Livres
605 891
Membres
696 522

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Lilly93

Spécialisations

Maître en Aventure Maître en fantastique Maître en Romance Compagnon en Science-Fiction Compagnon en Fantasy

Insignes

500 jours ou plus de présence Membre depuis 2011 Auteur d'au moins 180 commentaires de plus de dix mots Au moins 5 extraits de plus de dix mots ajoutés A ajouté au moins 10 couvertures de livres

Qui suis-je ?

Hey salut ! Bienvenue dans ma bibliothèque ;)

Je me présente :
Je m'appelle Aurélie et je j'adore les livres avec du fantastique, de la magie, de la dystopie et de la romance :) ♥

Je vous invite à participer à mon quizz sur delirium :)
J'espère qu'il vous plaira. Bonne chance ;)

http://booknode.com/quizz/quizz_sur_delirium_tome_1-35472-quizz


Si j'étais un écrivain, je serai JK Rowling
Si j'étais un roman, je serai ♥ Nos faces cachées ♥
Si j'étais un personnage de fiction, je serai Kricket (saga The Kricket Series)
Si j'étais un signe de ponctuation, je serai le point d’exclamation
Si j'étais une langue, je serai l'anglais et le français
Si j'étais un conte de fée, je serai la belle au bois dormant
Si j'étais une pièce de théâtre, je serai Roméo et Juliette
Si j'étais un auteur classique, je serai Shakespeare
Si j'étais une légende, je serai celle du roi Arthur
Si j'étais un dieu grec, je serai Aphrodite
Si j'étais un animal, je serai un chat
Si j'étais un fruit, je serai une mangue
Si j'étais un animal imaginaire, je serai un phœnix
Si j'étais un arbre, je serai un chêne
Si j'étais une fleur, je serai une rose
Si j'étais un métal, je serai l'or
Si j'étais un gaz, je serai l’oxygène
Si j’étais un élément, je serai le feu
Si j'étais une saison, je serai le printemps
Si j'étais une planète, je serai la Terre
Si j’étais une étoile ou une constellation, je serai la Lune
Si j'étais un des 7 péchés capitaux, je serai la gourmandise
Si j’étais une couleur, je serai le bleu
Si j’étais un pays, je serai la Canada
Si j’étais un bruit, je serai le clapotis de la pluie, des vagues et du vent
Si j’étais un mot, je serai Paix
Si j’étais un objet, je serai un ordinateur
Si j’étais un sentiment, je serai l’Amour
Si j’étais un plat, je serai une pizza! ^^
Si j’étais une arme, je serai une épée
Si j’étais un endroit, je serai une forêt
Si j’étais un vêtement, je serai une robe
Si j’étais une pièce, je serai une bibliothèque
Si j’étais un adverbe de temps, je serai Toujours
Si j’étais un sport, je serai la danse
Si j’étais un instrument de musique, je serai le piano
Si j’étais un personnage célèbre, je serai Kate Middleton
Si j’étais un monument parisien, je serai la Tour Eiffel et le château de Versailles
Si j’étais un parfum, je serai la vanille
Si j’étais une odeur, je serai l’odeur du gâteau qui cuit au four! ^^
Si j’étais une pierre précieuse, je serai une émeraude
Si j’étais un dessin animé, je serai les Simpsons
Si j’étais une série TV, je serai La Casa De Papel
Si j’étais une chanson, je serai Listen de Beyonce ♥♥





-_-_-_-_-_-_- Si toi aussi -_-_-_-_-_-_-

Si toi aussi t'as toujours une chanson nulle en tête,

Si toi aussi tu dis "quoi" alors que t'as compris ce qu'on te dis

Si toi aussi quand il y a de la buée sur les vitres tu te sens obligé(e) de dessiner ou d'écrire

Si toi aussi ça t'arrive de chercher un objet que t'as déjà dans les mains,

Si toi aussi tu aimes faire rire les personnes en train de boire

Si toi aussi tu t'es déjà niqué les dents avec ton stylo 4 couleurs

Si toi aussi tu retiens mieux les pubs que tes leçons

Si toi aussi le soir t'arrives pas à t'endormir parce que tu penses trop

Si toi aussi t'attends le week-end dès le lundi matin,

Si toi aussi t'as déjà voulu vider le jus de ton yaourt et que le yaourt entier est tombé

Si toi aussi t'es trop content quand tu te réveille la nuit et qu'il te reste beaucoup de temps a dormir,

Si toi aussi tu déteste les cons qui te rendent tes affaires quand t'as déjà fermé ton sac

Si toi aussi quand t'était en primaire tu regardais ton âge au fond de ton verre,

Si toi aussi t'en a marre des chaînes qui marche pas dans ta boîte de mail

Si toi aussi tu essaye de te rendormir pour retourner dans ton rêve mais tu y arrives jamais

Si toi aussi quand t'as un bleu tu peux pas t'empêcher d’appuyer dessus pour voir si t'as vraiment mal,

Si toi aussi t'es déjà dit "Si quelqu'un arrive à lire dans mes pensées je suis dans la merde !",

Si toi aussi t'attends les vacances dès la rentrée,

Si toi aussi quand t'es assis sur la pelouse tu peux pas t'empêcher d'arracher l'herbe,

Si toi aussi tu te rends compte au dernier moment qu'il te reste des devoirs à faire

Si toi aussi tu revisite ta maison quand tu téléphone,

Si toi aussi quand tu comprends pas en classe t'attends qu'un autre abruti pose la question avant toi,

Si toi aussi tu mets "Mdr" alors que tu trouve même pas ça drôle,

Si toi aussi tu fais semblant d'écrire quand un prof veut interroger une personne,

Si toi aussi t'en a marre des profs qui te donne les devoirs quand ça sonne,

Si toi aussi tu pousse la porte quand y a marqué "tirez",

Si toi aussi quand tu fais les soldes tu veux toujours l'article non soldé,

Si toi aussi t'as trop envie de rigoler quand tu te fais gronder,

Si toi aussi quand tu te cognes le pied t'engueule le mur,

Si toi aussi il t'arrive de te marrer tout(e) seul(e) devant ton ordi,

Si toi aussi ça t'énerve que quand tu dis "bonjour" on te réponde "bonsoir" ,

Si toi non plus tu ne sais jamais quel jour on est pendant les vacances,

Si toi aussi tu penses que Dora l'exploratrice nous prend pour des cons et qu'au lieu de nous faire chier avec sa carte elle pourrait prendre comme tout le monde un GPS,

Si toi non plus t'as jamais assez de fringues dans ton placard,

Si toi aussi t'as envie de frapper ta télé quand elle te passe des pubs de gamins,

Si toi aussi tu ne peux pas vivre sans tes amies ♥.♥

Si toi aussi tu est complètement ⒻⓄⓁⓁⒺ et tu l'assumes

Si toi aussi tu aimes la musique ♫♪

Si toi aussi tu aimes les choses simples

Si toi aussi tu adores lire ;)

Si toi aussi tu aimes rire et t'amuser ^'D

Si toi aussi quand quelqu'un sort de ta chambre tu cries "la pooooooooorte !!!!".

Si toi aussi tu penses que faire son lit ne sert à rien vu qu'on le défait le soir.

Si toi aussi tu as toujours hâte d'être en vacances =D.

Si toi aussi étant petit(e) tu disais pestacle, aréoport ou crocrodiles.

Si toi aussi tu as de la chance de connaître des personnes magnifiques.

Si toi aussi en maths tu préférais l'époque des 1+1=2.

Si toi aussi tu mors le bâton de ta sucette quand elle est finie.

Si toi aussi, t'as déjà monté une marche qui n'existait pas.

Si toi aussi à la rentrée des grandes vacances, tu ne sais plus écrire !!

Si toi aussi tu veux des escalators dans ton école ! :O.

Si toi aussi tu détestes les portes style "saloon" qui te reviennent toujours dans la tronche.

Si toi aussi quand tu te cognes, même si tu n'as pas mal, tu ne peux pas t’empêcher de crier « aïe !!! »

Si toi aussi tu te mets à rire en repensant à un souvenir et que le gens se demandent si t'es pas folle,

Si toi aussi, en vacances, tu fais ton lit à moitié parce tu as la flemme de passer de l'autre côté.

Si toi aussi tu perds 10 ans d'âge mental quand tu vois qu'il y a de la neige partout.

Si toi aussi tu souris en regardant cette liste parce que c'est tout a fait toi,copie/colle dans ton qui-suis-je pour un maximum de sourires!!


╔══╗♫ ♪
║██║♪ Met ça sur ton QSJ
║ (o)║ Si la musique fait aussi partie de ta vie
╚══╝

A propos des livres

Extraits de livres, citations d'auteurs ♥♥♥

~ ♥ "Make Down The Walls" ♥ ~ Lauren Oliver ~ ♥

"- Tu sembles en savoir long à mon sujet, remarquais-je, formulant la litote de l'année, plus que tu ne le devrais, d'ailleurs. Et tu réussis toujours à me mettre mal à l'aise.
- Tu me facilites la tâche.
Une colère fulgurante s'empara de moi.
- Tu admets donc le faire exprès?
- Quoi?
- ça, me provoquer.
- Redis "provoquer". Ca rend tes lèvres tellement... provocantes. " ~ Patch et Nora, Hush Hush - Becca Fitzpatrick ~

" Je manquai de m'étouffer. Encore une fois par accident.
- Tu ne me proposes quand même pas de sortir avec toi ?
- Tu prends de l'assurance, mon ange. Ca me plaît.
- Je me fiche de ce qui te plaît ou non. Pas question de sortir avec toi. Pas comme ça. Pas seuls tous les deux.
Malgrè moi, j'imaginais avec un frisson de plaisir le déroulement d'une soirée seule avec Patch. Mais il n'était peut-être pas sincère. D'ailleurs il guettait ma réaction, même si j'ignorais pourquoi.
- Attends un peu, tu m'as appelé "mon ange " ?
- Et alors ?
- Ca ne me plaît pas.
- Tant pis, répliqua-t-il avec un large sourire. Ca sera mon ange." ~ Patch et Nora, Hush Hush - Becca Fitzpatrick ~

"- C'est complètement dingue, chuchotai-je à Patch.
- Mais je suis dingue, répondit-il, sur le point d'éclater de rire. De toi, évidemment." ~ Patch et Nora, Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~

"- Comment s'est passée ta soirée ? La séance de devoirs s'est avérée trop violente ?
- Tu t'imagines que j'ai passé la nuit sur mes cahiers ?
- Sur qui as-tu passé la nuit alors ?" ~ Patch et Nora, Hush Hush - Becca Fitzpatrick-

"- Tu veux dire que tu as refusé d'être humain pour moi?
Il souleva ma main bandée. Sous plusieurs épaisseurs de gaze, le poing qui avait frappé Jules me faisait affreusement mal. Il effleura chacun de mes doigts du bout de ses lèvres, sans me quitter des yeux.
- A quoi me servirait d’être humain, sans toi?" ~ Patch et Nora, Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~~

"- Est-ce qu'il t'arrive de prendre quelque chose au sérieux?
- Certaines choses, dit-il en tapotant sa lèvre.
- Quoi, par exemple?
- Toi. " ~ Patch et Nora, Hush Hush - Becca Fitzpatrick-

"- Arrêtons de jouer, Nora. Tu m'as dans la peau, dit-il avec un regard subitement profond. Et je t'ai dans la peau.
Il se pencha vers moi et posa ses lèvres sur les miennes."
~ Patch et Nora, Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~

"- Alors, Patch. Admettons que tu trouve à une soirée. [...] Tu as repéré un fille: jolie intelligente et vulnérable. Comment t'y prends-tu pour lui faire comprendre ton intérêt ?
- Je la distingue. Je vais lui parler.
- Bien. Et maintenant la grande question: comment savoir si elle marche, ou si elle préfère que tu passes ton chemin?
- Je l'observe, répondit Patch. Je divine ses pensées et ses réactions. Comme elle ne me donnera pas de réponse directe, je dois être attentif. Positionne-t-elle son corps face au mien ? Soutient-elle mon regard avant de détourner les yeux ? Se mort-elle les lèvres, tripote-t-elle ses cheveux - comme Nora par exemple ?
Les rire résonnèrent dans la classe et je laissais retomber mes mains sur mes cuisses.
- Elle marche, conclut Patch, en heurtant une nouvelle fois ma jambe." ~ Patch et Nora, Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~

"Je heurtais alors quelqu'un .
- Désolée, balbutiai-je, tâchant de retrouver l'équilibre.
Patch baissa la tête, jovial .
- Difficile de me résister .
Je clignais des yeux .
- Fiche-moi la paix, lançais-je en le contournant.
- Que se passe-t-il ? Tu m'as l'air nauséeuse, fit-il en me rattrapant par le bras .
- C'est tout l'effet que tu me fais.
Il éclata de rire et j'eus soudain une furieuse envie de lui flanquer un coup de pied dans le tibia.
-Tu ferais mieux de boire quelque chose.
Il m'entraînait à présent vers le chariot d'un vendeur ambulant .
- Tu veux me rendre service ? Laisse-moi tranquille une bonne fois pour toutes, m'exclamais-je en tentant de me débattre .
Il écarta une de mes mèches.
- Tes cheveux... je préfère quant tu les lâches, quand ils sont plus fous. C'est un côté de ta personnalité que tu devrais montrer plus souvent." ~~ Patch et Nora, Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick-

"- Les paris se montent à combien ?
Son sourire s'élargit et, cette fois, j'étais certaine qu'il se moquait de moi.
- On ne joue pas d'argent.
- Dommage, dis-je en posant mon sac sur le bord de la table. J'étais prête à parier tout ce que j'ai contre toi.
Je brandis la feuille que j'avais commencé à remplir dans la cuisine et repris :
- Quelques petites questions, et je m'en vais.
- "Crétin", lut Patch en s'appuyant sur sa queue de billard, "cancer du poumon", c'est prémonitoire, peut-être ?
Je m'éventais avec ma feuille.
- J'imagine que tu contribues à la puanteur ambiante ? Alors, combien de cigares ce soir ? Deux ? Trois ?
- Je ne fume pas.
Il avait l'air sincère, mais je ne le croyais pas.
- Mmmh hmm, marmonnai-je en posant ma feuille sur le tapis, entre deux boules. Je cognai accidentellement l'une d'elles en écrivant "cigares confirmés" sur la troisième ligne.
- Tu chamboules la partie, remarqua Patch sans cesser de sourire.
Croisant son regard, je ne pus m'empêcher de l'imiter - brièvement.
- En ta défaveur, j'espère. Ton plus grand rêve.
J'étais particulièrement fière de cette question. Elle demandait réflexion, et le déstabiliserait.
- T'embrasser.
- Ce n'est pas drôle, répliquai-je en soutenant son regard, heureuse de ne pas bafouiller.
- Non, mais ça t'a fait rougir." ~~ Patch et Nora, Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~

"- Qu'est ce que tu regardes comme ça? lui lançais-je rageusement.
Il se pencha en avant, prêt à se lever.
- Tu n'es pas du tout comme je l'imaginais.
- Je te retourne le compliment, répliqua-je. Tu es pire." ~ Patch et Nora, Hush Hush - Becca Fitzpatrick ~

" Patch se mit à rire. Jaune.
- Et tu t'imagines que j'ai frappé Marcie à coups de lampe de poche ? " ~~ Patch à Nora,Hush Hush - Becca Fitzpatrick ~

"- Et en plus ,tu sens bon ,reprit Patch.
- Ca s'appelle «prendre une douche» ,répliquai-je sans tourner la tête.
Comme il ne répondait pas , je lui jetai un regard en coin.
- Tu sais : savon, shampooing ,eau chaude.
- Toute nue.Oui,je connais le principe ." ~ Patch et Nora,Hush Hush - Becca Fitzpatrick ~

"- L'Archange, murmurai-je en jetant un regard en arrière tandis que le train reprenait son ascension.
- Cela vient du grec et signifie "les anges plus puissants".
Sa voix trahissait une certaine suffisance.
- Plus ils sont hauts, plus dure est la chute.
J'ouvris la bouche, prête à lui expliquer que j'étais persuadée d'avoir glissé hors de ce wagon avant de me retrouver harnachée sur mon siège, comme mue par une force occulte. Mais je répondis simplement:
- Je crois que je préfère les anges gardiens.
Patch ricana. [...] "
~ Patch et Nora,Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~

"- La cuisine ne s'apprend pas. C'est inné. Soit on a le truc, soit on ne l'a pas. C'est une alchimie. Tu penses être prête pour l'alchimie, Nora ? " ~ Patch à Nora,Hush Hush - Becca Fitzpatrick-

"La cloche retentit. Il se leva d'un bond et se dirigea vers la porte.
- Hé, lui criai-je
Il ne se retourna pas.
- Patch! Je n'ai rien noté sur toi!
Il fit demi-tour et s'approcha. Avant que j'aie pu réagir, il avait saisi ma main et inscrivit quelque chose sur ma paume.
J'observai la suite de chiffres tracée à l'encre rouge sur ma peau, et serrai le poing. J'aurais voulu lui dire qu'il pouvait toujours se brosser, que je ne l'appellerais pas, qu'il avait accaparé le temps imparti. J'aurais voulu lui répondre tout un tas de choses, mais je restais là comme une idiote incapable d'ouvrir la bouche.
- Je suis prise ce soir, finis-je par lâcher.
- Moi aussi, répliqua-t-il avec un grand sourire avant de disparaître.
Clouée sur place, j'essayais de comprendre ce qui venait de ce produire. Avait-il fait exprès de me poser des questions jusqu'à la fin de l'heure? Pour que je n'aie rien à rendre au Coach? Pensait-il s'en sortir avec un sourire béat? Oh oui, me dis-je. C'est bien ce qu'il croyait.
- Je ne t'appellerai pas, lui lançais-je, ni aujourd'hui, ni... jamais!" ~ Patch et Nora, Hush Hush - Becca Fitzpatrick ~

"- Puisqu'on en parle, j'aurais besoin d'une jeune femme en bonne santé pour un sacrifice humain. J'avais l'intention de gagner sa confiance d'abord, mais si tu es prête..." ~~ Patch à Nora,Hush Hush tome 1 - Becca Fitzpatrick ~

"- Tu ne crains rien avec moi,me souffla Patch en caressant le bras. [...]
Après un instant de silence, je repris :
- Ce qui nous mène où ?
- Ensemble, dit-il en croisant les doigts avec un regard interrogatif.
- On se dispute souvent.
- Mais on se réconcilie souvent.
Saisissant ma main, il déposa la bague offerte par mon père au creux de ma paume. Il embrassa mes doigts en la refermant.
- J'avais l'intention de te la rendre plus tôt, mais elle n'était pas terminé.
J'examinai la bague. A l'intérieur je reconnus le cœur gravé, mais de part et d'autre du symbole, deux noms avaient été ajoutés. NORA et JEV."
~~ Patch et Nora, Les Anges déchus Tome 2, Crescendo - Becca Fitzpatrick ~~

"- Cinq billets que tu n'arrives pas à le refaire, lançai-je en le rejoignant.
Patch se retourna et sourit.
- Ca n'est pas ton argent que je veux, mon ange.
- Dites, les enfants, restons corrects, s'il vous plaît, intervint Rixon.
- Tu fais tomber les trois dernières quilles ? dis-je d'un air de défi.
- Qu'est-ce qu'on met en jeu ?
- Vous pourriez attendre d'être seuls ? gémit Rixon.
Avec un sourire amusé, Patch se cambra, la balle serrée contre sa poitrine. Il relâcha son épaule droite et envoya le projectile aussi fort qu'il le put. Avec un craquement sourd, les trois quilles volèrent dans les airs.
- Ca sent les ennuis, ma jolie ! me cria Rixon par-dessus les exclamations des badauds qui félicitaient Patch." ~ Patch et Nora, Crescendo - Becca Fitzpatrick ~

"– Ne m'abandonne jamais", dis-je à Patch, crochetant un doigt à son col et le tirant vers moi.
"– Tu es mienne, mon ange", murmura t-il en soufflant ces mots sur ma mâchoire tandis que j'arquais davantage le cou, l'invitant à m'embrasser dans les moindres recoins. "Tu m'as pour l'éternité."
~~ Patch & Nora - Crescendo - Becca Fitzpatrick ~


" Je réprimai l'envie de le repousser vers la porte. Ses mots résonnaient dans ma tête. Rebellé ? Les archanges viendraient immédiatement le chercher chez moi ! Se montrait-il délibérément imprudent ?
- Tu es devenu fou ?
- Fou de toi, oui.
- Patch !
- Ne t'en fait pas, nous avons un peu de temps.
- Comment peux-tu en être certain ?
Il recula de quelques pas, une main sur la poitrine.
- Vraiment, Nora, ton manque de confiance en moi me blesse." ~ Patch et Nora,Crescendo - Becca Fitzpatrick~~

"- Je t’aime, souffla-t-il dans mes cheveux. Je ne me rappelle pas avoir été plus hereux qu’aujourd’hui.
- Comme c’est touchant.
Une forte voix s’éleva du racoin l eplus sombre de l’abri, près du mur.
- Emparez-vous de l’ange." ~ Patch et Nora, Crescendo - Becca Fitzpatrick ~

"Pas de problème, pensai-je. Tout va bien. Marcie avait sans doute vérouillé le battant de l'intérieur. Il me suffisait de rester plantée là pendant environ cinq heures, le temps que la soirée se termine, avant que Vee ne vienne me secourir avec une échelle.
Des bruits de pas résonnèrent devant l'entrée et je me penchai, priant pour trouver Vee sous le portique.
Horrifiée, j'aperçus Patch qui s'approchait du 4 x 4. Dos à moi, il composa un numéro sur son portable avant de le coller à son oreille. Moins de deux secondes plus tard, mon téléphone se mit à sonner dans ma poche. Avant que j'aie pu le lancer dans les buissons, Patch se retourna.
Il leva lentement les yeux et, lorsque son regard se posa sur moi, je regrettai que Boomer ne m'ait pas dévorée toute crue.
- C'est drôle, on parle toujours de voyeurs, jamais de voyeuses.
Même dans la pénombre, je devinai qu'il souriait.
- Arrête de rire, répliquai-je, les joues cramoisies. Descends moi de là.
- Saute.
- Hein ?
- Je te rattrape.
- Tu es dingue ou quoi ? Grimpe à l'étage et ouvre-moi la fenêtre. Ou va chercher une échelle.
- Je n'ai pas besoin d'échelle. Saute. Je ne te lâcherai pas.
- Tu parles.
- Tu veux mon aide, oui ou non ?
- Tu appelle ça de l'aide ? sifflai-je, excédée.
Il fit tourner ses clés autour de son doigt et feignit de s'éloigner.
- Espèce de pauvre type ! Reviens ici !
- Pauvre type ? Ca n'est pas moi qui espionne aux fenêtres des gens.
- Je n'espionnai personne, répondis-je. Je... Je...
Trouve quelque chose, Nora !
Le regard de Patch se promena vers la fenêtre et, soudain, son visage s'éclaira. Il rejeta la tête en arrière en éclatant de rire.
- Tu fouillais dans la chambre de Marcie !" ~ Patch et Nora, les anges déchus, tome 2, Crescendo - Becca Fitzpatrick ~

"- S'il s'agissait d'une question, la réponse est non. Je ne rédigerais pas tes dissertations à ta place.
- C'est ce que tu penses, mais attends un peu que je sorte le grand jeu.
J'éclatai de rire et son sourire s'élargit.
- Quoi ? Tu ne me crois pas ?
- J'ai du mal à imaginer que tu puisses faire preuve de "charme".
- Aucune fille n'y résiste. Je t'assure. Ca les rend dingues. Et voilà le secret : je suis bourré ving-quatre heures sur ving-quatre, je ne suis pas capable de garder un job, j'ai un niveau pitoyable en maths et je passe mes journées devant ma console de jeux avant de m'écrouler sur mon lit.
Je rejetai la tête en arrière, prise d'un fou rire. [...]
- Arrête de baver, dit-il en refermant ma mâchoire du bout du doigt. Ca va me monter à la tête." ~ Scott et Nora, les anges déchus, tome 2, Crescendo - Becca Fitzpatrick ~

"-[...] Ta mère cherche manifestement à te caser avec Scotty-pipi-au-lit. Bon appétit.
- Mais non, voyons. Elle sait très bien qui je suis avec Patch.
- Mais ça ne veut pas dire qu'elle approuve. Ta mère s'est lancée dans une quête épique pour changer le Nora+Patch en Nora+Scotty-pipi-au-lit. Et imagine : il a peut-être appris à faire autre chose au lit. Tu y as pensé ?" ~ Nora et Vee, Les anges déchus, tome 2, Crescendo - Becca Fitzpatrick-

" Elle ôta la casquette, secoua sa crinière blonde et pressa le tissu contre son nez.
- Hmmm, minauda-t-elle. Est-ce qu'il ne sent pas divinement bon ?
- Hé, Nora, intervint Vee. Tu ne m'avais pas dit que Patch avait des poux, la semaine dernière ?
- Qu'est-ce que c'est, à ton avis ? poursuivit Marcie. Un parfum d'herbe fraîchement coupée ? Une épice exotique ? Ou peut-être... de la menthe ?
Je reposai violemment mon verre, éclaboussant le bar.
- Quelle conscience écologique, Marcie, renchérit Vee. Tu recycle les déchets de Nora.
- Un type sexy, ça se recycle sans problème. Les grosses vaches, beaucoup moins.
- Tu vas voir la vache, s'emporta Vee en prenant mon Coca pour le lui jeter au visage.
Mais au même moment, quelqu'un la bouscula et elle nous arrosa toutes les trois.
- Regarde ce que tu as fait ! cria Marcie qui renversa son tabouret. Une robe à deux cent dollars !
- Elle a perdu de sa valeur, on dirait. D'ailleurs, de quoi tu te plains ? Tu l'as probablement volée.
- Et alors ?
- Tu respires la pauvre fille, Marcie. Et rien n'est plus minable que le vol.
- Rien n'est plus gras qu'un double menton, répliqua Marcie.
- Tu es morte. Tu m'entends ? Morte, cracha Vee en la fusillant du regard.
Marcie se tourna vers moi.
- Au fait, Nora, autant que tu le saches : Patch m'a dit qu'il t'avait laissée tomber parce que tu n'étais pas assez provocante à son goût.
Vee lui donna un coup de sac à main.
- Hé ! cria Marcie en se frottant le crâne.
Pour toute réponse, Vee la frappa de nouveau. Sonnée, Marcie trébucha, mais se rétablit aussitôt.
- Espèce de petite...
- Ca suffit, intervins-je en écartant les bras pour les séparer.
Nous avions attiré l'attention et un attroupement s'était formé, enthousiasmé par la perspective d'un crêpage de chignons. Je me fichais pas mal de Marcie, mais pas de Vee. Si une bagarre se déclenchait avec Basso dans le coin, tout cela risquait fort de finir au poste. Ses parents n'apprécieraient pas qu'elle fasse le mur et encore moins qu'elle passe la nuit en prison.
- Allez, on se calme, repris-je. Vee, va chercher la voiture, on se retrouve dehors.
- Elle m'a traité de grosse vache et je vais la tuer. Toi-même, tu étais tentée, répliqua Vee, le souffle court.
- Et comment tu comptes me tuer ? ironisa Marcie. Tu vas t'asseoir sur moi, c'est ça ?
Et là, tout tourna à la catastrophe. Vee saisit le deuxième verre de Coca sur le bar et leva le bras pour viser Marcie. Celle-ci fit mine de détaler, mais se prit les pieds dans le tabouret renverséne et s'étala de tout son long. Je me tournai vers Vee, espérant calmer le jeu, mais un violent coup de pied derrière le genou me fit tomber à mon tour. Avant que j'ai pu comprendre ce qui m'arrivait, Marcie s'était jetée sur moi.
- Et ça, c'est pour m'avoir piqué Tod Bérot, cracha-t-elle avant de m'envoyer un coup de poing dans l'oeil.
Je poussai un cri et pressai ma paume contre ma paupière.
- Tod Bérot ? m'écriai-je. Mais enfin de quoi tu parles ? C'était en Cm2 !
- Et voilà pour avoir publié une photo de moi sur le site du lycée avec un énorme bouton sur la figure.
- Ca n'était pas moi !
Bon, j'avais peut-être eu mon mot à dire sur le choix de la photo, mais je n'avais pas été la seule. Et d'ailleurs, comment Marcie pouvait-elle encore m'en vouloir un an après !
- Et ça, c'est pour ta traînée de... ! hurla-t-elle.
- Tu es folle !
Cette fois, je parai le coup et réussis à atteindre un tabouret que je renversai sur elle. Elle le repoussa et, avant que j'aie pu me redresser, saisit le verre d'un badaud et me jeta le contenu à la tête.
- Oeil pour oeil... siffla-t-elle.
J'essuyai mon visage ruisselant de Coca. Ma paupière me lançait et je sentais le bleu s'étendre sous mon oeil, certaine qu'il laisserait une trace violacée. Le soda collait à mes cheveux, ma plus belle blouse était en lambeaux et je me sentais démoralisée, vaincue, rejetée... Patch avait choisie Marcie et elle me le faisait bien sentir.
Si mes sentiments ne pouvaient excuser mon geste, ils l'expliquaient en partie. Je ne savais pas me battre, mais instinctivement, mon poing se serra et je visai sa mâchoire. Elle resta quelques secondes immobile, hébétée. Je la vis ensuite reculer, les doigts pressés sur sa joue, bouche bée. Enhardie par mon petit succès, je me jetai sur elle, mais quelqu'un m'agrippa sous les bras et me remit debout.
- Va t'en d'ici tout de suite, souffla Patch à mon oreille en m'entraînant vers la sortie.
- Je vais la tuer, dis-je en me débattant pour le contourner.
La foule nous entourait en scandant :
- Du sang ! Du sang !
Patch les écarta et me poussa vers les portes. Par-dessus son épaule, j'aperçus Marcie, le sourire satisfait, les sourcils levés, qui me tendait le majeur. Le message était clair : elle m'attendait au tournant." - Crescendo - Becca Fitzpatrick

"- Ne sois pas ridicule ! coupa-t-elle. Scott et toi êtes de vieux amis. Tu l'as connu bien avant Patch.
- Attends, dis-je, la mémoire soudain plus claire, c'est lui qui essayaut de me faire avaler des cloportes !
- Et toi, tu ne l'as jamais forcé à jouer aux Barbie, peut-être ?
- Il y a une légère différence." - Nora et Vee, Les anges déchus, tome 2, Crescendo - Becca Fitzpatrick-

"- Ma mère ne va pas tarder, dis-je. Nous ferions mieux d'aller chez toi.
Patch passa une main le long de sa mâchoire ombrée d'une barbe naissante.
- Je n'ai pas l'habitude d'amener des gens là-bas.
Cette réponse commençait à me fatiguer.
- C'est un secret d'Etat, c'est ça ? répliquais-je, luttant pour réprimer mon agacement. Ou alors, une fois que j'y serai, je ne pourrais plus jamais ressortir ?
Patch me dévisagea quelques instants puis plongea la main dans sa poche. Il enleva une clé de son trousseau et la glissa dans la poche de mon pyjama.
- Une fois que tu y seras, il faudra revenir." - Patch et Nora, les anges déchus, tome 2, Crescendo - Becca Fitzpatrick-

"Il y a une seule chose dont je suis certain." Il se tourna, ses yeux noir intense. "Que je ferai n'importe quoi pour toi, même si cela veut dire tourner le dos à mes instincts ou ma nature profonde. Je donnerai tout ce que je possède, jusqu'à mon âme, pour toi. Si ça ce n'est pas de l'amour, c'est ce que j'ai de mieux." - Patch - Les anges déchus, tome 3 , Silence - Becca Fitzpatrick

"- D’accord. Tourne-toi, que je puisse m’habiller.
Pas question de le laisser apercevoir le débardeur et le caleçon qui me tenaient lieu de pyjama.
- Eh, tu parles à un mec, répondit Scott, l’air amusé. Autant demander à un gamin de ne pas regarder un stand de bonbons.
Au secours ! - Nora et Scott, Les Anges déchus, Tome 3 , Silence - Becca Fitzpatrick -

"- Tu peux m’aider ? demandai-je en désignant la fermeture Éclair.
Patch me dévorait du regard, les yeux soudain plus noirs que d’habitude.
- Je vais avoir du mal à te laisser aux mains de Scott dans cette tenue. Petit avertissement : si à ton retour, la robe a le moindre accroc, je l’étripe.
- Je transmettrai le message.
- Si tu me révélais sa cachette, je pourrais le lui donner moi-même.
- Quelque chose me dit que les arguments seraient plus… percutants, remarquai-je en luttant pour ne pas rire.
- Disons simplement qu’ils ne laisseraient pas de place au doute.
Patch m’attira par le poignet pour m’embrasser, mais quelque chose n’allait pas. Le contour de son visage devenait flou et disparaissait. Lorsque ses lèvres touchèrent les miennes, je les sentis à peine.
Pire, j’eus l’impression d’être arrachée à lui comme un morceau de Scotch qu’on aurait décollé d’une vitre.
Patch parut remarquer la même chose et jura dans sa barbe.
- Que se passe-t-il ? demandai-je
- Encore lui ! gronda-t-il.
- Scott ? "
-Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick-

"- Tu rigoles, mais tu ne m’as pas vu en smoking. Ou peut-être que les carrures d’athlète, les torses musclés et les abdos de rêve ne sont pas ton truc…
Je me mordis la lèvre pour étouffer un autre éclat de rire.
- Allez, arrête d’essayer de m’impressionner. On croirait une version inversée de La Belle et la Bête. On sait que tu es magnifique, Scott.
Il me serra affectueusement contre lui.
- Je ne te le redirai pas deux fois, Grey, alors écoute-moi : tu es une jolie fille. Sur une échelle d’un à dix, tu es définitivement au-dessus de la moyenne.
- Merci, Scott. Vraiment.
- Tu n’es pas le genre de filles après qui j’aurais couru à Portland, mais je ne suis plus le même type non plus. Tu es quelqu’un d’un peu trop bien et, soyons honnêtes, d’un peu trop brillant pour moi.
- Mais tu es un garçon plein de ressources, Scott.
- Arrête de m’interrompre, tu me perturbes.
- Tu avais mémorisé ce petit discours ?
- J’ai un peu trop de temps libre, répliqua-t-il avec un sourire en coin. Enfin, comme je le disais… Mince! Qu’est-ce que je disais déjà ?
- Que j’étais plus jolie que la moitié des filles de mon lycée.
- C’était une façon de parler. Si tu veux être plus précise, eh bien, tu es plus jolie que quatre-vingtdix pour cent d’entre elles. À quelque chose près.
- J’en reste sans voix ! m’exclamai-je d’un air moqueur.
Scott s’agenouilla devant moi et me saisit la main d’un geste théâtral.
- Oui, Nora ! Oui, je t’accompagnerai au bal de promo.
- Tu ne doutes vraiment de rien, rétorquai-je en pouffant. Je ne t’ai rien demandé.
- Tu vois ? Trop intelligente. Mais enfin, quel est le problème ? Tu as besoin d’un cavalier et, même si je ne suis pas le candidat idéal, je ferai l’affaire." - Nora et Scott, Les anges déchus, tome 3 , Silence - Becca Fitzpatrick

"- Est-ce que tu as aperçu des chauves-souris ?
- On craint les chauves-souris, Grey ?
Je m’assis lourdement près de lui.
- Cesse de m’appeler Grey ! Ça sonne comme un nom de garçon. Comme Dorian Gray.
- Dorian qui ?
- Laisse tomber, dis-je avec un soupir. Trouve autre chose. « Nora » m’irait très bien, tu sais.
- Pas de problèmes, Boule de gomme.
- Finalement, je crois que je préfère Grey" - Nora et Scott, Les Anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick

"- Tu ne peux pas rester ici, dit-il durement. Tu ne dois pas chercher à me revoir. Reprends ta vie et vis-la du mieux que tu pourras. Pas pour moi, ajouta-t-il, sentant ma répartie venir, mais pour toi. J’ai fait tout mon possible pour l’éloigner de toi et j’ai l’intention de continuer, mais tu dois m’y aider.
- T’y aider comme tu m’as aidée ? répliquai-je. C’est maintenant que j’ai besoin de toi, Patch ! Je suis perdue et terrifiée. Savais-tu que je ne me souviens de rien ? Évidemment que tu le sais, poursuivis-je amèrement. Et c’est pour ça que tu n’as pas cherché à me retrouver. Mon amnésie t’offrait une porte de sortie. Je n’aurais jamais cru que tu te défilerais aussi lâchement. Eh bien je ne t’ai pas oublié, Patch. Je te vois partout, dans chaque petite chose. Ces visions de noir, de la même couleur que tes yeux, tes cheveux. Je sens encore tes doigts sur moi, je n’ai pas oublié la façon dont tu me serrais dans tes bras… " - Nora et Patch, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick

"- J’aurais dû me douter que tu me gardais sous le coude pour obtenir des réponses.
-Ça et les baisers. On t’a déjà dit que tu embrassais divinement bien ?
- La seule opinion qui m’importe, c’est la tienne, s’amusa-t-il en relevant mon menton pour me regarder dans les yeux. Nous n’avons pas besoin de rentrer chez moi, mon ange. Je peux te ramener chez toi, si tu veux. Ou si tu préfères, nous pouvons rester chacun de notre côté de la chambre en traçant une ligne infranchissable au milieu. Ça ne m’emballe pas, mais je le ferai." - Nora et Patch, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick

" Il raccrocha en se grattant la nuque et poussa un soupir hésitant. Ou peut-être résigné. Profitant de ce moment de flottement, je me glissai derrière lui et envoyai férocement la pelle dans son dos. Le choc fut bien plus puissant que je ne l’aurais cru. Dans le mille.
Le déchu chancela et plia le genou. Je fis une seconde tentative, plus décidée, cette fois. Puis une troisième, une quatrième et encore une cinquième. Sachant que je ne pouvais le tuer, je lui assenai un dernier coup à la tête pour faire bonne mesure.
Flageolant, il perdit l’équilibre et s’effondra sur le sol. Du bout de ma chaussure, je m’assurai qu’il était bel et bien sonné.
L’écho de pas pressés résonna derrière moi et je me retournai, agrippant fermement le manche.
Patch sortit de l’ombre, essoufflé par sa course. Il regarda le déchu, puis moi.
- Je… je l’ai eu, balbutiai-je, encore ébahie d’être parvenue si facilement à mes fins.
Doucement, Patch me prit la pelle des mains et la déposa sur le côté, un léger sourire au coin des lèvres.
- Mon ange, ce type n’est pas un déchu.
- Quoi ? m’exclamai-je en clignant des yeux.
Il s’agenouilla près de ma victime, dont il déchira la chemise. Je scrutai son dos, lisse et musclé, qui ne portait pas la moindre cicatrice.
- J’en étais pourtant certaine, bredouillai-je. J’étais persuadée que c’était lui ! J’ai reconnu son tatouage.
Patch leva les yeux vers moi.
- C’est un néphil.
Un néphil ? J’avais mis un néphil K.O. ?" - Nora & Patch, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick

"- Primo, cesse d’hypnotiser mon amie. Secundo, qu’est-ce que tu fiches ici ? Tertio, tu es nettement plus jolie que Patch l’avait dit.
J’aurais sans doute pu me dispenser de cette dernière remarque, mais maintenant que nous étions seul à seul, je n’étais pas d’humeur à tourner autour du pot. Autant être directe.
- Et toi, répliqua-t-elle avec un sourire condescendant, tu es nettement plus quelconque que dans mon souvenir.
Je regrettai soudain de ne pas avoir passé quelque chose de plus habillé qu’un jean boyfriend, un tee-shirt et une casquette.
- Histoire d’être claire, tu ne l’intéresses plus, attaquai-je.
Dabria examina ses ongles avant de me jeter un regard sous ses longs cils.
- J’aimerais pouvoir en dire autant, répondit-elle sans dissimuler son amertume.
Qu’est-ce que je t’avais dit ? pensai-je à l’intention de Patch.
- Aimer sans retour, c’est moche, philosophai-je platement. " - Nora et Dabria, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick

"- Patch, c’est mon combat, pas le tien, répondis-je d’une voix calme.
Son regard brillait d’une lueur que je ne lui connaissais pas.
- Tu es à moi, mon ange, ne l’oublie jamais. Tes combats sont les miens. Et s’il t’était arrivé quelque chose, aujourd’hui ? J’ai suffisamment souffert en pensant que tu me hantais, lorsque tu avais disparu, je ne crois pas pouvoir affronter cette réalité." Nora et Patch, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick

"- A quoi ressemble-t-elle?
- Grande, plate, cheveux gras, poignées d’amour et mono-sourcil, énuméra-t-il, l’air moqueur. Rassurée ?
Traduction : elle était pulpeuse, splendide et possédait le Q.I. d’un ingénieur en aérospatiale." ~ Patch et Nora, Les anges déchus tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"- Mon ange, murmura-t-il en traversant la pièce pour prendre mon visage entre ses mains. Tu ne réalises pas ce que je serais prêt à faire pour te garder ici, avec moi." ~ Patch à Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"- Ça n'est pas terminé, dis-je. Après tout ce que nous avons vécu ensemble, tu n'as pas le droit de te débarrasser de moi comme ça. Tu ne t'en sortiras pas aussi facilement." ~ Nora à Patch, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~


"- Je t'aime, souffla t-il d'une voix claire et affectueuse. Avec toi, je souhaite redevenir celui que j'étais . Quand tu es dans mes bras , j'ai l'impression que nous avons une chance, aussi minime soit-elle, d'y arriver ensemble. Je suis à toi, si tu veux de moi." ~ Patch à Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~


"- Hank est au garage. Et je sais à quelle heure tu rentres du lycée. Ne t’offusque pas, mais il m’arrive de te surveiller de temps à autre. Je devais saisir le moment idéal pour te contacter. Au fait, ta vie sociale fait pitié.
- La tienne fait rêver, peut-être ?" ~ Patch et Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"- Pourquoi ? Que devient le reste des ailes ?
- Elles se détériorent très vite durant la chute. Dégringoler du paradis n’est pas exactement un parcours de santé.
- Et toi ? Tu en as gardé quelques-unes au chaud ?
- On cherche à se débarrasser de moi ? demanda-t-il en arquant un sourcil.
Malgré la gravité du sujet, je souris.
- Je préfère avoir quelques options en réserve.
- Désolé de te décevoir, mais pas de plume. Je suis tombé sur Terre complètement nu.
- Mmmh, répondis-je d’un air détaché.
Ce seul petit mot avait suffi à me faire rougir. Mieux valait éviter d’avoir l’imagination trop fertile alors que je me trouvais dans sa chambre ultra-secrète et ultra-chic.
- Ça me plaît assez de te voir dans mon lit, observa Patch. Je dors peu. Je me ferais volontiers à l’idée.
- Tu m’offres un toit ?
- Le double de la clé est déjà dans ta poche.
En tâtonnant mon jean, je sentis un petit objet rigide sous le tissu. " ~ Patch et Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"- Qu’est-ce que tu viens de dire ? demanda-t-il d’une voix menaçante.
- Je t’ai traité de sale égoïste et je maintiens." ~ Patch et Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"- Tu es à moi, mon ange. Et rien ni personne n’y changera rien. Tu as raison : ce n’est pas terminé. Ce n’est que le début et ce qui se prépare ne sera pas facile, poursuivit-il avec un soupir las. Tu ne te rappelleras pas cette rencontre et tu ne reviendras pas. J’ignore comment tu m’as retrouvé, mais je dois m’assurer que tu ne recommenceras pas. Je vais effacer ce rêve de ta mémoire. Pour ta propre sécurité, tu ne dois pas me revoir." ~ Patch à Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"Sa lèvre effleura mon oreille.
- A quoi tu penses?
Je fermai brièvement les paupières et m'imprégnai de l'atmosphère.
A cette tiédeur qui m'envahit. A l'impression que chaque millimètre de ma peau s'anime, vibre et s'emballe quand je suis près de toi.
Un sourire irrésistible se dessina sur ses lèvres.
-Hmmm.
Les joues en feu, je détournai le regard, cherchant à cacher mon embarras derrière de l'agacement
- Comment ça, "hmmm" ? Ça t'arrive d'employer des mots de plus de deux syllabes, ou ton vocabulaire est véritablement aussi limité ? Ça fait presque ... primaire.
- Primaire ? s'esclaffa-t-il.
- Tu es infernal !
- Moi Jev, Toi Nora.
_ Arrête ! grondai-je, manquant malgré moi d'éclater de rire.
- Puisqu'on reste au stade primaire, tu sens bon.
Il se rapprocha et j'eus brusquement conscience de sa taille, de sa poitrine qui se soulevait à intervalles réguliers, de la sensation brûlante de sa peau contre la mienne, comme une décharge électrique qui me procura un frisson de plaisir.
- Ça s'appelle prendre une douche, répondis-je du tac au tac, avant de m'interrompre.
Mes souvenir étaient en effervescence. Prise au dépourvu j'étais en proie à une étrange et puissante impression de déjà-vu.
- Tu sais : savon, shampoing, eau chaude, ajoutai-je distraitement.
- Toute nue. Oui, je connais le principe, souffla Jev, tandis qu'une expression indéfinissable traversait son regard.
A court d'arguments, je tentai d'alléger l'atmosphère par un éclat de rire.
- Est-ce que tu flirterais avec moi, par hasard?
- Qu'est-ce qui te fait dire ça?
- Je ne te connais pas suffisamment pour en être certaine, répondis-je d-une voix qui se voulait détachée.
- Alors il va falloir remédier à cela.
Doutant toujours de ses intentions, je m'éclaircis la gorge. Ce petit jeu pouvait continuer longtemps.
- Donc, pour mieux séduire les filles, tu les embarques dans des courses-poursuites?" ~ Patch et Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"Il se retourna, les yeux noirs, comme du velours.
— C’est que je ferais n’importe quoi pour toi, même si je devais renier mon instinct ou ma propre nature. Je donnerais tout ce que je possède, jusqu’à mon âme, pour toi. Et si ça, ce n’est pas de l’amour, je n’ai rien de mieux à t’offrir." ~ Patch à Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~

"- Patch ..
Je fermais les yeux, comme si mon cœur ne tenait plus que par un fil. Ses lèvres effleurèrent mon oreille, une pression a peine perceptible mais brûlante.
- Je t'aime, souffla-t-il d'une voix claire et affectueuse. Avec toi, je souhaite redevenir celui que j'étais. Quand tu es dans mes bras, j'ai l'impression que nous avons une chance, aussi minime soit-elle, d'y arriver ensemble. Je suis à toi, si tu veux de moi." ~ Patch et Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~


"- Nora, écoute-moi, intervint Patch en voyant ma réaction. La vérité, c’est que depuis que je te connais, j’ai changé. Radicalement. Mes désirs ne sont plus ce qu’ils étaient il y a cinq mois. Je voulais une apparence humaine, oui, c’est vrai. Aujourd’hui, ça n’a plus d’importance pour moi, poursuivit-il, déterminé. J’ai renoncé à un désir pour une nécessité. Parce que j’ai besoin de toi, mon ange. Plus que tu ne pourras jamais l’imaginer. À présent, tu es immortelle. Et moi aussi. C’est un bon début." ~ Path à Nora, Les anges déchus, tome 3, Silence - Becca Fitzpatrick ~


"— [...] Moi je ne pense qu’à une chose : me glisser dans mon lit !
— Les grands esprits se rencontrent.
— Ah ? Toi aussi ?
Il m’avait pourtant expliqué qu’il dormait peu.
— Non, je pense à te glisser dans mon lit."~ Nora et Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~~

Même extrait en VO:
- All I can think about is bed.
- We're sharing the same thought.
- You're thinking about bed too?
- I'm thinking about you in my bed.


"- Je n'aime pas te trouver dans la maison d'un autre homme mon ange." ~ Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"J'envoyai un SMS a patch.
- Devine ou je suis!
- Pas besoin de deviner. Tu as la puce, répondit-il.
Un second message arriva.
- Donne moi 20 min. Dans quelle pièce es-tu?
- Ta chambre.
- Alors 10 min " ~ Nora & Patch, les anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~


"Fais une dernière chose pour moi, reviens-moi saine et sauve, ce soir." ~ Patch, Hush hush tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"Patch me souleva de terre, m’arrachant un cri de surprise tandis qu’il m’emportait de l’autre
côté de l’église. Nous grimpâmes sur la moto et il démarra en trombe, filant le long des collines
verdoyantes en direction de l’auberge.
Une fois dans notre adorable petite chambre, je dénouai son nœud papillon.
— Tu sais que tu m’impressionnes, quand tu t’habilles ?
— Oh, mon ange, murmura-t-il en se penchant, laissant ses dents effleurer mon oreille. Attends que je me déshabille." ~ Nora et Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

" — Je t'aime.
— Des mots que je ne me lasserai jamais d'entendre.
— Jamais je n'aurais imaginé ma vie aussi parfaite, me dit-il en écartant une mèche de mon visage. Jamais je n'aurais pensé avoir tout ce que je désirais. Et tu es tout pour moi, mon ange." ~ Nora et Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"— Jolie costume, observa-t-il.
— Toi aussi. Je vois que tu t'es donné du mal.
Un petit sourire se dessina sur ses lèvres.
— Ça ne te plait pas? Je peux l'enlever si tu veux.
— Mmmh, c'est sans doute la proposition la plus tentante qu'on m'ait faite ce soir, répondis-je en me caressant le menton.
— Mes propositions ne se refusent pas, mon ange." - Nora et Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick

"— Patch, je ne veux plus te quitter. J'ai besoin de te sentir tout contre moi. J'ai besoin de toi. De toi, tout entier.
Je l'embrassai d'un baiser éperdu, audacieux. Mes lèvres s'écrasaient contre les siennes et je me perdis dans leur goût. Il resserra mon étreinte et serra mon corps contre le sien. mes mains caressèrent la courbes de ses épaules, de ses bras, de ses cuisses, dessinant le contour de ses muscles, bien réels, puissants, vivants. Sa bouche cherchait ma mienne avec un empressement renouvelé inassouvi
— Je veux me réveiller chaque jour auprès de toi, m'endormir a tes côtés, déclara-t-il sur un ton solennel. je veux prendre soin de toi, te chérir, t'aimer comme personne d'autre ne pourrait le faire. Rien ne sera trop beau pour toi. chaque baiser, chaque caresse, chacune de mes pensées t’appartiennent désormais. je te rendrais heureuse. Jour après jour, je te promet de te rendre heureuse." Nora à Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick

"Il pressa le bord tranchant de l'anneau contre sa paume et une infinie trace de pourpre apparut.
- Je te fais le serment, Nora Grey, en ce jour et pour l’éternité, de me donner a toi. Je t'appartiens. Mon amour, mon corps, mon âme sont désormais en ta possession et sous ta protection.
Il me tendit la bague, un simple gage pour une promesse solennelle.
- Patch...
- Si je ne respecte pas min engagement, que le regret et le désespoir me servent de châtiment.
Son regard croisa le mien, profond, empreint d'une sincérité absolue.
Mais je ne te trahirai pas, mon ange. Je ne te trahirai pas.
Je pris l'anneau dans l'intention de me tailler la paume, exactement comme il venait de le faire. Puis je me remémorais soudain le mystérieux conseil de Basso. Je fis rouler le métal jusqu’à mon poignet et appuyai le bord coupant sur la marque aussi fine qu'un trait de crayon que je portais depuis ma naissance : une preuve de mon ascendance néphile. Quelques gouttes écarlates tâchèrent ma peau. J'appliquai la blessure contre la sienne et une curieuse sensation de picotement se propagea la ou nos deux sangs se mêlaient.
- Patch, je te jure d'accepter ton amour et de le chérir en retour, je me donne a toi, corps et âme. Tout ce que je possède, je te l'offre. Je suis a toi, tout entière. Aime-moi. Protège-moi. Comble-moi. Je te promets d'en faire autant.
Il passa l'anneau a mon doigt mais se raidit, comme sous l'effet d'u,e décharge électrique.
- Ma main, murmura-t-il. Ma main...
Ébahi, il leva les yeux vers moi, en proie a une étrange confusion.
- J'ai des fourmillements dans les doigts.
- Tu le sens ... ? répétais-je sans oser y croire.
Je n'osais pas espérer, terrifiée a l’idée que la magie se dissipe, que l'illusion s’évanouisse, que son corps cesse de répondre au mien.
Mais non. Car c'était cela, le présent de Basso.
Patch, un ange déchu, éprouvait a présent des sensations. Il sentirait chacun de mes baisers, chacune de mes caresses. Et aussi ma chaleur, mes réactions a son contact.
Une exclamation rauque lui échappa, entre un rire et un soupir. Ses yeux s’illuminèrent, emerveillés.
Je peux te sentir." ~ Nora et Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~~

" - T'ai-je dit que la première fois que je t'ai vue, j'ai pensé que je n'avais jamais rien vu d'aussi beau et d'aussi envoûtant ,
- Pourquoi me dit tu cela? répliquai-je piteusement.
- Tu étais la et aussitôt j'ai eu envie d’être proche de toi. Je voulais que tu me laisses entrer dans ton monde. Je voulais te connaitre mieux que quiconque. Je te voulais tout entière. Et ce désir a bien failli me rendre fou.
Pacth s'interrompit, inspirant profondément, comme pour inhaler mon odeur.
- Et maintenant que je t'ai,la seule chose qui me terrifie serait de me retrouver a nouveau dans cette situation, de revenir a ce simple désir, sans espoir de ne jamais l'assouvir. Tu es a moi mon ange, jusqu'au moindre atome. Et rien ne pourra jamais changer ça." ~ Nora & Patch, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"- Si je dois tenir encore dix heures, je vais avoir besoin d'une sacrée motivation.
Il m'attrapa par le cou pour m'embrasser.
- Un baiser chaque fois que tu parviendras a me désarmer. Ca te va ?
Je me mordis les lèvres pour ne pas rire.
- C'est affreusement salace.
- Arrête, tu vas me donner des idées. Alors disons deux baisers. Des objections ?
Je feignis l'innocence.
- Absolument aucune." ~~ Nora & Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

« - Quand aurais-je la chance de voir ton déhancher ? A-t-il demandé. Nous ne sommes jamais allés au Sac du Diable ensemble.
– Tu n'as pas manqué grand chose. On m'a dit ce soir que je définissais le poisson-hors-de-l-'eau sur la piste de danse.
- Vee devrait être plus tolérante avec toi, murmura-t-il, en posant un baiser prés de mon oreille.
- Vee n'est pas le propriétaire de ces lignes. La palme revient à Dante Matterazzi, ais-je avouée distraitement, les baisers de Patch me berçant jusque dans un lien qui ne nécessitait pas de beaucoup de raisonnement ou de prévoyance.
- Dante ? Répéta Patch, quelque chose de déplaisant se glissant dans son ton.
Mince !
– Ais-je oubliée de mentionner le fait que Dante était là ? Demandais-je. Patch avait également rencontré Dante ce matin-même pour la première fois, et pour une réunion tendu, j'avais craint qu'ils ne s’entre-tuent. Inutile de dire, que ce ne fut pas le coup de foudre. Patch n'aimait pas Dante comme il s'agissait de mon conseiller de guerre, et Dante... bien, Dante détestait les anges déchus en général.
Les yeux de Patch s'étaient refroidie.
– Que voulait-il ?
- Ah, je me souviens maintenant que c'était ce dont je souhaitais te parler. Je fis craquer mes doigts. Dante essaie de me rendre adepte à la course de Néphilims. Je suis leur chef maintenant. Le problème, c'est qu'ils n'ont pas confiance en moi. Ils ne me connaissent pas. Et Dante a pour mission de changer cela.
- Dis-moi quelque chose que je ne sais pas.
- Dante pense que ce serait une bonne idée pour moi de, heu, sortir avec lui. Ne t'inquiète pas ! Précipitais-je. C'est uniquement pour la mascarade. Les Néphilims doivent croire que je me sens impliquée. Je dois faire taire les rumeurs qui disent que je sors avec un ange déchu. C'est pour faire bonne presse. Ils pourrait même nous surnommer Norante. Ou Danta. Tu n'aime comment ça sonne ? Demandais-je en essayant de dédramatiser la chose.
Patch grimaça.
– Non, je n'aime vraiment comment cela sonne.
- Si ça peut te consoler, je ne peux pas supporter Dante. Ne t'attardes pas la-dessus.
- Ma copine veut à ce jour un autre gars, ne pas m'attarder dessus." ~~ Nora & Patch, Finale - Becca Fitzpatrick ~

" Son sourire a momentanément changé, adoptant un froid rictus.
- Tu deviens une menteuse professionnelle, Nora. J'imagine que tu déteints sur ton petit-ami.
Mon cœur battit plus vite.
- Je suis désolée, nous connaissons-nous ?
- C'est mon job de connaître ton copain par cœur, de haut en bas. Où va-t-il, que fait-il... qui embrasse-t-il ? Il me fit un clin d’œil, cependant, il ressemblait vaguement à un serpent cherchant à piéger sa proie."
~ Un inconnu à Nora Grey - Finale, Becca Fitzpatrick -

"- Je vais le tuer.
- Essaie une minute de surmonter ton aversion pour Dante. Et ta colère ?
- Ma colère ? ricana-t-il, le ton menaçant. Oh, mon ange ... C'est un mot bien faible pour décrire ce que je ressens en ce moment. Tu m'apprends qu'un néphil t'a contrainte à absorber du démonium. Je me fiche qu'il n'ait pas réfléchi ou qu'il soit désespéré. Il a commis une erreur qu'il n'est pas près de réitérer. Et au cas où tu serais tentée de le plaindre, sache qu'il avait pertinemment conscience de ce qui l'attendait. Je l'avais prévenu : tant que tu étais sous sa responsabilité, à la moindre égratignure, je le ferais payer." ~ Nora et Patch, Finale - Becca Fitzpatrick~~

" — Je te fais le serment, Nora Grey, en ce jour et pour l'éternité, de me donner à toi. Je t'appartiens. Mon amour, mon corps, mon âme sont désormais en ta possession et sous ta protection." ~ Patch à Nora,Les anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"- Dis à Patch que j'aimerais m'entretenir avec lui, m'interpella l'homme. Dis lui que s'il ne sort pas de sa cachette, je l'enfumerais ! Je brûlerais l'ensemble du parc d'attraction de Delphic, s'il le faut !"
~ Un inconnu à Nora Grey - Finale - Becca Fitzpatrick ~

"- Patch, soufflais-je en l'agrippant.
Les larmes montèrent aussitôt. La gorge serrée, je le secouai plus fermement.
- Tout va s'arranger. Dante a disparu et tu es hors de danger. Je t'en prie, réveille toi. Tu vas t en sortir, repris-je avec d'avantage de conviction. Nous sommes ensemble, a présent. Ouvre les yeux s'il te plait. Dis-moi que tu m'entends." ~ Nora à Patch, Finale - Becca Fitzpatrick ~


"- Je veux me réveiller chaque jour auprès de toi, m'endormir chaque soir à tes côtés. Je veux prendre soin de toi, te chérir, t'aimer, comme personne d'autre ne pourra le faire. Rien n'est trop beau pour toi." ~ Patch à Nora, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"- J'ai également jure de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour te protéger. Je veux ce qu'il y a de mieux pour toi. C'est aussi simple que ça, mon ange." ~ Patch à Nora, Finale - Becca Fitzpatrick ~~

"- Ça n'a rien de drôle. Elle s'arrange pour faire de ma vie un enfer. De quel cote es-tu, a la fin ?
- Oh, moi je reste en dehors de ça ! répliqua-t-il en levant les mains en l'air.
- J'ai besoin d'un cavalier pour cette fête débile. Et j'ai bien l'intention d'en mettre plein la vue a Marcie, repris-je, soudain inspirée. Je veux un garçon plus sexy et un costume plus recherche qu'elle. Et trouver une idée plus originale que Tristan et Yseut.
- On ne doit pas nous voir ensemble, grommela-t-il en me regardant a peine.
- Tu seras déguisé. Prends ça comme un défi : il faudra être d'une discrétion absolue. Et puis, tu dois bien avouer que tout ce mystère pimente un peu les choses, non ?
- Les soirées costumées, ça n'est vraiment pas mon truc.
- Oh, aller, s'il te plait, s'il te plait, s'il te plais, suppliais-je en battant des cils.
- Arrête, tu vas me tuer.
- Je ne connais qu'une personne plus canon que Scott, ajoutais-je, cherchant a flatter son ego.
- Ta mère ne me permettra pas de franchir la porte. J'ai vu la carabine qu'elle cache sur la dernière étagère du cellier.
- Je le répète : tu seras déguisé, espèce d'andouille. Elle ne pourra pas te reconnaître.
- Quelque chose me dit que tu n'as pas l'intention de laisser tomber.
- Non ! Que penses-tu de John Lennon et Yoko Ono ? Samson et Dalila ? Robin des Bois et Lady Marianne ?
- Patch et Nora ? demanda-t-il en haussant les sourcils" ~ Nora et Patch, Les Anges déchus tome 4, Finale - Becca Fitzpatrick ~

"- Tu crois sérieusement être plus attachée à moi que moi à toi ? murmura-t-il en se rapprochant encore de moi, l'or sombre de ses pupilles me transperçant le cœur.
Je dus me rappeler de respirer et détourner le regard avant de perdre pied.
- Tu recommences, marmonnai-je.
- Quoi ? s'étonna-t-il.
- A m'éblouir.
- Oh. Désolé.
- Bon tu répond à ma question ?
- Oui.
- Oui tu répond à ma question ou oui tu estimes tenir plus à moi que l'inverse ? s’énerva-t-il.
- Oui, je suis plus attirée par toi que tu ne l'es par moi.
Je gardais les yeux baissés sur le plastique laminé imitation bois d la table et m'entêtais à ne pas rompre le silence la première tout en résistant à la tentation de vérifier ta réaction.
- Tu as tort, finit-il par dire doucement.
Je levais la tête pour plonger dans la tendresse qui avait envahi ses prunelles." ~ Edward et Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~

"- Alors, dit-il tandis que nous quittions le court.
- Alors quoi ?
- Toi et Cullen ?
Mon affection pour lui s’évanouit immédiatement.
- Ce ne sont pas tes affaires, Mike, l’avertis-je en vouant intérieurement Jessica aux gémonies.
- Je n’aime pas ça, persista-t-il.
- Personne ne te le demande.
- Il te regarde comme si... comme si tu étais une friandise."
~ Bella & Mike - Fascination - Stephenie Meyer ~

"- Nous avons cru que tu t'apprêtais à manger Bella et nous sommes venus voir si tu était prés à partager ton déjeuner, annonça Alice.
Je me raidis,puis m'aperçus qu' Edward rigolait. De ce commentaire ou de ma réaction, je ne sus dire.
- Navré, mais je n'en ai déjà pas assez pour moi, répliqua-t-il en me serrant contre lui avec témérité."
~ Edward et Alice - Fascination - Stephenie Meyer ~

«- J'étais pareille à une lune perdue – ma planète avait
été détruite par le scénario d'un quelconque film catastrophique – qui continuait néanmoins à tourner en un tout petit orbite du vide crée par le cataclysme en ignorant les lois de la gravité. » ~ Edward Cullen ~
Stephenie Meyer, Tentation ~

"- J'ai appris que tu allais à Seattle, ce jour-là, et j'ai pensé que tu avais besoin d'un chauffeur.
Voilà qui était inattendu.
- Quoi? balbutiai-je,pas sûre de comprendre ou il voulait en venir.
- As-tu envie qu'on t'accompagne là-bas?
- Qui donc?
- Moi, évidemment .
Il articula chaque syllabe,comme s'il s'adressait à une
demeurée.
- Pourquoi? m'écriai- je, ébahie.
- Disons que j'avais l'intention de me rendre à Seattle dans les semaines à venir et, pour être honnête, je ne suis pas persuadé que ta camionnette tiendra le coup.
- Ma camionnette marche très bien,merci beaucoup!
Je repris mon chemin,même si j'étais trop ahurie pour être en colère. Une fois de plus,il me rejoignit facilement.
- Mais un seul réservoir te suffira-t-il?
- Je ne vois pas en quoi ça te concerne.
Crétin de propriétaire de Volvo.
Le gaspillage des ressources naturelles devrait être l'affaire de tous." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~


"- C’est donc ce à quoi tu rêves ? Devenir un monstre ?
- Pas tout à fait, répliquai-je, piquée par l’emploi du mot. (Un monstre, non mais je vous jure !) Mon rêve, c’est surtout d’être avec toi pour l’éternité.
Son visage prit une expression à la fois tendre et mélancolique quand il perçut ma peine.
- Bella. Je resterai toujours avec toi, n’est-ce pas suffisant ?
Ses doigts dessinaient légèrement les contours de mes lèvres, et je souris.
- Ça ne l’est que pour l’instant.
Ma ténacité lui déplaisait. Aucun de nous deux ne comptait s’avouer vaincu, ce soir. Il poussa un soupir, presque un grognement. Je caressai son visage.
- Écoute, continuai-je, je t’aime plus que tout au monde. N’est-ce pas suffisant ?
- Si, ça l’est, admit-il en se détendant. Pour l’éternité.
Sur ce, il se pencha et posa une nouvelle fois ses lèvres glacées contre mon cou." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~

- Je déteste rouler lentement
- Parce que tu trouves ça lent ?
- J’en ai assez de tes commentaires ! aboya-t-il. Raconte-moi ta théorie, plutôt.
Je me mordis les lèvres, hésitante. Il me regarda. Ses pupilles couleur miel étaient étonnamment tendres.
- Je ne rirai pas, promit-il.
- J’ai plus peur de ta colère.
- C’est si délirant que ça ?
- Pas mal, oui. […] Je suis tombée sur un vieil ami de la famille. Jacob Black […] et il m’a raconté quelques-unes de leurs vieilles légendes, histoire de me faire peur. L’une d’elles… portait sur les vampires.
Je m’aperçus que je chuchotais. Je vis ses jointures blanchir autour du volant.
- Et tu as aussitôt songé à moi ? répondit-il d’une voix pourtant calme.
- Non. C’est lui qui… a mentionné ta famille.
[…]
- Et ensuite ?
- J’ai fait des recherches sur l’Internet.
- Et ça t’a convaincue ?
L’air à peine intéressé, ce que démentaient ses mains toujours aussi crispées sur le volant.
- Non. Rien ne correspond. La plupart de ce que j’ai trouvé était stupide. Et après…
- Quoi ?
- J’ai décidé que ça n’avait plus d’importance.
- Pardon ?
Son incrédulité me fit lever la tête. J’étais parvenue à briser son flegme soigneusement étudié. Il avait l’air un peu furieux aussi, comme je l’avais craint.
- Non, murmurai-je. Ce que tu es n’a pas d’importance.
- Que je sois un monstre inhumain te serait égal ?
Sa voix avait pris des accents moqueurs et cruels.
[…]
J’étais à peu près certaine de trois choses. Un, Edward était un vampire ; deux, une part de lui – dont j’ignorais la puissance – désirait s’abreuver de mon sang ; et trois, j’étais follement et irrévocablement amoureuse de lui." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~

"- Écoute, je m'escrime à éviter de réfléchir à ce que je suis sur le point de faire. Alors, pourrions-nous y aller maintenant?
- Tu t'angoisse non parce que tu vas mettre les pieds dans un nid de vampires, mais parce que tu as peur que ces vampires te rejettent, c'est ça?
- Exactement, ripostai-je en cachant ma surprise de l'avoir entendu utiliser le mot avec autant de facilité.
- Tu es incroyable, conclut-il en secouant le menton." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~~


"- Tu as prononcé mon nom, admit-il, conscient de la réponse que je guettais.
- Beaucoup ? soupirais-je, vaincue.
- C'est combien pour toi, beaucoup ?
- Oh, non !
Je baissais la tête. D'un geste naturel, il m'attira contre lui.
- Ne sois pas gênée, me souffla-t-il dans l'oreille. Si je savais rêvé, je ne rêverais que de toi. Et je n'en aurais pas honte." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~

"Sa présence me fit l'effet d'une miracle. Ses bras tendus n'avaient pas bougé, et mon coeur se mit à battre follement.
- Enfin là, murmura-t-il en m'enlaçant.
Il me berça un moment en silence, puis je m'aperçus qu'il s'était changé et que ses cheveux étaient lissés.
- Tu as osé me quitter ? l'accusai-je en effleurant le col de sa chemise propre.
- Je ne pouvais décemment pas garder les vêtements d'hier ! Qu'auraient pensé les voisins ?
Je me mis à bouder.
- Tu était profondément endormie. Je n'ai rien loupé. Tu avais déjà parlé, ajouta-t-il avec malice.
- Qu'ai-je dit ? grognai-je.
- Que tu m'aimais.
Ses yeux dorés étaient très doux.
- Ce n'est pas un scoop.
- C'était plaisant à entendre quand même.
J'enfouis mon visage dans son épaule.
- Je t'aime, chuchotai-je.
- Tu es ma vie, désormais, répondit-il tout simplement." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~~

"- Bonjour, murmura une voix harmonieuse.
Je redressai la tête, stupéfaite qu’il m’eût adressé la parole. Il se tenait aussi loin que possible de moi, mais son siège était orienté dans ma direction. Ses cheveux mouillés dégouttaient, ébouriffés ; pourtant, il donnait l’impression de sortir d’une pub pour un gel coiffant. Son visage éblouissant était ouvert et cordial, un léger sourire étirait ses lèvres sans défaut. Seuls ses yeux restaient prudents.
- Je m’appelle Edward Cullen, poursuivit-il. Je n’ai pas eu l’occasion de me présenter, la semaine dernière. Tu dois être Bella Swan.
Soudain, j’étais perdue. Avais-je rêvé ? Car il était d’une politesse exquise, maintenant. Il attendait que je réagisse. Malheureusement, je ne trouvai rien de conventionnel à dire.
- D’où... d’où connais-tu mon nom ? bredouillai-je.
Il éclata d’un rire séduisant.
- Oh, ce n’est un secret pour personne. Tu étais attendue comme le messie, tu sais.
Je grimaçai, guère étonnée.
- Ce n’est pas ça, m’enferrai-je bêtement. Pourquoi Bella ?
- Tu préfères Isabella ?
- Non, mais je pense que Charlie... mon père... ne m’appelle pas autrement derrière mon dos. Du moins, c’est ainsi que tout le monde ici paraît me connaître, essayai-je d’expliquer, tout en ayant l’impression d’être une vraie crétine.
- Ah bon." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~~

"- Tu devrais arrêter de faire ça aux gens, reprochai-je à Edward. Ce n'est pas du jeu.
- Faire quoi?
- Les éblouir ainsi. A l'heure qu'il est, elle est en train de suffoquer dans les cuisines.
Il eut l'air ébahi.
- Oh s'il te plait, m'énervai-je. Tu es quand même conscient de l'effet que tu produis !
- J'éblouis les gens, moi? reprit-il, tête penchée sur le coté, le regard curieux.
- Tu n'as pas remarqué? Tu crois donc que tout le monde obtient ce qu'il veut aussi facilement que toi?
- Est-ce que je t'éblouis? demanda-t-il en ignorant ma question.
- Fréquemment." ~ Edward & Bella - Fascination - Stephenie Meyer ~

"- Tu n'aimes pas la neige ? s'exclama Mike surpris.
- Non. Ça signifie qu'il fait trop froid pour pleuvoir. (Tu parles d'une évidence.) En plus, je croyais qu'elle se présentait sous la forme de beaux flocons bien propres. Là, on dirait les extrémités de coton-tige.
- Tu n'as jamais vu la neige tomber ? me demanda-t-il, incrédule.
- Bien sûr que si. (Pause.) A la télé." ~ Bella & Mike ~ Fascination - Stephenie Meyer ~


"- Accepterais-tu de me rendre service ce weekend?
Il se tourna vers moi, plongeant ses pupilles d'or incandescent dans les miennes pour jouer à fond de leur pouvoir. J'acquiesçai, tétanisée.
- Ne le prends pas mal, continua-t-il, mais j'ai l'impression que tu es de ces gens qui attirent les accidents comme un aimant. Alors... tâche de ne pas tomber à l'eau ni de te faire écraser par quoi que ce soit, d'accord? Il me gratifia de son sourire en coin. En vain, car ma fascination s'était évanouie en entendant ses paroles - je le fusillais du regard.
- On verra! aboyai-je en bondissant sous la pluie."
~~ Bella & Edward - Fascination - Stephenie Meyer ~~


"- Tu es incroyablement rapide et fort, ta peau est blanchâtre et toute glacée, tes yeux changent de couleur, il t’arrive de parler comme si... Comme si tu venais d’une autre époque. Tu refuses de boire ou de manger quoi que ce soit, tu ne t’exposes jamais au soleil, tu as quel âge ?
- J’ai 17 ans.
- Tu as 17 ans depuis combien de temps ?
- Un bout de temps...
- Je sais ce que tu es.
- Dis le. À voix haute. Dis le !
- Un vampire.
- As-tu peur ?
- Non.
- Et maintenant pose moi la question essentielle : « de quoi vous vous nourrissez ?
- Tu ne me feras pas de mal." ~ Bella & Edward ~ Fascination - Stephenie Meyer ~~


"- Je ne t'effraies pas ? plaisanta-t-il.
Je sentis pourtant une réelle curiosité derrière le badinage affiché.
- Pas plus que d'habitude.
Son sourire s'élargit, et se dents miroitèrent au soleil.Je me rapprochai, osant tracer les contours de son avant-bras du bout de mes doigts, qui tremblaient, ce qu'il n'allait sûrement pas manquer de remarquer.
- Je t'embête? murmurai-je, car il avait refermé les yeux.
- Non. Tu n'imagine pas les sensations que tu me procures.
Je fis courir ma paume légère le long des muscles incomparables de son bras, suivant le réseau bleuâtre des veines au creux son coude. Mon autre main avait entreprit de retourner la sienne. Devinant mais intentions, il s'exécuta en l'un de ces gestes d'une rapidité aveuglante et déconcertante, et je me figeai.
- Désoler, marmonna-t-il. J'ai tendance à me laisser aller à ma vraie nature, avec toi.
Soulevant son poignet, je l'orientai de-ci de-là afin de voir le soleil ricocher dessus. Je le collai tout près de mon visage, cherchant à distinguer les facettes cachées de son derme.
- Dis-moi à quoi tu penses, murmura-t-il. L'ignorer est si étrange, ajouta-t-il.
- Je te signale que c'est notre lot commun, à nous autres.
- Votre existence est dure. Dis-moi, répéta-t-il.
- Je songeais que j'aurais aimé savoir ce que toi tu pensais...
- Et?
- Je songeais que j'aurais aimé croire en ta réalité. Et ne pas avoir peur.
- Je ne veux pas que tu aies peur." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~

"- Isabella...
Il prononça mon nom en entier, soigneusement, puis m’ébouriffa gentiment les cheveux de sa main libre. Un frisson secoua mon corps.
- ... Bella, je ne me supporterais plus si je le faisais. Tu ne devines pas à quel point cela m’a torturé. (Il baissa la tête, de nouveau honteux.) T’imaginer immobile, blanche, froide... ne plus jamais te revoir rougir, ne plus jamais revoir cet éclat d’intuition allumer tes yeux quand tu pressens mes mensonges... ce serait intolérable. Tu es désormais l’élément le plus important de ma vie. De toute ma vie." ~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~

"- C’est le crépuscule, murmura Edward en examinant l’horizon chargé de nuages.
J’eus l’impression que son esprit vagabondait très loin de nous. Je le contemplai qui fixait sans les voir les alentours. Brusquement, il se tourna vers moi.
- C’est le moment de la journée le plus sûr pour nous, dit-il en répondant à l’interrogation qu’il avait lue sur mon visage. Le plus agréable, le plus triste aussi, en quelque sorte... la fin d’un autre jour, le retour de la nuit. L’obscurité est tellement prévisible, tu ne trouves pas ?
Il eut un sourire mélancolique.
- J’aime la nuit, décrétai-je. Sans elle, nous ne verrions pas les étoiles. Bien qu’ici ce ne soit guère facile, tempérai-je.
Il s’esclaffa, et l’atmosphère s’allégea aussitôt."
~ Edward & Bella ~ Fascination - Stephenie Meyer ~~

« - Avant toi, ma vie était une nuit sans lune. Très noire, même s'il y avait des étoiles, des points de lumière et de raison... Et puis, tout à coup, tu as traversé mon ciel comme un météore. Soudain, tout brillait, tout brûlait, tout était beau. Quand tu eus disparu, quand le météore est tombé derrière l'horizon, tout s'est de nouveau assombri. Rien n'avait changé, sauf que mes yeux avaient été aveuglés par la lumière. Je ne distinguais plus les étoiles, et la raison ne signifiait plus rien. » ~ Edward Cullen ~ Stephenie Meyer, Tentation ~~

"- Tu as des ennuis, mon pote. De gros ennuis. Les grizzlis enragés te paraîtront adorables quand tu verras ce qui t'attend à ton retour." ~~ Bella à Edward ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~~

"- Tu t'es encore cassé la figure, Bella?
- Non! J'ai filé un coup de poing dans la tronche d'un loup-garou." ~ Emmett à Bella ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~

" Dans le salon, les deux idiots s'étaient tus. J'espérais que Jacob ne tarderait pas à s'en aller. J'eus un sourire mauvais en imaginant son malaise.
- Comment est-ce arrivé? demanda Edward.
- J'ai donné un coup de poing à Jacob.
- Bien. Navré que tu te sois fait mal.
- Je regrette de ne pas lui avoir fait mal.
- Je peux t'arranger ça, si tu veux.
- Je n'en attendais pas moins de toi, merci.
- Voilà qui ne te ressemble pas . La raison de ce coup?
- Il m'a embrassée.
- Pour seule réponse, j'eus droit au rugissement du moteur tandis que la voiture accélérait.
- Il vaudrait mieux que tu t'en ailles, Jake, lâcha Charlie, dans la pièce voisine.
- Je préfère rester, si vous n'y voyez pas d'inconvénient.
- C'est toi qui choisis, marmonna mon père.Il s'agit de ta mort, pas de la mienne.
- Le clébard est encore dans les parages? finit par reprendre Edward.
- Oui.
- Je suis au coin de la rue." ~ Edward & Bella ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~~


"- Mais toi, si tu l'as ramènes une nouvelle fois abîmée, et je me fiche d'en connaître la raison, qu'elle ait trébuché ou qu'un météore lui soit tombé sur le crâne, bref si elle ne revient pas en parfait état, tu te retrouveras à courir sur trois pattes. Pigé, espèce de sale cabot ? Et si tu l'embrasses encore, je te jure que je te brise la nuque." ~ Edward à Jacob ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~

"Il m'examina avec soin et douceur. Ses doigts étaient presque aussi froids que les glaçons, ce qui était agréable.
- J'ai bien l'impression que c'est cassé, en effet. Je suis fier de toi. Tu n'as pas dû ménager ta force.
- J'y suis allée de bon cœur, admis-je. Ça n'as pas suffi, apparemment.
Il embrassa doucement ma paume.
- Je m'en occupe chuchota-t-il. Jacob? appela-t-il ensuite d'une voix sereine.
- Allons,allons messieurs, intervient Charlie.
Je l'entendis se lever du canapé. Jacob l'avait devancé sans bruit. Il paraissait alerte, pressé de se battre.
- Pas de bagarre! avertit mon père en ne regardant qu'Edward. C'est compris? Et si il vous faut, je remets mon badge.
- Ce ne sera pas nécessaire, répliqua Edward tendu.
- Et si tu m'arrêtais, papa? interviens-je C'est moi qui a commencé.
- Portes tu plainte, Jake marmonna Charlie vaguement surpris.
- Non répondit Jacob en souriant, incorrigible. J'en ai vu d'autre.
- Papa? Tu n'aurais pas une batte de base ball dans ta chambre par hasard? J'en ai besoin. Rire qu'un instant.
- Ça suffit Bella.
- Allons consulter Carlisle avant que tu ne finisses en taule, lança Edward." ~ Bella-Jacob-Charlie-Edward ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~~

« Votre liaison est étrange. Il est si... protecteur envers toi. Comme s'il était prêt à se jeter devant une balle de pistolet pour te sauver. Et ce n'est pas que lui. Tu verrais ton comportement en sa présence. Tu te déplaces comme si tu t'orientais systématiquement en fonction de lui. Lorsqu'il bouge, même un tout petit peu, tu ajustes ta position à la sienne. On dirais des aimants... une sorte de réaction gravitationnelle. A croire que tu es un satellite. C'est très bizarre. » ~ Stephenie Meyer, Hésitation ~

"- Je l'aime, rétorquai-je. Pour lui, pas parce qu'il est beau ou riche. Je préférerais d'ailleurs qu'il ne soit ni l'un ni l'autre. Cela comblerai un peu le gouffre qui nous sépare, même si ça n'empêcherait pas qu'il soit encore l'être le plus aimant, le plus généreux, le plus brillant et le plus décent qu'il m' ai été donné de rencontrer. Alors oui, je l'aime. Évidemment que je l'aime. C'est si difficile à admettre ? " ~ Bella à Jacob ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~~

"- Isabella Swan ?
Il me regardait à travers ses longs cils avec ses doux yeux d'or,
mais toujours brûlant d'une certaine façon.
- Je t'ai promis de toujours t'aimer tous les jours de ma vie. Veux-tu m'épouser ?" ~ Edward à Bella ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~~

"Deux futurs, deux âmes sœurs... C'était trop pour une seule personne. Je compris que ce n'était pas Edward et Jacob que j'avais essayé de réconcilier, c'étaient les deux parts de moi-même, la Bella d'Edward et la Bella de Jacob. Malheureusement, elles ne pouvaient coexister et j'avais eu tort de tenter de les y contraindre.
A présent, je ne doute pas de ce que je désire, ni de ce dont j'ai besoin... ni de ce que je vais faire, là, maintenant." ~ Bella ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~

"Le pire... Le pire, c'est que j'ai vu ce qu'aurait été notre vie. Et je meurs d'envie de l'obtenir, Jake, tout entière. J'ai envie de rester ici et de n'en partir jamais. J'ai envie de t'aimer et de te rendre heureux. Or, c'est impossible et ça me tue. C'est comme Sam et Emily. Je n'ai jamais eu le choix, Jake. J'ai toujours pressenti que rien ne changerait. Voilà pourquoi, sans doute, j'ai tant lutté contre toi." ~ Bella à Jacob ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~


"- Il est comme une drogue, pour toi, repris Jacob, sans critique cependant. Je vois à présent que tu es incapable de vivre sans lui. Il est trop tard. N'empêche, j'aurais été plus sain pour toi. Je n'aurais pas été une drogue, mais ton air, ton soleil.
- C'est drôle, c'est ainsi que je t'envisageais, avant. Comme mon soleil qui compensait les nuages de ma vie.
- Je peux combattre les nuages, soupira-t-il. Pas une éclipse." ~ Bella & Jacob ~ Hésitation - Stephenie Meyer~

« Si tous les autres mourraient mais que lui restait, je continuerais d’être. Si tous les autres survivaient mais que lui disparaissait, l’univers me deviendrait étranger » ~ Bella ~ Hésitation - Stephenie Meyer ~

"- Un Mississippi... deux Mississippi...
- Et l'inondation, espèce de cabot? marmonna Rosalie.
- Tu sais comment on noie une blonde, Rosalie? lançai-je sans me retourner. En collant un miroir au fond d'une piscine.
Au moment où je fermais la porte derrière moi, Edward étouffa un rire. Son humeur s'était améliorée à l'aune exacte de l'état de santé de Bella.
- On me l'a déjà faite ! cria Blondie." ~ Rosalie & Jacob ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"- Non. J'ai attendu un siècle avant de pouvoir vous épouser, mademoiselle Swan. La cérémonie est la seule chose qu'il me tarde de...Nom d'un chien ! Il ne manquait plus que ça !
- Qu'y a-t-il ?
- Tu n'auras pas besoin d'appeler mes frères à la rescousse, maugréa-t-il. Apparemment, Emmett et Jasper n'ont pas l'intention de me laisser me défiler ce soir.
Je le serrai brièvement contre moi avant de la relâcher. Je n'avais aucune chance de gagner, contre Emmett.
- Amuses-toi bien.
Le carreau émit un crissement – quelqu'un griffait délibérément la vitre de ses ongles d'acier, produisant un son atroce et terrifiant qui me donna envie de me boucher les oreilles.
Je frissonnai.
- Si tu ne libères pas Edward tout de suite, lança Emmett, invisible et menaçant, nous montons le chercher !
- File ! ordonnai-je en riant, avant qu'ils ne cassent la maison !
Edward leva les yeux au ciel mais se mit debout et enfila sa chemise en deux gestes prompts. Se penchant, il m'embrassa sur le front.
- Dors, me conseilla-t-il. La journée sera chargée, demain.
- Merci ! Voilà qui va m'aider à m'assoupir !
- Je te retrouve à l'autel.
- Je serai la fille en blanc.
Mon ton faussement blasé me fit sourire moi-même.
- Très convaincant, s'esclaffa-t-il." ~ Edward & Bella ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"- Comment l'as-tu appelée ?
Jacob s'éloigna encore, l'air penaud.
- Ben... le prénom que tu lui as donné est compliqué, alors...
- Tu as surnommé ma fille comme le monstre du loch Ness ? écumai-je." ~ Bella & Jacob ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"- Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie, même le jour où tu as décidé que tu m'aimais trop pour me tuer, ni quand tu as dit "oui" et que j'ai compris qu tu étais mien pour toujours. Voilà les moments les plus heureux de mon existence, or la nuit que nous venons de vivre est encore mieux." ~ Bella à Edward ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"Ses traits étaient d'une perfection telle que j'en avais été hébétée. L'enfant dépassait son père en beauté. C'était incroyable. Impossible." ~ Bella à propos de Renesmée ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"J'avais beau craindre pour ma vie, pour celle d'Edward, de toute la famille, cette peur n'avait aucune mesure avec la terreur qui m'étreignait quand je songeais à ma fille. Il devait exister un moyen de la sauver, ne serait-ce que cela." ~ Bella ~ Révélation - Stephenie Meyer ~~

"Sept mois plus tôt, notre relation triangulaire avait semblé inextricable, et inévitable la fêlure de nos trois cœurs. Désormais, un équilibre s'était instauré. Il paraissait d'une ironie atroce que les pièces de puzzle se fussent assemblées juste au moment où elles allaient être détruites." ~ Bella ~ Révélation - Stephenie Meyer ~~

"Plus que tous ces éléments du bonheur, il y avait désormais la certitude que Edward et moi resterions unis pour l'éternité." ~ Bella ~ Révélation - Stephenie Meyer~

"L’attachement personnel est un luxe que nous ne pouvons nous permettre qu'après avoir éliminé tous nos ennemis.
Avant cela, tous ceux que nous aimons sont des otages qui sapent notre courage et corrompent notre jugement." ~ Bella ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"- Toi et moi. Un défi. Je te prends au bras de fer. La table de la salle à manger. Tout de suite.
Le sourire d'Emmett s'élargit.
- Hum, intervint Alice, je crois qu'Esmée aime beaucoup cette table, Bella. C'est une antiquité.
Sa mère la remercia d'un hochement de tête.
- Aucun souci, lança Emmett. Par ici, jeune arrogante.
[...]
- Bien, Emmett. Si je gagne, tu n'as plus le droit de commenter ma vie sexuelle devant personne, y compris Rosalie. Plus d'allusions, plus d'insinuations. Rien.
- D'accord, bougonna-t-il. Si c'est moi qui gagne, je te promet que ça sera encore pire.
Entendant que je cessais de respirer, il eut un sourire diabolique. Il ne bluffait pas."
~ Bella & Emmett ~ Révélation - Stephenie Meyer ~~

"Cessant d'être un cauchemar, la ligne noire avança vers nous, cependant que les foulées de ceux qui la constituaient agitaient la brume glaciale.
"Nous allons mourir", songeai-je, paniquée. J'était au désespoir pour l'être précieux que je défendais. Toutefois, y penser maintenant détournait mon attention et je n'étais pas en mesure de me le permettre.
Ils se rapprochèrent tels des fantômes, leurs capes noires doucement agitées par leurs mouvements. Leurs mains se recroquevillèrent en couleurs d'ossements. Ils se séparèrent, afin de nous cerner de toutes parts. Nous étions coincés. Nous allions mourir.
Puis comme sous l'éclaire d'un flash, la scène se modifia brutalement. Rien n'avait changé, pourtant. Les Volturi continuaient de venir à nous, menaçant, prêts au massacre. En revanche, ma perception de ce qui se passait était tout autre. Soudain, j'avais hâte. Je voulait qu'ils attaquent. Ma panique se sublima en soif sanguinaire, alors que je tapissait, un rictus au lèvres, mes dents dévoilées, et qu'un grondement s'échappait de ma gorge." ~ Bella ~ Révélation - Stephenie Meyer ~

"La vie est nulle et ensuite on meurt ...
Tu parle, je n'aurai pas cette chance." ~ Jacob ~ Révélation - Stephenie Meyer ~~

"- Même toi Jacob Black, tu ne peux me haïr autant que je me hais." ~ Edward Cullen ~ Révélation - Stephenie Meyer ~~


« Un peu de toi est entré en moi pour toujours et m'a contaminé comme un poison. »
Guillaume Musso

« Aimer ce n'est pas renoncer à la liberté, c'est lui donner un sens. »
Marc Lévy

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s'évade. »
Julien Green

« Rire, c'est risquer de paraître.
Pleurer c'est risquer de paraître fragile. Aller vers quelqu'un c'est risquer de s'engager.
Exposer ses sentiments, c'est risquer d'exposer son moi profond.
Présenter ses idées, ses rêves aux autres, c'est risquer de les perdre.
Aimer c'est risquer de ne pas être aimé en retour.
Vivre, c'est risquer de mourir.
Espérer, c'est risquer de désespérer.
Essayer c'est risquer d'échouer.
Mais il faut prendre des risques car le plus grand danger dans la vie c'est de ne rien risquer du tout. Celui qui ne risque rien ne fait rien, n'a rien, n'est rien. Il peut éviter la souffrance mais il n'apprend rien, ne ressent rien, ne peut ni changer, ni se développer, ne peut ni aimer ni vivre. Enchaîné par sa certitude, il devient esclave, il trahit sa liberté. Seuls ceux qui risquent de vivre sont libres. Les autres sont des enchaînés. »
Frédéric Jezegou

« Les étoiles sont le fruit doré d'un arbre hors d'atteinte. »
Georges Eliot

« Tu sais, il y a que dans tes bras que je me sens vraiment bien, où je me sens en sécurité. Sentir tes bras autour de moi me procure un tel bien être que je n'arrive pas à m'en détacher. J'ai envie que tu m'enlaces pour l'éternité, que tu me caresses les cheveux, que je sente ton parfum, que mes doigts effleurent ta peau chaude et douce, que tu me murmures n'importe quoi tant que tu restes avec moi . Je n'ai pas envie que tu partes, je ne peux plus imaginer ma vie sans toi . Tu ne sais pas à quel point tu es important pour moi, à quel point tu es vital . C'est toi qui a donné un sens aux verbes vivre et aimer . Je n'ai pas envie de te dire que je t'aime car c'est beaucoup plus que ça... »
Titre : Les yeux jaunes des crocodiles - Katherine Pancol

« Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l'humanité »
Rudyard Kipling

« Lire et être curieux, c'est la même chose. »
Pascal Quignard

« Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois. »
Pierre Dumayet

" Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel, et non plus s'il existe une différence entre rêver et vivre." - Jorge Luis Borges -

« La lecture d'un roman jette sur la vie une lumière. »
Louis Aragon

« Mes grandes souffrances dans ce monde ont été les souffrances de Heathcliff, je les ai toutes guettées et ressenties dès leur origine. Ma grande raison de vivre, c'est lui. Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerais d'exister ; mais si tout le reste demeurait et que lui fût anéanti, l'univers me deviendrait complètement étranger, je n'aurais plus l'air d'en faire partie. Mon amour pour Linton est comme le feuillage dans les bois : le temps le transformera, je le sais bien, comme l'hiver transforme les arbres. Mon amour pour Heathcliff ressemble aux rochers immuables qui sont en dessous. »
- Emilie Brontë, les haut de Hurle-Vent -

« Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer. »
William Shakespeare.

« Je lui ai donné mon cœur, il l'a supplicié, puis rejeté. C'est par le cœur que nous éprouvons la pitié, et du moment qu'il a détruit le mien, je ne saurai plus en éprouver pour lui. »
- Emilie Brontë, Les Haut de Hurle-Vent -

« Ce n'est pas moi qui ai brisé votre cœur. C'est vous. Et en le brisant, vous avez brisez le mien... »
Emilie Brontë, Les Haut de Hurle-Vent

« Une pièce sans livres, c'est comme un corps sans âme. »
Cicéron

« La passion s'accroît en raison des obstacles qu'on lui oppose. »
William Shakespeare

« I was almost dead... you saved me. »

"They say that the cure for love will make me happy and safe forever. And I've always believed them. Until now. Now everything has changed. Now, I'd rather be infected with love for the tiniest sliver of a second than live a hundred years smothered by a lie."
~ Delirium ~ Lauren Oliver-

"Si l'amour conduit à la folie alors je veux perdre la raison." ~ Delirium ~ Lauren Oliver -

« Je t'aime plus qu'il n'y a d'étoiles dans le ciel. »
Malorie Blackman

« On peut continuer à exister sans son âme, tant que le cœur et le cerveau fonctionnent. Mais on n'a plus aucune conscience de soi, plus de mémoire, plus... rien. Et plus aucune chance de guérison. On existe, c'est tout. Comme une coquille vide. »

« Tu m'as décroché mes étoiles. Tu as donné de grands coups de hache dans notre amour. Tu m'as cassé mon rêve. Tu m'as sonné comme un boxeur. Je ne marche pas encore sur les genoux, mais j'ai les chevilles en coton. Tout se dérobe. Je ne sais plus où aller. Je me cogne. La seule porte de sortie, c'est toi et c'est fermé. J'ai voulu cent fois courir parce que je te voyais, mais, comme dans les aéroports, les baies étaient en verre épais. Ça fait mal quand on croit décoller et qu'on se les prend de plein fouet. On tombe comme les chevaux dans les abattoirs sous le coup bien placé d'un maillet. Tout s'écroule à cette seconde, tu meurs debout, le décor s'effondre ; les jambes rentrent dans la tête, la tête s'enfonce dans le sol. Et si, par hasard, tu en réchappes, c'est pour mourir quelques mètres plus loin, devant une autre porte vitrée »

« What did you want to me to say ? You want I say I'm sorry ? That I'm sorry because I'm lost with my feelings ? Ok ! I'm lost ! And ? I'm lost because of everything, because of you, because of my friends, because of my family, because of me ! Because I'm hurt ! Yes, I'm hurt. Everytime, I feel alone ! Everywhere ! I was alone, I am alone and I'll be alone ! That my problem ! I loved who I didn't had to love, I didn't love who I had to love and finally, I didn't know who I had to love ! So, if you want I get out of your life, I will. But before that, try to understand me, because I'm lost right, but if I can't be with you when I'm sad, if I can't speak to you, tell you what I want, if I can't trust you anymore, I'll be alone forever. Your all I have. So think about it, please. Because I love you."

« À l'arrivée du bateau, je m'enfuirai avec toi.
- C'est de la folie !
- Oui je sais. C'est vraiment insensé. C'est pour ça que j'y crois. »
-Titanic-

« Le cœur d'une femme est un océan de secret »
-Titanic-

« Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n'en former plus qu'une. Elles dépendent alors à jamais l'une de l'autre. Elles sont indissociables et n'auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. Si au cours d'une de ces existences terrestres une moitié venait à se dissocier de l'autre, à rompre le serment qui les lie, les deux âmes s'éteindraient aussitôt. L'une ne peut continuer son voyage sans l'autre. » - Hancock

« Savoir simplement que tu es là, quelque part sur cette Terre, sera dans mon enfer, un petit coin de paradis. »
- Marc Levy -

« C'est toujours dans les yeux qu'on voit si les gens sont tristes ou heureux. Le regard, on ne peut pas le maquiller. » - Katherine Pancol -

« Il est la grande pensée de ma vie. Si tous les autres périssaient et que lui seul demeurât, je continuerais encore d'exister, et si tous les autres demeuraient et que lui périt, l'univers se transformerait en un vaste monde étranger : je n'aurais plus l'impression d'en faire partie. »
- Emilie Brontë – Les hauts de Hurle-vent

« Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme. L'âme de celui qui l'a écrit, et l'âme de ceux qui l'ont lu, ont vécu et rêvé avec lui. - Carlos Ruiz Zafón - »

« Ne laisse jamais rien te séparer de la personne qui t'es la plus chère, ne choisis jamais de mourir pour protéger cette personne, car pour la protéger, tu dois vivre quoi qu'il arrive. »

« Tu parles beaucoup de lui et à chaque fois que tu prononces son nom, ta voix est nostalgique. Ça laisse un peu de place au doute. Je crois que tu aimes cet homme et que ça te fiche une peur bleue. » - Marc Lévy -

« Notre vie est un livre qui s'écrit tout seul.
Nous sommes des personnages de romans qui ne comprennent pas toujours bien ce que veut l'auteur. » - Julien Green -

« Nos doutes nous assaillent et nous font échouer. Et nous manquons le but que nous pourrions atteindre par crainte seulement de ne point l'atteindre. » - William Shakespeare -

« Ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent notre existence. »
– William Shakespeare

« Aimer quelqu'un peut être une grande douleur. Mais c'est plus fort que moi, je ne peux pas m'éloigner de toi. Je t'aime. D'un amour aussi intense que l'explosion de l'univers. Aussi éternel que l'assèchement des océans. Même si mon âme doit être réduite en cendres. Je t'aime. Je t'aime de toute mon âme. »

« J'ai pas besoin de toi pour vivre, j'ai pas besoin de toi pour exister ou encore moins pour respirer.
Mais j'ai besoin de toi pour sourire, pour être heureuse et surtout pour aimer la vie »

"I don't want another pretty face. I don't want just anyone to hold. I don't want my love to go to waste. I want you and your beautiful soul. You're the one I want to chase, you're the one I want to hold. I won't let another minute go to waste.
I want you and your beautiful soul."

A propos de tout

♥ My favorite singers ♥ :
- Adèle
- Rihanna
- Bruno Mars
- Katy Perry


« Quand elle agit timidement – Dis lui que tu l'aimes
Quand elle part en courant – Poursuis-la
Quand elle met son visage près du tien – embrasse-la
Quand elle te frappe – Tiens la fort contre toi
Quand elle est silencieuse – Elle pense à la façon de te dire je t'aime
Quand elle t'ignore – Elle veut toute ton attention
Quand elle part brusquement – Prends la par la taille et ne la lâches pas
Quand tu la vois de mauvaise humeur – dis lui qu'elle est belle
Quand elle crie après toi – dis lui que tu l'aimes (mais tu dois vouloir lui dire)
Quand tu l'a vois marcher – glisse toi derrière elle et prend la par la taille
Quand elle a peur – prends lui la main et dis lui que tout va bien puisque tu es avec elle
Quand elle trouve quelque chose de bizarre – embrasse-la et dis lui de ne pas s'inquiéter
Quand elle te donne la main – joue avec ses doigts
Quand elle marche et regarde la distance entre vous – marche jusqu'à elle et parle lui
Quand elle dit qu'elle a froid – rapproche toi
Quand elle flirt avec toi – ne la rejette jamais et ne l'ignore pas
Quand il n'y a qu'elle et toi dans une pièce – demande lui de rester un peu plus longtemps
Compliments, compliments, compliments ! »


Les filles : « tu n'as pas besoin d'être une autre. Sois juste toi-même et laisse le garçon faire le premier pas.


« Quand une fille ne se dispute pas... elle pense profondément !
Quand une fille te regarde avec les yeux pleins de questions... elle se demande combien de temps tu resteras près d'elle !
Quand une fille répond « ça va » après quelques secondes... elle ne va pas bien du tout !
Quand une fille te regarde fixement.... elle se demande pourquoi tu es en train de lui mentir !
Quand une fille se met sur ton torse... elle espère être tienne pour toujours !
Quand une fille veut te voir tous les jours... elle veut être chouchoutée !
Quand une fille dit « je t'aime »... elle veut vraiment dire ça !
Quand une fille dit « tu me manques »... personne au monde ne peut lui manquer plus que ça !
Tu ne vis qu'une fois alors sois sûre que tu passe ton temps avec la bonne personne
Trouve un mec qui te dit « belle » plutôt que « bonne »,
Qui te rappelle quand tu t'accroche à lui,
Qui restera éveiller juste pour te voir dormir,
Qui veut te montrer au monde entier en sueur,
Qui te tiens la main devant ses amis,
Qui te rappelle constamment combien il fait attention à toi et combien il est chanceux de t'avoir,
Qui se tourne face à ses amis et dit « c'est elle !!! »


Quelques petites blagues xD

« - ça veut dire quoi ''shut up''?
-t'a gueule...
-Oh calme toi, c'était juste une question ! »

« - Ça veut dire quoi ''why" ?
- Pourquoi...
- Bah parce que je te demande ! »

« - Qu'est ce que ça veut dire ''i don't know"?
- Je ne sais pas.
- Toi, tu sais jamais rien ! »

« - Ça veut dire quoi "what'' ?
- Quoi.
- Ça veut dire quoi ''what" ?
- Quoi !
- Mais putain t'es sourd ?! »


Tu vois la fille que tu viens de traiter de grosse ? Elle a fait une tentative de suicide y'a pas longtemps. La fille que tu viens de traiter de laide ? Elle passe des heures à se mettre du maquillage devant le miroir en espérant que les gens l'aiment. Le garçon que tu viens de faire tomber ? Il est maltraité à la maison. Tu vois l'homme avec les cicatrices ? Il a combattu pour son pays. Le gars dont tu viens de te moquer parce qu'il pleure ? Sa mère est en train de mourir. Mets ça sur ton mur si tu es contre l'intimidation, la méchanceté gratuite et le mépris. Je suis sûre que 95% d'entre vous ne le mettront pas, mais je suis sûre que les gens avec un cœur le feront.



Un enfant handicapé n'est pas un enfant malade et n'est pas contagieux. Il demande juste qu'on l'accepte tel qu'il est dans la société ! 97% d'entre nous ne copieront pas cette annonce et ne l'utiliseront pas dans leur QSJ.
Serais-tu, comme moi, l'un des 3%, à afficher ce texte au moins 1h sur ton QSJ ?
Si tu as un coeur vas-y. ♥



Les mecs, c'est comme les oignons...ça fais pleurer

Les mecs, c'est comme Les Maths...C'est dur à comprendre

Les mecs, c'est comme les trains...Si tu le manques, tu prends le prochain

Les mecs, c'est comme la nuit...ça fais rêver

Les mecs, c'est comme la bière...Les deux rendent malade

Les mecs, c'est comme le caramel...C'est collant

Les mecs, c'est comme les places de parkings...Les meilleurs sont pris

Les mecs, c'est comme les éléphants...ça trompe tout le temps

Les mecs , ça commence par une pelle ... et ça fini par un râteau

Les mecs qui n'ont rien de ça sont rares oui très rares


Voici quelques raisons pourquoi , les garçons, aiment les filles:

- Leur tête trouve toujours leur place sur notre épaule.

- Elles ont un air de bébés lorsqu'elles dorment.

- Elles sont à l'aise lorsqu'elles dorment dans nos bras.

- La façon qu'elles embrassent fait que tout va bien dans le monde.

- Elles sont adorables lorsqu'elles mangent.

- Elles prennent beaucoup de temps à se préparer, mais à la fin on voit que
ça valait la peine.

- Parce qu'elles ont toujours froid même s'il fait 30° dehors (pour qu'on
les prenne dans nos bras).

- Parce qu'elles ont toujours le dernier mot.

- Leur main trouve toujours la nôtre.

- Lorsqu'elles sont jalouses et nous questionnent
sur tout.

- Lorsqu'elles ne nous qui quittent pas du regard en soirée, de peur qu'une autre soit trop près de nous...

- La manière qu'elle embrasse lorsqu'on lui dit 'je t'aime'.

- Sa façon de dire 'je t'aime' sans prononcer les mots, juste avec le regard.

- Lorsqu'elle se glisse entre nos bras pour pleurer.

- Lorsqu'elles nous frappent avec leur petit poing jusqu'à ce que ça fasse
mal (à elle).

- Lorsqu'elles disent 'tu me manques'.

- Leurs larmes font que l'on veut tout changer dans le monde pour que cela ne les blesse plus.

- Lorsqu'on fait des projets d'avenir tous les deux.

Nous les aimons pour un milion de raisons,

aucun papier pourrait le justifier.

Aimer ne se fait pas dans la tête,

mais dans le coeur... et on se comprend, car c'est un sentiment que tout le monde ressent.

Ceci est une chaîne d'amour.

Si tu brises la chaîne,ta vie amoureuse ne sera que de la

malchance.

Maintenant, fais un voeux .

.......................
.......................
.......................
.......................
.......................
.......................


Dernières lectures

Lu 2022-07-22
Lu 2022-07-05
Lu 2022-06-22
Lu 2022-06-20
Lu 2022-06-14
Lu 2022-06-11
Lu 2022-06-06
Lu 2022-05-23
Lu 2022-05-10
Lu 2022-04-20
Lu 2022-04-10
Lu 2022-04-10
Lu 2022-03-28
Lu 2022-03-17
Lu 2022-03-14
Lu 2022-03-07
Lu 2022-02-17
Lu 2022-01-15
Lu 2022-01-11
Lu 2021-12-31
Lu 2021-11-28
Lu 2021-11-15
Lu 2021-11-13
Lu 2021-11-08

Livres préférés

Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
La Sélection, Tome 1 : La Sélection
Vampire Academy, Tome 6 : Sacrifice ultime
Night School, Tome 1
Thoughtless, Tome 1 : Indécise
Hunger Games, Tome 1
Nos étoiles contraires
Divergente, Tome 1
Les Âmes vagabondes
Éternels, Tome 4 : La Flamme des ténèbres
Twilight, Tome 3 : Hésitation
Irrésistible, Tome 1 : Irrésistible alchimie
Delirium, Tome 1
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Gone, Tome 1 : Gone
Angel, Tome 1 : Burn
Pushing the Limits, Tome 1 : Hors limites
Les Royaumes invisibles, Tome 1 : La Princesse maudite
Deux cierges pour le diable
Beautiful, Tome 1 : Beautiful Disaster
Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster
Tes mots sur mes lèvres
Hopeless, Tome 1

Activité récente

Booknautes favoris

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode