Livres
458 285
Membres
411 362

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Sophie-231 2019-05-16T10:57:56+02:00
Diamant

Chronique entière : https://lacoccilectrice.wordpress.com/2019/05/16/pour-lamour-dune-sasunnach-daurelie-depraz/

Encore un roman coup de cœur proposé par Aurélie ! L’histoire est très bien ficelée et nous donnerait presque envie de vivre la même. Les personnages, leurs états d’âme nous touchent au plus profond, nous vivons l’histoire avec eux et entièrement. La fin est tellement belle, elle correspond parfaitement à l’histoire. Les personnages sont bien développés, bien détaillés, ils sont réalistes tout comme le reste du roman. Le contexte historique rajoute un grand plus parce que j’ai trouvé ça plus authentique ! Franchement je vous recommande chaudement tous les romans d’Aurélie parce qu’en plus de vous faire voyager, ils vous font rêver !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Katiecat 2019-05-11T19:19:59+02:00
Or

C’est encore un coup de cœur pour moi, j’aime vraiment beaucoup la plume d’Aurélie. Après les Vikings et les ducs d’Aquitaine voici les Highlanders !

On rencontre Ian MacAlistair, seigneur des Highlands qui, pour des raisons politiques, doit épouser une jeune anglaise et éviter une guerre contre le roi d’Angleterre. Dès le début on sent que cette alliance ne lui plaît guère car il va devoir jongler entre le désaccord de ses compatriotes Écossais et les tensions avec le roi d’Angleterre. Mais très vite il va tomber sous le charme de la jeune femme qu’il doit épouser, ce qui n’est pas son cas à elle…

Nouveau décor pour ce roman historique, mais toujours aussi agréable à lire. J’adore les Highlands et étant une fervente fan de la série Outlander, j’ai été plus que ravie avec ce roman qui se lit extrêmement vite ! Je ne pouvais plus décrocher de ma liseuse tant je voulais savoir la fin de l’histoire. Ian est très charmant, un peu brute de décoffrage parfois mais il représente bien les Highlanders, sans tomber dans le cliché des sauvages. J’ai beaucoup aimé ce personnage qui est droit, fidèle et qui est une personne sur qui on peut compter. Quant à Alannah, j’ai bien aimé aussi son personnage, jeune fille douce et naïve qui apprend la vie entre les murs du château MacAlistair.

C’est le troisième roman d’Aurélie que je lis, j’aime toujours autant sa plume et sa façon de raconter une histoire et je commence à discerner ses schémas d’écriture, ce qui n’est pas pour me déplaire ! Ses romans sont super rapides à lire, quand je commence je ne mets que quelques heures à finir l’histoire tant elles sont addictives et entraînantes.

Je vous invite une fois encore à aller découvrir les romans d’Aurélie Depraz, ils sont très accessibles et sont disponibles sur Amazon. Vraiment, foncez !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Delph-3 2019-03-27T15:17:58+01:00
Argent

http://www.osez-lire.com/2019/03/pour-l-amour-de-sasunnach-aurelie-depraz-en-auto-edition.html

Qui l'eut cru ? Moi, lisant pour la seconde fois une romance historique ? Et bien voilà qui est fait (et avec plaisir s'il vous plait !) grâce à la plume envoûtante d'Aurélie Depraz et aux personnages mis en scène.

En effet, Ian et Alannah vous conduisent tout droit vers les terres écossaises d'une autre époque. Entre conflits politiques et mariage "arrangé", l'un comme l'autre en subiront sûrement les conséquences...

Ian, seigneur d'Argyll, n'appartient qu'à son clan. Mais en digne chef, lorsqu'une décision doit être prise pour le bien-être de tous, il n'hésite pas à se mettre en première ligne. Sous ses airs bourrus, avide de liberté, il n'en reste pas moins un homme d'écoute et de conciliation. C'est ainsi qu'en accueillant celle que le roi d'Angleterre lui offre en mariage, Ian s'attire les foudres de ses compatriotes. Partagé entre ses envies propres et l'avenir de son clan, son choix d'épouser ou non cette jeune anglaise pèse bien lourd dans la balance. Ses qualités de médiateur et son charme par lequel il obtient de nombreuses faveurs vont lui être utile pour venir à bout de ce dilemme. A moins que ses désirs et sentiments priment sur tous les enjeux de cette union...

Alannah, quant à elle, se demande bien dans quel guêpier son père l'a fourrée. A tout juste 20 ans, quitter sa terre natale pour des contrées perçues comme hostiles n'est pas chose facile. Surtout quand l'image qu'elle se fait des écossais est celle de guerriers sauvages, et que l'un d'eux lui est destiné pour époux. Eloignée de sa famille, de ses repères et au cœur du conflit géopolitique qui induit ce mariage, Alannah est loin d'être charmée par le sort qui l'attend. Malgré un accueil peu avenant, un futur mari et un lieu dont elle ignore tout, Alannah se montre forte pour son jeune âge et curieuse de faire connaissance avec son hôte, au risque de découvrir un coureur de jupons avide de liberté.

Leur histoire est portée, d'un point de vue omniscient, par la plume d'Aurélie qui manie les mots, les connaissances comme les descriptions des us et coutumes avec habileté, les mettant au service de cette romance. De même, l'écriture de l'auteure, riche mais fluide et abordable, allie les émotions au contexte du lieu et de l'époque, permettant de ne pas se laisser submerger par les apports historiques. Et quel plaisir !

Alors laissez-vous porter par les mots et découvrez cette romance historique au cœur de l'Ecosse médiévale.

Afficher en entier
Argent

Tout d'abord, je remercie Aurélie Depraz de l'envoi de ce service presse dans lequel l'auteur nous embarque dans une Écosse médiévale marquée par les troubles provoqués  par les tensions avec le voisin et frère ennemi. Si mon séjour chez les vikings m'a beaucoup plus, ma virée aux Highlands était encore plus passionnante. Ce qui n'est pas étonnant, étant férue du genre.

Pour enterrer la hache de guerre et faire cesser les hostilités, Edward III, le roi d'Angleterre consentit à conclure des alliances avec quelques seigneurs des Highlands en leur envoyant les plus belles et plus nobles des femmes à marier du royaume. Alliances qui feront polémique au sein des clans du royaume d'Alba ! 

Contraint d'accepter ce pacte avec le diable au risque de s'attirer les foudres du Roi et d'abattre sa malédiction sur ses gens, Ian MacAlistair, Seigneur d’Argyll observe du haut de son château ce beau brin de femme à l'allure fière et digne qui non seulement va entraver sa liberté qu'il défend si farouchement, mais aussi attiser la haine des highlanders ! Réfractaire au mariage et à toute autre forme d'engagement, Alannah va chambouler son monde, et faire voler ses principes en éclats. A son corps défendant, Ian sombre dans les méandres de ce qu'il a toujours Abhorré ! 

Pour l'amour d'une Sasunnach, je ne vous apprends rien en disant que c'est une romance historique, le titre étant annonciateur. C'est le récit d'un chef de clan dans toute sa splendeur, ancré dans les traditions ancestrales mais ouvert d'esprit à la fois. Épris de liberté et de ses landes. Mais n'hésitera pas à s'engager dans une bataille amoureuse  pour la jolie et orgueilleuse Sasunnach que l'ennemi lui a imposée. Elle était un challenge à relever pour le principe mais elle deviendra son obsession. Un highlander sexy comme on les aime et une héroïne aux airs ingénus mais combative bien à l'image de ses ancêtre scandinaves, 

L'auteur nous plonge dans le coeur de l'histoire des Hautes Terres, ce pays sauvage et peu fertile qui passionne encore aujourd'hui. Et c'est à Argyll, un ancien comté d'Ecosse qu'elle a planté le décor de son intrigue. Une intrigue captivante et bien ficelée, cela dit en passant. En moins de deux heures de lecture, l'auteur m'a transportée dans la vieille Ecosse. Un clin d’œil à ses coutumes et us, aux mœurs d'antan et même à leurs habitudes culinaires. Les descriptions ont été si réelles que je croyais y être tout en étant bien installée confortablement chez moi.  

Pour l'amour d'une Sasunnach, est aussi un rappel d'une partie de l'Histoire de l'Ecosse mêlant sentiments et lutte contre le joug de l'Angleterre et haine entre les clans. 

L'auteur nous a offert des paysages magnifiques, un peu d'Histoire, des personnages attachants, des rebondissements et du suspense. Le tout emballé dans un écrin d'émotions, de sensualité et de passion amoureuse. 

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2019-02-26T10:51:26+01:00
Or

Après nous avoir entraînés chez les Vikings, Aurélie nous propose une plongée en Ecosse sur les terres du seigneur d’Argyll, Ian MacAlistair. En effet, le Roi Edouard III a offert en mariage à celui-ci une jeune aristocrate anglaise, Alannah, afin d’apaiser les tensions entre l’Ecosse et l’Angleterre. Les deux jeunes gens n’ont pas vraiment le choix face à ce mariage arrangé par leurs deux monarques mais ce n’est pas pour autant qu’ils doivent l’accepter facilement.. D’autant que les seigneurs et chefs de clans écossais ne sont pas en accord avec cette union et risquent de poser des problèmes au seigneur Ian..

Dès les premières lignes Aurélie Depraz m’a embarquée dans cette nouvelle histoire. Ian est un seigneur écossais beau, viril, fort et qui souffle le chaud et le froid ; Lady Alannah ressemble à un petit chaton sans défense et timide mais… La romance n’est, en règle générale, pas mon genre littéraire favori mais, et là je peux le dire, j’ai a-do-ré !

Ce roman n’est pas qu’une simple romance.. Encore une fois, cette jeune auteure a su me plonger dans la culture et l’ambiance de la destination choisie grâce à un immense travail de recherches et une restitution des informations impressionnante. Elle nous distille au fil des pages des détails de la vie en Ecosse au XIVème siècle, les us et coutumes, les traditions mais également le langage, la nourriture, et tout ce qui fait la vie courante des personnages principaux ou secondaires grâce à un vocabulaire choisi, pesé et surtout parfaitement raccord.

La suite de la chronique sur mon blog : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2019/02/26/pour-lamour-dune-sasunnach-par-aurelie-depraz/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlexianeTh 2019-02-13T14:12:03+01:00
Bronze

http://marmiteauxplumes.com/pour-lamour-dune-sasunnach-daurelie-depraz/

Pour l’amour d’une Sasunnach est un one-shot qui peut se suffire à lui-même, mais il se pourrait que de prochains opus voient le jour, consacrés aux autres « fiancées » envoyées par le roi Édouard III aux lairds écossais, ladies qui nous sont présentées au moins par leurs noms au cours de l’introduction.

La première à ouvrir le bal est Alannah d’Harcourt, jeune femme très belle, instruite, timide et altruiste. Elle n’est pas sans rappeler le caractère d’Aalissia, l’Anglo-Saxonne de L’amour, la mer, le fer et le sang à quelques détails près, bien sûr. Alannah est très attachée à son pays, l’Angleterre, ainsi qu’à sa famille. Totalement dépaysée et seule, hormis sa suivante Nellie, elle doit tout réapprendre et s’acclimater aux mœurs écossaises. C’est compliqué, parfois difficile même, et Ian MacAlistair ne lui facilite pas la tâche. Si elle est attachée à son pays natif, elle l’est d’autant plus à ses principes, les convenances, en outre, tout ce qui a constitué son éducation jusqu’à présent. Dans le lot, sa vertu qu’elle ne compte pas céder aussi facilement avant d’être mariée. Alannah n’a pas un très fort caractère, il s’aiguise plutôt sur le temps et s’affirme surtout sous le coup de la colère. Nous en apprenons peu sur elle et sur sa famille, quelques informations données de-ci, de-là, mais moins comparées au background de MacAlistair qui s’avère plus développé.

Ian est le seigneur d’Argyll, apprécié de son roi d’Écosse, et respecté par la plupart de ses lairds. Très riche et puissant, il n’en a pourtant pas l’allure ni les manières que l’on attendrait plutôt d’un noble anglais. Soucieux de ses gens et du bon fonctionnement de son Clan, il est quelqu’un de loyal et sait affirmer son autorité, remettant les médisants à leur place lorsque cela s’impose. De tendance malicieuse, rustre parfois aux yeux d’Alannah, il n’est pas pour autant un mâle dominant et machiste. Respectueux des dames, au plaisir de les taquiner, il abhorre toutefois le mariage. Il ne donne pas envie de le gifler à chacune des pages. Beau, bien sûr, séduisant, il va dans le sens du « fantasme Highlander ».

Ces deux héros entrent dans le carcan que l’on connait bien en termes de romance historique : la jeune demoiselle noble, très prude, et le Highlander viril et puissant, obligés de se rencontrer, puis de cohabiter en raison d’un mariage de convenance qu’ils ne désirent pas. C’est en revanche ce qui plait, une recette qui fonctionne depuis maintenant plusieurs années. Savourer les confrontations, altercations, les dialogues, la tension, et même si l’on connait la fin, savoir par quels chemins les deux protagonistes passeront pour y arriver.

Cela n’empêche pas les actions qui permettent de dynamiser l’intrigue, passant alors sur une autre tension que celle amoureuse et érotique. Elles brisent la cadence de prime abord tranquille et nous offrent un shoot d’adrénaline, suffisante pour réveiller notre imagination.

La signature d’Aurélie Depraz se retrouve, entre autres, dans ses qualités descriptives et ses connaissances tirées de très nombreuses recherches. Le roman est assez court, mais il est un condensé d’informations et de détails historiques qui enrubannent l’histoire d’amour. Nous en apprenons beaucoup sur le système clanique de l’époque, les enjeux politiques, des fonctions d’un(e) châtelain(e), la mode jusqu’aux plats présents à la table des lairds, à la race de la jument d’Alannah. Cette énumération est encore assez vague, au vu de tout ce qui nous est transmis. De quoi penser que l’on « se couchera moins bête » en refermant le livre. Il se pourrait cependant que ce ne soit pas au goût de tout le monde, certains plus portés sur la romance plutôt que sur l’Écosse du XIVe siècle. Pour les autres, les plus friands d’Histoire et de fiction ancrée dans un contexte authentique, seront ravis de se plonger dans ces nombreuses descriptions, quitte à avoir l’estomac qui gargouille lors des repas gargantuesques.

Mais vous plongerez aussi au cœur des paysages des Highlands, partirez en balade à cheval arpenter les sentiers qui bordent les lochs. Tout comme Alannah, vous découvriez l’Écosse sous son ciel gris, ses terres boueuses, mais aussi sous le soleil, la floraison et son charme unique.

La narration est « classique » pour ce genre : point de vue externe au récit, elle bascule d’un personnage à un autre.

Quant à l’écriture, elle est délicate, précise et conforme à ce que l’on attend d’une romance historique, avec néanmoins cette patte particulière qui nous rappelle le puits de connaissances d’Aurélie Depraz. Les notes en bas de page sont très intéressantes et nous permettent de ne pas nous perdre ou de bloquer sur un terme spécifique, quand ce dernier n’est pas expliqué par le biais du récit.

Pour l’amour d’une Sasunnach reprend un schéma populaire tant dans ses personnages que dans son intrigue, mais il est ludique et contentera les passionnés de l’Écosse comme les amoureux de l’amour. Il est aussi fort probable qu’il soit tout indiqué pour initier les lecteurs qui n’ont jamais mis les pieds dans la romance historique : il rassemble tous les ingrédients et se lit très vite, de quoi passer un très agréable moment au château de Kilchurn.

Enfilez votre kilt, armez-vous de votre claymore, révisez votre gaélique écossais et partez à la conquête de la belle Alannah.

[Blog : Marmite aux Plumes]

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ByMeliMelo 2019-02-13T01:10:08+01:00
Diamant

http://bymelimelobook.blogspot.com/2019/02/pour-lamour-dune-sasunnach-de-aurelie.html?m=1

J’avais été très intriguée par le résumé et j'avais craqué pendant une promo, après avoir lu le ressenti d'une amie je me suis dit que ce livre était pour moi et je ne me suis pas trompée !

On fait la connaissance d’Ian MacAlistair seigneur d’Argyll, un homme qui a dû accepter de prendre pour épouse une Anglaise ! Lui qui ne supporte pas les Anglais va devoir accueillir une des trois plus belles femmes de la noblesse !

Ian est un homme entier qui s’est promis, il y a bien longtemps, de ne plus laisser personne entrer dans son cœur !

C'est un homme fort, arrogant, froid, mais qui peut aussi être attentionné joueur et séducteur !!

Je ne vais pas vous cacher que je suis tombée directement amoureuse de cet homme qui a tout du Highlander qui nous fait toutes rêver !

Un homme qui va devoir faire face à des highlanders qui ne veulent pas accepter ce mariage ou affronter le roi d'Angleterre !

Il va devoir choisir : écouter les highlanders ou faire un mariage qui va apaiser les tensions ! Lui qui n'avait jamais prévu le mariage va se retrouver obligé de choisir !

Allannah est une jeune Anglaise d'une famille noble, elle est douceur et beauté, mais elle révèle aussi une femme de caractère qui n'a pas peur de tenir tête à Ian !

Elle a dû tout quitter pour cet homme qui ne la regarde même pas et qu'elle considère comme une brute épaisse sans la moindre éducation !

Elle qui n'avait pas envie de quitter sa famille va vite tombée sous le charme de la région et de la beauté du paysage !

La tension est présente, et nous donne envie que nos deux héros se rapprochent pour qu'ils dévoilent enfin les sentiments qu'ils éprouvent tous les deux !

L'auteure nous dévoile avec brio la beauté du paysage, tout est détaillé avec justesse ! Toutes les coutumes sont décrites, l'auteure nous dévoile cette histoire avec délicatesse, nous donne envie de découvrir encore plus de choses sur cette région, sur leurs coutumes et la beauté qu'on y découvre !

J’ai adoré la plume de l’auteure elle est sans chichis et addictive elle nous happe à une vitesse folle et on n'arrive pas à lâcher cette superbe histoire avant la fin ! J’aurai aimé plus de pages, plus de détails sur la relation de Ian et Allanah, mais c'est surtout parce que je n'avais pas envie de les quitter tout de suite ! Un joli coup de cœur pour cette petite histoire !

L’auteure n'a rien à envier aux auteures de romance historique, elle manie les mots avec brio et nous offre une jolie histoire remplie de détails sur l'histoire et sur les paysages magnifiques de l'Écosse !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LoraB 2019-02-09T21:33:12+01:00
Diamant

Cette histoire est pareil à un bijou. Elle est ciselée. Le moindre mot est pensé, amené à bon escient, agencé dans une structure qui forme un tout. Si l'histoire est assez classique en revanche le style ne l'est pas. Ce livre mêle avec bonheur une histoire d'amour et un véritable documentaire sur l'époque mais aussi sur les lieux. Il fourmille de descriptions fabuleuses avec un vocabulaire très riche et varié. Les phrases descriptives peuvent parfois semblaient longues mais elles sont tellement précises, imagées et le style est tellement fluide que ça se lit tout seul. On commence le livre et on ne peut plus le lâcher. Un seul regret en ce qui me concerne, l'histoire est trop courte. J'aurais voulu encore le double de pages pour prolonger le plaisir. Aurélie sait manier les mots et on sent sa volonté de nous transmettre toute la richesse de cette époque. Le livre transpire de nombreuses heures de recherches poussées sur le sujet. Dans ce livre on apprend plein de choses intéressantes tout en se détendant et en rêvant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coleen-4 2019-01-29T22:59:54+01:00
Or

Une très belle découverte ! La romance de ce livre est très cohérente ! Le contexte historique et politique expliqué par l'auteur ne nous perd pas et au contraire, est facilement comprise toute en étant très enrichissant et prenant ! Un peu d'action vient pimenter l'histoire et l'on devine le travail réalisé derrière !

Vous trouverez mon avis complet sur le webzine de Songe d'une nuit d'été :

https://songedunenuitdete.com/2019/01/27/pour-lamour-dune-sasunnach-daurelie-depraz/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyFlynn 2019-01-16T23:04:36+01:00
Diamant

Ici, nous sommes entraînés, dans un mariage politique, car il s’agit bien de ça, comment améliorer la situation entre l’Angleterre et l’Ecosse, sans passer par un conflit ? Je vous le donne en mille, unir les deux parties en passant devant Monsieur le Curé.

Le pitch de l’histoire paraît simple, mais il est d’une efficacité redoutable !

Le vocabulaire est précis, la plume aiguisée. Les mots coulent tous seuls et, malgré un champ lexical spécialisé qui pourrait en effrayer certains, on plonge littéralement dans l’histoire. Vous voyez Outlander ? Je me suis sentie comme Claire, sauf que le bel Ecossais n’était pas pour moi (damned !)

Je suis très sensible à ça. Pour moi, un bon roman peut-être qualifié de pépite quand l’auteur arrive à dépasser la barrière des mots et où l’histoire prend vie derrière nos paupières closes.

Aurélie Depraz donne vie à l’Ecosse avec maestria. Chaque mot fait apparaître dans notre imagination la vaste lande, les lochs, les montagnes. On sent presque le vent écossais caresser notre visage. Là où un auteur aurait pu faire une énième romance comme on peut en lire à la pelle, on a ici une histoire si vivante que son énergie transpire à travers chaque ligne.

En plus, le couple phare est juste parfait.

Alannah semble être une délicate rose anglaise, fragile, qui n’arrivera pas à survivre face à la rudesse du sol écossais. Et pourtant, son cœur est fort. Elle ne se laisse pas faire. Même si elle ressemble plus à un elfe qu’à une femme de caractère, elle tient tête à Ian. Et malgré sa naïveté et son innocence, elle a un regard juste sur le monde qui l’entoure.

Au premier abord, Ian peut paraître rustre, limite énervant, mais son attitude est normale à mes yeux. Forcément, il ne va pas accueillir une fiancée anglaise avec le sourire, surtout quand on connait la situation politique de l’époque. Mais au fil des pages, on découvre une autre facette de cet Ecossais. C’est un homme sur qui on peut compter, qui donnerait sa vie pour son clan, encore plus pour les personnes qui lui sont chères.

A eux deux, ils représentent bien l’opposition entre l’Angleterre et l’Ecosse, entre le policé de la ville et la rudesse de la campagne, et pourtant, ils arrivent à dépasser tout ça et à se comprendre.

C’est dommage par contre de ne survoler que les autres personnages, car il y en a beaucoup qui sont attachants à souhait, mais cela n’est pas gênant et ne gâche en rien le plaisir de la lecture.

Mon seul regret, l’histoire se termine trop vite. J’aurais aimé avoir encore des pages et des pages sur nos deux tourtereaux. Mais comme on dit, l’espoir fait vivre, et peut-être qu’un tome deux serait possible (Dommage que le Père Noël soit déjà passé)

Ma chronique complète : http://sousmaplume13.canalblog.com/archives/2019/01/16/37022642.html

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode