Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Poupsii : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Superman : Dawnbreaker Superman : Dawnbreaker
Matt De La Pena   
http://www.unbrindelecture.com/2019/07/dc-icons-4-superman-dawnbreaker-de-matt.html
fan de Superman depuis longtemps je n'ai malheureusement pas vibré avec cette histoire qui reprend un peu trop les standards sans y ajouter cette petite touche d'originalité qu'on aime tant. Rien de neuf donc sous le soleil et c'est une déception pour moi même si c'est bien écrit et que l'univers de ce super héros est toujours aussi captivant.
Les Belles, Tome 1 : Les Belles Les Belles, Tome 1 : Les Belles
Dhonielle Clayton   
Avec Les Belles, Dhonielle Clayton nous entraîne au cœur d'un univers noir et obsédant où rien ni personne n'est vraiment ce qu'il laisse paraître. À une époque où l'illusoire est plus alléchant et fascinant que la réalité, ce roman laisse entrapercevoir quelques réflexions plutôt intéressantes sur la beauté et les faux-semblants qui doivent prendre le pas sur le tangible. Si j'ai énormément apprécié cet aspect de l'intrigue, son rythme ultra entêtant et son atmosphère à la fois mystérieuse et interpellante, il m'a manqué un degré supérieur d'intensité pour totalement me prendre au jeu. En effet, même si Camélia est une héroïne forte et combative, je l'ai trouvé assez têtue et parfois trop aveugle pour m'attacher à elle au maximum. J'ai trouvé certains des protagonistes qui gravitent autour d'elle bien plus expressifs, crédibles et fouillés qu'elle et, partant de là, je me dis qu'il y a quelque chose qui cloche. Fort heureusement, les rebondissements qui peuplent cette histoire permettent de lui conférer une force certaine qui me laisse avide de connaître la suite des aventures des Belles.

Dès les premières pages, je me suis senti embarqué dans un univers ultra coloré, ultra excitant et ultra novateur. Les mots de l'auteure possèdent véritablement "le truc" qui nous permet de visualiser, autant que faire se peut, le monde qu'elle projetait en couchant ses pensées à l'écrit. Le monde d'Orléans est absolument fascinant, regorge de secrets et déborde d'un attrait qui émane pratiquement du livre. J'avais vraiment envie de m'enfoncer, aux côtés de Camélia, au cœur de ces rues, ces paysages et ces pièces magnifiques qui s'articulaient petit à petit derrière mes rétines. La plume de Dhonielle Clayton est hyper satisfaisante et parfaitement maîtrisée. Les descriptions ne manquent de rien et ne tombent pas dans le surplus inutile. On croit, sans aucune peine, à tout ce qu'elle nous expose et c'est un véritable ravissement.

Derrière ce lieu fait d'opulence et de luxe se cachent de terribles mystères qui, lorsqu'ils nous sont exposés, s'avèrent être d'énormes révélations. Tout au long de notre lecture, on sent bien qu'il y a un malaise qui s'amuse à nous étreindre de plus en plus sans jamais se dévoiler totalement. J'ai tellement aimé cet élément-clé du récit. Le climat est envoutant tout en étant, de façon sous-jacente, anxiogène au possible, presque inquiétant. Si Camélia met plus de temps que le lecteur à le comprendre, on saisit pourtant qu'il y a quelque chose de malsain qui est tapi et rôde derrière la beauté illusoire et omniprésente.

C'est d'ailleurs pour cela, comme dit précédemment, que j'ai eu du mal à me connecter à son personnage et à croire en certaines de ses émotions. Certes, Camélia est une badass, une héroïne au caractère bien tranché qui sait ce qu'elle veut et qyu est prête à tout pour les personnes auxquelles elle tient. C'est un aspect indéniable de sa personnalité qui m'a touché et qui, je l'espère, sera approfondi et encore amélioré dans la suite de la saga. Néanmoins, alors que certaines réponses sont presque littéralement sous ses yeux, elle s'enfonce, parfois, dans une spirale de questionnements inutiles ou superficiels qui m'a assez frustré. Sa sensibilité, qu'elle utilise majoritairement à bon escient, tend malheureusement vers l'aveuglement et elle se laisse alors dissiper trop facilement. Le cœur prenant le pas sur la raison, certaines de ses réactions m'ont déplu ou m'ont semblé de trop. Cependant, à l'approche des derniers chapitres, elle semble être plus réfléchie et mature et j'espère qu'elle conservera cette personnalité bien plus intéressante et supportable à l'avenir.

SUITE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/04/09/les-belles-t-1-les-belles-dhonielle-clayton/

par Jordan
Dishonored, Tome 1 : L'Homme Corrodé Dishonored, Tome 1 : L'Homme Corrodé
Adam Christopher   
Très bon livre qui nous replonge dans l'univers de Dishonored et j'aime beaucoup les différent point de vue des personnages.
Library Jumpers, Tome 1 : La Voleuse de secrets Library Jumpers, Tome 1 : La Voleuse de secrets
Brenda Drake   
Une couverture, un titre et un résumé prometteur et aguichant... et pourtant, je suis un peu déçue.
En soi l'histoire est originale et sympathique, et les personnages appréciables.
Et pourtant, le plus gros défaut pour moi, c'est l'écriture : en effet, la narration se focalise beaucoup sur l'action et manque de détails sur les pensées/émotions/ressentis des personnages. De plus, les péripéties se multiplient très vite sans nous laisser le temps de respirer, d'analyser et comprendre bien tout ce qu'on a lu et de s'attacher aux personnages.
Du coup, toute l'histoire défile très rapidement et certains passages manquent de profondeur.

L'héroïne, Gia (entre autres), semble tout accepter très vite, les révélations la touche 5min et puis elle s'en est remise, elle apprend très vite à contrôler ses pouvoirs, tombe très vite amoureuse... et ce n'est pas la seule dans ce cas.

Les dialogues sont sympa mais sans plus, ils me semblent encore une fois pas assez poussés. Des questions sortent quand on ne les attends pas, des discussions trainent alors que la situation n'y est pas favorable, tous semblent tout comprendre très vite pour poser pile les bonnes questions et faire les bonnes déductions.

Au final, cette lecture ma laissé un sentiment de trop rapide, et d'un peu baclée.
Et pour du young adult, je trouve que ce livre ressemble plus à du jeunesse dans sa simplicité d'écriture.
Un + pour l'univers et les idées, mais un gros - sur l'écriture et les personnages.

Donc déçue, mais je pense quand même lire la suite.


par Kalenn
De sang et de rage De sang et de rage
Tomi Adeyemi   
3/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/livres/494/chronique/children-of-blood-and-bone-legacy-of-orisha-1-de-tomi-adeyemi

"We are all children of blood and bone"

Je suis superficielle au point d’être attirée par les livres qui sont au sommet de la hype. Et Children of Blood and Bone est définitivement la sortie la plus populaire du moment. Il fallait donc que je le lise. Obviously.

Mais j’avoue que ce n’est pas la seule raison. La couverture et le résumé m’ont également donné très très envie.

• La couverture est juste SUBLIME. Les cheveux et les yeux clairs combinés avec une peau foncée, c’est vraiment ce que je trouve de plus beau.

• Le résumé est alléchant : dans un univers inspiré de l’Afrique de l’Ouest, Zélie est chargée de faire revenir la magie qui a complètement disparu il y a plus de dix ans. Depuis ce jour, le peuple des maji est persécuté par le roi qui ne cesse d’exprimer sa haine envers eux. C’est avec l’aide de son frère et d’une princesse en fuite que Zélie va se mettre en route pour accomplir sa destinée. Mais à ses trousses, nous avons la garde royale menée par l’impitoyable Prince Inan qui va tout faire pour empêcher le retour de la magie…

L’univers est ce qui m’a le plus plu. C’est la première fois que je lis un livre de fantasy inspiré de l’Afrique et honnêtement, j’ai très envie d’en lire davantage. DONNEZ-MOI DES LIVRES INSPIRÉS DE CETTE MAGNIFIQUE CULTURE ET DE CES PAYSAGES INCROYABLES.

La plume de l’auteure est magnifique et addictive, pas de regret de ce côté-là. J’ai été happée dès les premiers pages du livre. D’ailleurs, en lisant les premiers chapitres, j’étais convaincue que ce livre allait être un véritable coup de cœur. Imaginez ma déception quand je me suis rendue compte que ce livre tombait en réalité dans la catégorie “comme-tous-les-autres-YA-que-j’ai-déjà-lus”.

Oui, parce qu’au final, Children of Blood and Bone ne m’a pas complètement renversée. Je suis restée sur ma faim. Beaucoup de potentiel qui n’a pas été exploité comme je l’aurais aimé. Quel dommage.

"If they burn our homes— I burn theirs, too. "

C’est au niveau des personnages que ça coince. Ils manquaient de complexité, de profondeur. J’ai bien aimé l’idée de leur personnage, du rôle qu’ils avaient à tenir, de leur personnalité (Zélie, une fille forte qui a vu sa mère mourir sous ses yeux, Amari, une princesse en fuite qui se rebelle contre son père, Inan, un prince rongé par ses propres démons….) mais pas l’exécution. Au final, je ne me suis pas assez attachée aux personnages.

• Zélie. Ma préférée. Badass, forte, déterminée… mais noyée par les autres points de vue (ce livre alterne trois points de vue différents). Elle reste au final assez banale par rapport à toutes les héroïnes fortes que l’on retrouve dans les livres de YA alors qu’elle aurait pu être tellement, tellement plus que ça. Sans parler du fait qu’à un certain point dans l’histoire, elle est carrément devenue The Chosen One™ et ça m’a vraiment agacée.

• Amari. Je ne sais pas pourquoi mais c’est celle que j’ai le moins aimée. Elle avait tellement de potentiel trop peu exploité que ça m’a tout de suite refroidie. Une princesse qui rejette ses privilèges et qui se bat pour un peuple opprimé ? YASS. Mais elle aussi manquait de profondeur. J’ai juste aimé sa forte connexion avec son amie qui a été tuée au début (ce n’est pas un spoiler, ça arrive très vite dans le livre). Malheureusement, même cet aspect n’a pas été exploité comme je l’aurais voulu. Ça ne m’aurait pas dérangée qu’il y ait plus que de l’amitié entre elles par exemple. Ça aurait été vraiment plus tragique. Mais non, Amari va se rapprocher du frère de Zélie et c’est là que tous mes rêves sont tombés à l’eau car JE NE SHIP PAS. Et du coup, il n’y a vraiment eu aucune allusion sur le fait qu’elle puisse être gay ce qui aurait carrément pu sauver une bonne partie de ce bouquin. Il y aurait au moins eu un personnage acceptable dans cette affaire.

• Inan, le frère de Amari. Le beau prince ténébreux. *tousse* *tousse* C’est le personnage qui m’a le PLUS déçue et qui a limite fait foirer toute mon appréciation de ce livre. Encore un potentiel gâché. Il devait représenter le Vilain complexe et torturé à la poursuite de nos héros. Mais non, il est plus gentil que méchant et quand il essaye d’être menaçant, ça ne fonctionnait tout simplement pas. La tension autour de son personnage était mal gérée du coup ce n’était pas crédible. Je suis triste. C’était ce personnage qui m’avait le plus intriguée en lisant le résumé du livre...

Le dernier point qui m’a fait lever les yeux au ciel : la romance. Ce livre n’avait tout simplement PAS besoin de romance. Et puis comme j’ai été déçue par Inan, je l’ai encore plus été quand Zélie et Inan se sont rapprochés. C’était censé être une relation love/hate excitante mais comme je le disais plus haut, Inan n’est pas un antagoniste assez fort pour jouer ce rôle. Déception intense. Encore et encore.

Je voulais mettre deux étoiles à ce livre, mais quand j’ai repensé au début du livre que j’ai beaucoup aimé, à la plume de l’auteure et à l’univers riche et unique, j’ai finalement décidé de récompenser Children of Blood and Bone d’une étoile supplémentaire. J’ai besoin de plus de livres de fantasy inspirés de cultures aussi diverses que celles-ci dans ma vie.

par wilkymay
Assassin's Creed, Tome 4 : Révélations Assassin's Creed, Tome 4 : Révélations
Oliver Bowden   
La fin des aventures d'Ezio Auditore...Je ne peut qu'admirer l'auteur pour avoir réussis à faire de cette trilogie de jeux vidéo, une saga littéraire juste magnifique !
Dans ce dernier épisode, on sent Ezio encore plus humain, de par ses pensées et ses faiblesses. On revoit le grand Altaïr aussi et surtout, on assiste à la fin de l'histoire du Maître Assassin.
Je viens de le terminer et je suis encore sous le charme de cette histoire, j'ai donc du mal à être objectif mais ce qui est sur, c'est que je conseil fortement cette trilogie à toutes personnes aimant les histoires d'aventures, les combats à l'épée et/ou le jeux vidéo du même nom...

par Jundow
Le Faiseur de rêves, Tome 2 : La Muse des cauchemars Le Faiseur de rêves, Tome 2 : La Muse des cauchemars
Laini Taylor   
https://aliceneverland.com/2019/04/10/le-faiseur-de-reves-tome-2-la-muse-des-cauchemars-laini-taylor/

Le faiseur de rêves fut un de mes plus gros coup de cœur de l’année dernière. Alors, cette suite et fin, je l’attendais impatiemment. Et quel final !

Le début a tout de même été assez laborieux. Surtout que le prologue s’ouvre sur l’histoire de deux sœurs, Kora et Nova, qui ont, de premier abord, strictement aucun lien avec les éléments que nous avait présenté l’auteure jusque là. J’ai donc été un peu perdue, jusqu’à ce que je retrouve enfin Lazlo, Sarai et les autres peu de temps après, exactement là où nous les avions laissés à la fin du premier tome.

L’intrigue reste donc la continuité de l’histoire et j’en ai, une nouvelle fois, pris plein les mirettes. Qu’est ce que j’aime l’univers mystérieux et onirique de Laini Taylor ! C’était déjà le gros point fort du premier tome, et ça l’a été encore plus ici. Car, là où Le Faiseur de Rêves nous présentait un monde merveilleux, La Muse des Cauchemars y apporte les éléments manquants, les réponses que l’on attendait depuis. Et, une chose est sûre, c’est que l’auteure s’amuse avec son univers : je suis allée de surprise en surprise !

Plus l’histoire avançait, plus je ne comprenais pas comment Laini Taylor allait pouvoir terminer son histoire. Jusqu’à un revirement de situation que je n’avais pas du tout vu venir, et qui redistribue complètement les cartes en renversant l’intrigue. Et, waouh ! J’ai été complètement soufflée par toutes les possibilités que cela apporte à l’imaginaire de l’auteure !

On en apprend également plus encore sur le Carnage, ses conséquences, mais aussi sur les dieux, leurs desseins, leurs origines… Les rejetons des dieux ne sont pas en reste non plus, et ce second tome les replace directement au cœur de l’intrigue. J’ai adoré partir à la découverte du vaisseau aux côtés de Lazlo, mais aussi découvrir tous les secrets qu’il renferme. Tout doucement, les pièces du puzzle s’emboitent. Et il y a tant à découvrir…

Laini Taylor se révèle vraiment avec cette série. Elle nous raconte une histoire qui ne ressemble à aucune autre, et a le don de nous transporter dans son imaginaire avec une aisance implacable. Elle nous décrit chaque tableau, chaque décor, avec tellement de vie et un réel soucis du détail que ces derniers prennent vie devant nos yeux. C’était divin, et c’est aussi ce que j’ai le plus aimé : pouvoir fermer les yeux, et réussir à me représenter tout cet univers enchanteur…

J’ai été émerveillée par tout ce que je découvrais, et je me suis laissée porter par le monde fantasmagorique de Laini Taylor. Un régal, du début à la fin, et une fin, justement, qui ouvre la porte sur une multitude de possibilités… Gros coup de cœur pour cette saga qui m’a conquise, capturée dans ses filets, et ne m’a toujours pas relâchée… Je suis, une seconde fois, tombée amoureuse de cet univers, tout simplement… ❤

par Kesciana
Le Faiseur de rêves Le Faiseur de rêves
Laini Taylor   
Moins de trois jours, voilà ce qu'il m'a fallu pour terminer ce livre...ET QUEL LIVRE !!!!!
Je suis tombée amoureuse rien qu'au résumé mais je n'étais certainement pas préparé à son contenu, un contenu d'une pureté et né d'une imagination splendide !
J'ai tellement de chose à dire sur ces 664 pages d'un rêve fou que je ne sais par où commencer.
Quand j'ai commencé ma lecture j'étais totalement perdu, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je penses que la lecture du résumé je m'étais faites une idée qui au final étais erronée. Le début m'a quelque peu perdu, on est de suite plongé dans le récit sans contexte. Mais au fond, c'est ce qui rend l'oeuvre dotant plus fascinante. Tout au long des quatre parties dont le livre est constitué, j'ai ressenti multitude d'émotions. L'auteure sait tenir le lecteur en haleine. Pour ma part tout du moins, je n'ai pu m'empêcher de m'interroger sans cesse sur les mystères entourant la fameuse "Cité Oubliée" et tout les futurs événements en général. L'écriture était sublime, je ne sais pas ce qu'il en est de la version original mais si la traduction est aussi exceptionnelle c'est certainement dû au talent de Laini Taylor qui signe ici un ouvrage fantastique, dans tout les sens du terme. Du plus, on évoque plusieurs sujets bouleversant au court du récit qui captive, horrifie et donne lieu à la réflexion. Ce qui rend, combinée au style de l'auteure, une profondeur deux fois plus intense au roman.
Les personnages, parce qu'il faut bien en parler, sont à l'instar de l'intrigue : fabuleux !
Bien que j'ai mon lot de personnages étiquetés "non appréciable",il ne s'agit là que d'une minorité. Le personnage principal, ce cher Lazlo Lestrange m'évoque un nuage de pureté, d'émerveillement et de rêve. On s'attache tout de suite à lui et à son "rêve impossible". La fameuse "déesse à la peau bleu" dont parle la quatrième de couverture [spoiler]non je ne spolierai pas, découvre par toi même ;) [/spoiler] fait également partie des personnages pour qui j'éprouve une forte affection. Et ils sont nombreux à être dans le même cas, forcé de supporté l'amour d'une lectrice :D .
J'ai encore temps à dire mais pas de mots ou d'expressions adéquats à coucher sur ce papier numérique pour vous décrire ce chef d'oeuvre... Aussi pour finir je dirais qu'il s'agit d'un ouvrage vraiment bien travaillé tant dans son histoire, ses personnages, les sujets dont elles traitent, et surtout son écriture. Bref pour moi ça a été un vrai coup de coeur. Un grand bravo et merci à Laini Taylor d'être une aussi grandiose rêveuse et surtout de nous laissez vivre ce rêve...

PS: pour ceux qui aiment lire en musique, je me permet de vous recommander les OST de "Made in Abyss" qui m'on paru bien s'intégrer avec l'atmosphère du roman
voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=fRpbRhKpIF8 . Libre à vous d'écouter ou pas.
En souhaitant une belle lecture au prochains rêveurs qui passeront par ce bijou qu'est "Le faiseur de rêve"
Ash Princess, Tome 3 : Ember Queen Ash Princess, Tome 3 : Ember Queen
Laura Sebastian   
The thrilling conclusion to the series that began with the instant New York Times bestseller "made for fans of Victoria Aveyard and Sabaa Tahir" (Bustle), Ember Queen is an epic fantasy about a throne cruelly stolen and a girl who must fight to take it back for her people.

Princess Theodosia was a prisoner in her own country for a decade. Renamed the Ash Princess, she endured relentless abuse and ridicule from the Kaiser and his court. But though she wore a crown of ashes, there is fire in Theo's blood. As the rightful heir to the Astrean crown, it runs in her veins. And if she learned nothing else from her mother, she learned that a Queen never cowers.

Now free, with a misfit army of rebels to back her, Theo must liberate her enslaved people and face a terrifying new enemy: the new Kaiserin. Imbued with a magic no one understands, the Kaiserin is determined to burn down anyone and everything in her way.

The Kaiserin's strange power is growing stronger, and with Prinz Søren as her hostage, there is more at stake than ever. Theo must learn to embrace her own power if she has any hope of standing against the girl she once called her heart's sister.


par Aur31
Circé Circé
Madeline Miller   
https://uneplumedetrop.wordpress.com/2019/01/07/circe-madeline-miller/
Circe ou Circé en français est mon plus grand coup de coeur littéraire. Depuis toute petite je suis passionnée par la mythologie.

C’est avec plaisir que j’ai commencé ce livre. Mais je ne m’attendais pas à l’aimer autant.

Tout d’abord, pas besoin de s’y connaître en mythologie. Soit on redécouvre des mythes et légendes, soit on les découvre. Madeline Miller explique avec soin, chaque petit détail compte et tout est bien expliqué. J’ai beau être passionné, ce roman m’a appris tellement de choses et dès que je l’ai terminé j’ai fait de multiples recherches pour mon plaisir personnel.

En plus d’être merveilleusement bien expliqué, c’est divinement bien écrit. Il y a de magnifiques citations et tout est décrit avec beauté et poésie. Néanmoins, Madeline Miller vulgarise la mythologie, ce qui la rend plus compréhensible mais aussi plus moderne. Les dialogues et les thématiques sont actuels.

Et des thématiques il y en a! Ce roman est féministe, on y parle aussi du bien, du mal, surtout du fait qu’il n’y a pas forcément de limite entre les deux. Les personnages sont gris et sont bien définis avec un caractère bien à eux. Même Circé n’est pas parfaite, bien au contraire. On suit son évolution et sa vie (1000 ans), harcelée petite elle devient redoutable. Mais ce livre relève aussi des sujets tels que le viol, la bipolarité, la tromperie, le mensonge, on met à mal la pureté, mais il y a aussi le côté positif des choses: l’amour, accepter les autres tel qu’ils sont, le pardon, l’espoir et la solidarité féminine.

Le scénario regorge de nombreuses surprises et de direction vers lesquelles on ne s’attendais pas, même en connaissant l’histoire de Circé. Le récit est parfois assez lent mais est très relaxant.

Il s’agit réellement d’une lecture enchanteresse, que je ne pourrais jamais m’arrêter de conseiller. La fin est bouleversante et tous les mots de Madeline Miller m’ont touché à jamais.
  • aller en page :
  • 1
  • 2