Livres
638 014
Membres
754 646

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Si les émotions pouvaient former une valse, elles constitueraient la plus belle des mélodies.

C'est ce que m'a fait ressentir cet ultime livre. Une ballade à la fois profonde et émotionnelle. Un dernier voyage. Une dernière traversée.

Cette fin m'a chamboulée. Elle m'a marquée par ses retournements, touchée par ses personnages, brisée par sa finalité.

L'écriture n'en reste pas moins splendide que les autres tomes, elle est toujours aussi prenante, percutante, elle va à l'essentiel et nous fait tous ressentir avec précision. Les tournures de phrases sont parfaitement choisies, toujours au bon moment, il m'est arrivé plusieurs fois de rire sur certaines d'elles. Les répliques de Laurent constituent la majorité de mes fous rires, cet être avec un visage d'ange mais le langage d'un sauvage.

Les scènes plus intimes entre les personnages ne sont pas de trop, elles jouent un rôle précis, un obstacle, une avancée pour les protagonistes. Elle reflète une finesse, une véritable tendresse entre eux qui nous fait sourire, nous fait les aimer plus ardemment et qui, pour Laurent représente un combat intérieur, une épreuve de plus à surpasser.

L'évolution de celui-ci est superbe. Ses doutes, tourments, tous les aspects de Laurent permette de briser peu à peu sa carapace, jusqu'à apercevoir l'homme sensible qu'il est vraiment.

Sa relation avec Damen est d'une douceur, un tourbillon d'émotions contraires et parfaitement désordonnées qui forme le plus pur des amours. La confiance qu'ils se confèrent, rencontre la souffrance qu'ils s'infligent, pour ne former qu'un seul et même lien qui les rattache l'un à l'autre.

Si ce point est celui qui est le plus mis en avant, l'ensemble du tome se base sur des stratégies militaires, des actions et des coopérations pour mettre fin à la guerre qui s'accentue sur Akielos et Vère. Un équilibre parfait qui nous transperce de toutes émotions à une vitesse effrénée. Combien de fois ai-je retenu mon souffle ? Expirée pour balayer la tension ? Fermée les yeux pour ne pas pleurer ? Je me suis sentie projetée aux côtés d'alliés dans une dernière tentative pour la liberté. Deux princes, une guerre.

La tension m'habitait tellement qu'à la fin, j'avais le visage grave et les larmes aux yeux. Une concentration qu'on m'a fait remarquer dans ma lecture, "Ça a l'air difficile". La situation était difficile, mais mentalement c'était laborieux.

Le tome s'est fini brutalement, une rupture pour moi que j'ai comblée avec la nouvelle magnifique qui a suivie. Elle était douce, colorée, éclatante. On finit en paix, avec un torrent de larmes qui nous ravagent le visage certes, mais apaisée, dans son histoire, ses personnages et cette saga.

Je n'oublierais pas ce que j'ai ressentie dans cette lecture, ce que les personnages m'ont fait ressentir. Je me souviendrais de Damen et Laurent longtemps, c'est une page qui se referme avec autant de regret que d'amour.

-> Lecture accompagnée de "I'm Still Here" par John Rzeznik et "And so It Begins" par Klergy.

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Réponses au commentaire de LoanSansE

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode