Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Presilus : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les Idoles du stade, Tome 5 : La Surface de contact Les Idoles du stade, Tome 5 : La Surface de contact
Jaci Burton   
Je trouve ce cinquième tome en dessous des autres. On retrouve le style de Jaci Burton mais je n'ai pas ressenti autant d'émotions à travers ma lecture que les quatre tomes précédents.
Malgré tout j'aime toujours lire cette série et j'attends le sixième tome avec impatience !

par marion-v
Les Idoles du stade, Tome 6 : Le Tour de chauffe Les Idoles du stade, Tome 6 : Le Tour de chauffe
Jaci Burton   
Un avis plus détaillé sur : http://lestentatrices.net/2015/06/26/les-idoles-du-stade-tome-6-le-tour-de-chauffe-de-jaci-burton/

J’adore cette saga et j’attends toujours avec impatience de passer un moment avec l’un des sportifs de Jaci Burton.

Evelyne est passionnée par la politique. Travaillée aux côtés du sénateur Preston est une étape importante pour sa carrière. Ambitieuse, son objectif est d’être un jour à la Maison Blanche…. Beaucoup pense qu’une femme doit faire un choix entre une carrière politique et une vie de famille, mais Evelyne pense être capable de concilier les deux… Avec un avocat ou une personne de son « monde »… Elle imagine même un pneu accroché à un arbre servant de balançoire à ses futurs enfants. Mais pas dans l’immédiat. Pour le moment, seul compte la campagne qui débute et la course aux voix des électeurs. Elle parvient d’ailleurs à convaincre le sénateur, de l’intérêt pour lui d’y associer son fils. Pilote de course célèbre, le soutien des fans de ce dernier serait une chance incroyable. C’est à elle que revient la mission de convaincre ce dernier….

Gray (oui… à une lettre près, on retrouvait Christian) déteste la politique. Son père a toujours fait passer ses ambitions politiques avant sa famille et lui a même coupé les vivres quand il a refusé de suivre sa trace. Ce qu’il aime, c’est les voitures, la vitesse, le sport… et les groupies, un peu vulgaires, mais toujours partantes pour passer un bon moment avec cet homme sexy. Quand Evelyne l’aborde dans son tailleur strict, il ne s’attend pas à la trouver attirante…et le fait qu’elle travaille pour son père qu’il déteste devrait le refroidir pour de bon. Elle n’a jamais été troublé par un sportif. Et pourtant, cet homme en sueur lui plait… Même s’il refuse sa proposition, mettant un frein à ses projets professionnels.

Mais, ils vont passer du temps ensemble…et ce qui devait être une relation sexuelle entre deux personnes de deux mondes opposés, n’ayant ni le temps, ni l’envie de s’investir dans un couple va se révéler plus complexe que prévu. Evelyne a du tempérament et est indépendante. Gray est sexy et la colère qu’il entretient envers les politiciens n’est qu’une manière de protéger une grande sensibilité. Encore un rendez-vous réussi !
Après l'effort Après l'effort
Madeleine Urban    Abigail Roux   
J'ai adoré cette histoire et pourtant le sport n'est pas ma tasse de thé, et il y a beaucoup de termes que je n'ai pas compris mais franchement j'ai tellement apprécié les personnages et l'histoire que cela avait peu d'importance. C'est simplement une histoire d'amour, il n'y a pas d'action proprement dite, pas de rebondissements improbables, pas de suspense en fait c'est juste l'histoire de deux personnes qui se sont connus adolescents mais qui ne se sont jamais fréquentés, et qui bien des années plus tard vont être amenés à travailler ensemble et vont tomber amoureux. C'est une trame sans originalité mais l'histoire est tellement bien construite avec des passages amusants, tendres et sexys que vous plongez et vous vous laissez entrainer.

Dix années après avoir passé leurs diplômes, Jake et Brandon reviennent enseigner dans leur ancienne école, l'un comme professeur d'éducation physique et l'autre comme professeur de science. Ils sont opposés à tout point de vue : Jake est l'ancienne star de la l'école, beau, sportif et ami avec tout le monde et Brandon plutôt du style « premier de la classe » qui a souvent servi de tête de turc. Ils ne se sont jamais vraiment fréquentés juste côtoyés et c'est la même chose aujourd'hui mais suite à certaines circonstances Brandon va être amené à prendre le poste d'entraineur adjoint en plus de sa matière. Ils vont apprendre à ce connaitre et devenir amis malgré leurs différences et finir par tomber amoureux.

Ce qui m'a beaucoup plu dans cette histoire c'est la simplicité de la relation, pas de complications extérieures, leur entourage accepte le fait qu'ils soient ensemble avec beaucoup de simplicité, pas d'introspection ni de l'un ni de l'autre sur son orientation sexuelle. Tout sonne juste, l'auteur a fait le choix dès le début du récit de leur faire assumer pleinement leur homosexualité, le problème entre eux ne se pose pas de savoir pourquoi ils aiment un autre homme mais simplement comme beaucoup de couples d'aujourd'hui si c'est une simple attirance sexuelle ou un sentiment plus profond.

Les deux héros sont très attachants, Jake est un gros nounours qui ne sait pas communiquer et a plus l'habitude d'agir que de discuter, Brandon quant à lui est plus doux, plus secret et il a tendance à se dévaloriser. J'ai également apprécié tous les moments qu'ils passent ensemble, cette camaraderie avec les autres entraineurs, la chef pompon girl qui poursuit Jake de ses assiduités et puis les scènes sensuelles jamais gratuites mais torrides.

En fait mon seul vrai bémol vient de la conclusion qui tombe brutalement comme un cheveu sur la soupe, j'aurais aimé que l'auteur nous donne un aperçu des réactions de l'école devant leur couple.

par samba
Annabelle, Tome 1 Annabelle, Tome 1
Sara Agnès L.   
A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS...
Que ce soit bien claire: les relations Domination/Soumission ne me pose aucun problème (au contraire) mais à la seule condition que tous ce qui s'y passe soit consentis entre les protagonistes or dans cette histoire ce n'est pas le cas...
La première "relation" (entre Annabelle et John) qui est développé pendant presque tous le bouquin est malsaine car elle n'est pour lui qu'un "objet" et pour qu'elle reste "sa chose" il démolit son amour-propre tout en la détruisant physiquement et psychologiquement en l'insultant, l'humiliant, la giflant et en la transformant en "p*te" !!! il faut pas se leurrer y' a pas d'autre mot: il l'a [spoiler] vendu contre du fric à 3 mecs qui l'ont attachée à une table et lui ont fait SUBIR une tournante SANS son consentement alors qu'il savait qu'elle ne voulait pas que d'autres hommes la touchent... et après il revient la chercher à minuit comme si elle avait fini sa "passe" en lui tendant une enveloppe avec du fric!!!! [/spoiler] je regrette mais il l'a vraiment transformé en p*tain!!! c'est pas une preuve d'amour ça... c'est du VIOL ORGANISE et orchestré par un "MAC". C'est même plus une relation dominant/soumise car il a rompu la confiance de sa soumise en lui faisant dépasser des limites contre son gré et en toute connaissance de cause... et le pire quand elle lui explique à quel point elle se sent sale et mal d'avoir été violée par ces 3 mecs il n'a aucun regret, aucun remord il réfute même le mot "viol" et ne s'excuse même pas... me parlez pas d'amour...
Pour les lecteurs d'histoire uniquement sexuel vous allez adorer car le c*l et le BDSM est bien présent (c'est même que ça)...
Mais pour les amateurs de romance érotique passez votre chemin... vous risquez d'être déçu... car la romance n'y est pas ou alors ne lisez que les derniers chapitres à partir de l'arrivée de Simon.
Car là, à la fin, il y a effectivement une belle romance érotique entre Annabelle et Simon. Mais il aurait fallu que cette relation prenne plus de place dans le roman.
En gros on a la relation destructrice avec John qui est mise en avant pendant les 3/4 du bouquin alors que la relation reconstructive avec Simon (un mec en or au passage) n'est exploité que sur les derniers chapitres... il y avait pourtant de quoi faire vu l'état psychologique de l'héroïne quand Simon l'a récupérée après sa relation avec John...
Du coup l'histoire avec Simon fait "fin bâclée" car pas assez mis en avant, comme si il s'agissait surtout de faire un happy-end !!!

par AMETHYST
La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux La Confrérie de la dague noire, Tome 1 : L'Amant ténébreux
J.R. Ward   
Pour commencer, je tiens à prévenir que ce livre n’est pas à mettre dans les mains jeunes lecteurs à cause de ses scènes parfois digne d’un film érotique tellement l’auteur est capable de nous faire ressentir les émotions de ces personnages.
Je vais essayer de ne pas spoiler (je trouve ça désagréable quand je lis un avis qui me dévoile des choses importantes à découvrir pendant la lecture) mais j’ai tellement envie de partager ce que j’ai ressenti pendant cette lecture que j’ai peur d’en faire malgré moi, donc désolée par avance.
Commençons par le style d’écriture de l’auteure. Comme je le disais plus haut, elle sait très bien faire passer les émotions des personnages aux lecteurs ce qui nous permet vraiment de nous identifier aux personnages mais aussi de vivre avec eux leurs aventures. L’écriture est simple, fluide. On peut enchainer les chapitres les uns après les autres sans risque d’indigestion. Enfin, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’avant de commencer l’histoire, l’auteur nous fasse un petit lexique des termes employés par les vampires. Cette technique est beaucoup moins lourde que si elle avait défini les termes dans l’histoire lorsqu’ils sont utilisés.
Revenons-en à l’histoire en elle-même. J’ai apprécié le fait que l’auteur revisite d’une façon différente, de ces consœurs écrivains, le mythe du vampire. Tout d’abord, ils sont inconnus des humains et comptent bien le rester. Ensuite, ils se nourrissent de sang mais le sang humain n’est pas celui qu’ils préfèrent (pour savoir lequel c’est, il faudra lire le livre). Ils ont un seul ennemi mais c’est un ennemi de taille : les éradiqueurs. Pour finir, ils ont leur propre langue même s’ils parlent couramment la langue des humains (dommage, l’auteur nous transcrit rarement cette langue, à part deux ou trois termes, on ne sait pas à quoi ressemble cette langue. Du coup, cette spécialité parait peu utile).
Passons aux membres de la confrérie de la dague noire, ils sont aux nombres de sept. Kolher, le chef de cette confrérie et personnage principal de ce tome. Je dirais que J.R. Ward, le voit comme un amant ténébreux (vu le titre du tome), personnellement, j’ai du mal à l’imaginé ténébreux mais une chose est sure, je ne serais pas contre avoir un amant comme lui… Au cours de ce tome, on découvre son passé qui nous permet de mieux comprendre son comportement actuel. Les autres membres, nous les connaissons peu mais, j’ai déjà ma petite préférence pour Rhage, que j’ai hâte d’apprendre à découvrir dans les prochains tomes. Zadiste, Vizs, Tohrment, Fhurie sont prêt à tout, comme les deux premiers, pour protéger leur espèce des éradiqueurs. Et bien sur, il y a Audazs, le père de Beth. Tous sont souvent appelés par la première lettre de leur prénom (Audazs devient D, surement dû à un changement de nom lors de la traduction mais pas de la lettre). Enfin Beth et Butch, deux humains qui vont découvrir le monde caché des vampires. Contrairement, aux humains des précédentes saga bit-lit, ils ont du mal à accepter cette partie cachée du monde même si évidemment, au final, ils acceptent l’existence des vampires (un peu trop rapidement à mon goût, surtout pour Butch).
Je ne m’étais pas rendue compte mais j’ai déjà pas mal écrit sur ce livre. C’est la première fois que je m’éclate autant à écrire une chronique. J’espère ne pas vous en avoir trop dévoilé et surtout j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette nouvelle saga. En tout cas, moi, j’ai hâte de découvrir les prochains tomes…
Dernière chose, je ne serais pas contre une adaptation cinématographique...
Le secret de la cathédrale Le secret de la cathédrale
Béatrice Nicodème   
J'ai lu ce livre en 5eme et je l'ai adoré, ce qui rare pour les livres qu'on lit a l'école. Enquete historique, qui nous plonge au temps des batisseurs de cathedrales.

par Rayathea
Kincaid Highland, Tome 1: Certaines l'aiment Chaud Kincaid Highland, Tome 1: Certaines l'aiment Chaud
Teresa Medeiros   
L'histoire commence bien mais ne va nul part ensuite. Le livre est trop long et les deux personnages principaux ont fini par m'énerver à la fin. C'est dommage car les dialogues sont plutôt réussis.

par sameera
Mots d'excuse : Les parents écrivent aux enseignants Mots d'excuse : Les parents écrivent aux enseignants
Patrice Romain   
Mon grand-père la trouvé dans sa bibliothèque et a pensé que je l'appecirerais ! Franchement je trouve sa trop drole ! Dire que des parents on vraiment le culot d'écrire des trucs comme sa sur les carnetsdes élèves : ^^
A l'heure où tombe la nuit A l'heure où tombe la nuit
Andrea Ellison   
Un livre que j'ai bien aimé mais que j'ai mis un peu de temps à finir, peut être qu'au fond de moi l'histoire ne m'a pas assez inspiré mais une bonne intrigue malgré tout

par liberty59
Les Carnets de Cerise, Tome 5 : Des premières neiges aux Perséides Les Carnets de Cerise, Tome 5 : Des premières neiges aux Perséides
Joris Chamblain    Aurélie Neyret   
Décidément, cette petite fille m'aura fait ressentir toutes les émotions. Je crois que ce tome fini très bien la série et je pense que c'est mon préféré. On sent tout de suite le changement d'ambiance et on sait enfin pourquoi tout ça a eu lieu. On nous a donné des petits indices tout le long de la série mais là, on a enfin droit à l'explication tant attendue. J'ai énormément pleuré sur ce tome (heureusement je n'ai pas abîmé le livre).
On s'attend à la fin mais ça n'enlève rien à l'émotion transmise.
Cette BD est une excellente illustration de la vie dans son ensemble. Les personnages de chaque tomes nous ont permis une approche différente de la vie. De plus, les dessins sont vraiment magnifiques. Une BD à mettre entre toutes les mains.

par Dawn86