodique des médicaments depuis sa naissance, au harcèlement subi à l’école. La jeune fille enjouée et populaire s’est petit à petit fermée au monde.
Cette histoire, c’est aussi le récit d’une victoire. Celle de Paige sur son isolement. C’est aussi le récit d’un combat de tous les instants, celui de Paige contre la maladie. Elle explique avec des mots simples ce qu’est le VIH, puis le SIDA (qu’il ne faut pas confondre, comme elle le dit bien). J’ai trouvé cette description de la maladie très juste et très facile à comprendre. Personne ne connaît mieux une maladie que celui qui en est atteint !

Cependant, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire. Le récit est entrecoupé de photos de la vie de Paige Rawl et j’ai trouvé ça très bien fait. Mais c’est surement la dimension autobiographique qui m’a éloignée du personnage principal. L’auteure décrit bien ses ressentis mais il m’est difficile de m’attacher à une petite fille analysée avec soin par elle-même vingt ans après.

Ce récit raconte une histoire importante et permet de prendre conscience de certaines choses. Ayant étudié le VIH durant mes études, certaines réactions m’ont paru évidemment absurdes. Cependant, je trouve cela glaçant de se dire que si ce livre est aussi important à l’heure actuelle, c’est surtout parce que ce harcèlement, ce rejet des malades, existe toujours (que cela soit le VIH ou une autre maladie, c’est d’ailleurs flagrant pour les patients en psychiatrie par exemple). C’est fou comme la notion de contagiosité peut changer la vision des gens autour d’un malade… (ou l’idée d’une contagiosité d’ailleurs !)

Ce livre n’est pas forcément du young adult pour moi. Oui, on suit une adolescente. Mais ce récit est important pour tous les âges !

En bref, je vous conseille vraiment ce livre si le sujet vous intéresse. Ayant déjà lu des témoignages similaires durant mes études, ayant déjà rencontré des personnes me racontant le même mal être, le même combat, je dois avouer ne pas avoir été plus séduite que cela. Je pense que c’est simplement du au fait d’avoir déjà rencontré ces malades et leur mal-être. Paige Rawl décrit avec brio son histoire et je dois avouer avoir été vraiment inspirée par le dernier chapitre.
Par le Editer
Nala_fr Or
Note : 8/10
Ce livre est le témoignage d’une jeune fille porteuse du VIH depuis sa naissance. Ca vie vas basculer le jour où elle va révéler son secret à sa « meilleure amie ».
Un livre bouleversant qui nous montre la cruauté des jeunes fasse à ce fléau et le combat d’une jeune fille pour vivre normalement comme les autres. Paige nous livre son parcours avec des hauts et surtout des bas de façon sincère et émouvante …
Par le Editer
cookies72 Or
Une claque! Une terribe claque! Un témoignage fort, terriblement douloureux, des mots et des actes qui blessent et qui font mal. Une innocence volée, une adolescence déchirée, une jeune fille meurtrie. "Positive", un mot à double sens. Positive, Paige l'est depuis sa plus tendre enfance. Ses parents sont tous les deux porteurs du VIH, son père en mourra, sa mère n'a pas le sida mais elle est, tout comme Paige, porteuse du VIH. La grande différence est LA. Paige est donc positive au VIH mais Paige est également positive de part son caractère, de part son éternelle bonne humeur. Elle ne rouspète jamais, ni aux longs examens médicaux, ni aux très lourds traitements ingurgités plusieurs fois par jour. Enfant, elle ne réalise pas très bien qu'elle est positive à une terrible maladie, actuellement incurable. Pour elle, tout ça fait partie de son quotidien. Jusqu'au jour où ...

Jusqu'au jour où Paige entre au collège, elle est impatiente, gaie comme un pinson, sa vie est joyeuse, elle va se faire des amies dont une en particulier, sa meilleure amie. Celle qui était comme sa soeur. La confiance se mérite, elle se gagne, malheureusement Paige ne le sait pas encore. Cette "amie" va révéler à tout le collège la "maladie" de Paige. L'inconnu et l'ignorance fait peur, certes c'est compréhensible, mais je ne cautionne en aucun cas la cruauté et la méchanceté comme moyen de défense contre cette peur. L'enfer débute pour Paige, les brimades, le harcèlement, même les menaces de mort, rien ne lui sera épargné. Paige ne sera plus l'adolescente positive, ses rêves s'écroulent, son calvaire commence.

Je suis néanmoins surprise que vu la santé de Paige, sa mère n'ait jamais pensé à prévenir au moins la direction de l'école. Bien sûr, Paige n'a pas la peste, elle n'est que porteuse du VIH, elle n'a pas le sida, mais je pensais que tout maladie et tout traitement devait être précisé à l'école. On découvrira, tout comme Paige, le véritable visage de la directrice, qui est en fait un monstre, qui est d'une cruauté dans les mots. Elle mettra Paige plus bas que terre. On pourrait éventuellement comprendre la bêtise et l'immaturité des adolescents mais on ne peut accepter la réaction des adultes responsables! Rien n'est excusable dès qu'il est fait intentionnellement!

Un témoignage coup de poing, une énorme claque, ça fait mal car il ne s'agit pas d'une histoire romancée, mais d'un terrible témoignage, celui d'une petite fille gaie qu'on a brisée et rabaissée. On ne peut rester insensible à cette souffrance, ça fait mal, très mal. Les larmes ne peuvent être retenues et on en ressort bouleversé!

Les petits plus de ce livre sont les photos qui apportent beaucoup à l'histoire et les explications sur le VIH et sa différence avec la maladie, qui sont données avec des mots simples, à la portée de tous.

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.