Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de poupoullinnette : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
L'Épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe L'Épreuve, Tome 1 : Le Labyrinthe
James Dashner   
http://wandering-world.skyrock.com/3126268951-L-epreuve-Tome-1-Le-Labyrinthe.html

Oh god. Ce livre, c'est une bombe ! On a le cœur qui explose, le souffle qui se brise, les mains qui tremblent et le veines gorgées d'adrénaline à chaque chapitre. Purée, quel roman !!! Je ne me suis pas ennuyé une minute ! Mais, genre, vraiment. Pas une seule seconde je n'ai pensé à lâcher L'épreuve. Je peux vous assurez que lire 400 pages en à peine trois jours et en pleine période de cours, c'est vraiment un exploit ! Mais ce fût tellement tellement tellement facile grâce à ce roman... Une fois qu'on commence à lire une page, impossible de s'arrêter. Les lignes défilent pratiquement d'elles-mêmes. On se laisse piéger par le Labyrinthe aussi facilement et docilement que les Blocards, et c'est une expérience tout aussi troublante qu'exaltante.
L'épreuve est définitivement un livre d'action. Seigneur, un nombre incalculable de rebondissements vous attendent ! L'intrigue est juste palpitante ! James Dashner sait réellement comment nous tenir en haleine d'un bout à l'autre de son histoire. C'est tellement impressionnant ! Aucune seconde de répit ne nous est accordée, c'est aussi simple que ça. Chaque chapitre possède son lot de surprises et de retournements de situation. C'en était presque jouissif ! En tournant la page suivante, on sait pertinemment que quelque chose va nous achever, et c'est formidable. On ne se repose pas une seule minute. On reste aux aguets, toujours prêts à affronter la prochaines épreuve... Et BAM, un chose énorme à laquelle on ne s'attendait absolument pas pointe le bout de son nez. Ouaw. Juste ouaw. J'ai été sidéré énormément de fois. L'auteur a doté son récit de milliards coups de théâtre tout en parvenant à mettre en place une intrigue cousue à la perfection. Dans les dernières pages, tout s'imbrique parfaitement. Et c'est un schéma bouleversant auquel nous faisons face ! Ouaw ! Surtout que monsieur Dashner maîtrise aussi l'art de nous donner envie d'avancer dans son récit. En effet, il pose des milliers de questions et n'en distillent les réponses que très lentement ! Un peu plus de temps pour les recevoir, et cela aurait été ennuyant. Mais là, il ne dépasse pas cette limite dangereuse. Il gère tout brillamment. Une plume vive et efficace, qu'il me tarde de retrouver !
Bien évidemment, l'action ne voit pas le jour toute seule... Nous rencontrons, ici, Thomas, un jeune homme envoyé dans un lieu étrange : le Labyrinthe. Dès le départ, j'ai bien senti que l'histoire allait me plaire. Une ambiance oppressante, des créatures étranges, des dizaines d'adolescents déboussolés et des morts à répétition... Une explosion de suspense et de mystère assez rare dans mes lectures. Si l'intrigue m'a énormément plu, je dois bien reconnaître que j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Thomas, ou à tous les autres protagonistes. En effet, on reste beaucoup trop en surface avec eux, alors que tout le reste est ultra intense. Du coup, le roman ne sera pas un coup de cœur. Il m'a manqué cet attachement si important à mes yeux avec le héros de l'histoire. Si l'auteur a réussi à me renverser avec ses rebondissements, ça n'a pas été le cas avec ses personnages... Dommage.
Heureusement, très rapidement, la situation au sein du Labyrinthe va se compliquer. Une fille va y faire son entrée... et va modifier toutes les convictions des jeunes hommes qui y habitent. Car cette fille, Teresa, est la seule et unique personne de sexe féminin qui a pu accéder au Labyrinthe en deux ans. Et, aux yeux des Blocards ( les personnes vivants dans le Labyrinthe ), c'est un très mauvais présage. Hiiiiiiiiii, je ressens encore toute l'excitation qui m'a traversé en découvrant les nombreuses énigmes qui tournent autour de Teresa mais également de Thomas. On comprend très vite qu'ils sont liés, et qu'un destin inattendu leur est réservé. Démarre alors une folle bataille pour l'espoir, l'amour, l'amitié et la survie.
En parlant d'amour, je me dois de vous avertir que celle contenue dans ce roman est vraiment, vraiment, très légère. Il n'y en a pas vraiment, pour tout vous dire. On pourrait croire que c'est fait très embêtant, mais pas du tout ! Il y a tellement d'autres choses sur lesquelles se focaliser qu'on ne remarque même pas le manque de romance et sentiments amoureux. Et pour que cet aspect ne me manque pas, c'est vraiment que les autres éléments du livre sont décrits merveilleusement bien !
On dévore le roman avec une frénésie difficilement contrôlable. Une fois parvenus aux dernières 100 pages, impossible de refermer le livre avant d'en connaître la fin. La fin... Haaaaa, quelle conclusion explosive !!! Venant de James Dashner, je n'en attendais pas moins. Il répond à toutes nos interrogations et laisse à la fois beaucoup d'énigmes en suspens. Pile assez pour nous donner envie de sauter sur le tome deux, en fait. Les derniers chapitres sont dévastateurs, et ils nous ramènent, comme beaucoup de romans en ce moment, au cœur du genre dystopique. Un peu comme pour Divergent Tome 2 ou The Other Life, on comprend que tout ce qui s'est déroulé ici n'est qu'une infime pièce du puzzle, et j'ai trouvé ça réellement super ! C'est bluffant !
En résumé, L'épreuve Tome 1 est un premier opus vraiment captivant. On plonge dans un univers ensorcelant et effrayant, qui nous prend aux tripes. On se laisse prendre au jeu avec une facilité déconcertante, et il est juste impossible de s'échapper du Labyrinthe avant d'en avoir trouvé la sortie, à savoir le dernier mot du récit. Je suis tellement impatient de lire la suite que je me tâte depuis des jours pour savoir si je ne vais pas la commander en anglais... Pour que j'en arrive à ce point-là, c'est vraiment qu'il s'est passé quelque chose ! Une lecture coup de poing, à la fois haletante et sensationnelle, qu'il ne faut absolument pas louper !

par Jordan
Enclave, Tome 2 : Salvation Enclave, Tome 2 : Salvation
Ann Aguirre   
Je suis définitivement amoureuse de ces livres et de Del.
Et ce deuxième tome est 100 fois mieux que le premier, plus addictif, plus prenant, plus touchant, plus tout !
En tant normal je préfère toujours les premiers tomes car j'adore découvrir l'univers et les personnages mais dans ce cas là, je préfère le deuxième tome et de loin.
Et ce deuxième tome est tout autant une découverte que le premier mais en mieux.

Dans ce deuxième tome nous nous retrouvons à Salvation, une ville un peu particulière, où la plupart des gens ont très peu d'ouverture d'esprit. Surtout concernant les rôles de l'hommes et de la femmes. Ce que Trèfle ne comprend pas. Et bien sûr, elle va à l'encontre de tout leurs mœurs et n'en fait qu'à sa tête. Et c'est ça que j'ai aimée !

Trèfle est une héroïne avec un âge jeune mais un esprit très mature. Elle est courageuse et prête à tout pour ceux qu'elle aime. Et elle est dans une découverte perpétuelle, c'est assez marrant de voir sa vision des choses pour des choses qui paraisse normal à nous lecteurs.

Del est un des personnages clé de l'histoire et je l'ADORE. Même si au début du livre j'avais envie d'aller lui botter le derrière... Après il s'est rattrapé donc ça allait mieux. J'aime ça façon d'être toujours fidèle à Trèfle, c'est mignon et touchant. Et je suis impatiente d'en apprendre plus sur lui et surtout de son évolution dans le tome 3, après ce qu'il lui est arrivait dans le tome 2...

Tegan, c'est un personnage dont je ne suis pas trop attachée, en fait au début du livre, je ne pouvais même pas me la voir. Je peux la comprendre mais je ne cautionne pas ça façon d'agir. Heureusement, elle se rattrape tout au long du livre et surtout à la fin.

Bandit, honnêtement, malgré toutes les horreurs qu'il a faites, comment ne pas le trouvé touchant ?! Surtout quand on voit son adoration, sa ténacité et la fidélité qu'il a pour Trèfle. Bon après certes, je préfère qu'il reste ami avec elle. Même si ça le fait souffrir. J'espère qu'il quand même sa fin heureuse.

Concernant les autres personnages, j'ai beaucoup aimé leurs relations avec Trèfle pour la plupart et j'espère qu'elle les retrouvera dans le tome 3....

Maintenant, je tiens aussi à dire que je trouve les Monstres assez fascinant, horrible mais fascinant.

Voilà, cet avis est un peu brouillon mais j'avoue que pour ce livre j'ai un peu de mal à mettre par écrit ce que j'ai ressentie.
Je peux juste vous conseillez de foncez achetez les deux premiers tomes d'Enclave !

Je ne peux déjà plus attendre le troisième et dernier tome, vivement 2014 et en espérant qu'il sorte tout début 2014, avec de la chance !

par Megane84
Enclave, Tome 3 : Horde Enclave, Tome 3 : Horde
Ann Aguirre   
Je ressors de cette lecture complétement anéantie ! Complétement ébranlée.
Par ce que que je viens de lire.
Par ce que je viens de traverser à travers les pages de ce livre.

Je crois que j'ai du mal à m'en remettre.
Je crois que je suis encore perdue entre les pages de l'histoire de Trèfle, de Del et des autres personnages.

Le troisième et dernier de cette saga est puissant.
Il est dérangeant.
Complétement déconcertant.
D'une extrême violence.
Mais surtout, époustouflant !

Trèfle est une personne forte qui se bat contre quelque chose de beaucoup trop grand pour elle. Elle se bat pour l'espoir, pour la chimère d'une vie meilleure. Elle se bat parce que personne d'autre ne le fera à sa place.

Ce livre est un ouragan d'émotions. Un ouragan qui détruit tout sur son passage. Tout est réunis pour créer une palette d'émotions qui va vous malmenez, vous faire souffrir, vous réduire en miette.

Ce dernier tome est un appel au courage, un appel à l'humanité.
Ce dernier tome est un sublime final pour une saga exceptionnelle.
Un final qui marquera les esprits pendant un certain temps.

par MissNaais
Journal de Stefan, Tome 2 : La Soif de sang Journal de Stefan, Tome 2 : La Soif de sang
L.J. Smith    Kevin Williamson   
Après avoir suivit la rencontre avec Katherine et la transformation des frères Salvatore, nous découvrons dans ce tome comment Stefan en arrive à ne boire que du sang d'animaux et à haïr son frère. De même, on assiste à la transformation de Damon en vampire sanguinaire. bref un tome riche en révélation et moments clés de l'histoire mais dont l'intrigue principale est un peu faible.

par audel
Journal de Stefan, Tome 5 : L'Asile Journal de Stefan, Tome 5 : L'Asile
L.J. Smith   
La suite du dernier tome est vraiment palpitante, c'est vraiment a partir du 4e qu'on rentre dans l'histoire.

par Eowyn
Tout ce qu'il voudra, l'intégrale Tout ce qu'il voudra, l'intégrale
Sara Fawkes   
Et bien voilà une bonne surprise !
N'étant pas fan du genre et ayant détesté 50 nuances, je dois bien admettre que celui-ci est nettement meilleur.
Parlons d'abord du style, l'écriture est plus jolie, beaucoup moins vulgaire, vous n'y trouverez pas non plus des répliques "culcul la praline" du style : "putain, merde, qu'est-ce que c'est cochon !"...
L'auteur fait beaucoup moins amateur.
Parlons ensuite de l'histoire, car oui, contrairement à 50 nuances, il y a une histoire, de l'amour, des intrigues, des coups de théâtre, des complots, l'univers est du coup bien plus riche et ne se repose pas uniquement sur de la pornographie gratuite (ou plutôt commerciale ^^').
A l'attention de la personne qui a mis pour thème le mot "Prostitution", ce terme ne convient pas du tout à l'histoire et du coup rebute quelques lecteurs à se lancer, c'est bien dommage.
Ici, point de malsain mais une proposition et un contrat de travail qui copie-colle il est vrai 50 nuances. Avec un patron un brin dominant mais beaucoup moins "tête à claques" que Christian Grey.
Et surtout, une héroïne plus adulte, moins niaise et pas godiche qui ne se laisse pas faire, vous voyez sûrement à qui je fais allusion...
En bref, un début pompé sur 50 nuances mais là s'arrête la ressemblance.
Sans m'avoir fait aimer le genre ni donner envie d'en lire d'autres, je dirais que ce roman relève le niveau et a su m'interpeler.
Pour la fin, je repasserais donner mon avis, il me reste encore les 70 dernières pages à lire mais j'avais déjà beaucoup de choses à en dire et ne pouvais plus attendre ;)
Fin lue et comme précédemment annoncé, ce n'est pas vraiment une fin. Donc, à suivre... lol
Mes frères les loups Mes frères les loups
Ronald Douglas Lawrence   
Un très bon livre mais j ai eu du mal a le lire (peut-être à cause des cours aussi). J aime beaucoup les personnages et ce livre est très instructif, on y apprend des choses sur le mode de vie des animaux et pas seulement celui des loups !

par Lily-Lou
Si c'était à refaire Si c'était à refaire
Marc Levy   
J'ai beaucoup aimé cette histoire mêlant l'amour, l'amitié, le travail d'un journaliste, les secrets... et bien d'autres choses encore. Je n'ai pas apprécié la fin, je n'aime pas quand l'auteur nous laisse la liberté d'en faire ce que l'on veut ! va-t-il vivre ? va-t-il mourir ? Je le met tout de même en diamant car on retrouve bien la plume de Lévy, bien écrit, fluide, de l'humour entre les deux amis liés d'une vraie et profonde amitié.
Un très bon moment de lecture ! cadeau d'anif : merci ma fille !

par coucougi
Tout ce qu'il Voudra, Tome 1 : Tout ce qu'il Voudra Tout ce qu'il Voudra, Tome 1 : Tout ce qu'il Voudra
Sara Fawkes   
Une recette feuilletonnante qui fonctionne

Le format est intrigant, la couverture attirante, on se laisse vite tenter par ce tout petit bouquin mystérieux au parfum d'érotisme. Après 45 pages de lecture on a un sentiment de frustration car il est divisé en 5 tomes scandaleusement cher à l'unité, qui auraient largement pu être regroupés en un seul. Bref, la formule fonctionne car on râle mais on réalise qu'on est déjà addict.

Bronze : 6,5/10