Livres
515 531
Membres
529 234

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Project Viper, Tome 2 : Faceless



Description ajoutée par Ravenheart 2018-02-27T00:40:56+01:00

Résumé

2071. Au cœur de la nuit, un hovercraft de fret d’Harmattan Associés se fait abattre. Un évènement fortuit ? Étrange, oui. Une mission digne des Black Vipers. Quand Blayne met la main sur un chargement inattendu, le jeu commence. Le maître de celui-ci ? On ne connaît ni son nom ni son visage. On le nomme Augure et le dit terroriste ; lui se voit comme un modeste joueur d’échecs.

Il trouve en Kayla un moyen d’abattre roi et reine. La jeune femme, mue par son amour pour Blayne, sème la discorde au sein de la fraternité. La rivalité entre Shadow et Centurion s’embrase, faisant couler leur sang au gré de leurs différends. Elle rend les Vipers fragiles, menace la sécurité d’Aryan Turner et de la Présidente elle-même. Une occasion rêvée pour les rebelles d’agir. Et s’ils étaient, eux aussi, contrôlés par l’Augure ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Extrait

Fardée comme une clocharde, elle se dirigea vers le Black Jack, imitant ses semblables : mains au fond des poches comme si elle étreignait une arme, mine mauvaise, regard fuyant. A mesure qu'elle s'avançait vers la passerelle gardée, son rythme cardiaque s'affola. Les sentinelles étaient armées de fusils mitrailleurs et examinaient soigneusement la future clientèle de leur chef. Certains subissaient même une fouille et, évidemment, toute capuche était retirée. Une telle sécurité fit monter l'angoisse de Kayla à un tel degré qu'elle voulut faire demi-tour, chercher un autre plan. Elle se sentit soudain épiée de tous côtés, comme si on savait qu'elle était une chienne de Pinxit. Son anxiété devait être perceptible, car l'un des gardes lui jeta un regard.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Ravenheart 2018-10-15T17:49:32+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Vous vous souvenez de ma bonne résolution 2019, « commencer moins de nouvelles sagas » ? C’est plus facile à dire qu’à faire … Je suis tout simplement incapable de résister à l’attrait d’une série prometteuse, et ce même si j’ai déjà beaucoup trop de sagas en cours … Car le problème n’est pas de commencer une nouvelle saga, finalement : le problème, c’est de réussir à les terminer. Dans l’idéal, il faudrait que tous les tomes soient déjà sortis, et pouvoir se les procurer en une seule fois, pour pouvoir se faire un merveilleux marathon … Mais dans la réalité, cela fonctionne rarement comme ça ! Heureusement, pour Project Viper, j’ai eu la chance d’avoir les deux premiers tomes en même temps, histoire de pouvoir les lire d’affilée … un vrai bonheur ! Mais aussi une sacrée frustration : je veux la suite maintenant ! Et cela d’autant plus qu’Ellen Raven Martin, adorable par ailleurs, est vraiment cruelle envers ses lecteurs : la fin est tout simplement atroce !

Kayla en est persuadée : Blayne, son fiancé, n’est pas mort dans l’incendie qui a ravagé leur appartement. Pour le retrouver, pour lui présenter son fils, leur fils, pour que ce petit bébé ne grandisse pas sans connaitre son père, la jeune femme est prête à absolument tout. Même à s’allier avec un illustre inconnu masqué, qui se fait appelé l’Augure, dont nul ne connait réellement les motivations. Même à se jeter dans la gueule du loup en s’infiltrant chez Pinxit Industrie. L’arrivée de Kayla sème le trouble au sein des Vipers : Shadow la hait viscéralement, convaincue qu’elle n’est pas digne de confiance et qu’elle représente un danger pour la fraternité, et par conséquent pour leur « Père », Aryan Turner … Centurion, quant à lui, se sent inexplicablement attirée par la jeune femme, et est prêt à lui accorder toute sa confiance. Entre les deux frères, la tension est plus forte que jamais … Parviendront-ils à faire face à la menace que le mystérieux Augure fait peser au-dessus de Pinxit malgré leurs différents ?

Le premier tome était très bon … mais celui-ci est tout simplement excellent ! On entre réellement dans le vif du sujet, dans le cœur de l’action, et c’est tout simplement époustouflant. Les complots se multiplient, s’accumulent, se nouent, s’entremêlent : on ne sait plus du tout qui est aux commandes de toutes ces machinations ... et on ne peut que faire des suppositions sur les motivations réelles de ces mystérieux meneurs. On ne sait plus à qui se fier, et surtout, on ne sait plus du tout qui classer chez les « gentils » et qui classer chez les « méchants » … car personne n’est réellement « gentil » dans cette histoire. Même Kayla, qui semble au premier abord animée de la plus belle des intentions – retrouver son fiancé pour réunir sa petite famille –, accepte finalement pour atteindre cet objectif de sacrifier allégrement pleins d’autres personnes … L’enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on. Avec cette saga, la frontière finalement assez artificielle entre le bien et le mal s’efface totalement : on le voit parfaitement ici, c’est rarement au nom de ces grands principes qu’un individu agit … il agit principalement pour satisfaire ses intérêts propres. Mais la fin justifie-t-elle les moyens ? A chacun d’en juger.

Souvenez-vous : dans le premier tome, nous avons assisté à la déshumanisation progressivement de Blayne et Skylar, devenus Centurion et Shadow. Véritables machines de guerre humaines, entièrement dévoués à celui qu’ils nomment Père, les deux Vipers semblent ne plus ressentir la moindre émotion, à part peut-être la volonté farouche d’être le favori d’Aryan Turner. On le sent, la moindre étincelle risque de mettre le feu aux poudres et de transformer leur rivalité en véritable chaos fraternel … Le lien qui unit Centurion et Shadow est pleine d’ambivalence, d’ambigüités, de paradoxes. Ils sont attachés l’un à l’autre, tels deux frères, ils se sentent responsables l’un de l’autre et n’hésiteront pas une seule seconde à tuer quiconque fera du mal à l’autre … mais ils se haïssent, aussi, chacun étant jaloux de la place de l’autre, de l’importance que l’autre a aux yeux de Père. Tels deux loups alpha qui se disputent la dominance de la meute. L’arrivée de Kayla vient rompre le semblant d’équilibre qui régnait encore : les passions se déchainent, les divergences d’opinion s’affirment, et les voici qui se liguent l’un contre l’autre tandis que des bribes d’humanité refont surface. Des failles apparaissent dans leur formatage tandis que les sentiments viennent bouleverser leur rationalité parfaite … et mettre en danger leur fraternité et leur maitre.

Qu’il est difficile de vous expliquer pourquoi j’ai tant aimé ce livre sans trop vous en dévoiler ! C’est un livre bien plus « complet » qu’on ne peut le penser au premier abord : il ne s’agit pas uniquement d’un roman bourré d’actions, de bagarres, de sang … Il ne s’agit pas uniquement d’un roman riche en rebondissements, en mystères, en complots et machinations socio-économico-politico-idéologiques. A travers ces histoires se pose finalement de grandes questions sur la nature humaine, sur le transhumanisme, sur la moralité, sur l’évolution de notre société. C’est discret, mais c’est présent en arrière fond. J’aime vraiment beaucoup …. Et cela d’autant plus que la plume de l’autrice est encore mieux maitrisée que dans le premier opus : c’est vraiment bien écrit, le style est vraiment riche, le rythme est superbement géré. C’est un livre qui se lit sans s’en rendre compte, tant la narration se calque avec brio sur ce qui est raconté : ça coule tout seul. Seules questions scènes d’action m’ont un peu perdue, mais rien de bien grave …

En bref, vous l’aurez bien compris, si j’avais beaucoup aimé le premier opus, j’ai amplement préféré ce second tome ! Une fois encore, Ellen Raven Martin n’épargne si ses personnages ni ses lecteurs : âmes sensibles s’abstenir, et surtout, ne lisez pas pendant les repas ! Aussi étonnant que cela puisse paraitre quand on connait les personnages, qui n’ont rien de vrais héros honorables, on s’attache énormément à Blayne, Shadow, Kayla … Ils sont, finalement, victimes du hasard : ils sont nés au mauvais endroit au mauvais moment et se retrouvent bien malgré eux au cœur de conflits et complots qui les dépassent et leur volent leur existence. On les plaint … mais un peu seulement, car ne nous voilons pas la face : sans leurs souffrances, physiques et psychologiques, l’histoire serait drôlement moins captivante et palpitante ! Des histoires de rébellions et de machinations, il y en a plein, mais celle-ci se démarque des autres justement parce que la douleur de ces protagonistes est le fil-rouge de l’intrigue … A moins que ce ne soit la douleur du lecteur n’ayant pas le tome suivant sous la main ?!

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2019/07/project-viper-tome-2-faceless-ellen.html

Afficher en entier
Or

Toujours plus fort.

Après l'incendie qui l'a éloignée de Blayne , Kayla est bien décidée à le retrouver. Mais Blayne n'est aujourd'hui plus celui qu'il était. Devenu un viper il n'a plus aucun souvenir de son passé et est devenu une vraie machine de guerre.

Kayla va tenter de s'en rapprocher mais va se retrouver au coeur d'un conflit dont les enjeux vont se révéler plus que mortels.

Il y a quelques mois je vous avais parlé du tome 1 de "Project Viper" que j'avais beaucoup aimé. Bien que n'étant pas une grande adepte du cyberpunk j'étais tombée sous le charme de cette histoire passionnante et très prometteuse.

C'est donc avec envie que je me suis lancée à l'assaut de ce deuxième tome et que dire si ce n'est l'auteure , Ellen Raven Martin, a su faire bonifier sa saga.

Ce deuxième tome est à la fois plus complexe, plus intense et plus addictif.

Lors de ma lecture du premier tome qui était centré sur Skylar/Shadow, j'avais été quelque peu frustrée par le fait de ne pas savoir grand chose sur Blayne /Centurion et je peux dire que ce deuxième tome m'a ravi car il nous permet d'en apprendre plus sur lui.

Kayla , l'ex compagne de Blayne , va tout tenter pour le retrouver. Et pour cela elle va devoir faire des concessions, faire un choix qui la mènera là où elle n'aurait jamais pensé aller . Mais par amour , n'est-on pas prêt à tout ?

Elle va se retrouver auprès de Blayne mais lui ne se souvient pas d'elle, il a tout oublier de sa vie d'avant. Désormais pour lui seule compte sa mission en tant que viper et il aura fort à faire. Car en coulisses se jouent manigances et tractations et les vipers se voient mis à mal par un ennemi qui sait se montrer discret, Augure.

Pour les vipers le danger se fait plus présent, plus intense car ils ne connaissent pas vraiment leur ennemi. Et ils ont besoin de toute la confiance qu'ils portent en chacun d'eux pour faire face. Mais la présence de Kayla va venir enrailler la machine. Elle est le grain de sable qui pourrait tout changer.

Pourrait elle réussir à réveiller l'humanité de Blayne ?

Bien évidemment je ne peux vous en dire plus mais je peux déjà vous dire que j'ai lu ce roman en a peine quelques heures ( le temps d'une nuit d'insomnie pour être exacte ;) ) et qu'il m'a passionnée de bout en bout.

Comme je le disais plus haut ce deuxième tome est plus addictif, plus intense.

Ici tous les éléments de mettent en place pour créer une histoire complexe et intrigante. Tandis que certains se révèlent sous leurs vrais jours d'autres jouent double jeux. On ne sait plus vraiment qui ou que croire et personnellement c'est quelque chose que j'aime beaucoup car cela nous oblige à être toujours à l'affût, à garder l'esprit ouvert et critique. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver.

Ce tome laisse aussi entrapercevoir certaines failles chez les vipers , eux qui se veulent des machines de guerre , sans sentiments, avec comme seul moteur celui d'accomplir leur mission laissent ici parfois leurs sentiments interférer avec le reste créant une brèche dans leur armure.

Ils se retrouvent ainsi face à une part de leur humanité perdue . Et même si ici cela reste plutôt sous contrôle, certains éléments de l'histoire laissent à penser que cette faille dans leur armure pourrait bien changer pas mal de choses à l'avenir.

Tout comme pour le premier tome Ellen Raven Martin nous entraîne dans un univers sombre où quêtes de pouvoirs et de puissance peuvent conduire à des extrémités radicales. Ici la science ne semble plus avoir de limite (et encore je suis sûre que l'on a pas tout vu). Les deux combinés peuvent faire beaucoup de dégâts et il devient bien compliqué de savoir jusqu'où certains pourraient aller.

J'ai hâte de voir ce que tout cela va donner par la suite. Je suis sûre que l'on est pas au bout de nos surprises.

Ce deuxième tome est une vraie réussite.

Afficher en entier
Diamant

Je remercie Ellen Raven Martin pour m'avoir envoyé la suite de sa série. J'en ai encore le coeur serré rien qu'en recherchant les extraits que je compte mettre dans cette chronique. Ellen est un auteur adorable, mais ses écrits le sont un peu moins. Pas de froufrou ou de chichi, de la science-fiction avec un peu de steampunk dans le lot. J'adore toucher la couverture, douce avec le titre en relief. La vue des personnages est prenante surtout lorsque l'on se souvient de qui est qui.

Kayla veut retrouver son fiancé, celui avec qui elle a eu un fils Lowan : Blayne. Petit retour en arrière, il a disparu dans l'incendie de leur appartement, le corps calciné. Le même Blayne qui est arrivé dans les mains de Zeera, celle qui l'a transformé en ce qu'il est devenu. Elle va pactiser avec le diable pour tenter de l'extraire des Vipers. Seul hic, enfin s'il n'y en avait qu'un seul, c'est qu'il est amnésique et ça, c'est juste un petit hic. Car entrer au sein des Vipers en ayant eu une main amie ennemie... les risques sont bien trop grands et les enjeux plus importants que n'importe quelle vie, humaine ou non.

De l'action, de la trahison, de la volonté d'obtenir ce que l'on désire, de l’obéissance ou non, le livre regorge de rebondissements, de surprises et d'angoisse. Les émotions ne cessent de fluctuer dans un sens ou dans l'autre. Impossible de ne pas ressentir quelque chose à la lecture de tout ce que les personnages désirent et doivent faire. Nous suivons Kayla du départ, avec cette rage de découvrir où se trouve Blayne. Lorsqu'elle récupère les infos, elle ne réfléchis pas et fonce dans un piège. Du départ nous le savons et nous ne pouvons nous demander comment tout cela va se terminer. Elle veut le sauver, pour que leur fils est un père. Son amour est fort, puissant et pourrait déplacer des montagnes.

Blayne/Centurion et Shadow/l'Ombre. Deux personnages qui prennent de l'ampleur. Le premier sent la vengeance lui couler dans les veines. Lorsque Shadow, son frère, est à l'article de la mort, Blayne va vouloir défoncer celui qui lui a fait cela. De plus, le jour où Shadow passera l'arme à gauche, cela sera forcément par la main de son frère, pas moyen que cela soit autrement (si, je vous assure, c'est lui-même qui le dit). L'ombre est voué corps et âme (enfin s'il lui en reste un peu) à son père, Turner. Ce dernier parle, Shadow exécute et s'il se plante, il reçoit une belle correction. Blayne est un très bon chef du groupe des Vipers, avec un coeur qui bat encore. Il est dur, droit, fier mais ne sera jamais une ombre. Et Shadow n'a aucune émotion mais ne pourra jamais être un bon leader car il ne ressent rien. Un mixte des deux c'est possible ? Parmi tout cela, il y a Mantis que j'ai adoré suivre également. son rôle est important. C'est aussi grâce à elle que l'on voit comment fonctionne réellement Shadow et Blayne.

L'auteur nous donne beaucoup de renseignements sur la vie dans laquelle ils évoluent tous. Les rebelles avec leur importance. Les Vipers avec leur évolution. J'ai déjà utilisé le mot "trahison", mais il n'y a pas que cela. Les complots sont à double tranchant, le pouvoir est au coeur de cette histoire. Être un cyborg n'est ni une chance ni une malchance. Certains les adorent, les autres non. La robotique de pointe n'est pas donné à tout le monde, il suffit d'avoir du pognon pour avoir les meilleures pièces, pour avoir une survie plus longue. Une survie, c'est tout à fait cela. Les humains ne sont plus que de la marchandise pour l'un ou l'autre des clans. Soit ils sont avec les uns ou les autres, autrement ils ont intérêt à se fondre dans la masse. La technologie est plus expliquée et surtout dans les deux camps.

La fin de ce tome amène encore des questions, même si on a déjà appris certains points sur l'Augure. La fin de ce tome est cruelle, je m'attendais à beaucoup de choses, sauf à cela. Vilaine Ellen, vilaine ! Même si certains points me paraissaient évident, je suis dégoutée de la façon dont une partie de l'histoire se termine. La vengeance est un sacré but.

En conclusion, un tome deux qui est encore meilleur que le premier. De la science-fiction où se mêlent des intérêts politiques, des enjeux de pouvoir, des émotions qui tentent de rejaillir de passé oublié. J'ai hâte de découvrir la suite !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/project-viper-tome-2-faceless-ellen-raven-martin-a149401162

Afficher en entier
Argent

Je commencerai par dire que la plume d'Ellen a mûri entre le tome 1 et le tome 2, et ça a d'autant multiplié mon plaisir de lecture ! On sent réellement l'amélioration entre Faceless et Rising et c'est très agréable ! Ma lecture a été un réel plaisir, rien que pour ça !

Il a aussi été agréable de retrouver nos deux Vipers préférés : Shadow et Centurion ! J'ai eu un peu de mal au début à resituer tout le monde, notamment les autres Vipers, parce que j'ai eu la flemme de relire le tome 1 avant celui-ci, mais finalement, à mesure de mon avancée, ça s'est arrangé tout seul !

Ici, Ellen introduit un nouveau personnage, celui de Kayla. Elle a un lien avec Centurion, avec son passé... mais je n'ai pas réussi à m'attacher à elle autant que je l'aurais voulu. Je ne l'ai pas trouvée assez badass, ni même assez vulnérable dans son rôle de mère et d'épouse au coeur brisé... C'est peut-être le seul point que je reproche à cette suite... Le personnage de Kayla a, à mon sens, manqué un peu de profondeur et de travail, qui auraient permis de souligner une toute nouvelle facette, une toute nouvelle palette émotionnelle entre elle et Centurion, surtout ce qui est, au final — et à mon avis —, que trop survolé dans le roman. Son but (le but du personnage et de son introduction en tout cas) était clairement de faire revenir l'émotion et les sentiments, de "réveiller", Centurion, mais aussi Shadow... mais il m'a manqué un petit quelque chose pour être parfaitement convaincue par Kayla. J'aurais aimé que l'auteure prenne autant de soin à la malmener et à la briser que Blayne et Skylar dans le tome 1... mais j'imagine qu'elle aurait manqué de place pour le reste de l'intrigue si elle l'avait fait !

Malgré cela, j'ai très hâte de lire la suite qui semble se profiler... une révolte des enfants prodigues de Aryan Turner ? Ah, en parlant de lui... on n'en sait toujours pas beaucoup plus... et j'espère que le tome 3 (il en aura bien un, hein ? **) dévoilera tous ses petits secrets et ses fourberies !!

En tout cas, comme pour le premier tome, si vous aimez le cyberpunk, n'hésitez pas et foncez !!

Afficher en entier
Argent

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2018/03/13/project-viper-2-faceless-ellen-raven-martin/

En bref, je vous recommande de découvrir Project Viper. Déjà, parce que c’est la première saga publiée d’une jeune auteure française qui en veut et qu’il faut soutenir les talents locaux. Ensuite, parce qu’écrire et lire du cyberpunk à la française n’est pas si courant donc rien que pour l’expérience, c’est à tenter. Enfin, parce que ça vous permet de valider un défi du Printemps de l’Imaginaire Francophone

Afficher en entier

Date de sortie

Project Viper, Tome 2 : Faceless

  • France : 2018-03-15 (Français)

Activité récente

Aryia l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-24T16:30:13+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 5
Extraits 3
Evaluations 6
Note globale 7.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode