Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Princesshistory : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Préférée La Préférée
Jessica Knoll   
Belles, intelligentes, dirigeant des entreprises florissantes, cinq jeunes New-Yorkaises sont les vedettes de l’émission Les Entreprenantes – un show de téléréalité d’un nouveau genre ambitionnant de mettre en avant des femmes qui s’entendent bien, réussissent, et n’ont pas besoin des hommes. Or les audiences de la première saison sont désastreuses. Pour rectifier le tir, la directrice artistique remanie légèrement son concept : en coulisse, elle s’affaire à dresser les candidates les unes contre les autres, fait surgir des rivalités. Et cela fonctionne : avec leur lot de clashs et de réconciliations, d’alliances et de trahisons, les deux saisons suivantes sont un succès. C’est alors que survient un drame. Brett, l’une des candidates, est assassinée. Assumant sa sexualité et ses kilos en trop, cette jeune lesbienne était devenue en l’espace de quelques années une pionnière du bien-être et avait conquis le cœur des téléspectateurs. Faisait-elle trop d’ombre à ses petites “camarades” ?
Invitée quelques mois plus tard à revenir sur cet événement tragique, Kelly, sa sœur aînée et coassociée, livre à la télévision sa version des faits. L’interview qu’elle accorde à la productrice a été savamment orchestrée. Quel rôle toutes deux ont-elles joué dans la mort de Brett ? Cette dernière était-elle seulement celle qu’elle prétendait être ?
Après le succès international d’American Girl, Jessica Knoll signe un roman machiavélique sur l’ambition féminine. Addictif et trépidant.

(Source : Actes Sud)

par x-Key
Les Enquêtes extra-lucide de Rain Christiansen, Tome 1 : L'Étrange Disparition d'Amy Greene Les Enquêtes extra-lucide de Rain Christiansen, Tome 1 : L'Étrange Disparition d'Amy Greene
S.E. Harmon   
https://lapommequirougit.wordpress.com/2018/12/23/letrange-disparition-damy-greene-les-enquetes-extra-lucide-de-rain-christiansen-1/

Merci à Netgalley et aux éditions MxM Bookmark pour leur confiance

Une histoire mêlant romance, paranormal et enquête policières, le tout dosé avec un personnage très pragmatique et terre à terre et vous obtenez ce roman !

Rain Christiansen est un agent du FBI qui travaille en tant que profileur. Sauf qu’il a eu dernièrement quelques ennuis, vu que des fantômes ont commencé à le contacter, pour lui demander de transmettre leurs messages à leurs proches. Bien entendu les proches ont pris Rain pour un fou et ce sont plains au supérieur de ce dernier. Il se retrouve alors en arrêt-maladie pendant quelques mois, quand il revient, son supérieur le met à l’essai. Il doit résoudre une affaire de disparition classée, avant de pouvoir retourner sur les grosses affaires avec l’équipe. Ainsi, il se retrouve sur l’enquête de la disparition d’Amy Greene.

Cela a lieu dans sa ville natale. Là-bas, il va collaborer avec la police locale, sauf que celui qui y travaille et doit le superviser n’est qu’autre que son ex. il va se retrouver alors mélangé aux fantômes, son ex qu’il désire encore et l’enquête sur Amy.

Ce qui est marrant dans cette histoire, c’est que Rain est un personnage pragmatique, de ce fait il n’accepte pas qu’il puisse voir des fantômes. Il pense qu’il devient fou et essaye de prendre des médicaments pour que cela cesse. Pourtant cela n’arrête pas et il lui faudra beaucoup de temps pour admettre la réalité.

De l’autre il est logé chez son ex-copain dont il est encore amoureux. C’est difficile pour lui de gérer tout ça. Il est responsable de leur séparation et pourtant il ne souhaite qu’une chose, se remettre avec lui.

Puis il y a l’enquête sur Amy Greene qui est vraiment sympathique à suivre. Il y a plein de coupable potentiel et on prend un plaisir à essayer de résoudre l’affaire en même temps que Greene.

En conclusion, ce premier tome des enquêtes de Rain est vraiment sympathique. Un mélange de paranormal, de romance M/M et d’enquête policière. Le tout fait avec un parfait équilibre.
James James
Samuel Champagne   
Un personnage qui m’a moins marqué, mais j’ai apprécié l’histoire malgré tout. J’aimais suivre l'évolution de James qui apprenait à vivre avec l’idée d’être bisexuel. Samuel Champagne renferme toujours une belle morale dans ses histoires.

par Enrika
Les Fiancées Windham, Tome 3 : Un Gallois au coeur tendre Les Fiancées Windham, Tome 3 : Un Gallois au coeur tendre
Grace Burrowes   
Il se passe tellement de choses dans la vie de ces soeurs Windham que vous ne pourrez pas une seule seconde vous ennuyer durant votre lecture ! Ne craignez donc pas un trop-plein de cette si grande famille, ni même de vous lasser ... Bien que complémentaires, ces deux romances sont totalement dépaysantes, et si les héros Julian et Lucas se détestent cordialement, les deux soeurs s'adorent mais sont extrêmement différentes l'une de l'autre !

Elizabeth est douce, gentille, discrète, un tantinet effacée mais généreuse ... Dès sa rencontre avec Julian, une complicité se noue entre eux ! Ils se comprennent, et discrètement apprennent à s'apprécier (et plus si affinités... et des affinités il y en a beaucoup ;) !)
Ils se rapprochent donc un peu ... beaucoup ... passionnément ... malgré les convenances ! Ce qui commence comme une histoire à durée limitée se transforme en une passionnelle histoire d'amour contrariée, car les deux jeunes gens ne peuvent matériellement être ensemble ! Par fierté, il se refuse à ruiner les possibilités ( et la respectabilité) de celle qui a su capturer son cœur !
Mais l'amour qu'il ressent pour elle le pousse à agir, à chercher une solution ...
L'affection et la tendresse entre nos deux tourtereaux nous guide et enchante notre lecture du début à la fin : c'est une sorte de fil rouge qui sera toujours là, peu importe les événements ! Quoiqu'ils se passera, c'est un fait, c'est deux-là s'aiment tendrement et c'est magnifique à lire et à vivre par procuration !

"Un gallois au grand coeur" c'est une magnifique histoire d'amour qui nous démontre que l'amour peut réellement soulever des montagnes .... voir même, en faire exploser !!!
Trash Cancan: les grands méchants Trash Cancan: les grands méchants
Caroline Guillot   
La série Trash Cancan est magnifiquement drôle, incisive et pertinente.
Mariages de convenance, Tome 1 : Noces hâtives Mariages de convenance, Tome 1 : Noces hâtives
Anne Gracie   
Une petite bulle de fraicheur, sans aucune prise de tête, ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un aventures & passions. Ou le couple principale ne se déchire pas ne se prend pas la tête pour des broutilles. Le mariage qui commence comme un arrangement plutôt pratique pour Cal et Emmaline se transforme au fil des pages en amour. Emmaline est juste agréable, facile à vivre qui sait que se qu’elle veut et ne se laisse pas faire. Je l’ai trouvé parfaite pour rendre la confiance aux trois filles elle s’est les prendre. Les comprends et leur redonne confiance en elle. Elle a un optimisme sans faille. Quand à Cal qui ne sait pas s’exprimer sans donner des ordres lui aussi s’attache à cette jeune femme et par ce biais il apprend à s’ouvrir auprès de ses sœurs et sa nièce qu’il ne connait pas. Les joutes verbales entre Emmaline et tante Agatha sont juste subtiles et nous laisse un petit sourire aux lèvres. Un petit rayon de soleil qui arrive à réunir une famille sa famille. Très bon moment de lecture.

par tyka
#HELP #HELP
Sinéad Crowley   
Un bon moment de lecture.
L auteur nous plonge dans l Irlande profonde, avec des personnages communs qui parleront sûrement aux lectrices futures ou déjà mamans.
L originalité de la trame avec cette femme détective enceinte donne à ce polar une impression plus douce et moins violente que les thrillers auxquels je suis habituée. Bien sûr les meurtres se succèdent, l enquête est l élément central du livre.
Sans vouloir être péjorative, je qualifierai ce polar comme "féminin" et peut être un très bon premier thriller pour les femmes qui n osent pas plonger dans l univers souvent sordide des crimes en série.
Toutefois, les passages dans l esprit du tueur permettent de savourer malgré l univers de la maternité de bons moments de frissons.
Bonne lecture !
Miss Dumplin Miss Dumplin
Julie Murphy   
Mon blog : https://lemondelaure.blogspot.fr/2016/08/miss-dumplin-de-julie-murphy.html

Ce livre me faisait de l'œil depuis sa sortie VF, et j'avais vu et lu beaucoup d'avis positifs. Je pensais vraiment que ce texte allait me plaire, les thèmes abordés me correspondait mais ça n'a pas fonctionné avec moi...

On rencontre ici Willowdean, américaine de dix-huit ans vivant dans une petite ville pommé. Will est ronde, et le vit plutôt bien quand sa mère arrête de la forcer à regarder des émissions sur les gens qui se sentent tellement mieux après avoir perdu du poids. Sa confiance en elle commence réellement à s'effriter quand elle tombe amoureuse d'un de ses collègues, Bo (c'est quoi ces noms ? ). Principalement pour se montrer qu'elle aussi peut le faire, elle décide de participer au concours de beauté que sa mère organise depuis des années.

L'histoire en elle-même est bien, on a envie de savoir comment ça se finit... Mais le contexte de l'intrigue ne nous permets pas vraiment de nous sentir intégrés dans l'histoire, du fait que tout est très américain. Les lycéens travaillent presque tous, ont une voiture etc.

Les personnages ne m'ont pas convaincus : trop de clichés... La meilleure amie de Will est très populaire, a un corps de rêve (du moins selon les gens de son lycée), travaille dans une boutique de vêtements etc. C'est à se demander ce qu'elle et Will font ensemble (question qui va d'ailleurs se poser au cours du récit). Malgré le fait que je ne sois pas fan du personnage, leur relation est peut-être l'un des seuls points qui m'ait réellement plu !
J'ai trouvé Bo fade, l'auteure essaie d'implanter une aura de mystère autour de lui mais ça n'a pas fonctionnée... Enfin, le protagoniste : Will. Je ne peux pas dire qu'elle soit cliché ni fade, mais je ne peux pas la supporter... Elle a beaucoup de personnalité et quand elle se présente on dirait qu'elle se résume à son poids. Pour un personnage qui veut s'assumer, on a vu mieux ^^ Dans ses réflexions, on a des fois beaucoup d'égoïsme et de choses contraires à ce qu'elle dit être.

Ce livre m'a énervé, grandement par ce personnage, mais aussi par les messages qu'il passe. Tout est négatif à part peut-être les 50 dernières pages... J'ai failli abandonné ce livre plusieurs fois à cause de ça. Je me sentais mal quand je le lisais...

L'auteure fait tout un monde du concours du beauté, pour au final n'y consacrer que quelques pages et ne pas faire passer le gros de ses valeurs par là.

Et puis les fautes d'orthographes... Je ne critique pas le travail d'édition de France loisirs, mais ce n'est pas la première fois que je retrouve de nombreuses fautes dans leurs ouvrages et c'est vraiment agaçant. Outre ce fait, j'ai trouvé la plume de Julie Murphy très belle à des moments avec des passages sublimes et à d'autres, j'ai dû relire plusieurs fois la ligne pour être sûre que ce n'était mon cerveau qui me jouait des tours, parce que c'était limite vulgaire...

En bref, ce livre est une grosse déception et je ne vous le conseille pas vraiment, mais j'ai pu voir plusieurs avis positifs...

par VArose
Ne pleure pas Ne pleure pas
Mary Kubica   
Tout commence lorsque Quinn s'aperçoit que sa colocataire, Esther, a disparu. Elle fouine dans sa chambre pour tenter de comprendre où elle est partie et trouve certaines choses qui lui font se demander si elle connaissait vraiment celle qu'elle considérait comme une amie. Parallèlement à cela, Alex, jeune homme obligé de gâcher sa vie pour s'occuper de son père alcoolique, découvre qu'une jeune femme un peu étrange s'est installée dans la maison abandonnée en face de la sienne.

D'abord, le style de l'auteur est très bon, on a pu le voir s'affiner de livre en livre et, ici, c'est vraiment ce qui permet une lecture aussi plaisante. C'est grâce à cette écriture fluide et maîtrisée que l'on ne s'ennuie pas même lorsque l'intrigue patine. J'ai remarqué aussi que Mary Kubica avait un vrai talent pour les descriptions de personnages : on s'en fait une idée précise très vite, sans pour autant que la lecture soit ralentie par un paragraphe descriptif. Elle parvient à amener cela très naturellement, parfois par de simples petits trucs tous bêtes (je pense aux deux collègues d'Alex qu'il surnomme Red et Braids).

Pour ce qui est de l'intrigue en elle-même, il y a un moment, dans le premier quart je dirais, où elle patauge un peu. En ce qui me concerne, le style d'écriture de l'auteur m'a paru assez agréable en lui-même pour que le démarrage un peu lent ne me gène pas.
Les personnages que l'on suit, Quinn et Alex, m'ont tous les deux parus assez barrés, peut-être un peu trop. Quinn est un peu psychotique dans son attachement à sa colocataire, elle m'a parfois agacée avec sa paranoïa, sa jalousie mal placée et sa manie de tout ramener à elle. Alex est un peu voyeur sur les bords, on insiste beaucoup sur son côté "loser". La psychologie des deux personnages est tout de même très bien approfondie, ils sont crédibles même si les actions de Quinn m'ont chaque fois parues un peu exagérées, mais peut-être que le personnage était voulu comme ça.

J'ai trouvé qu'il y avait un bon suspense, maintenu tout le long du livre. On se demande, nous aussi, qui est Esther, victime ou bien coupable. Les pistes sont souvent brouillées pour que l'on doute toujours. On s'interroge sur Pearl et [spoiler]tout est fait pour qu'on pense qu'Esther et elle sont la même personne.[/spoiler]
L'histoire est écrite de manière plutôt habile, sans surenchère ou invraisemblances. Je n'ai pas deviné la fin à l'avance, contrairement à Une fille parfaite que j'avais trouvé très prévisible. J'ai été surprise par la révélation finale, même si l'on s'attend à un truc du genre, je n'étais pas tout à fait tombée juste dans mes hypothèses. Et je pense que le tout tiens debout et reste crédible, en bref je suis satisfaite de ma lecture.

Pour résumer, et si je devais faire un classement entre les romans de Mary Kubica, je dirais que Ne pleure pas est au dessous de L'inconnue du quai, qui avait vraiment ce petit truc malsain qui vous mettais mal à l'aise et que j'ai adoré, mais au dessus de Une fille parfaite, trop prévisible et à l'histoire au final un peu plate. Je me souviens que Une fille parfaite avait été encensé à sa sortie, pour moi le premier roman de Mary Kubica est clairement le moins bon (et c'est compréhensible).

par Anna19
La Dame numéro 13 La Dame numéro 13
José Carlos Somoza   
par Christelle Heurtault

Etrange et mystérieux, effrayant parfois, l'univers que nous offre ici José Carlos Somoza est frappant par sa noirceur et son surréalisme. La poésie, les muses, les morts et les rêves ont un pouvoir sur notre vie et notre réalité. Ce roman noir se lit avec avidité, presque d'un trait s'il est possible d'avaler 420 pages sans sourciller. Le suspense est réel, la peur, la stupéfaction même se ressentent avec la découverte de ce monde parallèle (intérieur ?) que l'on préférerait ignorer. Mais avec Somoza, impossible de se voiler la face, impossible de ne pas lire (dire) tout. Ce que l'auteur, psychiatre de formation, illustre ici c'est la trace laissée par les mots. Si une strophe dans un poème quelconque peut tuer ou envoûter, que dire de ces phrases anodines entendues dans l'enfance ou dans une conversation quinze ans plus tôt et qui nous poursuivent aujourd'hui encore tel un chien affamé réclamant sa pitance. Quand les mots ont été dits, il faut les entendre, les assumer, les apprivoiser, les digérer, les comprendre et les accepter pour ce qu'ils sont et ce qu'ils ne sont pas : des vérités absolues.
Même si le roman s'essouffle légèrement dans la seconde partie, il nous en reste un soulagement évident, une libération heureuse de savoir que les choses peuvent s'apaiser et s'effacer... avec le temps, avec le courage. Le héros ici n'est autre que nous et ses démons sont les nôtres, peut-être pas les mêmes mais suffisamment semblables pour qu'on les reconnaisse.


par gaya