Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de princesse790 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
The Promised Neverland, Tome 10 : Match retour The Promised Neverland, Tome 10 : Match retour
Posuka Demizu    Kaiu Shirai   
https://lapommequirougit.com/2019/11/05/the-promised-neverland-10-%e2%80%a2-kaiu-shirai-et-posuka-demizu/

Enfin j’ai lui la suite et je n’attends qu’une chose, comme chaque fois, lire encore le prochain tome. D’autant plus, que le tome 11, sera celui qui va clôturer l’arc actuel sur Goldy Pond. La tension est à son comble.

Emma et les enfants présents dans le terrain de chasse de Goldy Pond ont décidé de se rebeller afin de se libérer, mais également d’arrêter le bain de sang que provoque ces démons. Ils mettent leur plan en exécution.

Lors du dernier tome, les enfants avaient commencé à se battre, mais plus tôt que prévu. Ils n’ont pas eu le temps de se préparer autant qu’ils le voulaient, mais ce n’est pas grave. Après tout, il faut se battre ou mourir !

Emma doit pendant ce temps tenir le pire de tous, Leuvis, éloigné des autres. Il sera, d’après leur plan, le dernier qu’ils essayeront de tuer. En même temps, c’est le plus puissant et le plus cruel de tous.

J’ai apprécié ce tome, comme tous les autres de The promised neverland, mais si je devais trouver un hic, c’est que cette fois-ci, j’ai trouvé que ce tome était un peu plus lent. Paradoxal me diriez-vous ? Surtout vu l’action qu’on y retrouve. Ce n’est pourtant pas un problème de combat, mais plutôt de vitesse de l’histoire. Certes il se passe beaucoup de choses, en peu de temps, d’où le fait qu’on s’y attarde. Pourtant, cela rendait le rythme plus lent que d’habitude.

En bref, ce tome, même s’il n’est pas mon préférée de la saga, reste malgré tout très bon. J’adore cette saga et je ne peux que vous la recommander. J’ai chaque mois, hâte de découvrir le prochain tome et de le lire ! Vivement la fin de cet arc, je me demande comment tout cela va se terminer. ^^’
The Promised Neverland, Tome 8 : Jeux interdits The Promised Neverland, Tome 8 : Jeux interdits
Posuka Demizu    Kaiu Shirai   
https://lapommequirougit.com/2019/07/17/the-promised-neverland-8-%e2%80%a2-kaiu-shirai-et-posuka-demizu/

Emma, Ray et Monsieur inconnu se dirige pour aller vers Goldy Pond. Ce lieu est le point indiqué par le style de Minerva. Pourtant, plusieurs soucis de pose à eux. Premièrement, Monsieur inconnu a envie de se débarrasser d’eux et de les laisser mourir. Deuxièmement, ils n’ont aucune certitude de trouver quoi que ce soit, là-bas.

Je le dis à chaque chronique de The promised neverland, mais chaque tome m’étonne de plus en plus. On en apprend un peu plus sur le passé de Monsieur inconnu et on comprend mieux ses intentions et ses motivations. Pour autant, Emma et Ray ne perdent pas espoir, même face à l’atrocité qui leur fait face. On y découvre de nouvelle chose que j’ai très hâte de voir mûrir dans le prochain tome.

The promised neverland avance doucement et nous apporte un peu plus de révélation et un peu plus de mystère. Ici on nous introduit encore de nouveau personnage et surtout un nouvel ennemi. Depuis la maman, on avait plutôt des ennemis imaginaires, sur lesquels on ne peut pas réellement mettre un visage précis. J’ai apprécié trouver ici un nouveau personnage à haïr !
Takane & Hana, Tome 4 Takane & Hana, Tome 4
Yuki Shiwasu   
Quoiqu'un peu plus sérieux que les tomes précédents, ce quatrième volet de "Takane & Hana" n'en est pas pour autant dénué de charme.

Les répliques sarcastiques et la répartie fusent de tout côté. Takane est toujours aussi irrésistiblement arrogant et Hana n'hésite pas à le remettre à sa place avec humour. Les remarques qu'ils s'envoient façon ping-pong sont un délice. Les dessins me plaisent toujours autant et me font parfois vraiment mourir de rire (comme la représentation de Takane en "Takabas" par exemple).

Bref, j'ai une nouvelle fois passé un excellent moment avec ces deux personnages. Ce manga est frais, léger, drôle et complètement addictif.
The Promised Neverland, Tome 6 : B06-32 The Promised Neverland, Tome 6 : B06-32
Posuka Demizu    Kaiu Shirai   
Encore un excellent tome empli de mystère et particulièrement intrigant.
L'action n'y est pas spécialement présente, à part dans le premier chapitre, mais cela n'empêche en rien ce sixième volume d'être aussi addictif et captivant que les précédents. Après deux tomes très mouvementés, les auteures nous laissent davantage souffler ici, mais le suspense et l'angoisse sont toujours aussi présents, notamment à cause de l'arrivée de deux nouveaux personnages qui s'avèrent particulièrement énigmatiques.
Ayant constaté à plusieurs reprises qu'il est difficile de faire confiance à qui que ce soit dans The Promised Neverland (à part aux enfants, bien sûr), je me suis méfiée d'eux tout du long mais je dois tout de même avouer qu'ils ont énormément apporté à ce tome. Sans eux, Emma, Ray et les autres auraient eu beaucoup de mal à échapper aux démons et à parvenir au point B06-32 sans encombre, et ils n'en auraient pas autant appris sur le monde qui les entoure. Car grâce à ces deux personnages, de nombreuses révélations sont faites dans ce tome, aussi bien au sujet des démons que des fermes ou du passé. Certaines questions que l'on se posait depuis un moment trouvent enfin des réponses, et même si les informations que nous détenons maintenant restent encore un peu floues et ne sont évidemment pas suffisantes pour comprendre parfaitement le fonctionnement de ce monde, elles sont tout de même très intéressantes et nous permettent de mieux appréhender la suite de la série.
[spoiler]Nous avons notamment droit à quelques explications sur l'origine du conflit opposant les humains et les démons et même si certains détails me semblent un peu faciles ou irréalistes (j'ai par exemple trouvé un peu étrange que les humains aient pu être en position de force sur les démons à un certain moment, mais ce qui m'a paru le plus étrange, c'est surtout que malgré leur avantage sur leurs ennemis, ils ont décidé de leur envoyer des tributs humains pour conclure un pacte qui séparerait le monde en deux pour que chaque peuple vive de son propre côté, alors que les démons n'ont subi aucun sacrifice), j'ai aimé en savoir plus sur ce passé encore très sombre et mystérieux. Les informations obtenues au sujet des fermes sont également surprenantes, car je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y en ait autant et à ce que la plupart de ces exploitations ne ressemblent en rien à l'orphelinat dans lequel ont grandi Emma, Ray et les autres. Je pensais que toutes les fermes étaient identiques, mais en vérité, quand on voit les conditions dans lesquelles vivent la plupart des enfants, on se rend compte que nos protagonistes étaient plutôt chanceux. En ce qui concerne Sonju et Mujika, les deux nouveaux personnages, je me suis méfiée d'eux dès le début mais je ne pensais tout de même pas qu'il s'agissait de démons. Toutefois, il est intéressant de voir qu'il existe autant de types de démons différents, mais je dois avouer que même si ces deux-là semblaient beaucoup plus pacifistes que ceux qui les traquent, j'ai eu peur à de nombreuses reprises qu'ils changent brutalement d'attitude et qu'ils se mettent à vouloir dévorer les enfants. D'ailleurs, j'ai bien fait de rester suspicieuse, car à la fin du tome, on se rend bien compte qu'il est impossible de faire vraiment confiance aux démons. Sonju avait l'air d'apprécier les enfants et en particulier Emma à qui il a appris beaucoup de choses, mais finalement, il ne les a sauvé que dans son propre intérêt et ne souhaite qu'ils réussissent leur mission que pour pouvoir dévorer certains des humains vivant de l'autre côté du mur. Quant à Mujika, même si c'est celle qui semble la plus sincère des deux, je pense qu'il vaut tout de même mieux rester sur ses gardes, que ce soit avec elle ou avec Sonju. En tout cas, je me demande bien ce qu'ils vont faire tous les deux, maintenant qu'ils ont laissé les enfants au point B06-32.[/spoiler]
Pour finir, le dénouement du tome annonce une suite intrigante, car même si elle sera certainement moins rythmée que les quatrième et cinquième volumes, je pense que la découverte du lieu associé au point B06-32 ainsi que l'apparition d'un nouveau personnage dont il me tarde de découvrir l'identité ne peuvent que laisser présager un prochain tome mystérieux et sûrement rempli de nouvelles révélations.

par Cassy33
The Promised Neverland, Tome 4 : Vivre The Promised Neverland, Tome 4 : Vivre
Posuka Demizu    Kaiu Shirai   
Empli de rebondissements et chargé d'émotions, ce quatrième tome est pour l'instant mon préféré de la série.
Jusqu'à maintenant, chaque volume de The Promised Neverland m'avait toujours captivé page après page et m'avait chaque fois donné envie de me précipiter sur la suite, mais je dois dire que ce tome est encore plus addictif, intrigant et angoissant que les précédents. Après le coup de théâtre survenant à la fin du troisième volume, il était évident que les prochains chapitres seraient très mouvementés, mais je ne m'attendais tout de même pas à ce qu'ils soient aussi riches en action et à ce que le tome se termine de cette manière.
En tout cas, j'ai été particulièrement émue par les premiers chapitres qui m'ont fait aimer encore davantage mon personnage préféré. [spoiler]Au fond, je me doutais un peu qu'il n'existait aucun échappatoire pour Norman et qu'il devrait se faire livrer le lendemain, mais j'ai tout de même espéré jusqu'au bout qu'Emma et Ray parviennent à le sauver. Jusqu'à ce qu'il parte avec Maman, j'ai cru qu'il restait de l'espoir, que ses amis trouveraient un plan qui lui permettrait de s'enfuir avant eux ou de repousser la date de sa livraison, mais finalement, rien n'a pu changer le sort que Maman lui a réservé... Ses adieux avec Emma étaient vraiment déchirants et douloureux, et c'était horrible de voir Emma et Ray, d'habitude si sûrs d'eux, incapables de faire quoi que ce soit pour sauver la vie de leur ami. À chaque fois qu'ils se sont retrouvés face à un obstacle, ils ont toujours su rebondir, mais cette fois-ci, malgré toutes leurs idées destinées à protéger Norman, celui-ci s'est quand même fait livrer. Et même si ce dernier a accepté de se sacrifier pour sauver les enfants de l'orphelinat, sa volonté de vivre était bien réelle et a rendu ce passage encore plus émouvant. D'ailleurs, je me suis parfaitement identifiée à Emma tout au long de ces chapitres marqués par la tristesse et la désolation. Ses plans pour sauver Norman, sa tristesse non dissimulée le jour de son départ, ses dernières tentatives de le faire échapper à un destin aussi cruel au moment de lui faire ses adieux, son incapacité à lui sourire au moment où il doit quitter l'orphelinat... Toutes ses réactions sont tellement réalistes et désespérées qu'il est impossible de ne pas sentir son cœur se serrer en assistant à une telle scène. Et même si Ray est plus discret, il est évident que lui aussi souffre énormément, montrant une fois de plus à quel point ce trio était uni et soudé. En tout cas, pour en revenir à Norman, je dois avouer que je ne peux toujours pas accepter sa mort. Etant donné qu'on ne le voit pas se faire tuer par les démons et qu'il n'y aucun indice prouvant qu'il est vraiment mort, je pense qu'il n'a pas été véritablement livré et qu'il avait un autre rôle à accomplir avant. Après tout, au moment de mourir, certaines filles sont sélectionnées pour devenir Maman, alors peut-être que les garçons les plus intelligents peuvent également choisir un autre destin. Ce qui est sûr, c'est que je ne peux pas imaginer qu'il se soit fait tuer aussi rapidement alors qu'il fait partie des protagonistes. J'espère vraiment ne pas me tromper en pensant qu'il est toujours vivant, et j'attends avec impatience d'avoir des nouvelles de lui.[/spoiler]
Pour ce qui est de la suite, même si j'ai eu du mal à ne pas repenser à ce qui venait de se passer dans les chapitres précédents, j'ai trouvé la deuxième partie de ce tome aussi addictive que la première car même si au début, Emma et Ray semblent complètement apathiques, l'action ne tarde pas à pointer le bout de son nez. [spoiler]Et je dois avouer avoir été très surprise par la tournure qu'ont pris les événements. À vrai dire, je ne savais pas trop ce que les auteures avaient prévu pour la suite, mais ce qui est sûr, c'est que je ne m'attendais pas du tout à ce que Ray tente de se sacrifier la veille de sa date de livraison en mettant le feu à l'orphelinat afin qu'Emma et les autres en profitent pour s'échapper. Pendant quelques secondes, j'ai vraiment eu peur que Ray meurt à son tour, et j'ai été soulagée de voir qu'Emma avait réagi à temps pour le sauver. Mais je n'ai pas eu le temps de souffler très longtemps car de nombreux rebondissements se sont enchaînés tout de suite après. Et je dois admettre avoir été bluffée par l'intelligence de Norman, qui avait tout prévu à l'avance, qui savait que Ray voulait se sacrifier, et qui avait prévenu Emma afin qu'elle suive son propre plan et qu'elle veille à ce que plus personne ne meure. D'ailleurs, le plan de Norman était excellent, et voir enfin Emma, Ray et les autres s'enfuir du pensionnat m'a vraiment fait plaisir, depuis le temps qu'ils espéraient pouvoir s'évader.[/spoiler]
En quelques mots, ce quatrième tome était aussi addictif et surprenant que les précédents, particulièrement émouvant, et très prometteur pour la suite. Et cette fois encore, je suis ressortie de ma lecture avec une seule pensée : vivement que je puisse me procurer le prochain tome !

par Cassy33
Takane & Hana, Tome 8 Takane & Hana, Tome 8
Yuki Shiwasu   
A mes yeux, le tome 7 reste le meilleur tome, mais celui-là est vraiment bien aussi. Hana a craqué la première mais ne laisse rien transparaître, et sans que ses pensées d'amoureuse ne deviennent mièvres, c'est foudroyant de rire, ce qui est un excellent point, l'auteur n'a pas entaché la beauté de son manga atypique.
Toujours avec une bonne dose d'humour pour me faire trembler de rire, le couple de hurluberlues continue de nous en faire voir de belles et l'auteur nous réserve vu la fin du tome quelque chose qui promet !
The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle
Posuka Demizu    Kaiu Shirai   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/the-promised-neverland-tome-2-de-kaiu-shirai-et-posuka-demizu/

Un manga qui n’arrête pas de me surprendre !

J’avais absolument adoré le premier tome et je n’ai pas compris pourquoi je ne l’avais pas sorti de ma PAL dès son achat en avril ! Du coup, une fois ce premier coup reçu en plein dans le cœur, j’ai décidé de me procurer très rapidement les deux autres tomes déjà sortis…

J’ai passé un excellent moment avec ce second tome. On continue de découvrir les secrets de l’orphelinat, et même si je commence à m’habituer au rythme, j’ai tout de même été très surprise par quelques révélations !

Le plan pour s’évader s’échafaude, l’entraînement est en cours… Mais on ressent vraiment cette force obscure qui plane sur ces enfants. Je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux, même si tout le monde dans cette histoire devient rapidement suspect… ! Chacun est présenté avec ses forces et ses faiblesses et n’en devient que plus attachant !

Une intrigue qui n’en finit pas de me surprendre, je me demande vraiment ce que les tomes suivants nous réservent !

En conclusion, il s'agit là d'un second tome tout aussi passionnant que le premier, avec des révélations presque plus surprenantes ! Je n’ai qu’une envie : me plonger dans la suite. Vous pouvez être certain qu’il s’agit là d’une saga que je lirai jusqu’au dernier tome !

par Mayumi
Takane & Hana, Tome 6 Takane & Hana, Tome 6
Yuki Shiwasu   
https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2017/11/21/takane-hana-tome-6/

Mon avis :

L’histoire : Dans ce tome il y a deux parties. La première où on suit Takane et Hana lors des fêtes de fin d’année. Et la deuxième où Takane va vivre une nouvelle expérience, mais dramatique pour lui : il va se retrouver sans rien dans un petit appartement où il va devoir apprendre à vivre comme tout le monde.
Pour la première partie c’est très classique des Shôjo. Aucune histoire d’amour ne peut passer à côté des fêtes de fin d’année et surtout de Noël. J’ai beaucoup aimé la manière dont les faits s’enchaînent, surtout avec Takane qui reste fidèle à lui-même. Du côté d’Hana on voit que les choses évoluent, mais que c’est trop dur à avouer pour le moment.
Pour la seconde partie, c’est encore mieux et sûrement l’un de mes moments favoris de toute la série pour le moment. Takane revient sur terre et découvre une vie où l’argent ne coule pas à flot. C’est une phase difficile pour lui au point qu’il s’enferme sur lui-même et s’éloigne d’Hana. J’ai vraiment hâte de voir comment va évoluer cette partie là dans le prochain tome, car ça nous permet de découvrir de nouvelles facettes de Takane.

Les personnages : Comme je l’ai dit dans la partie sur l’histoire, on découvre un nouveau Takane dans ce tome. Il est plus fragile et plus humain aussi dans un sens. Alors même si j’adore le Takane vantard et dépensier, ce Takane là me touche beaucoup plus. Surtout que ses sentiments pour Hana évoluent au fil des pages, même s’il peine à le comprendre. Et tout ça réuni, quand on connaît le Takane des premiers tomes, c’est une évolution énorme.
Du côté d’Hana j’aime le fait qu’elle accepte petit à petit ses sentiments. Alors elle n’est pas près à se l’avouer à elle-même, mais elle commence à avouer que certaines choses lui plaisent chez Takane. Mais ce qui me fait toujours aussi rire avec elle se sont les moments où elle se lâche. Et comme dans chaque tome, elle se fait plaisir.
Je ne peux pas parler de ce tome, sans parler de Nicola Luciano. J’adore ce perso qui est comme Takane souvent dans l’excès, tout en ayant une aura beaucoup plus douce. Il respire l’amour et c’est aussi pour cette raison que j’aime cette relation que se met en place entre lui et Mizuki, l’amie d’Hana.
Je finirais cette catégorie personnage par Okamoto qui me touche de plus en plus. Il est clair qu’il aime Hana et du coup je trouve que chacune de ses apparitions sont touchantes. J’ai constamment envie de lui faire des câlins pour le réconforter et je prie pour qu’il trouve un amour réciproque très bientôt.

Point fort : L’humour et la romance. Pour les cinq premiers tomes j’avais déjà parlé de l’humour, mais je ne me gêne pas pour en remettre une couche ici. À vrai dire c’est la raison pour laquelle j’aime les Shôjo, plus encore que la romance. Peu importe ce que Takane fait, il veut toujours aller dans l’excès – je pense notamment à son cadeau de Noël, si vous avez lu le tome vous comprendrez. Et c’est extrêmement drôle. Pareil pour quand d’un seul coup il se retrouve sans ses biens, là encore il est dans l’excès. C’est une autre forme d’excès, mais ça reste ça quand même. Même si on a pitié de lui, on ne peut que rire de sa situation, surtout quand Nicola vient en rajouter une couche. Et puis il ne faut pas oublier Hana et ses amies qui amènent elles aussi de l’humour ce qui fait toujours plaisir.
Après je ne peux pas faire sans parler de la romance. Il ne faut pas croire, si je lis des Shôjo c’est parce que j’aime aussi ce côté-là. Et là je suis ravie. Car la romance prend sont temps à arriver, elle évolue petit à petit suite à chaque sourire ou action de l’autre. Ça rend les choses beaucoup plus réelles.
Oh et je dirais aussi que le dessin est un point fort. Chaque détail est magnifique, lumineux et beau. J’aime surtout quand il n’y a qu’un décor ou personnage sur une page – ou double page. Là les détails sont encore plus précis et je trouve ça magnifique.

Point faible : Je n’ai toujours pas de point faible à donner à cette série. Certes il y a toujours les clichés, comme le fait qu’Hana tombe amoureuse malgré la situation ou que Luciano, dragueur connu des femmes du monde entier, tombe au fur et à mesure amoureux d’une lycéenne. Mais… C’est aussi pour ce genre de cliché qu’on lit des Shôjo, non ? Enfin, moi en tout cas, c’est le cas. S’il n’y avait aucun cliché ça serait peut-être très bien aussi, mais pour ça il faudrait trouver un manga sans cliché. Et alors là… Je vous souhaite bon courage. Donc au final je dirais qu’il n’y a pas vraiment de point faible pour moi.

Avis global : Je suis toujours aussi fan de Takane et Hana après six tomes. Je compte d’ailleurs me lire le tome sept au plus vite. C’est un manga qui est aussi prenant à lire que beau à regarder. L’histoire est crédible dans la durée, ce qui veut dire que les personnages ne tombent pas amoureux dans le chapitre deux. Donc je recommande totalement cette série. Si vous aimez les Shôjo et que vous rechercher une bonne histoire et qui de surcroît vous fera rire : n’hésitez pas une seule seconde.

L'Atelier des sorciers, Tome 4 L'Atelier des sorciers, Tome 4
Kamome Shirahama   
J'ai adoré retrouver les personnages de Coco, Agathe, Maître Kieffrey, Trice et d'avoir de rouvert un nouveau personnage à savoir, Yinni. Ce qui est bien avec ce manga c'est qu'à chaque nouveau tome on découvre de nouveaux personnages avec des caractères bien à eux. Dans ce tome là on apprend à mieux connaître Trice et on voit une scène de son passé qui permet de mieux comprends pourquoi elle s'isole régulièrement. Elle a un but et tient bien à le réaliser. Elle a un caractère bien trempé. Trice et Agathe doivent passer leurs examens pour être autorisées à pratiquer la magie en présent des ignorants (ceux qui ne connaissent pas le secret de la magie) et vont devoirs affronter diverses péripéties aux cours de leurs examens. J'ai hâte de savoir comment ils se sortir de cette épreuve.

par Bene_2026
L'Atelier des sorciers, Tome 2 L'Atelier des sorciers, Tome 2
Kamome Shirahama   
Vous pouvez retrouver ma chronique complète sur mon blog :

https://lemondeenchantedesespritsdulivre.wordpress.com/2019/06/17/latelier-des-sorciers-tome-2-de-kamome-shirahama/

Ce fut à nouveau un coup de cœur. Cette série fait désormais partie de mes mangas préférés.

La Fantasy est à nouveau le genre prédominant de ce seinen (manga destiné aux jeunes adultes à partir de 17 ans). Nous retrouvons les thèmes de l’espérance, de l’amitié et de l’aventure. Un nouvel attrait apparaît plus en profondeur : l’apprentissage. Un savoureux mélange caractérisant l’Atelier des sorciers.

En ce qui concerne la couverture de ce deuxième opus, je vous ai photographié celle visible durant mon achat. Il faut savoir que la jaquette du tome 2 est réversible. Si pour le volumes 1, 3 et 4, il existe une version collector limité, celle-ci n’en possède pas. Sur cette dernière, nous découvrons Agathe, jeune apprentie. Appris par le biais d’une lectrice, l’apparition du personnage sur la couverture n’est pas le fruit du hasard. En fonction du protagoniste présent, l’histoire se centrera un peu plus sur lui ou elle, nous permettant d’en savoir plus. Effectivement, cela s’avère vraie puisque le récit nous a permis de connaître un peu mieux Agathe. Mon coup de cœur pour la couverture du tome 1 s’est réitéré avec le volume 2. Ce mélange de magie et de Moyen-Âge représente à merveille le monde de Kamome Shirahama. Le choix des couleurs et du décor s’harmonisent parfaitement. À son regard, nous sommes déjà transportés, avide de le lire au plus vite.

Résumé :

Par l’intervention d’un mystérieux sorcier encapuchonné, Coco et les trois autres apprentis de Kieffrey sont toujours piégés dans un monde parallèle en compagnie d’un dragon. Comment se sont-elles retrouvés ici ? Pourront-elles retourner à Carn ? D’autant plus que le lieu est un labyrinthe magique les conduisant inlassablement au même endroit... Si elles espèrent sortir, il leur faudra alors unir leur force et faire preuve de courage et de réflexion pour sortir indemne de cette impasse... Échapperont-elles aux plans machiavéliques de la Confrérie des Capuchons ? Les trois apprentis réussiront-elles à intégrer Coco ? Mystères, rebondissements, apprentissage... l’aventure de Coco ne fait que commencer...

Points positifs de l’histoire :

Nous retrouvons les ingrédients du premier volume : suspense, rebondissement et moral. À nouveau, nous nous laissons happer rapidement dans l’histoire. Au bout des deux premières pages, nous oublions notre environnement et nous nous retrouvons emportés aux cotés de nos héroïnes. Nous ne le lisons pas, nous le dévorons. L’apprentissage est une des grandes trames de la série. Il est d’autant plus présent dans cette suite. Il apporte ainsi connaissances et réflexion à travers la fiction. Ne pas brûler les étapes, vouloir apprendre trop vite, savoir joindre l’utile à l’agréable... Il est toujours intéressant d’évoluer dans cet univers de sorcier. La manière de pratiquer la magie nous est de plus en plus familier. Kamome Shirahama ne s’est pas seulement contentée des explications et indications contenues dans le précédent volume, elle continue à nous le faire découvrir, en nous partageant de nouveaux endroits, de nouveaux accessoires de magie, de nouveaux personnages... Nous continuons à explorer ce monde tout en avançant dans le récit. La mangaka ne précipite pas les événements, elle ne passe pas d’une scène à l’autre sans l’avoir au préalable bien amenée et conclue. Elle prend le temps de poser chaque détail, sans pour autant oublier de rendre l’univers mystérieux et additif. Les questionnements concernant la Confrérie du Capuchon sont toujours un mystère. Il me tarde d’en savoir davantage.

Points négatifs de l’histoire :

Aucun point négatif ne m’a paru visible. Cet univers est parfaitement ficelé et maîtrisé, sans incohérence.

Les personnages principaux :

Coco : elle n’a pas changé par rapport au tome 1. Elle est toujours attachante, cherchant à faire les choses le mieux possible et d’une grande sincérité.

Kieffrey : ce personnage se dévoile petit à petit. Il est un excellent professeur, patient et soucieux de ses élèves.
Agathe, Tetia et Trice : Si Trice reste toujours une énigme pour le lecteur, nous découvrons un peu plus Tetia mais surtout Agathe. Tetia est une sorcière soucieuse de rendre les gens heureux grâce à sa magie. Quant à Agathe, son tempérament cache des souffrances enfouies au plus profond d’elle même.

Olugio : nouveau personnage, il est très mystérieux. Cependant, derrière son caractère acariâtre cacherait-il ses véritables sentiments ?

Points positifs des personnages :

Les personnages sont le point fort de cette série. Avec douceur et mystère, ils nous apparaissent avec plus de clarté. Kamome Shirahma sait parfaitement doser les découvertes. Elle n’en dévoile pas trop mais assez pour ne pas nous sentir frustré. Elle continue d’entretenir les questionnements avec finesse. Kieffrey est un protagoniste intéressant. Dans cette suite, une certaine gentillesse et délicatesse se ressent à travers ses comportements. Il apprend à ses élèves avec patience et bienveillance. Malgré son apparence, la sagesse et la maturité émanent de lui. Cependant, à travers cette tendresse, une âme de guerrier se cache. Le caractère d’Agathe fut plaisant à déceler. Dans cette suite, elle n’est plus du tout le stéréotype de la peste. La mangaka lui apporte de la profondeur. Derrière son armure, son agressivité, sa quête de la perfection, son envie de sauter les étapes, elle cache une jeune fille en recherche d’amour. Coco est un toujours un coup de cœur et agréable à suivre. Il sera vraiment captivant d’en savoir plus sur les autres protagonistes.

Points négatifs des personnages :

Je n’en ai détecté aucun.

Conclusion :

Une excellente suite à la hauteur et dans la continuité du précédent. L’univers de l’auteure évolue avec douceur et sans précipitation, nous permettant de savourer avec plaisir les aventures de Coco. Les amoureux du volume 1 ne pourront qu’être à nouveau comblé par ce monde original. Nous retrouvons tous les caractéristiques du tome 1, faisant ainsi de cette série un succès.

par Rosabella
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3