Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Prissally : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Assassination Classroom, Tome 18 Assassination Classroom, Tome 18
Yusei Matsui   
Un bon tome, avec une ambiance plus tranquille, plus mignonne même et toujours une dose d'humour. Les menaces et les dangers s'annoncent pour la suite mais n'apparaissent pas véritablement dans ce volume. Néanmoins un peu déçue par l'histoire de l'expédition au début où je trouvais que tout se faisait un peu "facilement" si j'ose dire mais bon, cela reste un détail minime, et dans l'ensemble ce tome, comme les autres, m'a bien plu.
What Light What Light
Jay Asher   
Ce commentaire est également disponible surmon blog : https://latueusefictive.blogspot.fr !

[spoiler]Ayant lu Thirteen Reasons Why du même auteur, j'ai été un peu excitée de commencer ma lecture, surtout que j'avais entendu beaucoup de bien au sujet de ce bouquin. Et puis cette couverture magnifique nous donne envie de présager que le contenu sera tout aussi beau. J'ai donc commencée à lire avec beaucoup trop d'espérances, ce qui a été mon erreur puisqu'à la finalité, je m'en suis retrouvée déçue. Ne vous détrompez pas, l'histoire est bonne, mignonne même, mais elle ressemble à n'importe quelle histoire d'amour que l'on peut retrouver dans les films de Noël. La fille qui se retrouve dans une autre ville pour une certaine raison, qui fait une rencontre inattendue avec un garçon, pour lequel elle tombe de suite sous le charme, le garçon en question à un certain problème, elle l'aide, ils tombent inévitablement amoureux l'un de l'autre et ainsi de suite. Alors au bout d'un moment, quand toutes les romances de Noël ressemblent à ça, on se retrouve très vite lassée et on ne peut plus vraiment les apprécier. Cela a été le cas avec What Light.

Mais comme je l'ai dis, le livre reste bon. La plume de Jay Asher est plutôt simple mais appréciable et la romance qu'il a crée entre Sierra et Caleb est sûrement capable de faire rêver les éternelles romantiques (ce que je ne suis malheureusement, ou heureusement, pas), et l'ambiance du tome est telle qu'on se laisse facilement embarquer. Enfin je pense que lire ce livre en été casserait tout le mythe haha. Bref. Si j'ai un point négatif à mentionner par contre, c'est à propos du passé de Caleb. Dans le résumé et dans le livre, il est dit que Caleb a fait une erreur monumentale et qu'il le paie depuis. Hors, à part une rumeur sur son dos et son ancien meilleur ami qui n'a plus le droit de le voir car ses parents ne veulent pas qu'il approche Caleb, je ne vois pas vraiment en quoi il le "paye". Je m'attendais genre à ce qu'il ne puisse pas entrer dans un lieu sans que tout le monde ne le regarde et murmure sur son passage, ou encore que son truck aurait été en permanence tagué et ainsi de suite.

A la finalité, son erreur n'est mentionné que durant certaines scènes mais il n'y a pas de vraie conséquence à ce qu'il a fait. C'est dommage je trouve car cela aurait pu donner un peu plus de profondeur émotionnelle au bouquin et aurait permi à l'auteur de faire de Sierra un véritable support mental pour Caleb, ce qui aurait donc rendu leur relations encore plus profonde et "réelle". Ce que je trouve dommage aussi, c'est que nous n'avons pas eu d'épilogue durant lequel on aurait vu Caleb venir dans l'Oregon pour la danse à laquelle il a été invité par Sierra. Au moins on aurait su que leur relation allait très bien. Mais au lieu de ça, on reste dans le flou. Se revoient-ils après la fin du bouquin ? Est-ce qu'ils se rendent visite durant les vacances ou attendent-ils Noël pour se revoir ? Et est-ce que la famille de Sierra à décider de continuer leur petite entreprise de vente familiale ? On a beaucoup de questionnement et pas beaucoup de réponse. C'est dommage.[/spoiler]

par Amnasya
Central Park Central Park
Guillaume Musso   
Du grand Guillaume Musso!!!
Mes préférés de lui sont " L'appel de l'ange", "Parce que je t'aime", & " La fille de papier"...
Central Park est un triller sur un fond de romantisme! L'histoire est très bien ficelé, comme chacun de ses romans d'ailleurs, afin de nous faire tourner les pages, sans que l'on s'en rende compte!
Je croyais avoir deviné la fin, et me suis dit pr une fois j'ai trouvé, et bien non, le dénouement final nous laisse sans voix, et encore une fois, on ne le voit pas venir!!!
Si vous avez aimez L'appel de l'ange, vous allez adorer celui-ci!
Je le recommande vivement!

par mamour04
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Satan était un ange Satan était un ange
Karine Giebel   
Un thrilleur vraiment exceptionnel .
Sans temps mort !
La rencontre de deux personnes totalement différentes .
Ils s’uniront pour s'en sortir et la course contre la montre commence !
Un roman qui va à cent à l'heure encore un petit bijou de cette auteure Karine Giebel très talentueuse .
À lire d'urgence.
La Forêt des ombres La Forêt des ombres
Franck Thilliez   
Voilà sept ans que David Miller, 30 ans, exerce le métier de thanatopracteur. Sept ans qu'il côtoie la mort au quotidien et qu'il s'investit sans compter et avec respect dans ce métier difficile et morbide. David aime écrire et un jour, la roue tourne... Arthur Doffre, richissime homme condamné au fauteuil roulant, propose à David d'écrire un roman dans lequel Doffre aurait "un rôle pour revivre" et dont il serait le héros... ce, bien sûr, en échange de beaucoup d'argent. Si David accepte, il devra respecter à la lettre, les conditions de Doffre : loger durant un mois, avec sa femme et leur petite fille, dans le chalet de ce parfait inconnu, en pleine forêt...

C'est avec "La Forêt des Ombres" que je découvre l'univers littéraire de Franck Thilliez. Cette découverte est un choc ! D'entrée de jeu, Thilliez plante le décor : c'est l'hiver, en pleine nature, dans un chalet perdu dans l'immensité d'une forêt au silence assourdissant que tout commence. D'abord apaisante puis mystérieuse, l'ambiance évoluera peu à peu mais sûrement pour se muer en un climat inquiétant et lugubre. Au fil des pages, les personnages s'étoffent, leur personnalité devient plus complexe et, c'est progressivement mais avec force et puissance que l'auteur plonge le lecteur dans un climat d'effroi et d'horreur. Le rythme s'accélère, l'écriture devient violente et démoniaque à l'image des protagonistes.On a envie que tout s'arrête mais la folie prend racine, une folie meurtrière et dévastatrice...
C'est une écriture talentueuse mais une lecture difficile, parfois insoutenable et le lecteur, pour "s'en sortir", ne doit pas perdre de vue qu'il s'agit bien d'une fiction.
Vous l'aurez compris, c'est un thriller à ne pas mettre entre toutes les mains : âmes sensibles s'abstenir...

par SuperNova
Lux, Tome 1 : Obsidienne Lux, Tome 1 : Obsidienne
Jennifer L. Armentrout   
Ok. Hum alors comment dire? (Respire Alexiane, respiiiiiiire). Ce livre est volcanique!! je ne trouve pas d'autre mots. Entre l'humour ravageur, les scènes d'actions énormissimes et l'histoire d'amour sauvage je ne vois pas comment on ne pourrait pas aimer ce livre. Le personnage masculin est une vraie enflure (une enflure digne de magazines Hugo Boss) mais on l'adore pour son humour noir et sarcastique. L'héroïne est trop drôle, une vraie geek accro à ses bouquins et à son ordinateur. Ça fait plaisir enfin une héroïne qui nous ressemble!
En bref, je suis totalement sous le charme.
Death Note, Tome 13 Death Note, Tome 13
Tsugumi Ōba    Takeshi Obata   
J'ai bien aimé ce guide ultra-complet. On y découvre à nouveau tous les personnages, tous les événements, toutes les intrigues, chaque mystère est éclairci et les bonus à la fin sont très drôles. Le fait de pouvoir voir l'histoire de base est super ! J'ai bien aimé, et je le conseille à tous les fans de la série.
Death Note, Tome 12 Death Note, Tome 12
Tsugumi Ōba    Takeshi Obata   
[spoiler]Je nesuis pas d'accord pour que Light meurt en faisant pitié comme ca!!! Il DEVAIT mourir dignement! Et pis d'abord, pour qui il se prend, Near pour tuer MON Light comme ca ?![/spoiler]

par Cherubine
Death Note, Tome 11 Death Note, Tome 11
Tsugumi Ōba    Takeshi Obata   
Superbe ! De plus en plus de manipulation, on ne sait plus quand ils sont sincères ou quand ils font semblant, le duel Light/Near touche à sa fin mais il va falloir compter sur Mello ! Les personnages de Mikama et Takada sont également attachants et on compte sur eux !
  • aller en page :
  • 1
  • 2