Livres
466 684
Membres
431 005

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:56+02:00

Il dormait paisiblement. Un sourire effleurait ses lèvres ourlées, sensuelles. Son nez droit frémissait du souffle profond de son sommeil. Ses pommettes marquées, son menton carré, sa mâchoire solide donnaient à ses traits de l’autorité, même dans le repos. Il était beau, même si son visage n’avait pas la perfection de celui de Seth.

Elle ne pouvait en détacher les yeux. Il dormait contre elle, inconscient du bouleversement intense qui la terrassait. Les pensées se bousculaient sous son crâne en une sarabande folle, destructrice. Les larmes affluèrent à ses paupières. Elle ferma les yeux, pria pour que ce ne soit qu’un cauchemar. Elle retint ses sanglots pour ne pas réveiller cet homme avec qui elle avait découvert les contrées merveilleuses du plaisir. L’horreur de la situation la submergea. Un dégoût profond lui monta à la gorge.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:49+02:00

Le bras ferme s’abandonnait sur sa taille. La main, sur sa hanche, lui donnait des frissons d’impatience. Elle voulait le sentir à nouveau la caresser, et toutes les parcelles de sa peau en frissonnaient d’anticipation.

La pénombre de la chambre se colora lentement. Les rayons du soleil naissant perçaient entre les rideaux de velours sombres. Elle releva la tête pour regarder l’homme de sa vie, son amour, son amant, son paradis, son avenir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:39+02:00

Ils restèrent ainsi, étroitement blottis, sans un mot, tant ils étaient inutiles. Seuls leurs souffles s’élevaient dans la chambre obscure. Ils ressentaient le même apaisement, la même plénitude bienheureuse. Bientôt, leurs respirations devinrent lourdes de sommeil. Ils furent emportés par les mêmes rêves de bonheur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:30+02:00

À son tour d’être émerveillée, elle remonta le bassin, l’invita à l’explorer. Son râle de plaisir s’étrangla dans sa gorge sèche, les spasmes de douleur atténués par l’excitation du plaisir montant. Elle roula des hanches pour le rassurer, lui caressa le dos, l’incita à poursuivre sa route. Il se décida, accepta de lui prendre ce qu’elle lui offrait avec passion. Il la porta vers le plaisir, la fit se découvrir femme. Elle était en fusion sous ses mains, sa bouche, sa peau, son corps qu’elle faisait sien. Le bonheur parfait !

Elle s’abandonna aux émotions de plus en plus violentes. Portée par le plaisir inconnu de caresses sans cesse répétées, reformulées, dessinées, elle naissait à la vie sous sa direction experte. Il l’incita à enrouler les jambes autour de lui, à prendre à son tour, à l’accompagner. Leurs hanches soudées devinrent diaboliques, souveraines du plaisir partagé. Elle se perdit, s’abandonna à la passion sauvage, accompagna de tout son corps cette danse si belle qu’elle en succombait de plaisir. Leurs gémissements rauques finirent en appel à l’assouvissement d’un désir insoutenable. Le plaisir la foudroya de sa beauté. Son râle étouffé par sa gorge en feu accorda la victoire à celui qui la comblait de sa passion.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:22+02:00

Elle s’offrit avec abandon, gémit sans honte de ses caresses expertes, d’une douceur exigeante. Ses baisers mouillés torturèrent la peau de son ventre, remontèrent sur sa poitrine. Il mordilla les pointes durcies de ses seins tendus. Les mains sous ses fesses, il la guida, lui écarta les cuisses d’un geste possessif, se glissa contre elle d’autorité, ondula des hanches pour se rapprocher de l’orée de sa féminité. Elle se figea, impatiente et dans la même seconde terrorisée. Elle haleta de son approche, de la caresse de son sexe tendu, source pour elle d’une exaltation intense. Il la caressait de sa force, effleurait son sexe gonflé de sensations inconnues. Elle ignora sa peur, offrit sa bouche à l’autre bouche, l’appela de son corps enivré de désir. Elle se tendit, retint son cri de sa lente plongée, suffoqua de la douleur fugace. Il s’immobilisa, tendu, pétrifié au-dessus de son corps frémissant. Le recul fut comme une perte irrémédiable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:13+02:00

La porte de la chambre était entrouverte. Elle la poussa, le cœur battant, les jambes flageolantes de l’émotion qui l’étreignait. Le ronflement léger la fit s’arrêter, fermer les yeux. Elle écouta ce souffle lent et profond, accorda sa propre respiration à ce bruit apaisant. Une sérénité nouvelle l’envahit alors. Elle prenait la seule décision qui lui assurerait un avenir prometteur et heureux. Arrivée près du lit, elle laissa tomber son peignoir au sol. Le frottement léger du tissu sur elle, puis elle fut nue. Un frisson courut sur sa peau comme un souffle infime d’excitation. La rougeur de ses joues la brûlait de son intensité. Elle se sentait forte tout à coup. Tous ses doutes s’envolaient, tendue qu’elle était vers ce souffle qui, bientôt, se mêlerait au sien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:50:06+02:00

Dès leur première rencontre, elle en était tombée follement amoureuse. Pendant des mois, elle l’avait regardé vivre. Elle s’était ingéniée à assister à toutes les réunions, réceptions, galas où il paraissait, elle qui fuyait ces manifestations guindées qu’elle détestait par-dessus tout. Au fil du temps, il l’avait regardée d’un œil amusé, touché par sa persévérance respectueuse et lointaine. Elle avait été folle de joie lorsqu’il l’avait invitée à danser, la première fois. Mais sa timidité l’avait rendu idiote. Elle n’avait pu dire un mot. Elle s’était sentie la femme la plus stupide de la terre, muette, tremblant dans les bras de celui qui était tout pour elle depuis des jours. Mais il avait persévéré. Il lui avait avoué que cette timidité froide l’avait rendu avide de la conquérir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:49:58+02:00

Elle regarda dans le couloir à droite et à gauche. Il était vide à cette heure avancée de la nuit. Personne ne s’étonnerait de la croiser en peignoir, alors qu’elle logeait à quelques portes de là.

Elle avança la main, tremblant de ce qu’elle allait faire. La carte rouge glissa dans la fente de la serrure avec facilité, le déclic d’ouverture se fit à peine entendre, et la lumière verte l’avertit du déverrouillage de la porte.

Elle hésita un court instant face à cette lumière marquant pour elle l’irrémédiable. Elle se décida enfin, poussa la porte, se glissa dans l’entrée sombre de la suite. Elle la connaissait, cette suite. Comme toutes celles de l’hôtel. Elle y logeait parfois et pouvait s’y diriger les yeux fermés. Hors de question d’allumer, de voir les yeux sombres de Seth briller de son triomphe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ilovelire 2016-10-23T14:49:47+02:00

Rebecca hésita devant la porte de la suite.

Elle faisait là une folie.

Elle le savait, mais elle voulait se prouver qu’elle en était capable. Elle voulait prouver à Seth qu’elle n’était pas la femme prude et froide qu’il croyait qu’elle était.

Elle regarda la carte magnétique empruntée à la réception de l’hôtel, carré de plastique rouge, clé du paradis et de son avenir.

Personne ne l’interrogerait jamais sur cet emprunt. Il était primordial pour elle. Il en allait de son bonheur.

Depuis un mois, Seth s’éloignait d’elle. Elle le sentait au plus profond de son être. Une semaine auparavant, leur conversation lui avait fait entrevoir l’affaiblissement des sentiments de celui qu’elle aimait, tandis que chaque nouvelle rencontre exacerbait les siens.

Afficher en entier
Extrait ajouté par CoeurdeGivre 2016-10-21T23:31:20+02:00

"- Mon inconnue du Palace, soupira Bruce blotti contre sa poitrine. Tu es mon paradis sur terre.

- Et toi, mon enfer, chuchota-t-elle en caressant sa joue râpeuse.

Il se redressa, une moue désappointée sur son visage chiffonné.

- Ton enfer ? C'est un compliment, ça ?"

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode