Livres
486 987
Membres
477 592

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par SherCam 2018-07-04T20:28:52+02:00

Joshua est appuyé contre le chambranle de ma porte, et le regard qu’il pose sur moi réveille des milliers de papillons dans mon ventre. Je me concentre sur ma clé, déterminée à éteindre ce feu par ma seule volonté. Mais Joshua ne s’en laisse pas conter et se penche sur ma nuque pendant que je déverrouille la porte. Je tressaille sous son souffle chaud.

– J’admire ta capacité à filer à l’anglaise, ma belle, mais toi et moi n’avons pas tout à fait terminé.

J’aspire une profonde bouffée d’air avant d’affronter mon si magnifique amant. Je ne suis pas immunisée contre son charme et chaque fibre de mon corps encaisse le choc quand je plonge dans ses iris intenses. Il me faut des trésors de volonté pour rester calme et afficher une nonchalance qui ne révèle rien de mon tumulte intérieur.

– Tu es insatiable, Joshua. T’en veux encore ?

Il étrécit les yeux. Manifestement, j’ai réussi à le désarçonner… Ou à le mettre en pétard. Dans tous les cas, cela me convient. Je préfère tout à sa sensualité brute qui me liquéfie sur place…

– Tout n’est pas toujours une question de sexe, grogne-t-il.

– Non ?

Je déglutis avec l’impression d’avaler du sable. Dans ma tête, une petite voix hurle que je déconne, mais je la muselle sans scrupule. Mon instinct de survie jette un voile sur mes désirs et je m’y raccroche pour rester de marbre face à celui que je rêve d’embrasser. Jusqu’à plus soif…

– On a partagé un chouette moment, Joshua. On remet ça quand tu veux, mais, là, j’ai juste envie de me pelotonner dans mon lit et de dormir au moins huit heures.

Joshua ne goûte pas mon effronterie, pourtant il n’insiste pas. Il se redresse, m’évalue avec une acuité troublante, puis s’éloigne avec une nonchalance qui m’amène l’eau à la bouche. Merde ! Il est fichu comme un dieu et, à l’idée du splendide dragon qui habille sa peau dorée, un frisson me transperce. Il disparaît à l’angle du couloir sans que j’aie réussi à déterminer si je suis une idiote ou une putain de guerrière qui devrait recevoir une médaille.

Afficher en entier

Je manque de heurter mon serveur favori quand je sors des toilettes et écarquille des yeux en le détaillant de la tête aux pieds. Merde ! Il est ultra canon habillé, mais nu et magnifiquement excité, il est… Irrésistible !

L’impudent, tout à fait conscient de son sex-appeal, agrippe sa queue et se masturbe avec une énergie brutale. J’ai du mal à me concentrer sur son regard, d’autant que le coquin me provoque délibérément.

– Envie de jouer avec moi ?

Afficher en entier

– Mademoiselle souhaite peut-être une séance privée ? me susurre-t-il avec aplomb. Je précise à toutes fins utiles que je suis disponible pour la soirée et que je maîtrise tous les extras… – Merci, mais mon ami a déjà réservé un salon.

Le bel Adonis esquisse une grimace, singeant une déception théâtrale.

– Quel gâchis ! Cette fois-ci, je ris.

Afficher en entier

– Quoi ?

– Tu as un cul magnifique, ma belle. Et ta robe le met superbement en valeur !

– C’est pour me reluquer que tu t’es montré galant ?

– Tu ne crois tout de même pas que les hommes le sont naturellement ? C’est le meilleur moyen de…

– Jauger la marchandise ?

Afficher en entier

Peu importe ! La porte à peine entrebâillée, Julius force le passage et saute à la gorge du type à la pizza. Je m’élance vers les canapés, un œil sur Thays. Merde ! Au lieu de se rencogner avec Belle, elle déploie une jambe et frappe Raphaël au ventre, avant de lui asséner un coup dans la nuque. Le dealer est déjà au sol quand Cole se pointe. À voir sa tête ahurie, je jubile de façon assez malvenue. Pas sûr que mon pote traite encore Thays d’emmerdeuse après ça

Afficher en entier

La voir flirter avec le danger m’a flanqué une baffe que je n’ai pas anticipée. Ça devrait me foudroyer que cette fille possède un tel pouvoir sur moi, mais je m’en contrefous.

Afficher en entier

Je détaille avec un détachement tout ce qu’il y a de plus hypocrite la jolie brune. Elle est grande, plus que ce que j’ai estimé cette nuit. Merde ! L’idée de dévorer la bouche d’une nana sans avoir à me plier en deux me fait disjoncter pendant une fraction de seconde. Face à mon mètre quatre-vingt-douze, cette donzelle relèverait sans problème ce défi…

– Je ne suis pas fan de brocolis, dis-je enfin.

– C’est pourtant excellent pour la santé ! Votre maman ne vous a pas éduqué sur la question ? Cinq fruits et légumes, c’est le minimum par jour.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode