Livres
398 809
Comms
1 402 660
Membres
297 687

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Titan suivi Sophie à sa place avant de lui remettre son sac à main.

Titan passa rapidement en revue les passagers. « Le vol n'a pas l'air très complet. »

Toujours souriante, «Pas vraiment. »

« Peut-être que vous devriez garder ce siège,» dit-il en montrant le siège à côté d'elle.

« Vraiment? Pour qui? », demanda-t-elle coquette.

Titan se retourna et revint sur ses pas. « Je ne sais pas. Mais je suis sûr qu'une mauvaise fille comme toi peut penser à quelqu'un. :

Sophie regarda Titan s’en aller. Vêtu d'une chemise polo bleu marin et d’un pantalon kaki, elle imaginait à quoi il ressemblait en dessous. Il marchait avec confiance et sans s'en rendre compte, elle imagina à quoi ressemblerait sa bosse une fois libérée.

Afficher en entier

Sophie ne savait pas quoi faire. Elle savait qu'elle n'était pas un cure-dent. Elle ne l'avait jamais été. Elle avait des courbes. Elle avait un peu de viande sur les os, mais ce n'était que de la viande bien placée qui, elle le pensait, attirait l'attention des hommes. Il n'avait pas tort, mais entendre cela tout en mangeant une danoise qui lui avait été donnée par charité n'était pas amusant.

«Excusez-moi? », a protesté Sophie.

« Oh, ne le prenez pas comme ça. Vous êtes belle et vous le savez. Je dis juste que vous n’avez pas besoin de faire semblant avec moi. "

Il y avait quelque chose de réconfortant dans ce qu'il disait. Et pressée par le grondement suivant de son estomac, elle le prit au mot et mordit dans la danoise. La vérité était qu'elle était affamée. Fondant dans sa bouche, la pâtisserie était délicieuse.

La regardant fermer les yeux et déguster chaque bouchée, l'homme se glissa sur le siège à côté d'elle.

«Je suis Titan. »

Afficher en entier

« Je t'ai pris un café », dit l'homme poussant Sophie à retourner à sa revue. «Excusez-moi. Je vous ai vu le regarder. J'ai pris le second café pour vous. »

Il lui parlait et elle le savait. Abaissant sa revue avec désinvolture, elle croisa ses chevilles, déplaça son épaule droite vers l’arrière, brossa sa jupe qui s’arrêtait mi-cuisse, subtilement secoua ses longs cheveux blond foncé et lui lança son sourire timide.

Afficher en entier

Sophie leva les yeux de sa revue en attendant l’annonce du prochain vol. Ce n'était pas le sien. Celui-ci allait à New York et elle se dirigeait vers Atlanta. Elle allait en fait à Lexington, au Kentucky, mais le vol le moins cher à partir d’Orlando avait une escale à Atlanta.

Ça ne la dérangeait pas cependant parce que pour elle, ce voyage était une fantaisie. Disney World, Epcot, Wet 'n Wild, c’étaient tous des lieux qu'elle avait visités une fois comme enfant. Elle avait économisé pendant plus d'un an pour y retourner maintenant. Et après avoir échappé à ce qu'elle avait laissé au Kentucky, elle ferait n'importe quoi pour ne pas avoir à y retourner. Elle pouvait être qui qu'elle voulait en vacances. Remarquant l'homme avec des yeux langoureux et cheveux noirs ébouriffés en face d'elle, elle se demanda vaguement s'il pourrait être sa dernière évasion dans ce voyage.

Afficher en entier
Extrait de Proposition indécente du milliardaire ajouté par Csirene 2013-06-06T15:03:33+02:00

Sophie glissa les cordons de la clé sur son poignet et tint la main de Titan pendant qu’il s’engageait dans le hall. Tournant à gauche, puis à droite, ils vérifièrent chaque coin et chaque couloir. Partout, il y avait quelqu’un qui pouvait les voir ou ils étaient dans le champ d’une caméra. Et comme le trot de Titan se transformait en un jogging, Sophie avait de la difficulté avec ses talons hauts.

«Attends, attends », dit-elle presque à bout de souffle. « Je ne peux pas courir aussi vite. »

C'est alors que Titan l’a vu. De la même couleur que le mur, il y avait une porte avec une pancarte qui disait «Personnel autorisé seulement». Sophie jeta un regard en arrière alors qu'il regardait fixement.

« Peut-être? », demanda Sophie aussi excitée que lui.

Sans répondre, Titan la prit légèrement par le bras et regardant des deux côtés, ils s'approchèrent de la porte. Avec autant d’autorité, que possible, il poussa le levier de dégagement partiellement, s'attendant à une alarme. Rien ne sonna et ils s’empêchèrent de sourires en se glissant à l’intérieur.

Contrairement au reste de l'aéroport, les murs du couloir vide étaient tous blancs. Incapable de résister plus longtemps, Titan poussa Sophie contre un mur et l'embrassa durement. Tordant et tirant sur la langue l’un de l’autre, le bruit de leurs baisers voyageait dans le couloir qui le renvoyait. C'était comme une chambre d'écho leur criant de s'arrêter. Sophie était sûre que leurs éventuels gémissements sexuels les assourdiraient. Elle recula.

Il n'en fallu pas plus pour que Titan comprennent ce qui n'allait pas, lui attrapant donc le bras de nouveau, ils explorèrent le couloir pour une pièce libre. Les portes avec des signes comme «conciergerie» et «équipage» furent dépassées. Ils ont même dépassé ce qui devait être des bureaux. Et comme aucunes bonnes options ne se présentaient, Titan essaya la poignée de la prochaine pièce.

« Non », grinça Sophie avec peur.

Titan l’ignora trouvant la porte fermée. Le cœur de Sophie battait la chamade. Titan poursuivit ensuite dans le couloir essayant toutes les portes sans nom dessus, mais finalement c’est l'un des bureaux affectés qui s'ouvrit.

Sophie se tenait à l’extérieur avec sa main sur sa bouche comme Titan passait hardiment sa tête à l’intérieur.

Afficher en entier