Livres
472 750
Membres
445 730

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par angelsjung 2014-07-17T11:07:59+02:00

Entretien avec Teagan Philips

Un anniversaire très spécial en perspective

Transcription 1

Journaliste: Melissa Bradshaw, rédactrice en chef

La Sentinelle de Rosewood

MB: Ici Melissa Bradshaw, pour La Sentinelle de Rosewood.

Je suis en compagnie de Teagan, élève de seconde, qui va nous parler de ce qui pourrait être l'une des fêtes les plus génial de l'année: celle qu'elle organise en l'honneur de ses seize ans. Alors Teagan, explique-nous pourquoi la Sentinelle devrait consacrer un article à ton anniversaire ?

TP (pause): Tu as vraiment besoin que je te l'explique ?

MH: Eh bien, comme tu le sais, le lycée de Rosewood est fréquenté par la crème de la crème et nous avons au moins trois grandes soirées par mois. Qu'est-ce qui rendrait la tienne si spéciale ? Pourquoi devrions-nous couvrir l'événement plutôt que, disons, la fête de remise de diplômes de Donnie Darko ?

TP (qui s'éclaircit la gorge): Eh bien, Missy, sachant que Donald Moskowitz a changé son nom pour celui d'un personnage de film qui passe son temps à discuter avec un lapin taré sanguinaire, tu peux imaginer le genre de soirée qu'il a préparé. La mienne sera tout simplement la plus fabuleuse que le lycée ait jamais connues. Alors à laquelle préfères-tu aller, Missy ?

MB: Melissa... Si j'ai bien compris, tu prétends que ta fête va même surpasser le week-end aux Bahamas organisé par Chad Reilly pour fêter son bac ?

TP: Je t'en prie... Les gens ont parlé de cette fête ringarde pendant quoi, un mois ? Ils se souviendront de la mienne pendant des années.

MB: Très intéressant... Et ça fait combien de temps que tu prépare cet incroyable événement ?

TP: Un an.

MB: Et à combien d'autres soirées es-tu allée pendant ce temps ?

TP: Oh ! au moins quinze ! et je peux te dire que mon anniversaire va laisser toutes ces fêtes minables très loin derrière !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2012-11-20T20:42:31+01:00

Teagan ne s'était jamais sentie aussi nerveuse de toute sa vie. En se penchant en avant pour contempler l'allée familière qui menait à la porte d'entrée, elle agrippa le paquet-cadeau de ses mains moites et se prit à douter.

Un peu plus tôt dans la soirée, elle avait été aux premières loges pour assister à ce qui se passait derrière cette porte. Voulait-elle vraiment entrer ?

(edition Pocket Jeunesse, p.279)

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2012-03-31T16:20:16+02:00

Madame Natsuiiiiiii !!

Taegan Phillips était réveilée depuis trente secondes selement et elle se sentait déja super énervée. Assise bien droite dans son lit, sa nuisette de soie rose entortilée façon camisole de force autour de son corp taille 36, elle hurla de nouveau :

Madame Natsui ! Ramener-vous en vitesse !!!!!!!

Afficher en entier
Extrait ajouté par calypsocha 2011-12-12T17:12:42+01:00

pourquoi Karen s'acharne-t-elle a faire amie amie avec moi ?

pensa-t-elle, irritée. Tu as la bague au doigt, félicitation! Ce n'est plus la peine de faire semblant de m'apprécier.

Afficher en entier
Extrait ajouté par [email protected] 2011-06-03T18:36:01+02:00

" - Tu dois faire quelque chose, Teagan, fulminait le fantôme. Tu dois changer maintenant, avant qu'il ne soit trop tard. Tu dois commencer à apprécier les gens qui t'entourent. Ceux qui comptent - pas les crétins comme Max Modell. Qu'est-ce qu'on en a à faire de ce nase ? Qu'est-ce qu'il représentait pour toi ?"

Afficher en entier
Extrait ajouté par strawberry56 2010-09-16T22:06:02+02:00

- Madame Natsuiiiiiiiii !

Teagan Phillips était réveillée depuis trente secondes et elle se sentait déjà super énervée. Assise bien droite dans son lit, sa nuisette de soie rose entortillée façon camisole de force autour de son corps taille 36, elle hurla de nouveau :

- Madame Natsui ! Ramenez-vous en vitesse ! Teagan saisit la télécommande de sa télévision à écran plasma et fit défiler les programmes jusqu'à ce qu'elle trouve la chaîne météo. Le présentateur arborait un sourire narquois sous une ridicule petite moustache qui semblait collée de travers.

- Météo catastrophique sur Philadelphie et sa périphérie aujourd'hui, dit-il.

À l'écran apparaissaient en direct des images du centre-ville et de l'autoroute au niveau de la banlieue. Les essuie-glaces des voitures s'agitaient furieusement et des gouttes de pluie s'écrasaient sur l'oeil des caméras.

- Nous pourrions bien assister à un record de précipitations, avec, en fin de journée, des orages qui se prolongeront jusque dans la nuit. Si vous habitez dans l'est de la Pennsylvanie ou au sud du New Jersey, vous allez pouvoir sortir vos parapluies et vos bottes en caoutchouc. Ça va mouiller !

Teagan gémit et éteignit la télévision. Elle s'effondra sur sa couverture en cachemire. Son regard traversa l'immense chambre jusqu'à la baie vitrée qui donnait sur le jardin et la piscine. Le ciel était si noir qu'il aurait pu être neuf heures du soir et non neuf heures du matin. Une pluie battante ravageait les plantes dans les jardinières. Cela aurait dû être une magnifique journée de printemps. Les fenêtres ouvertes auraient laissé entrer le gazouillis des oiseaux et une brise légère, qui aurait joué avec les rideaux autour de son lit. Tout aurait dû être parfait.

- Madame Nat-su-iiiiiiiiiiiiiii !

Afficher en entier
Extrait ajouté par elena340 2013-04-19T10:56:07+02:00

– Mon coeur t’appartient déjà, mais j’ai pensé que peut-être tu aimerais pouvoir en porter un,dit-il d’une voix rauque. – Pas mal ! plaisanta Teagan. Tu as mis combien de temps à trouver ça ?L’expression de Max changea instantanément. – C’est pas vrai ! Les garçons n’ont pas le droit d’être un peu romantiques ? – Quoi ? Oh, allez ! C’est pas grave ! J’ai eu l’impression que tu avais appris ton texte par coeur…Max secoua la tête et lui prit l’écrin des mains. Teagan sentit qu’elle avait gâché le moment. Elle le taquinait, c’est tout ! Où était le problème ? – Laisse-moi te le mettre, dit-il platement. Teagan se tourna et souleva ses cheveux. Si elle voulait rattraper le coup, elle allait devoirs’excuser. Sinon, il était capable de bouder comme un bébé. Elle ajusta le collier et se regarda dans la glace. – Il est magnifique, dit-elle à Max en prenant la voix la plus charmeuse possible. Je l’adore. Puiselle se retourna et passa ses bras autour de son cou. Et toi, je t’adore. – Ah, ouais ? dit-il en lui rendant son sourire. – Ouais !Il se pencha pour l’embrasser et Teagan laissa sa langue jouer avec la sienne pendant exactement quinze secondes. Mais, lorsqu’elle tenta de s’éloigner, il la retint fermement et elle fut obligée de le repousser. – Max ! Sophia Killen a mis une demi-heure à me maquiller, dit-elle en se tournant de nouveau vers le miroir. – Désolé, bébé, dit-il en lui donnant une tape sur les fesses. Bon, descendons, les mecs ne vont pas tarder à arriver.Max sortit et Teagan retoucha rapidement ses lèvres comme le lui avait montré Sophia. Elle attrapa son petit sac à main argenté ainsi que l’énorme besace qu’elle utilisait tous les jours et qu’elle avait remplie de tout ce qui pourrait lui être nécessaire pendant la soirée pour rester présentable. Elle toucha le petit coeur et sourit. Peut-être devrait-elle dire à Max qu’elle avaitprévu de perdre sa virginité avec lui ce soir. Ça le mettrait définitivement de bonne humeur.La sonnette retentit de nouveau. – Bébé ! Les voilà ! cria Max.Puis elle entendit les cris, braillements et claquements de main qui accompagnaient toujours les retrouvailles de la bande. C’était l’heure de la séance photo. Teagan soupira. Il lui faudrait attendre pour parler à Max.En arrivant en bas des marches, elle entendit que les garçons ouvraient une bouteille de champagne en riant. Elle s’apprêtait à les rejoindre quand on sonna. Dans l’entrée, Mme Natsui était en train d’ouvrir à Maya et Ashley, toutes deux vêtues d’imperméables bleu pétrole, se débattaient sous le poids de deux énormes valises ornées de gros noeuds rouges. – Joyeux anniversaire ! s’écrièrent-elles en voyant Teagan.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode