Livres
551 017
Membres
592 279

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Projet Cornélia, tome 1 - Afflictions



Description ajoutée par Sorcier 2017-03-20T22:30:21+01:00

Résumé

Un mois après le déclenchement de l’épidémie, la Lorraine et le reste de la France ne sont plus qu’un champ de ruines où quelques personnes tentent de survivre.

Au milieu d’un monde qui s’effondre sous la poussée de hordes d’errants, Cornélia et Jean-Michel partent à la recherche de leurs proches.

Mais cette Grande-Mort qui sévit et des bandes de pillards font tout pour les en empêcher.

Entre atrocités, rencontres improbables, découvertes macabres et fous rires, les deux amis vont passer par toutes les émotions et croiser des gens surprenants, attendrissants ou inquiétants.

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs

extrait

Il me prit par la main et m'aida à faire les premiers pas. Puis, il défit son sac à dos, enleva son anorak, le plaça sur mes épaules et me tira sur la chaussée. La douleur qui m'étreignit me donna un coup de fouet qui me fit revenir à moi. au vrai moi. À la combattante que j'étais devenue. Je remontai la fermeture éclair, sans m'occuper de la bosse que formait le katana dans mon dos. J'avais besoin de chaleur, pas d'esthétisme. Puis, j'accélérai le pas, en parvenant à me mettre au rythme de celui de mon ami qui avait rajusté les bretelles de son sac et s'y accrochait fermement. Je me rendis compte qu'il ne portait qu'une petite chemise bien inutile étant donné la température en baisse.

- Tu n'as pas de pull ? lui demandai-je.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai bien aimé ce tome mais je regrette que l'histoire passe d'une action à une autre sans le moindre développement au point que le narrateur est obligé de nous raconter l'évolution de la relation entre nos deux personnages.

Afficher en entier
Or

Quel plaisir de retrouver Cornélia et Jean-Michel qui étaient mes personnages préférés des Errants et dont la séparation avec le reste du groupe m'avait fendu le cœur (même si je me doutais qu'ils s'en étaient sortis, bien évidement !). On suit le périple de nos deux héros à travers diverses petites aventures qui pourraient s'apparenter à des nouvelles tout le long du roman. C'est un format que je trouve très plaisant, nous permettant de savourer encore plus l'horreur de l'univers zombiesque dans lequel le monde a été plonger, sans forcément suivre une trame principale et linéaire.

Afficher en entier
Argent

Je tiens à remercier notre partenaire Séma Éditions pour ce SP. Ce qui m’a attiré : le résumé. Pour quelle raison ? L’histoire se déroule en France. Imaginez une France dans un monde récemment ravagé par les zombis, par un virus qui contamine et relève les morts. Imaginez une France post-apocalyptique, votre pays. Imaginez-vous en train de fuir pour votre survie et pour rejoindre vos proches. En lisant ce roman, je voyais nos paysages, nos villes, nos voisins, tout cela disparus. J’ai beaucoup apprécié cette histoire qui change radicalement de la vision américaine.

On suit donc les aventures d’une jeune femme, Cornélia, accompagnée de Jean-Michel. Leur but est, avant tout de survivre, mais aussi de retrouver leur famille et leurs amis. Pour cela, ils vont devoir traverser toute la France. Autant dire que le voyage n’est pas de tout repos. Certaines rencontres sont troublantes et agréables ; d’autres sont inquiétantes et sordides. Je n’ai pas cessé d’avoir certaines images en tête. Entre le couple de retraités ou bien la « secte » avec l’issue morbide. À aucun moment nos deux amis ne sont à l’abri. Lorsqu’ils pensent l’être, tout dérape. En réalité, il faut toujours guetter, toujours surveiller pour ne pas être surprit et il ne faut pas s’enfermer dans une fausse réalité. Une ville semble paisible et tente de préserver une vie normale ; or, ce n’est plus possible et la triste réalité du monde vient tout détruire.

Quand le monde sombre, l’homme sombre également. L’auteur montre ce que l’espèce humaine peut devenir une fois lâchée dans un univers où seule la loi du plus fort règne. L’ennemi n’est pas seulement les morts-vivants, l’ennemi est aussi nos semblables et il est encore plus dangereux, car imprévisible. Chacun impose ses règles et il n’y a plus de limite à la sauvagerie. Cornélia doit faire face à tout cela alors qu’elle n’y était pas préparée. Elle doit apprendre à affronter et à agir comme eux pour rester en vie. Jean-Michel est d’un grand soutien, car, sans lui, elle n’aurait pas été bien loin.

Ensemble, ils évoluent. Ils apprennent à se connaître et on sent le développement des personnages au fil de la lecture. Au début, ils sont comme des étrangers. On se demande à quel moment ils vont finir par se séparer. Les jours passent. Les semaines, puis les mois, et ils avancent côte à côte dans une France dévastée. Ils forment un duo étonnant et touchant. Ils se soutiennent et se protègent mutuellement. Par moment, ils ressemblent à un vieux couple. Ils sont radicalement opposés et, pourtant, ils sont étroitement liés. Comme quoi, la fin du monde peut rassembler des individus qui, en temps normal, ne se seraient jamais adressé la parole.

Les zombis évoluent également. Ils changent et cela rend le voyage entre plus dangereux. La Grande Mort, comme ils l’appellent, est vicieuse dans le but de piéger les survivants. Même nous, lecteurs, nous faisons prendre au piège. Jusqu’où va-t-elle évoluer ? Existe-t-il un espoir pour la vaincre ? Le passage dans les égouts… une horreur. J’ai eu un doute à un moment, mais le doute est arrivé trop tard. Comme nos compagnons, j’ai plongé tête baissée.

J’ai beaucoup pensé à The Walking Dead. Je ne sais pas si l’auteur s’est inspiré de ce Comics. Entre le katana et d’autres situations, c’était presque trop flagrant, lol. Je garde une certaine méfiance pour Émilie. Je ne sais pas. Après tout ce qui s’est passé, faut rester prudent. Peut-être que la suite me donnera tort et il me tarde de lire le tome 2 d’ailleurs, lol.

Pour toutes les personnes qui aiment le genre post-apocalyptique, n’hésitez pas à foncer sur ce roman. Il mérite largement le détour ?

Retrouvez l’univers de Cornelia sur Boutique Séma Editions

Bisous les petites plumes,

Afficher en entier
Bronze

Je remercie les éditions séma et babelio pour l'envoi du livre que j'ai bien aimé.

On est dans un livre sur des zombies alors l'intrigue reste assez habituel mais le point intéressant c'est qu'on est des zombies de différentes sortes plus ou moins dangereux pour les survivants ce qui change des zombies stupides.

Après je n'ai pas lu la première trilogie avant mais j'aurai mieux fait car même si on n'a ps en soi besoin de la lire pour comprendre on passe à côté de certaines références dans ce tome même si on nous l'explique brièvement.

Concernant les personnages je me suis attaché à Cornélia qui est fan de littérature avec un style gothique lolita et un caractère bien à elle avec son katana en tant que fan du japon c'est appréciable.

Jean michel quant à lui reste plus énigmatique mais reste tout de même sympathique malgré son côté assez froid par sa relation d'amitié avec l'héroine.

Un autre point que j'ai aimé on n'a pas de romance pour venir ralentir l'histoire on est dans l'action tout au long du livre.

Le seul point qui m'a dérangé c'est que j'iai trouvé que c'était un peu trop familier comme écriture surtout pour les répliques de personnages de 17 ans et en fonction de leurs caractères assez matures pour leurs ages.

Au sinon j'ai passé un bon moment avec ce livre de zombies.

Afficher en entier
Diamant

Lorsque je suis allée faire un petit tour à Val'joly en famille, j'ai passé un petit moment devant le stand Séma. OK je mens un peu, j'ai passé un looooooooooong moment devant ce stand pour plein de raisons dont une : les nouveautés de Denis. Ayant adoré la trilogie "les errants", sachant qu'il y avait comme qui dirait une suite (sans pour autant être obligé d'avoir lu la trilogie pour comprendre), j'avais hâte de retrouver une partie des personnages : Cornélia et Jean-Mich'. Comme dis juste au-dessus, Denis a fait en sorte que le lecteur puisse démarrer avec cette duologie sans passer par la case "les errants". Il y a assez de détails pour comprendre. Mais, car il y a un mais, avoir en main les autres livres est très intéressants, car on a vraiment le début du comment tout cela arrive en pleine action. Mais c'est tout. Ils peuvent donc être lus indépendamment.

Bref, passons à Projet Cornélia, le prénom de l'une des "héroïnes" de l'histoire. Pour ceux qui ont lus "les errants", nous nous demandions où elle était passée. Nous la suivons donc avec Jean-michel dans un périple pour retrouver leurs amis, leurs famille, un semblant d'humanité. Malheureusement pour eux, rien ne va (en même temps, la Grande Mort est partout, s'insinuant sous la peau, dans la moindre parcelle d'épiderme de tout vivant). Du départ, nous savons qu'ils ont quitté le groupe sans le vouloir et se retrouve pour une aventure dangereuse à deux. Ils ne sont pas forcément très amis, n'ont pas les mêmes idées et pourtant il va leur falloir continuer sur une route qui ne dit rien qui vaille. Entre les mauvaises surprises et les embûches, ils ne sont pas au bout de leur peine.

Cornélia nous raconte ce qu'elle a vécu avec Jean-mich' depuis cette séparation forcée. On ne peut pas dire que c'est tout beau tout rose, c'est même limite déprimant par moment. À deux, c'est très différent. Il n'y a plus l'effet de groupe, plus de contraintes, plus de réflexions, de fatigue aussi. Il faut rester en mode veille plus souvent. Et puis la conversation n'est pas le fort de Jean-Michel, alors pour Cornélia c'est aussi difficile de ce côté qui avait un soutien infaillible avec Marion. Deux personnages qui ont leur caractère et qui savent en jouer. L'auteur les met souvent en position de franche camaraderie, mais aussi taquin dans le bon sens du terme, ou tout simplement lançant des piques à l'autre. Les bons moments se font beaucoup plus rares, par contre ils sont liés d'une manière admirable. La confiance est forte, extrêmement forte entre eux. Il n'y a pas d'amour entre eux, pas dans ce sens-là, mais une très forte amitié, si je peux le dire de cette manière.

L'instinct de survie peut faire des choses dont le dégout pourrait apparaître, ou est déjà là. Mais c'est cet instinct de survie qui les renforce physiquement surtout. Car le mental en prend un coup à chaque pas effectué vers une possible liberté. Le monde dans lequel nous suivons les personnages principaux devient de plus en plus durs. Une guerre aurait fait moins de ravages, quoi que... les morts se comptent par milliers, les rues sont désertes, de la rébellion dans tous les sens, des armes partout même dans les mains d'enfants, des militaires qui ne savent plus où donner de la tête et une Grande Mort qui est particulièrement malfaisante...

Les humains, enfin ceux qui sont encore vivants sont capable d'agir de manière très différente. Il y a ceux qui aident, ceux qui sont résignés, ceux qui prennent sans rien demander, ceux qui donnent en échange de procédé plus que douteux... L'Humanité à bien du soucis à se faire, un véritable retour en arrière pour certains. La fameuse nature humaine dans toute sa splendeur. Quant aux zombies, ils sont vraiment particuliers avec toutes leur caractéristiques différentes (Je laisse le soin aux lecteurs de faire une tonne de découverte !)

Cornélia et Jean-Michel vont se confronter à toutes sortes de personnalités. Les attaques permanentes, les vérifications et surveillances constantes, le danger met dans leur ventre une peur. L'auteur ne leur laisse pas de répit, en même temps il s'agit d'un récit fait par Cornélia et par conséquent, certains passages douloureux ne sont pas forcément relatés. Ce sont ses émotions que nous avons en plein visage, avec ses doutes, ses coups de mous, son peu d'espoir de s'en sortir, ses moments de folie. Le fait de n'avoir que Cornélia en personnage qui raconte leur histoire me laisse avec une envie de découvrir encore plus Jean-Michel. Il est très secret, a du mal à s'ouvrir. Par contre il a un passé qui les aide énormément. Son cœur semble être mort par moment. Ces deux personnages ne vivent pas de la même manière et nous le ressentons très bien. Tous deux ont des méthodes pour éviter de ressentir ce qui se passe afin de ne pas devenir complètement fous ! Avec ce que nous avons, nous savons déjà qu'il s'agit d'un périple difficile pour de nombreuses raisons. Prendre une vie est un choix qui permet de rester en vie.

La fin de ce tome 1 nous laisse avec beaucoup de questions sans réponses. L'arrivée d'une nouvelle dans ce duo promet également des moments mémorables, car je pense qu'elle va rester un bon moment avec eux, contrairement à certains qu'ils ont dû laisser de côté. Je suis contente également d'avoir revu Eric quelques instants, mais comme Cornélia, qui va rester en vie une fois que cette Grande Mort va réussir à être éradiquer, si cela arrive un jour, bien entendu. Je comptais attendre un petit peu avant de débuter le tome 2, mais non impossible, j'attendais de terminer d'écrire ma chronique pour l'attaquer, chose faite !

En conclusion ? Un monde tombé aux mains de zombies peu commodes, un auteur qui s'amuse à mettre ses personnages dans des situations extrêmes, une question de survie et une sacré dose d'action et de courage. Allez, je fonce lire la suite !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/projet-cornelia-tome-1-afflictions-denis-labbe-a158392280

Afficher en entier
Argent

Je découvre pour la première fois la plume de Denis Labbé, coutumier des écrits post-apocalyptiques, avec le premier tome de Projet Cornélia.

Le début est un peu déstabilisant, embrouillé, comme s’il nous manquait des informations pour saisir l'histoire. Il faut attendre quelques pages pour bien comprendre la situation. Après un rapide retour en arrière et des présentations effectuées, nous voilà lancés dans une course mortelle pour tenter d'échapper aux hordes de zombies, nommés ici les errants.

La narration se fait à la première personne, du point de vue du personnage principal Cornélia. Le récit est bien rythmé, Cornélia raconte les événements marquants de son périple, les cauchemars qu'elle a dû traverser, ses rencontres. Elle nous dresse également le portrait de son compagnon d'infortune Jean-Michel.

Nous vivons avec eux au rythme des attaques, la peur au ventre. Ils doivent en permanence repousser leurs limites pour échapper au danger. Au cours de cette errance, nous allons découvrir la nature de ces aberrations et assister impuissants à bien des horreurs.

Même après avoir terminé ce premier tome, de nombreuses questions restent sans réponse. Il m'est encore impossible de cerner les deux personnages principaux. Nous connaissons peu de détails sur eux, voire presque rien en ce qui concerne Jean-Michel. Pour Cornélia c'est différent, les informations que nous avons sont celles qu'elle a bien voulu nous montrer. Puisqu'il s'agit d'une sorte de journal, les faits sont basés uniquement sur sa vision des choses et son ressenti, mais étrangement je n'ai pas réussi à m'identifier à elle. Je me suis sentie beaucoup plus proche de Jean-Michel. J'aimerais en connaître davantage sur lui car c'est un personnage intriguant et surtout très attachant.

Une seule chose m'a gênée pendant ma lecture, ce sont les coupures entre les chapitres. Il peut s'écouler quelques jours ou quelques semaines entre chaque. Ce décalage est difficile à appréhender car quelquefois nous retrouvons nos personnages dans un tout autre état d'esprit qu’à la page précédente. J'ai même eu du mal à reconnaître Cornélia tellement elle avait changé. Un jour elle est déprimée et impuissante et au chapitre suivant elle est très expansive et quasi invincible sans que nous ayons d’explications. Cet effet yoyo est assez perturbant au final.

Par contre, j'ai trouvé la psychologie des personnages bien travaillée et la dynamique qui les anime très intéressante. Le style est agréable à lire, les pages défilent toutes seules malgré le climat oppressant qui y règne.

Projet Cornélia est donc une belle découverte. C'est un plongeon en plein chaos qui réserve pas mal de surprises au lecteur. Je vais de suite me précipiter sur le second opus pour savoir ce que l'auteur nous a concocté. N'hésitez pas à jeter un œil si vous aimez le post-apocalyptique et les zombies.

Afficher en entier
Argent

L'histoire est vraiment passionnante, j'ai adoré ce premier tome et j'ai hâte de découvrir la suite. Il y a un bon suspense, et même si on en apprend un peu sur ce virus, il reste encore beaucoup d'énigmes non résolues.

Les personnages sont assez intriguant, et j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur.

Je recommande volontiers cette lecture, surtout pour ceux qu'ils veulent découvrir des zombies un peu différents de d'habitude.

Afficher en entier
Diamant

Afflictions, c'est un premier tome déjà terriblement passionnant, que l'on prend un plaisir immense à dévorer, suivant ce duo de choc dans leur mission pour survivre et qui saura nous partager une histoire délicieusement intense !

Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2018/02/projet-cornelia-tome-1-afflictions-denis-labbe.html

Afficher en entier
Lu aussi

Décevant.

Malheureusement je ne suis pas convaincue par ce roman.

La couverture est magnifique mais l'histoire, elle ne m'a pas captivé.

L'auteure a beau avoir un style fluide et agréable à lire ; je n'ai pas apprécié que l'histoire soit écrite comme un journal intime.

De plus, les personnages sont plutôt antipathiques et froids.

Ce n'est pas une lecture que je recommande.

Afficher en entier
Argent

J'ai vraiment aimé cette histoire très addictive, l'écriture est fluide et agréable; un brin d'humour, un peu de suspense ... tout contribue à vous donner envie de poursuivre votre lecture jusqu'à la fin et faire naître le regret de devoir attendre le tome 2 pour connaître la suite ! Ayant d'abord lu la trilogie dont ce récit poursuit la route de membres séparés du groupe, j'ai adoré découvrir le destin de Cornélia et Jean-Mich' avec qui j'avais fait connaissance auparavant ! Bien que n'étant pas fan des récits et série de zombies, j'ai hâte d'acheter les suites -puisque le groupe s'est séparé, le récit peut partir dans plusieurs directions avec des héros qu'on a appris à aimer et qu'on adore voir devenir peu à peu adulte (plus réfléchis mais gardant la fraîcheur de l'adolescence) - Je recommande ! (accessible aux jeunes)

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 22
Commentaires 13
extraits 12
Evaluations 11
Note globale 7.27 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode