Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Princesshistory : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Les Sœurs Carmines, Tome 3 : Dolorine à l'école Les Sœurs Carmines, Tome 3 : Dolorine à l'école
Ariel Holzl   
C'est ce tome que j'attendais avec le plus d'impatience et c'est celui qui m'aura un poil, je dis bien un poil, moins plu.
Peut être que j'attendais trop une super révélation sur Mr nyx qui, enfin de compte, gardera son mystère.
Dolorine, de par sa pureté et sa naïveté enfantine m'aura tiré plus d'un sourire et les phrases à double sens dont est friand l'auteur auront fait le succès de sa série, sans parler de grisaille , ville sans pareil.
La fin laisse peut être une porte ouverte pour un retour dans se monde plein d'originalité, en tout cas je continuerai à suivre Ariel Hotz avec plaisir.
Mémoires secrets d'un valet de cœur Mémoires secrets d'un valet de cœur
Brigitte Aubert   
comme souvent Aubert nous embarque avec son personnage à la double nature ! Ce n'est pas temps l'enquête sur les meurtres odieux de ces prostitué(e)s d'un autre genre qui nous attrape, mais plutôt l'immersion dans la vie des années 1920, les conditions des femmes, du peuple, la difficulté d'être différents, le poids de l'église, et cette richesse créative ou se l'on rencontre Proust, Cocteau jeune et d'autres. Dédé est un personnage attachant, drôle, on retrouve l'humour du personnage de "la mort des bois", lui aussi bien loin des héros habituels. Un livre que je recommande, bien écrit, belles descriptions, un certain rythme, des scènes sanglantes( pour avertir les âmes sensibles) qui ne sont pas gratuites...une fois le livre terminé on a juste envie d'avoir une suite ....
Dans les bois Dans les bois
Emily Carroll   
Cette BD est désormais sortie en France sous le titre "Dans les bois".

Les histoires sont géniales et les dessins, mon Dieu les dessins *_* ! L'auteur utilise des tas de techniques différentes pour nous faire frissonner et le résultat est top!
Je la recommande à fond :)

par Jadany
Le Jardin des silences Le Jardin des silences
Mélanie Fazi   
Le Jardin des silences était LE livre que j’avais décidé de m’offir en allant au Salon Fantastique car les résumés que j’avais lu de certaines nouvelles me tentaient beaucoup.

Et, pour une première dans l’univers de Mélanie Farzi, je dois dire que je suis conquise !

J’ai été totalement entraînée par la mélodie des textes. Aucune nouvelle ne m’a déplu, même si évidemment, j’ai été plus sensible à certaines d’entre elles. La tristesse qui se dégage des mots prend vraiment aux tripes et, en même temps, l’espoir est sous-jacent. J’ai adoré ces textes et j’ai eu du mal à quitter cet univers aussi fantastique que doux.

On vit les histoires, on s’attache aux personnages et on est triste de les quitter, alors même que nous n’avons passé que quelques petites pages en leur compagnie. Chaque histoire à son univers propre, amené et décrit de telle sorte que le lecteur à l’impression de le connaître déjà. On se perd entre les mots et on y revient après chaque fin de nouvelle, attiré par la plume envoûtante de Mélanie Farzi.

En bref un petit bijou ! Qui me donne très envie de découvrir les autres textes de l’auteur.

par Rinne
Le Secret du mari Le Secret du mari
Liane Moriarty   
C'est grâce à mon club de lecture que j'ai découvert ce roman. J'ai vraiment apprécié la lecture de ce livre qui se déroule dans une banlieue tranquille et plutôt huppée de Sydney, en Australie. Tiens, ça nous rappelle quelque chose, même si ce n'est pas le même pays ! Et bien oui, c'est vrai que tout au long de ma lecture, j'ai eu l'impression de me retrouver à Wisteria Lane ("Desperate housewives"). Les similitudes à tous points de vue sont assez troublantes, mais en même temps : tant mieux, car on retrouve cet atmosphère si typique des grandes banlieues anglo-saxonnes tranquilles et bien fréquentées où naissent les secrets.
En parlant de secrets : dans ce roman, l'intrigue va se développer autour d'une lettre, que l'un des personnages principaux, Cecilia (ressemblant à Lynette !) va retrouver dans son grenier. Cette lettre, écrite des années auparavant par son mari, est porteuse d'un énorme secret assez terrible. A partir de là : événements en boules de neige, pour toutes les personnes concernées.
L'intrigue est bien ficelée, les personnages bien décrits et la tension présente tout au long du récit.
En résumé, même si j'ai trouvé certains personnages horripilants, d'autres étaient réellement attachants et j'ai vraiment apprécié cette lecture.
Givrées Givrées
Gina Dimitri   
Extrêmement déçue.

Quand j'ai lu le résumé et découvert la couverture, je me dis qu'il fallait à tout prix que je lise ce roman. J'étais alors persuadée de bien rire et passer un agréable moment, mais ça c'était avant que je ne commence réellement cette lecture. Car ce fut tout, sauf un bon moment, justement.
Déjà parlons des premiers chapitres. C'est flou, confus, brouillon et totalement incompréhensible. L'auteure essaye de créer un pseudo suspense mais cela tombe vite à plat, car sa façon d'écrire est tellement tarabiscotée que cela devient vite un casse-tête à déchiffrer.
Et même quand l'intrigue est mise en place, je me suis sentie perdue.
Quant aux personnages, ils sont antipathiques au possible. Avec leurs allusions vulgaires et graveleuses, leurs humours à deux balles, qui ne fait rire personne et leurs envies de tuer tout le monde, ils sont tout sauf attachants.
En bref, c'est un livre détestable, que je ne recommande absolument pas.

par Avalon
La Lanterne des morts La Lanterne des morts
Janine Boissard   
Ayant autant de romans à son actif, la notoriété de Janine Boissard n'est plus à faire. Malgré la mise en place de l'intrigue et des personnages qui soit un peu longue, une fois que le suspense embarque, il est difficile de quitter le bouquin.

La narration se fait à plusieurs voix tout au long du récit, mais Adèle reste notre plus grande confidente. Nous avons accès à ses pensées, ses peurs, ses joies, mais aussi ses moments de profonde tristesse et de doutes.

Dès le plus jeune âge, Adèle voit que tous sont aux petits soins avec sa sœur Lila. Sans en être consciente, elle sait que celle-ci est bien différente, mais n'en prendra conscience que lors du premier événement tragique de sa vie. Sa mère meurt de façon tout à fait inattendue. Effectivement, elle serait morte empoisonnée... accidentellement... et les doutes commencent à planer! Serait-ce cette maladie qu'a sa sœur, la bipolarité, qui a joué un rôle dans le décès de sa maman? Elle est trop jeune pour comprendre et l'on sent une aura de mystère au sein de la famille. Son père, sa tante, les amis ne veulent discuter avec elle de la maladie de Lila. Elle met donc cela de côté, du moins pour l'instant.

Mais au fil des ans, plusieurs événements viendront secouer Adèle. Surtout lorsque sa sœur reviendra au Manoir alors que son mari est décédé depuis peu. Plusieurs questions la torturent. Finalement, n'en pouvant plus, elle décide de prendre l'avion pour l'Espagne où elle ira chercher des réponses à ses questions. Et ce qu'elle apprendra sur sa sœur la laissera sans voix, mais encore là, aucune preuve que des doutes.

Pendant son voyage, Lila tentera de séduire Vivian. Celui-ci refusera ses avances et Lila promet de se venger. De jour en jour, on remarque certains éléments suspicieux qui s'ajoutent à la liste déjà longue. Adèle devra agir avant qu'il ne soit trop tard...

Malgré que Lila soit bipolaire, il n'en reste pas moins qu'elle est avant tout machiavélique. Deux éléments totalement différents à mes yeux. Le suspense qu'a créé l'auteure est vraiment captivant. Je me suis couchée aux petites heures du matin pour terminer ma lecture.

J'ai également apprécié l'environnement entourant les personnages. Que ce soit la culture de la truffe par Adèle et son père ou le vignoble de Vivian, j'ai eu l'impression de voyager par le biais des mots. Une lecture captivante et divertissante!

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
La Rencontre du dernier espoir La Rencontre du dernier espoir
Kelley York   
La rencontre du dernier espoir m'a sauté aux yeux pendant que je flânais dans les rayons de livres de mon magasin préféré. J'ai lu le résumé et c'est comme si une flèche c'était plantée en plein dans mon coeur.
J'ai commencé cette merveille à 11h ce matin. Il est actuellement 15:29, j'ai fini de lire ce livre et je me suis dis que je devais écrire immédiatement un commentaire, tant que les émotions sont encore vives, pour vous faire partager mon ressenti et que surtout, cela vous donne envie de le lire.
Oui, cela traite de sujets difficiles à se représenter, des sujets auxquels on a pas forcément envie de penser mais ce livre sonnait tellement juste.
Nous vivons cet aventure avec et à travers de Vincent, un jeune homme blessé par la vie. Il va lui aussi rencontrer des gens blessés et ils vont se comprendre. Et qui sait? peut-être même se guérir.
Ce livre est un message d'espoir. Qui que vous soyez, quels que soient les sentiments négatifs que vous pouvez avoir, il faut que vous sachiez que votre existence importe. Que vous n'êtes pas invisibles et que vous pouvez faire de grandes choses dans la vie, parce que même si vivre est difficile, c'est cette difficulté qui en fait une aventure à couper le souffle. Il faut vivre autant que l'on peut, rire à en avoir le souffle coupé, pleurer à en avoir les yeux fatigués. Chaque émotion vaut la peine d'être vécue et chaque épreuve vous rendra plus fort par la suite.
Ce livre est brut, magnifique, sensible, fort.
C'est le premier livre de Kelley York que je lis, et je suis très curieuse de découvrir les autres pépites qu'elles nous offre.
Au final, je terminerais avec ceci: lancez-vous et lisez La rencontre du dernier espoir.

par Alezia_
Sauveur & fils, Tome 2 Sauveur & fils, Tome 2
Marie-Aude Murail   
J'ai toujours toute confiance en Marie-Aude Murail ! J'ai beaucoup, beaucoup aimé cette saison 2 de Sauveur & Fils, peut-être un tout petit moins que la première, mais j'y reviendrai.

On suit toujours Sauveur et ses patients sur plusieurs semaines, ainsi que la vie de famille un peu compliqué du docteur Saint-Yves. Les personnages sont tellement, tellement attachants ! Sauveur, le psy qui reste faillible, Lazare à la fois enfantin et très adulte, Gabin qui squatte le grenier, et tous les patients : Ella/Elliot, Blandine, Charlie & Alex, etc. Je les aime tous beaucoup, beaucoup, et tous les nouveaux aussi ! Mon préféré du tome reste Samuel, un jeune homme avec une mère abusive et un père qu'il ne connait pas.

J'adore comment Marie-Aude Murail parvient à entrer dans la tête des enfants/ados. Bon, parfois, c'est caricaturé, mais la plupart du temps, ça sonne extrêmement juste.

Néanmoins, je ne sais pas trop quoi penser de la façon dont est traité le sujet Ella. Le harcèlement scolaire est retranscrit à la perfection. Vraiment. Mais le reste ? Est-ce qu'Ella est un garçon trans ? C'est quoi cette histoire de ne pas devoir "entrer dans son fantasme de changement d'identité sexuelle" ? Bon, peut-être un truc de psy, mais j'aimerai bien qu'à l'avenir on sache qu'Elliot est vraiment un garçon et pourquoi pas qu'il commence une hormonothérapie ou quoi ? Je voudrais juste qu'on ne revienne pas en arrière sur "finalement, c'était juste une phase" parce que.... je ne sais pas. Je trouverai ça un peu facile.

Tout le reste est à mon sens ce qui fait que j'adore MAM, des personnages touchants, des sujets graves abordés avec douceur et légèreté parfois, beaucoup d'humour et d'humanité ! Je lirai bien entendu la suite dès que possible.

par Rid-kaat
Winter people Winter people
Jennifer McMahon   
http://revesurpapier.blog4ever.com/winter-people-de-jennifer-mcmahon

Et si, pour sept jours, il était possible de ramener les morts à la vie...


1908. West Hall, Vermont. Sara Harrison Shea a été retrouvée morte aux côtés de son mari, quelques temps après la perte tragique de leur fille Gertie. Il ne reste que le journal de Sara pour éclaircir cette sombre histoire. Mais les dernières pages sont introuvables et le mystère reste entier.

De nos jours. West Hall, Vermont. La mère de Ruthie et Fawn a disparu. Un fait inquiétant qui s'ajoute aux nombreuses disparitions...


Nous suivons plusieurs personnages, à deux époques différentes. Des personnages confrontés à différents drames. Sara et Martin nous parlent de la terrible perte de leur fille, tombée dans un puits. Sara, qui sombre peu à peu dans la folie, veut à tout prix ramener sa fille à la vie. Sa tantine ne lui avait-elle pas donner les clés pour y parvenir? Son mari, plus rationnel, est désemparé face au délire de sa femme et il ne contrôle plus rien du tout. En parallèle, un siècle plus tard, Ruthie nous parle de la disparition de sa maman, qu'elle tente de retrouver. Katherine, elle, est chamboulée par la perte de son mari, qui a perdu la vie lors d'un accident de voiture. Il revenait de West Hall et elle est bien décidée à découvrir ce qu'il fabriquait exactement là bas...


Ces différentes histoires semblent liées et on tente de comprendre de quelle manière elles le sont. L'auteure nous surprend en jouant avec le coté surnaturel et le lugubre des évènements de 1908, face aux recherches plus terre à terre de Ruthie et Katherine. On se prend au jeu et on frissonne devant l'évolution des recherches et les conclusions que nous en tirons peu à peu. Jusqu'au fin mot de l'histoire, les extraits du journal de Sara nous guide tranquillement, mais c'est loin d'être rassurant.


L'auteure a tout misé sur l'ambiance du récit et c'est un pari gagné. Les mystères nous oppressent. Les secrets de famille nous intriguent. Les apparitions des Dormeurs nous effraient. Les histoires locales nous font froid dans le dos. On vit les événements à travers les différents témoignages et les angoisses des personnages. C'est prenant, surtout avec les changements de point de vue qui donnent du rythme à la lecture. De quoi nous faire passer un très bon moment de lecture.


Verdict : Je n'avais jamais entendu parler de ce roman avant sa sortie en format poche et cela m'intriguait. Je n'ai vraiment pas été déçue par la découverte, aussi mystérieuse et sinistre soit-elle. L'auteure nous embarque dans une histoire frissonnante qui hante plusieurs générations. Une histoire terrible qui nous est judicieusement contée avec plusieurs points de vue et à travers deux époques. On s'attache facilement à ces personnages effrayés et perdus et c'est à leurs cotés qu'on traverse les bois sinistres de West Hall, qu'on écoute le grattement derrière la porte, qu'on accueille le revenant caché dans le placard... Pas mal du tout !