Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
728 473
Membres
1 067 012

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Les commentaires de Yumi-Okatsuki

Argent

Ça a été une lecture très intéressante. Me considérant comme asexuelle et cherchant à lire davantage à ce sujet, j'ai cherché tout simplement l'essai le plus connu à ce sujet. Évidemment, il existait seulement en anglais (ce qui a rendu ma lecture loooongue).

C'était intéressant et ça a fait du bien de découvrir d'autres gens "comme moi", de voir une vision du couple et une approche de la sexualité différente ; d'autres schémas et des réflexions à ce sujet (même si j'étais un peu déconnectée quand ça parlait d'aromantisme ou quand les témoignages s'enchainaient).

Le concept d'amatonormativité, la vision du couple, de la sexualité et du pouvoir qu'ils ont dans la société et dans nos vies, la hiérarchie de la romance qui surplombe toute autre relation (au détriment de l'amitié par exemple). Subir la "compulsory sexuality", la baisse de libido ou l'absence de celle-ci qui sont perçues comme une tare...

La prise en compte de l'asexualité n'est pas seulement pour les personnes Ace, mais elle est importante pour toutes les autres relations ; que ce soit pour le consentement, le développement d'autres types d'intimité et de relation plus fortes, solides et réfléchies, pour la solidarité, une société plus juste qui prend en compte ses membres, leurs envies, leurs besoins et leurs limites. Mais aussi en tant qu'individu à part entière, s'interroger sur ses réelles envies (en essayant de mettre de côté la pression extérieure que l'on peut ressentir).

Je veux plus de représentation ACE !

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé ! J'ai juste été totalement larguée dans le nombre de personnages et leurs noms.

Spoil/ Heureusement qu'ils meurent pratiquement tous, je ne serais pas perdue pour le tome 2. /Spoil

Harrow et Gideon étaient mémorables !

J'aurais bien aimé le glossaire de la version physique pour me remémorer régulièrement qui est qui (mais le livre audio était super !).

J'ai trop aimé les onomatopées toutes les trois secondes, la beaufitude de Gideon, la relation amour/haine entre Harrow et Gideon, les contrastes dans l'ambiance et les chocs quand il y a par exemple le mot "ASMR" qui pop de nulle part, la brutalité des descriptions, l'ambiance glauque, et tout le lore et l'univers autour des os, de la nécromancie et des neuf maisons. C'est très très prometteur !

Je suis très curieuse de savoir où est passée la butch intersidérale !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yumi-Okatsuki 2024-07-02T14:55:07+02:00
Or

Des lesbiennes et de l'écologie mêlées au mythe écossais du selkie, que demander de plus ?

Entre premier amour, coming-out, complexité des relations humaines, rupture familiale, difficulté à s'accorder et à vivre avec le regard des autres, préservation de l'océan et de la faune, respect de la nature et de la différence, mais aussi assumer sa différence ; cette BD a beaucoup pour plaire !

Les phoques sont trop pipous ❤️ Keltie est adorable ! Ses yeux tout brillants et son attachement à ceux auxquels elle tient m'ont fait craquer. Je me suis beaucoup reconnue dans le besoin de Morgan de vouloir plaire aux autres et la solitude qu'elle peut vivre en s'infligeant ça elle-même.

Aussi, j'ai bien aimé les planches entrecoupées de messages ! Ça ajoutait une touche personnelle et moderne

Et puis cette fin ❤️

Coup de cœur pour cette bande dessinée très touchante aux dessins tout doux.

Ça m'a donné envie de découvrir d'autres œuvres de l'autrice et ça conforte mon affection pour les éditions Kinaye !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yumi-Okatsuki 2024-06-24T20:13:31+02:00
Bronze

Tout sauf amatrice de théâtre ou de Shakespeare, j'aurais dû me douter que j'allais être perdue dans cet amour du lyrique et des planches. Les citations et hommages ont une belle place, mais ça ne m'a pas touchée. La plume de l'autrice est travaillée, les mots ne sont pas laissés aux hasards. Mais je me suis ennuyée. Je n'ai pas compris l'engouement autour de ce livre sur Instagram et TikTok.

J'ai trouvé ça plat et très lent, je n'ai ressenti aucune émotion, je ne me suis attachée à aucun personnage, les femmes sont invisibles, les relations entre les personnages sont fades et ne semblent pas si viscérales qu'elles le prétendent. J'avais hâte que le mort arrive et même après ça, je n'ai pas été emballée.

Le mystère n'était même pas intriguant.

J'ai aimé la fin, mais je ne sais pas si ce n'est pas plutôt par soulagement d'en avoir terminé.

Afficher en entier
Argent

Je n'avais jamais lu Clémentine Beauvais et ça a été intéressant de la découvrir dans ce court essai.

Je dois avouer que je n'ai pas été fan de l'introduction orientée sexe (même si je pouvais m'y attendre au vu du titre) qui n'est pas assez tenue dans la suite pour être cohérent (à mes yeux).

Cependant, le matériel de réflexion est intéressant.

Ce livre cherche à nous apprendre à aimer la lecture, à comprendre et enrichir notre ressenti et découvrir ce qu'on l'on aime, ce que la lecture et les mots suscitent en nous, se concentrer sur ce qu'on ressent par rapport au texte et pas seulement analyser le texte (Clémentine Beauvais y critique l'intellectualisation de la lecture et de l'hégémonie culturelle tirée des élites).

Les goûts et le plaisir que l'on en retire sont politiques (et l'industrie livresque et ses modes ne sont pas liées au hasard). Il est important de prendre du recul, de déconstruire ses idées, de se questionner et de prendre en compte ce qu'implique le plaisir prit dans nos lectures.

On en ressort avec l'envie de découvrir de nouvelles choses, des genres qui peuvent nous rebuter, grâce aux autres.

Je garde mon idée toute faite concernant la traduction ~ On ne m'enlèvera pas la certitude qu'une bonne traduction ne devrait pas se ressentir pas à la lecture.

Afficher en entier
Or

Une histoire très chouette avec une jeune ado qui se découvre et qui a un père adorable. Elle grandit et ressent une attirance pour l'une de ses camarades tout en étant confrontée à ses amies qui évoluent chacune à leur manière. La transition entre l'enfance et l'âge adulte n'est pas facile, mais c'était très doux et bien fait. De nombreux questionnements sont abordés. J'ai vraiment beaucoup apprécié et je le conseillerais à chaque jeune personne (ou moins jeune d'ailleurs !) qui apprend à grandir. Il est à glisser dans toute bonne bibliothèque ou CDI. Les dessins sont très doux. J'ai beaucoup aimé le mélange de journal intime et de bande dessinée traditionnelle. J'ai envie d'en découvrir plus sur la BD norvégienne !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yumi-Okatsuki 2024-05-06T13:22:49+02:00
Or

Tout va bien a été une autobiographie qui m'a donné l'impression de connaître Ellie.

Je me suis identifiée énormément sur plein de sujets... C'était très touchant et fort.

Ça a été une BD qui donne l'envie de prendre le temps de se connaître et d'être comprise et écoutée par son entourage et sa famille choisie.

Le bleu très présent est mélancolique et transporte dans les flots de la dépression. Les scènes de souffrances sont puissantes et violentes et tranchent avec le reste de l'esthétique, j'ai beaucoup aimé.

On ressent tous les doutes, les incertitudes et les recherches intérieures de Ellie (mais aussi d'Archimède et de ses proches). J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour ces personnages fragiles qui doivent souvent porter des masques.

Ça parle de sujets forts, de handicap, de genre, de maladie mentale, de pression de la société, de passage à l'âge adulte, de recherche de soi et d'acceptation, d'adaptation, de patience et d'amour.

Charlie Genmor s'inspire de sa propre vie et se livre tout en sensibilité et émotion. De manière parfois un peu verbeuse (ça manque de "show don't tell" à certain moment), mais ça se lit très facilement.

Je pense que ce récit peu résonner même chez les personnes qui ne sont pas touchées de premières mains par ces thématiques. On s'est tous sentis perdus à un moment de notre vie et ce roman graphique fait mouche. Il aidera, peut-être, ceux qui cherchent encore à trouver leur voie.

Tout ne va pas toujours bien, mais aujourd'hui, ça va.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yumi-Okatsuki 2024-05-06T13:22:09+02:00
Argent

Une histoire courte sur la confiance, le mensonge et l'appel à l'aide qui m'a séduite dès que j'ai vu la couverture. C'est pop et choc. J'adore ce loup coloré qui dévore la page.

Ma grand-mère, qui ne lit que très peu, m'a même volé le livre des mains avant que j'ai pu en profiter pour le lire ! C'était sa première BD et elle a été impressionnée.

Le visuel emporte très facilement son lecteur. La mise en page est puissante et dynamique. Le trait fort et les couleurs flashy.

L'histoire est une reprise de la fable d'Ésope, l'enfant qui criait au loup.

Le seul petit bémol est que tout va très vite. J'ai beaucoup apprécié, mais j'ai ressenti un manque de contextualisation et de profondeur par moment pour être un coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yumi-Okatsuki 2024-05-05T11:21:57+02:00
Bronze

Je pense que je suis pas loin de saturer de la mode assassin/espion fun qui a commencé avec Spy x Family et s'est poursuivi avec, pour ne citer qu'eux, Sakamoto Days, Mariage Toxin et maintenant Kindergarten Wars...

C'est fun, ça fait passer le temps, mais vraiment pas un coup de cœur. Ça fait mouche au début, mais le schéma devient vite très répétitif.

Ça pète dans tout les sens, il y a beaucoup d'action, rien de novateur dans l'humour, mais ça reste efficace.

J'espère que l'autrice saura se renouveler dans les prochains tomes.

Afficher en entier
Argent

Une lecture sympathique mais je reste sur ma faim. Le tome se finit trop vite avec une sensation de trop peu. Le tome est vraiment trop court à mon goût et certaines choses vont trop vite.

J'aime bien l'aspect critique social, les revendications du personnage principal pour les femmes et la thématique du thé mais j'ai eu un sentiment d'inachevé. Les détails sur son ex copain qu'elle fuit sont trop succincts, ça manque de contexte et de profondeur.

Cependant sa nouvelle vie s'annonce sympathique et j'ai bien envie de découvrir ce qui attend cette exploitation de thé, ce faux couple diamétralement opposé et cette petite fille adorable !

Afficher en entier

87 résultats